Allergique au froid

L'allergie au froid est une réaction pseudo-allergique résultant d'une exposition à de basses températures dans le corps humain. Malgré le fait que la maladie soit répandue, la médecine moderne a reconnu son existence relativement récemment.

Les allergies au froid sont plusieurs fois plus souvent diagnostiquées chez les femmes que chez les hommes. Il se manifeste généralement entre 20 et 30 ans.

Les symptômes d'une allergie au froid peuvent apparaître au contact de l'eau froide, de l'exposition au froid extérieur, des vents froids et forts, ainsi que de la consommation d'aliments ou de boissons froids.

Causes et facteurs de risque

L'allergie au froid est une réaction pseudo-allergique qui se distingue de la véritable allergie par l'absence de certains mécanismes immunologiques. Dans les pseudo-allergies, le développement du processus inflammatoire est associé à une altération du métabolisme de l'histamine. Les experts ont avancé trois théories expliquant le développement des allergies au froid:

  1. Spasme des vaisseaux microvasculature. Sous l'influence de basses températures, une personne présente un spasme des plus petits vaisseaux sanguins - des capillaires, entraînant une détérioration de l'apport sanguin et de la nutrition des tissus, ce qui constitue le début du processus inflammatoire.
  2. La formation de protéines spécifiques. Chez certaines personnes, sous l’influence des basses températures dans le corps, des processus biochimiques spéciaux sont déclenchés, au cours desquels des protéines synthétisées peuvent agir en tant qu’allergène. Ce sont ces protéines qui déclenchent la libération de médiateurs d'allergie (histamine, sérotonine), provoquant le développement d'une inflammation allergique. Ces protéines ne sont pas persistantes et lorsqu'elles réchauffent une personne, elles se détériorent rapidement.
  3. Peau sèche Avec une peau sèche, sa surface n'est pas suffisamment protégée. À cause de cela, les cellules perdent rapidement de l'humidité, la peau devient encore plus sèche et commence à s'exfolier. Cette théorie est confirmée par le fait que l'allergie au froid est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes ayant la peau sensible et sèche, ainsi que chez les patients âgés.

Les facteurs qui augmentent le risque de développer une allergie au froid sont:

L'allergie au froid se développe souvent chez les patients souffrant d'autres manifestations de l'allergie (allergies au pollen ou domestiques, dermatite atopique, etc.).

Formes de la maladie

On distingue les formes d'allergie au froid suivantes:

  • dermatite froide;
  • urticaire au froid;
  • conjonctivite froide;
  • rhinite froide;
  • forme froide de l'asthme bronchique;
  • mixte
  • urticaire familiale froide.
L'allergie au froid prolongée a un effet négatif sur l'état mental des patients. Beaucoup d'entre eux souffrent de fatigue et de nervosité pendant la saison froide, et des états dépressifs se développent dans les cas graves.

Symptômes d'allergies froides

L'urticaire au froid est la manifestation la plus courante d'une allergie au froid. Après un contact avec de l'eau froide ou de l'air dans les zones du corps en contact (le plus souvent le visage, le cou, les oreilles, les mains), la peau commence à être douloureuse et à démanger. Puis il devient progressivement rouge et des cloques se forment dessus. En apparence, les modifications de la lésion ressemblent beaucoup aux symptômes des brûlures d’ortie. Avec une vaste zone d'éruptions cutanées chez un patient, la pression artérielle peut chuter brusquement, jusqu'à l'apparition d'un collapsus.

L'urticaire à froid familiale (une forme de syndrome récurrent associé à la cryopyrine) est isolée dans une forme distincte d'allergie au froid. La maladie est associée à un défaut du gène NLRP3 et est transmise de manière autosomique dominante. Quand une famille froide urticaire symptômes de lʻallergie au froid ne apparaissent pas immédiatement, mais après quelques heures à partir du moment de lʻexposition au corps basses températures: une éruption papuleuse-papuleuse apparaît sur la peau.

L'allergie au froid, qui se présente sous la forme d'une dermatite par le froid, se caractérise par la formation de taches bordeaux ou rouge foncé sur les zones découvertes de la peau, présentant une surface légèrement squameuse. Leur taille atteint 2–5 cm de diamètre. L'apparition d'une éruption cutanée s'accompagne d'une sensation de brûlure prononcée et de fortes démangeaisons. Après un certain temps, des fissures se forment à la surface des taches, puis se recouvrent de croûtes.

La dermatite par le froid affecte le plus souvent la peau des mains, du cou, des oreilles et du visage, c'est-à-dire les zones du corps non couvertes par les vêtements. Dans de très rares cas, des éruptions cutanées peuvent apparaître sur des zones fermées du corps, par exemple sur la surface interne des cuisses ou des genoux.

Le principal symptôme de la rhinite froide est une rhinite transitoire accompagnée d'un écoulement muqueux. Sa caractéristique est qu'il apparaît lorsque le patient entre en contact avec des températures basses et que, dans une pièce chaude, après le réchauffement, il passe complètement tout seul.

La conjonctivite froide se manifeste par une augmentation des larmoiements, une douleur aux yeux, un léger blépharospasme. Dans la chaleur du phénomène de la conjonctivite froide passer indépendamment.

L'effet de l'air froid sur la membrane muqueuse des bronches chez certaines personnes conduit au développement d'une hyperréactivité bronchique - la réaction de bronchoconstricteur des voies respiratoires. Cliniquement, cela se manifeste par une crise d'asthme bronchique grave:

  • essoufflement;
  • essoufflement;
  • cyanose du triangle nasolabial;
  • avec auscultation - râles multiples dans les poumons.
Voir aussi:

Diagnostics

Si vous soupçonnez une allergie au froid, le patient devrait être consulté par un allergologue. Pour confirmer le diagnostic, un test à froid est effectué: un petit morceau de glace est placé sur la peau du patient et laissé pendant 3-5 minutes. Si le test est positif, une urticaire au froid typique se développe dans la zone de contact de la glace avec la peau. Si nécessaire, effectuez une mesure supplémentaire du pH-métrie de la peau et des éruptions cutanées.

Un test sanguin peut déterminer la présence de protéines spécifiques de l'allergie au froid dans le sérum (cryoglobulines, cryofibrinogène, anticorps froids).

Chez certains patients, l'aggravation des allergies au froid peut être accompagnée de l'apparition de protéines sanguines dans l'urine (hémoglobinurie).

Pour identifier la maladie sous-jacente à l'origine de la formation d'allergies au froid, le patient est envoyé en consultation chez des spécialistes restreints (gastro-entérologue, gynécologue, urologue, dentiste, endocrinologue, etc.).

Les allergies au froid sont plusieurs fois plus souvent diagnostiquées chez les femmes que chez les hommes. Il se manifeste généralement entre 20 et 30 ans.

S'il existe des preuves, un autre examen de laboratoire et un instrument sont effectués, qui peuvent inclure:

Les formes cutanées d’allergie au froid doivent être différenciées des dermatites causées par d’autres causes (contact, médicaments, dermatite atopique) et du psoriasis.

Traitement de l'allergie froide

Le traitement d'une allergie au froid consiste principalement à empêcher le patient de subir un autre contact avec le froid (vêtements chauds en hiver, baignade dans de l'eau tiède, refus des boissons et de la nourriture froides). En hiver, en particulier par temps venteux, vous devez appliquer beaucoup de crème grasse avant de quitter la maison sur une peau exposée.

Dans le traitement complexe des allergies au froid, on utilise des antihistaminiques, des préparations multivitaminiques, ainsi que des préparations améliorant la circulation sanguine microcirculatoire et les processus trophiques. En outre, le traitement des maladies associées identifiées.

Les patients présentant des symptômes légers d'allergie au froid sont les procédures de trempe recommandées. La trempe commence par asperger avec de l'eau tiède (la température de l'eau est comprise entre 37 et 37,5 ° C). Tous les cinq jours, la température de l’eau est abaissée d’un degré et portée progressivement à 10 ° C. Si, à la prochaine diminution de la température de l’eau, se manifestent des manifestations cliniques d’allergie au froid, la température est à nouveau élevée pour pouvoir être transportée, puis elle est réduite au bout de quelques jours. Le traitement de durcissement n'est autorisé que chez les patients atteints d'une maladie bénigne. En cas d'allergie au froid qui coule violemment, asperger avec de l'eau froide peut entraîner le développement d'un choc anaphylactique - une complication potentiellement mortelle.

L'autolymphocytothérapie est une méthode relativement nouvelle de traitement de l'allergie au froid. Elle consiste à administrer à un patient des lymphocytes précédemment obtenus de son sang. Le cours est généralement prescrit 8 procédures effectuées tous les deux jours. L'autolymphocytothérapie s'est révélée être une méthode efficace et sûre pour traiter les allergies au froid.

Régime alimentaire pour les allergies froides

En cas d'exacerbation d'allergies au froid, il est recommandé de suivre un régime hypoallergénique. Du régime devrait être exclu:

  • aliments épicés, salés, gras et frits;
  • bouillons forts;
  • les épices;
  • viande fumée;
  • saucisses;
  • des fruits de mer;
  • des oeufs;
  • crème glacée;
  • fromages fondus et coupants;
  • sauces de fabrication industrielle (ketchup, mayonnaise);
  • marinades et marinades;
  • certains légumes (poivrons, tomates, épinards);
  • les noix;
  • les champignons;
  • agrumes;
  • confiserie.

Dans le régime est recommandé d'inclure:

  • produits laitiers fermentés;
  • plats à base de céréales (sauf la manne);
  • viande maigre;
  • fromages non coupants;
  • pommes vertes;
  • huile végétale;
  • plats de légumes, de préférence verts (courgettes, chou, courge d'été, haricots verts, pois verts, aneth, persil, etc.).

Conséquences possibles et complications

Avec une évolution clinique sévère et l’absence de traitement rapide, les allergies au froid peuvent entraîner le développement de complications graves:

  • œdème laryngé - se développe généralement après la consommation d'aliments ou de boissons froids. La patiente souffre soudainement d'une dyspnée inspiratoire (respiration difficile), sensation de corps étranger dans la gorge. La voix devient rauque et étouffée.
  • choc anaphylactique - son premier symptôme est généralement une douleur vive au niveau des éruptions cutanées, puis un collapsus vasculaire et un bronchospasme se développent rapidement. Les symptômes du choc anaphylactique se développent rapidement et si le patient ne reçoit pas de soins médicaux immédiats, il peut mourir.

L'allergie au froid prolongée a un effet négatif sur l'état mental des patients. Beaucoup d'entre eux souffrent de fatigue et de nervosité pendant la saison froide, et des états dépressifs se développent dans les cas graves.

Prévisions

Dans la plupart des cas, une allergie au froid n'est pas dangereuse pour la vie du patient. Cependant, la maladie dure longtemps et nécessite un traitement régulier et nécessaire. En cas de réactions allergiques graves à une exposition au froid, il peut être nécessaire de changer de lieu de résidence.

Prévention

Dans le cadre de la prévention du développement des allergies dues au froid, il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter rapidement les maladies du tractus gastro-intestinal, du système endocrinien, des invasions helminthiques et d'assainir tous les foyers d'infection chronique dans le corps.

Par temps froid, habillez-vous chaudement et protégez les zones exposées du corps avec une crème grasse, en particulier pour les personnes ayant la peau sèche.

Si vous envisagez de rester longtemps au froid, vous devriez emporter un thermos avec une boisson chaude. Quelques gorgées de liquide chaud permettent au corps de se réchauffer rapidement et empêchent ainsi l'apparition de symptômes d'allergies au froid. Mais boire de l'alcool au froid dans le but de se réchauffer est absolument impossible! L'alcool contribue à la dilatation des capillaires de la peau et, de ce fait, augmente le dégagement de chaleur du corps. En conséquence, l'hypothermie se développe et des conditions préalables sont créées pour lancer le mécanisme pathologique de l'allergie au froid.

Allergie au froid - symptômes et traitement

Comment se manifeste l'allergie au froid?

L'allergie au froid est une condition pathologique du corps qui survient chez les personnes présentant une intolérance anormale aux basses températures.

Cela se produit dans les cas suivants:

  1. Si une personne est exposée au froid dans l'environnement extérieur (par vent fort, air froid et humide, gelée). Les allergies au froid chez les enfants, en particulier les nourrissons, peuvent entraîner une crise même avec une ventilation normale de la pièce ou un déplacement au soleil.
  2. En contact avec des objets froids, y compris la neige, la glace, l'eau, la pluie et même un lit froid.
  3. Tout en faisant des boissons froides et des repas.

De plus, le temps d'apparition des symptômes douloureux varie selon la forme de la maladie, de 1 à 10 minutes à plusieurs heures, dans de rares cas - jours.

Caractéristiques de l'allergie au froid

De nombreux experts attribuent cette maladie à une pseudoallergie, son mécanisme de développement étant très différent de celui des autres réactions allergiques. Le fait est que l’allergène qui excite la réponse du corps n’existe pas, l’effet du facteur physique, le froid, se produit.

Comme l’allergie au froid se manifeste par des modifications cutanées locales, des signes similaires d’urticaire, des ampoules provoquant des démangeaisons, un œdème, un érythème (rougeur), la maladie est également considérée comme l’une des sous-espèces de l’urticaire physique.

Mais l'allergie au froid provoque également des troubles systémiques plus graves nécessitant un traitement spécial. Par conséquent, la pathologie n’est pas aussi inoffensive que cela puisse paraître. Oui, dans la plupart des cas, il se manifeste par des éternuements, des éruptions cutanées, des spasmes, un essoufflement dû au système respiratoire, progressant vers des états «maximaux». Elle est capable de tuer une personne, comme le gel le plus anormal.

Le traitement des allergies au froid de la forme chronique dure de plusieurs mois à plusieurs années, mais chez la moitié des patients, la maladie peut s'arrêter spontanément avec le temps. Chez près de 85 à 90% des patients âgés de 5 à 7 ans, la gravité de la maladie est considérablement réduite, notamment avec un traitement actif.

Groupe de risque

Il est révélé que près de 70% de la maladie affecte les filles et les femmes. Le plus souvent, les principaux signes sont diagnostiqués entre 22 et 26 ans. La maladie est extrêmement rarement observée chez les enfants de moins de 2 ou 3 ans.

On remarque que chez un patient sur trois, une réaction au froid se développe avec la sensibilisation déjà existante (en particulier une sensibilité élevée) des récepteurs de la peau et des nerfs aux effets des stimuli allergiques et physiques. Par conséquent, il n’est pas rare qu’un patient soit diagnostiqué simultanément d’une allergie au froid associée à une dermatite de nature différente, à une urticaire thermique, à une urticaire cholinergique et à un dermographisme utricarique.

Causes des allergies au froid

Classification

Il existe deux types d'allergie au froid:

  1. Acquis ou secondaires, c'est-à-dire non associés à des anomalies génétiques, et survenant le plus souvent à l'âge adulte.
  2. Syndrome auto-inflammatoire du rhume héréditaire (c.-à-d. Génétique) ou familial. Les signes enregistrent déjà chez les nourrissons. Ce type de pathologie est transmis à un enfant porteur d'un gène mutant provenant de l'un des parents par le biais d'un mode de transmission autosomique dominant.

Types séparés de formes acquises d'allergie au froid:

  • locale, locale, sous la forme d'urticaire au froid, dont les symptômes n'apparaissent que sur une partie déterminée du corps.
  • formes de type immédiat et à réaction retardée, caractérisées par le début des premiers symptômes;
  • forme systémique (généralisée) - la réaction la plus grave du corps.

Raisons

La pathogenèse, c'est-à-dire les causes et caractéristiques principales du processus de manifestation d'une réaction pathologiquement aiguë à une température basse, n'a pas été établie avec précision et continue d'être étudiée.

Il est déterminé que le développement de ce type d'allergie est lié à:

  1. Avec la production de composés protéiques spécifiques - les cryoglobulines, activant la "libération" de l'histamine, la principale hormone qui régule la réponse du corps aux facteurs agressifs.
  2. Avec une sécrétion accrue d'acétylcholine et une sensibilité cellulaire anormale à celle-ci.
  3. Avec une mutation d'un gène particulier (sous la forme héréditaire), qui, en transformant la protéine cryopirine, conduit à une libération active de protéines interleukine qui stimulent les réactions inflammatoires.

Cependant, ces mécanismes pathologiques "ne fonctionnent" que lorsqu'ils sont exposés à des facteurs externes qui créent les conditions de leur développement:

  • contact cutané avec des objets réfrigérés, neige, eau lors du travail, nettoyage;
  • hypothermie de tout le corps dans un environnement où la température de l'air ou de l'eau est basse (baignade, être dehors par le froid, sous la pluie);
  • ingestion d'aliments surgelés (glace aux fruits, crème glacée), boissons (sodas, smoothies, bière, cocktails).

Les facteurs de prédisposition internes comprennent:

  • faible niveau de défense immunitaire - local et général;
  • maladies infectieuses et inflammatoires graves;
  • avitaminose, stress, provoquant un affaiblissement du système immunitaire;
  • mononucléose virale, parotidite, rougeole;
  • leucémie lymphoïde, hépatite C, pneumonie à mycoplasmes;
  • processus du cancer;
  • pathologies des maladies auto-immunes, vascularite, lupus érythémateux disséminé;
  • troubles de la fonction thyroïdienne, troubles neurologiques;
  • maladies dermatologiques;
  • infections parasitaires, y compris l'agression des tiques, des helminthes;
  • prendre la griséofulvine, les contraceptifs oraux, la vaccination contre le tétanos;
  • maladie sérique, hémophilie, syphilis, poison des insectes piqueurs.

Symptômes de l'allergie au froid. Où apparaît-il?

Comment reconnaître une maladie dont les symptômes sont variés et dépendent du type d’allergie au froid, de la gravité, des maladies associées, de l’âge du patient?

Symptômes dans le cadre typique d'allergies locales au froid

Pour toutes les zones de la peau qui réagissent à une température inférieure, il est typique:

  • rapide, en 1 à 5 minutes, l'apparition de changements cutanés;
  • manifestations urinaires similaires aux signes d'ortie (urtica - ortie, latin) sous la forme:
  • démangeaisons, brûlures, picotements;
  • formation d'œdème à l'endroit du contact d'un objet froid;
  • rougeur sévère (érythème);
  • l'apparition de cloques plates blanchâtres ou rose vif ou de petites éruptions cutanées rouges;
  • peeling, qui se produit plus tard;
  • l'apparition d'ecchymoses sur les lésions après 24 à 48 heures est souvent fréquente.

Les symptômes atteignent généralement un maximum lors du réchauffement des zones touchées, lors du passage d'une pièce froide à une pièce chaude, et pas seulement par temps froid, mais également par temps frais et humide.

Les changements anormaux de la peau disparaissent en 0,5 à 2 heures.

Parfois, les phénomènes d'urticaire se produisent plus tard (après 10 à 20 minutes) et durent jusqu'à 7 à 12 jours.

Lors de la prochaine exposition au froid (locale ou générale), les manifestations allergiques augmentent généralement.

Les caractéristiques des manifestations cutanées locales de la maladie sous forme typique sont indiquées dans le tableau.

Cours atypique d'allergie au froid local

Urticaire réflexe

La particularité de cette affection est l’apparition d’une urticaire en pointe rouge-rose et de cloques non pas autour de la zone refroidie, mais autour de celle-ci. Dans le même temps, la peau qui a subi une agression froide n'est pas affectée.

Allergie retardée

Il se caractérise par une altération des termes relatifs à l'apparition et à l'affaissement des modifications cutanées. Une réaction anormalement lente de la peau au froid, caractérisée par une agression allant de 3 à 4 heures à 2 jours, est caractérisée par une rétention prolongée de tous les signes jusqu'à 7 à 14 jours.

Une telle réaction atypique met en garde contre la possibilité d'autres troubles graves nécessitant des mesures diagnostiques immédiates.

Allergie systémique au froid

La gravité des manifestations communes est déterminée par:

  • l'âge humain et la sensibilité au froid, à l'histamine et à l'acétylcholine;
  • zone de surfusion;
  • intensité et durée d'exposition à basse température.
  • maladies existantes des vaisseaux sanguins, des organes respiratoires, du cœur.

Outre les modifications cutanées, l'exposition à un froid chez de nombreux patients provoque des symptômes systémiques (généraux) de lésions dues au froid:

  • éternuement, écoulement muqueux nasal;
  • gonflement et congestion nasale complète;
  • maux de gorge, toux paroxystique, sèche;
  • larmoiement, œdème des paupières, démangeaisons et irritation de la conjonctive, intolérance à la lumière;
  • démangeaisons sur tout le corps, petites éruptions vésiculaires;
  • se sentir fatigué, déprimé, névrose.

Un patient présente plusieurs symptômes ou tous les symptômes simultanément ou séquentiellement.

En cas d'intolérance aiguë aux basses températures, si tout le corps est refroidi, une forme généralisée d'allergie au froid se développe.

Il s’agit d’une maladie très dangereuse qui se rapproche d’une réaction anaphylactique et qui se caractérise par:

  • douleur arquée au cou, au front;
  • essoufflement avec dyspnée;
  • vertiges, acouphènes;
  • nausée, faiblesse, douleur dans les articulations;
  • combinant les muscles du visage, du cou, des doigts.

Hypothermie anaphylaxie

Le refroidissement à long terme d'une grande partie du corps entraîne de graves troubles du fait de la libération dans le sang de grandes quantités d'histamine, l'acétylcholine. Avec cette condition anormale et la propagation du processus, des changements dangereux se produisent dans le corps, allant jusqu'à une réaction anaphylactique menaçant la vie humaine.

Les manifestations locales et générales aiguës sont caractéristiques de cette affection:

  • la fusion des vésicules en un œdème étendu et dense sur tout le corps, accompagnée de démangeaisons aiguës;
  • Œdème de Quincke - gonflement des lèvres, des paupières, des organes internes;
  • gonflement des tissus du larynx et de la langue, entraînant une asphyxie (très souvent pendant l'enfance en raison de l'étroitesse des voies respiratoires et du relâchement des tissus du larynx et des muqueuses);
  • essoufflement, toux due à un bronchospasme et à un œdème des voies respiratoires, du larynx et du pharynx;
  • épuisement marqué avec nausée, vomissements;
  • douleur et sensation de distension dans la tête;
  • élévation de la température jusqu'à 38 - 39 ° C avec des frissons;
  • blanchissement de la peau avec des bleus dans certaines zones, plus souvent - dans la zone du triangle nasolabial, des lobes des oreilles, des doigts;
  • palpitations cardiaques, troubles du rythme (arythmie);
  • crampes d'estomac, diarrhée;
  • chute aiguë de la pression artérielle, perte de conscience, coma.

Dans la pratique, il existe des cas de décès de patients exposés à une agression par le froid: après la congélation, boire des boissons froides, des engelures, être dans l'eau froide.

Syndrome du rhume familial

Cette pathologie est associée à une mutation génique et est déjà diagnostiquée chez les nourrissons jusqu'à 6 à 9 mois.

Une attaque allergique se développe généralement même avec une faible surfusion du corps (lorsqu’on aère la pièce), presque dans l’ensemble (93 - 94%) lorsqu’on se baigne, prend des repas et des boissons réfrigérés, après de longues parties par vent fort, à basse température (incluant une plage de température positive).

Les symptômes

La spécificité de l’allergie au froid familiale est l’apparition retardée (retardée) des modifications cutanées et systémiques - de une demi-heure à 2 à 3 heures après l’attaque du froid et leur conservation à long terme, jusqu’à 24 - 48 heures.

Caractéristiques:

  • démangeaisons aiguës, taches rouges, vésicules aqueuses, sensation de brûlure;
  • épisodes récurrents de fièvre, frissons;
  • manifestations systémiques sous forme de larmoiement, de conjonctivite;
  • douleurs articulaires, dans les cas graves - arthrite des grosses articulations;
  • augmentation du nombre de globules blancs;
  • les enfants ont souvent des nausées, une soif aiguë, de la transpiration, de l'irritabilité, des lésions du système nerveux central et périphérique;
  • il y a une augmentation de la RSE dans le sang et une concentration élevée de protéine C-réactive.

Les manifestations de la forme héréditaire d'allergie au froid augmentent en 7 à 9 heures et s'atténuent progressivement au bout de 1 à 2 jours.

La caractéristique diagnostique de la pathologie héréditaire est un résultat négatif obtenu lors du test standard du froid, en appliquant de la glace sur la peau pour provoquer des allergies locales.

En outre, avec cette forme de pathologie, les œdèmes et les éruptions cutanées apparaissent souvent plus tard, 8 à 40 heures après une exposition au froid, ce qui rend le diagnostic difficile.

Allergie au froid héréditaire atypique

Les premiers signes de la maladie sont observés dès la petite enfance. La spécificité du tableau clinique de l'allergie atypique s'exprime en l'absence de signes généraux tels que nausées, fièvre, arthralgie (douleurs articulaires).

Sous cette forme, les principaux symptômes se manifestent par des convulsions, une perte de conscience, un gonflement prononcé des tissus denses. Un œdème laryngé est souvent diagnostiqué chez les bébés.

Diagnostics

La pathologie est souvent confondue avec la dermatite, le rhume, les infections virales des voies respiratoires, car lorsqu’une personne est affaiblie par l’avitaminose, la dysbiose, d’autres maladies, notamment la dermatite, les pathologies allergiques, vasculaires et infectieuses, l’allergie au froid est toujours plus sévère et s'accentue fréquemment.

Dans le cas d'une forme typique d'allergie au froid, le diagnostic de la maladie est réalisé par un test de provocation (test de Duncan).

Pour ce faire, un glaçon est appliqué sur la peau de l'avant-bras de l'intérieur pendant 3 à 4 minutes, en observant la réaction. La glace doit être placée dans un mince sac en plastique afin d'éviter tout contact direct avec la peau afin d'éviter un diagnostic erroné en cas de test positif. Cela peut arriver si le patient ne présente pas une allergie au froid, mais une aqua urticaire (allergie à l'eau).

Après 10 minutes, le résultat du test de Duncan est jugé positif si une vessie épaisse, un érythème, des démangeaisons, une sensation de brûlure, parfois une éruption cutanée apparaissent sur le lieu d'application de la glace.

Chez les personnes présentant une intolérance anormale au froid, des manifestations cutanées peuvent se développer en 30 secondes, d'autres réagissant en 20 à 30 minutes. Chez les patients dont le corps réagit uniquement à une diminution de la température de l'ensemble du corps ou en cas de forme héréditaire et de développement pathologique atypique, les signes locaux peuvent ne pas apparaître du tout.

Si une invalidation d'un test de provocation est suspectée, un test sanguin est nécessaire pour confirmer le diagnostic.

Si le test de Duncan ne montre rien, mais que le patient développe plus tard des symptômes caractéristiques, le diagnostic est confirmé par la détection d'anticorps froids (agglutinines), de cryoglobulines, de cryofibrinogène et parfois d'hémoglobinurie paroxystique.

Le syndrome du rhume familial (contrairement à la forme typique) est caractérisé par une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes et une augmentation de la concentration de la protéine C-réactive.

Aujourd'hui, les médecins compétents n'utilisent pas d'autres types de tests pour rechercher un patient pendant 10 à 15 minutes sans vêtements dans la chambre à 4 ° C ou pour baisser les bras jusqu'aux coudes dans de l'eau froide, car il existe un risque élevé de réaction systémique avec l'apparition de symptômes généraux graves.

Traitement des médicaments contre l'allergie au froid

Comment traiter correctement les allergies au froid?

Afin d'atténuer les manifestations de l'attaque du froid, le patient est traité de manière globale, en envisageant l'utilisation d'agents externes et de médicaments par voie orale visant à éliminer divers symptômes.

Préparations locales

Les démangeaisons, les rougeurs, les courbatures et les enflures sont éliminés avec des onguents, des gels, des sprays et des crèmes.

Parmi eux: Nezulin, Fenistil-gel, Soventol, Protopik, Gistan, La Cree, Elidel, Radevit, Psilo-Balsam, Skin Cap.

Des pommades hormonales pour œdème sévère, douleur, démangeaisons douloureuses, résolues par des cures courtes (sous le contrôle d'un dermatologue) sont utilisées: Flucinar, Hydrocortisone, Sinaflan, Latikort, puis plus puissant. Elokom Et les glucocorticoïdes les plus puissants, Cloveit, Dermoveit.

Médicaments en pilules et injections

À l'intérieur désigné:

Antihistaminiques II - III génération, qui réduisent la réaction à la libération d’histamine, réduisent l’inflammation, les démangeaisons et le gonflement: Fexofénadine (Allegra), Claritin, Erius, Hismanal, Tofrin, Cétirizine, Cyproheptadine, Cetrin, Levocerizin.

Si elles produisent un effet faible, appliquez les outils de la première génération: Acrivastine, Diphenhydramine, Diazolin, Suprastin, Tavegil, Pipolfen, Cyproheptadine. Les médicaments, bien qu’ils présentent un certain nombre d’effets secondaires, peuvent rapidement soulager les symptômes de la douleur.

En cas d'attaques allergiques aiguës, des agents antiallergiques sont injectés.

Avec des allergies actuelles à long terme avec des exacerbations fréquentes, le kétotifène, Ebastine peut aider.

Un effet thérapeutique plus prononcé est observé lorsqu’une combinaison de médicaments antiallergiques I génération avec de nouveaux médicaments III - IV génération.

Si le patient ne montre pas de réponse positive aux antihistaminiques, un diagnostic d'urticaire cholinergique à froid est possible.

Dans ce cas, appliquez:

  • Bloqueurs des récepteurs H2: zimétidine, ranitidine, famotidine;
  • médicaments avec des inhibiteurs de la m-choline: Belloid, Cyproheptadine, Bellaspon, Bellatamininal.

Médicaments hormonaux.

Les glucocorticoïdes sont généralement prescrits pendant une courte période (jusqu'à 7 jours) chez les patients ne répondant pas au traitement antiallergique, pendant longtemps dans les formes sévères de la maladie et à haut risque d'anaphylaxie aiguë. Médicaments de choix Prednisolone et Dexaméthasone.

Médicaments supplémentaires

Si des exacerbations fréquentes épuisent le système nerveux, le patient souffre de névrose, d'insomnie, de démangeaisons sévères, prescrire:

Les antidépresseurs (Paxil, Doxepin, Sibazon, Fluoxetine), qui pendant les 4 à 6 premières semaines d’utilisation se combinent avec des tranquillisants à la benzodiazépine, soulagent les effets secondaires des antidépresseurs.

Traitement de la forme familiale de l'urticaire au froid

Pour les manifestations graves du syndrome du rhume héréditaire d'origine auto-immune diagnostiqué, actuellement utilisé:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, traitement glucocorticoïde à haute dose;
  • médicaments ayant un effet dépresseur sur le système immunitaire: cyclosporine, omalizumab (Xolair)
  • l'interféron bêta antiviral qui, chez 85 patients sur 100, entraîne l'élimination quasi complète des cryoglobulines dans le plasma et l'élimination des symptômes graves;
  • l'interleukine-1 bloquant - Anakinra, montrant des résultats thérapeutiques prononcés;
  • androgènes.

D'autres façons

Les autres méthodes utilisées chez les patients présentant une exacerbation sévère comprennent:

  1. Purification extracorporelle du sang à partir de protéines de cryoglobuline.
  2. L'autolymphocytothérapie est une méthode qui élimine les allergies au froid des personnes de tout âge, avec des contre-indications à d'autres options thérapeutiques. Le patient reçoit 8 injections sous-cutanées de lymphocytes isolés de son sang. Le taux de guérison de la maladie est proche de 90%.

Réaction anaphylactique aiguë au froid

Les situations dans lesquelles le refroidissement provoque un état semblable à un choc anaphylactique menacent la vie du patient et nécessitent une injection sous-cutanée immédiate d’Adrénaline au dosage exact de l’âge, l’administration d’une dose importante de Prednisolone, ainsi que d’autres médicaments nécessaires au traitement du choc anaphylactique.

Traitement des remèdes populaires d'allergies froides

Toutes les recettes faites maison utilisant des remèdes naturels n’ont qu’une importance secondaire, en particulier pour les maladies modérées et graves.

C'est important! Lors du traitement d'allergies froides avec des remèdes populaires, rappelez-vous toujours que les herbes, les produits à base d'abeille et d'autres substances naturelles actives peuvent aggraver l'évolution de la maladie et provoquer des manifestations supplémentaires de l'allergie. Certains remèdes naturels ne sont pas autorisés à utiliser à l'intérieur avec les maladies des reins, du cœur, du foie, des calculs biliaires, ont un effet abortif et sont absolument contre-indiqués pour les femmes enceintes.

Recettes courantes:

  1. En cas de démangeaisons sévères, vous pouvez utiliser une solution de 1 cuillerée à thé de soda dans 200 ml d’eau pour traiter en douceur les zones qui démangent.
  2. Infusion de feuilles de myrtille. Versez de l'eau bouillante (verre) 1 cuillère à soupe de airelles, insistez 60 minutes et prenez un quart de tasse 2 fois par jour.
  3. Infusion de fleurs d'ortie. Une cuillère à soupe d'inflorescences est versée dans un verre d'eau bouillante. Ils insistent pendant 30 à 60 minutes et boivent après un repas dans 150 ml à chaud jusqu'à 3 à 4 fois par jour.

En plus:

  1. Lavez l'infusion tiède du train et essuyez les zones touchées.
  2. Lubrifiez les zones ouvertes du corps avec des crèmes grasses contenant les vitamines A et E. Vous pouvez utiliser du beurre ou des légumes de qualité supérieure.
  3. Avant de sortir en saison froide, n'appliquez jamais d'hydratants: l'eau glacée qu'ils contiennent ne fera qu'accélérer la manifestation des allergies.
  4. En cas de gelée, mettez de la graisse de blaireau sur le visage et les mains des enfants et de la crème grasse pour enfants.

Les avantages du durcissement, tels que la formation de la peau et des vaisseaux sanguins au froid.

C'est important! Le durcissement des manifestations sévères de la maladie, en particulier de son caractère héréditaire, ou chez les enfants d'un groupe d'âge précoce, est une mesure mortelle.

L'allergie à basse température causée par le refroidissement général entraîne une libération massive d'histamine. Même après une douche, un bain ou une douche froides, le patient peut mourir en raison des dommages causés à tout le corps et des chocs thermiques.

Tous les avertissements tenaces ont une relation particulière avec les enfants chez qui une attaque aiguë se produit soudainement et de manière imprévisible.

Les enfants souffrant d’urticaire au froid jusqu’à 3-4 ans se voient interdire toute mesure préventive liée à une exposition au froid.

Les patients âgés de plus de 4 à 5 ans peuvent apprendre progressivement et avec le plus grand soin aux vaisseaux cutanés les effets des basses températures. Pour ce faire, le durcissement commence par essuyer les mains, les pieds et le visage avec de l’eau fraîche. Cela se fait avec un suivi minutieux de toute modification de peau et générale. En approchant de la température «seuil», lorsque des signes anormaux primaires apparaissent sur la peau, le revenu est limité aux limites de cette température tout en observant. Si le «seuil froid» augmente avec le temps (la réaction à cette température ne gêne pas le patient), passez à l'étape suivante en abaissant lentement le degré.

Ensuite, passez doucement à la trempe des mains, des pieds et du visage, en vous déplaçant très lentement vers des parties individuelles du corps.

C'est important! En cas de modération, il faut être prêt à arrêter le processus immédiatement et, si une attaque a commencé, à disposer de tous les médicaments nécessaires pour l’arrêter.

Il est formellement déconseillé de commencer par asperger tout le corps, en particulier avec l'utilisation de la douche, car la pression exercée sur la peau par un jet d'eau peut provoquer, en plus de l'allergie au froid, de l'urticaire physique.

Allergie au froid. Allergie sans allergène: comment gagner

Informations générales

Quoi de plus merveilleux qu'un jour de froid glacial que vous puissiez faire de la descente ou du ski, aller à la patinoire, faire un bonhomme de neige et jouer aux boules de neige. Oui, il suffit de traverser le parc, d'admirer les arbres scintillants et de profiter du craquement de neige sous vos pieds... Mais que se passe-t-il si sortir dans la rue en hiver se transforme en torture? Des démangeaisons dans le nez et l'écoulement nasal, des yeux larmoyants et la peau se recouvrent d'une éruption cutanée. Lorsque vous retournez dans une pièce chaude, les symptômes disparaissent. Cette condition s'appelle l'allergie froide.

Caractéristiques de la maladie

Cette maladie se confond facilement avec la grippe et le rhume, car elle survient le plus souvent à la saison des maladies. Cependant, il est assez simple de distinguer. Lorsque le rhume allergies au rhume, le nez qui coule accompagné de démangeaisons dans le nez et la gorge, la température corporelle reste normale. Quand réchauffe tout va.

Le plus souvent, les allergies au froid se manifestent chez les femmes et les enfants, moins souvent chez les hommes adultes. Il peut accompagner une personne toute sa vie, se faire sentir plusieurs hivers, puis disparaître sans laisser de trace. Pas nécessairement, cela n'apparaît qu'en hiver. Il suffit parfois aux personnes souffrant de cette pathologie de nager dans l’eau froide en été ou de manger de la nourriture froide ou de boire pour que les symptômes apparaissent.

Pendant de nombreuses années, ils n'ont pas reconnu les allergies au froid. Le fait est que la base de ces maladies est une sorte d'allergène, une substance à laquelle l'organisme réagit de manière agressive. Dans ce cas, l'allergie n'est pas causée par une substance, mais par une température basse. Cependant, des signes spécifiques forcent les médecins à admettre qu'il s'agit toujours d'une allergie, bien que cela s'appelle toujours atypique ou pseudo-allergie.

Causes des allergies au froid

L'allergie au froid résulte d'une défaillance des systèmes de protection du corps et d'une immunité réduite. Cette affection peut être causée par des troubles de la glande thyroïde, le métabolisme, certaines maladies systémiques telles que le lupus érythémateux et le cancer du sang. Et infectieux, y compris la rougeole, la pneumonie à mycoplasmes, les oreillons, la rubéole, la mononucléose infectieuse.

En outre, certaines maladies et affections chroniques contribuent à une diminution de l'immunité et à des perturbations dans le corps:

  • la sinusite;
  • cholécystite;
  • utilisation à long terme d'antibiotiques;
  • amygdalite;
  • la sinusite;
  • maladie du foie;
  • maladie rénale;
  • maladies du pancréas;
  • dysbactériose;
  • dysfonctionnement du système endocrinien;
  • rhumes fréquents;
  • oncologie;
  • les caries;
  • invasions helminthiques.

D'autres maladies débilitantes, la fatigue nerveuse, mentale et physique ainsi que le stress intense entraînent un épuisement général des défenses de l'organisme. La prédisposition génétique joue son rôle.

Symptômes d'allergies froides

Tout d'abord, une allergie au froid se manifeste dans les mains et d'autres zones ouvertes de la peau sous forme de rougeurs. Les principaux symptômes sont les mêmes que pour les autres types d'allergies. Voici les principaux signes:

  • éruptions cutanées sur la peau exposée au froid;
  • ampoules et phoques sur la peau;
  • brûlure et démangeaisons de la peau, se développant en desquamation;
  • gonflement de la peau, du larynx muqueux, des lèvres, de la langue, des sinus nasaux;
  • éternuements et toux, nez qui coule, larmoiement;
  • maux de tête et frissons sans fièvre.

Les symptômes peuvent se manifester de la même manière et selon différentes combinaisons. Dans ce cas, il existe de telles formes de manifestation d’allergies au froid:

  1. Urticaire au froid. Éruptions cutanées, ampoules et gonflement.
  2. Dermatite froide. Les rougeurs et les ampoules sont associées à une desquamation et à des démangeaisons, qui entraînent un microtraumatisme de la peau.
  3. Conjonctivite froide. Démangeaisons, rougeurs, gonflement de la conjonctive des yeux, larmoiement abondant.
  4. Rhinite froide. Le nez qui coule, des démangeaisons et un gonflement des sinus nasaux.
  5. L'asthme froid. Œdème laryngé, essoufflement, difficulté à respirer.

Tous ces symptômes diffèrent des symptômes du froid en ce que lorsqu'une personne est placée dans un endroit chaud, après un certain temps, elle passe et qu'elle ressort du froid, elle réapparaît. Les allergies au froid chez les enfants se manifestent comme chez les adultes.

Dans certains cas, une allergie au froid chez l’adulte provoque une affection appelée réaction allergique systémique. Dans ce cas, la personne ressent des frissons, les palpitations cardiaques deviennent plus fréquentes, des œdèmes apparaissent sur différentes parties du corps. Le patient est dans un état de faiblesse, il peut y avoir une syncope. Il y a une sensation de compression dans la gorge, il est difficile de respirer. La tête tourne, la conscience est assombrie, la pression artérielle baisse. Un tel état est extrêmement dangereux, car il peut provoquer un choc et, à son tour, sans assistance ponctuelle, peut être fatal. Par conséquent, il est important immédiatement, en tant qu'allergie au froid manifestée, de prendre toutes les mesures possibles pour remédier à la situation.

Conseil Comment identifier les allergies au froid? Le test est effectué comme tout autre test d'allergie. Il est nécessaire de prendre un morceau de glace et de l'appliquer brièvement sur la peau de l'avant-bras, près de la courbe du coude. Si, après ce temps, la peau a viré au blanc ou au rouge et qu'elle est passée au bout de 15 minutes, tout est en ordre. Mais si une ampoule est apparue à cet endroit, une démangeaison est apparue, ce qui signifie qu'il y a une hypersensibilité au froid et vous devriez consulter votre médecin.

Premiers secours pour les allergies au froid

Si l’allergie au froid a commencé à se manifester par le froid, il est nécessaire de prévenir la détérioration de l’état, et en particulier l’apparition d’un choc. Voici quelques mesures pour éviter les conséquences désagréables:

  1. Massez vos joues et votre nez, cela aidera à soulager les démangeaisons du nez, les larmoiements, le gonflement et l'écoulement nasal.
  2. Lip vos lèvres avec du rouge à lèvres hygiénique pour prévenir leur œdème.
  3. Essayez de fermer la majeure partie du visage, en particulier le nez et la bouche, avec un foulard, mettez une cagoule ou un bonnet sur la tête.
  4. Portez des mitaines ou des gants. En leur absence, essayez de réchauffer la paume de vos mains dans vos poches, sous vos vêtements, sous vos bras.
  5. Aller à la chaleur dès que possible.
  6. Une fois dans la chambre, enlevez immédiatement les vêtements froids et mouillés, changez-les en vêtements secs et chauds, vous pouvez aller vous coucher et vous couvrir d'une couverture.
  7. Fournir une boisson chaude abondante.

Après 20-30 minutes, le soulagement viendra, les symptômes d'une allergie au froid s'atténueront. S'ils ne passent pas, mais au contraire augmentent, il s'agit probablement d'un rhume.

Traitement de l'allergie froide

Dans le cas d'autres types d'allergies, le conseil principal est d'éliminer l'allergène. C’est-à-dire lorsque vous mangez - ne mangez pas d’aliments qui provoquent une réaction négative. Sur les cosmétiques - les mêmes. Lors d’allergies saisonnières, telles que le pollen, il est recommandé de quitter un moment la région où fleurissent les plantes stimulantes.

Cependant, dans le cas d'une allergie au froid, le traitement n'implique pas l'isolement. Débarrassez-vous du froid ne peut pas. Il est également improbable de vous enfermer à la maison pendant tout l'hiver. Déménager dans la région du sud n’est pas une option pour tout le monde. De plus, même en l'absence de gel, la réaction peut se produire dans l'eau froide, les aliments et même les courants d'air.

Par conséquent, le traitement des allergies au froid est principalement symptomatique:

  1. Moins susceptibles d’être exposés au froid, avant de sortir dans la rue pour prendre toutes sortes de précautions.
  2. Après être resté au froid, tout d’abord, restez au chaud.
  3. Pour les démangeaisons et les éruptions cutanées, utilisez une pommade antihistaminique.
  4. De l'oedème et des démangeaisons dans le nez pour utiliser des gouttes antihistaminiques, non seulement lorsque les symptômes apparaissent, mais aussi avant de sortir.
  5. Prenez des antihistaminiques dans des comprimés ou des sirops.

Il est important de comprendre que tous les médicaments antiallergiques créent une dépendance et peuvent nuire à l'organisme avec un usage prolongé. Par conséquent, les médicaments ne doivent être pris que sur ordonnance. La consultation d'un spécialiste est nécessaire pour développer les bonnes tactiques de traitement, ce qui est impossible sans identifier les causes et prendre en compte toutes les caractéristiques individuelles de l'organisme.

Un allergologue peut référer un patient à un immunologue. Le renforcement de l'immunité, en éliminant les causes de son affaiblissement, peut réduire les symptômes de l'allergie au froid.

Prévention des allergies au froid

Connaissant la tendance du corps à être allergique au froid, un enfant et un adulte devraient prendre des mesures préventives. Voici ce qu'elle suggère:

  1. Réchauffez-vous bien dans le froid. Pour sortir, des chaussures chaudes, un chapeau, un foulard couvrant la gorge et une partie du visage et des mitaines sont obligatoires. Mieux si les vêtements sont fabriqués à partir de tissus naturels. Il est important que le vent froid ne puisse pas souffler sous les vêtements, dans les manches pour protéger les oreilles.
  2. Lubrifiez la peau du visage et des mains avec une crème protectrice. Il devrait être gras, sans ingrédients hydratants. Il est préférable de l’utiliser pendant 20-30 minutes avant de sortir pour avoir le temps de s’imprégner. Lèvres lubrifiées avec du rouge à lèvres huileux et hygiénique.
  3. Buvez du thé chaud avant de sortir. Ou n'importe quelle boisson chauffante, une décoction d'herbes, un sbiten avec du miel et des épices. Mais l'alcool, bien qu'il crée un effet de réchauffement, peut aggraver la situation.
  4. Mangez bien. Le régime alimentaire doit être équilibré, saturé de nutriments. Il est recommandé de manger plus d'aliments contenant des acides gras oméga-3.
  5. Durcir. Pour éviter les chocs, vous ne pouvez pas procéder immédiatement aux douches de glace. Il est nécessaire de commencer la procédure en été et avec de petites choses - laver à l’eau froide, se rincer les mains et les pieds, en augmentant progressivement la durée, en abaissant la température de l’eau.
  6. Renforcer l'immunité. Pour ce faire, il existe de nombreux remèdes à base de plantes, à la fois folkloriques et pharmaceutiques.
  7. Débarrassez-vous des maladies chroniques. Tous peuvent affaiblir le système immunitaire et perturber le métabolisme.

Allergies au froid - une maladie avec laquelle vous pouvez vivre en toute sécurité, sans perdre la qualité de la vie. L'essentiel est de prendre soin de soi, de maintenir toutes les fonctions du corps de manière normale et de prendre des mesures préventives à l'avance.

Bonjour, je suis l'auteur et l'expert du site avec l'éducation médicale. J'écris des critiques pour divers produits et préparations.

Allergie au froid. Les symptômes Les raisons Traitement

Chers lecteurs, Aujourd'hui, sur le blog, je souhaite parler d'un problème tel que l'allergie au froid. Plus récemment, on en a entendu parler de plus en plus souvent, même s'il y a quelques années, les médecins ne reconnaissaient pas l'existence d'une telle maladie, ce qui s'expliquait par l'absence élémentaire d'un allergène. Et s'il n'y a pas d'allergène, il n'y a pas d'allergie. Après tout, la cause des allergies au froid est l'exposition physique - le froid.

Cependant, un nombre considérable de cas et une réaction plutôt vive et spécifique du corps obligent encore à admettre que l’allergie au froid se produit. Et les conditions qui en résultent ne peuvent être ignorées et nécessitent souvent une assistance médicale. Par conséquent, nous tenterons aujourd'hui de comprendre ce qu'est l'allergie au froid, ses causes, ses symptômes et son traitement. Il est logique que le plus souvent des allergies au froid se manifestent uniquement en hiver, de sorte que les informations, à mon avis, seront plus pertinentes que jamais.

Le froid hivernal et les fortes gelées nous provoquent des émotions positives, surtout si nous sommes chez nous, chaudement, idéalement - avec une tasse de thé parfumé. Toutefois, les conditions météorologiques difficiles ne sont pas inhabituelles dans notre bande et, comme chez nous, nous ne pouvons tout simplement pas rentrer chez nous. Nous essayons dès que possible de nous faufiler dans la rue glacée jusqu'au prochain «point chaud» sous la forme d'un magasin, d'un bureau, d'un café ou autre.

La plupart d'entre nous ne ressentons de l'inconfort que lors de fortes gelées - à partir de moins dix. Jusqu'à cette marque, nous sommes sauvés par des écharpes, des mitaines, des vêtements d'extérieur et des chaussures chaudes. Mais chez certaines personnes, même une légère baisse de température sur un thermomètre en dehors de la fenêtre peut provoquer une réaction très désagréable du corps. Selon les chercheurs, environ 30% des personnes ressentent une gêne due à une exposition à de basses températures.

Allergie au froid (allergie au froid). Raisons

Toute allergie est une réaction de notre organisme à un stimulus. Dans le cas des allergies au froid, l'irritant n'est pas vraiment une substance - un allergène, mais, comme déjà mentionné, le phénomène est froid. Lorsqu’il est exposé au corps, une réaction naturelle se produit sous la forme d’une libération importante d’histamine, qui à son tour provoque des manifestations similaires au reste des réactions allergiques - rougissement de la peau, démangeaisons, desquamation, gonflement et parfois maux de tête et frissons.

La réaction allergique au froid repose sur la réaction des mastocytes situés près de la surface de la peau. Exposés au froid irritant, les mastocytes émettent une grande quantité d’histamine, qui se manifeste par une réaction allergique.

Chez les personnes sensibles aux changements de température, ces cellules au moment de l'exposition au froid commencent à être produites en grande quantité. Mais quelle est la raison de cette mauvaise réaction? La réponse est triviale - dans l'épuisement de l'immunité. Si un corps en bonne santé est capable de "gérer" les effets du froid sans provoquer de réactions désagréables, alors, pour une personne affaiblie, marcher dans le gel est très susceptible de provoquer une telle réaction désagréable sous la forme d'une allergie. Si souvent, une allergie au froid est un signe que le corps est sujet à une autre maladie, dont nous ne pouvons même pas deviner l'existence. Et naturellement, le traitement de l’allergie au froid, si ce n’est pas seulement l’élimination des symptômes désagréables, devrait commencer par l’élimination de la cause fondamentale.

Cependant, concernant le traitement des allergies au froid, nous en parlerons un peu plus bas. Et maintenant, nous allons énumérer les raisons qui peuvent provoquer chez notre corps l'apparition d'une réaction sous la forme d'une allergie au froid. Ainsi, le corps peut être affaibli:

  • Utilisation à long terme d'antibiotiques
  • La présence de maladies chroniques: amygdalite, sinusite, sinusite, carie.
  • Souvent, la cause de l'affaiblissement du système immunitaire peut même être des vers.
  • La présence de problèmes avec le tractus gastro-intestinal, une maladie du foie, des reins ou du pancréas, une dysbiose.
  • Inconvénients dans le système endocrinien.
  • Rhumes, maladies oncologiques et même stress.

Comme vous pouvez le constater, le «cercle du risque» est assez vaste et ignorer la réaction du corps au froid peut engendrer de graves problèmes. Parmi ceux qui peuvent être plus sujets aux allergies par le froid, il y a aussi:

  • Ceux qui souffrent d'allergies au froid souffrent de la part de leurs parents ou de leurs proches. C'est-à-dire que le fait de l'hérédité est également présent.
  • Les personnes allergiques éprouvant des problèmes d'autres manifestations allergiques - une allergie à la poussière domestique, au pollen, aux allergies alimentaires, à la dermatite atopique.

Il est à noter que la réaction du corps sous forme d'allergie peut se manifester non seulement à partir de l'air glacé. Même un courant d'air, un changement de température ambiante (par exemple, une transition d'une pièce chaude vers une pièce plus froide), un contact banal avec de l'eau froide - lors de la vaisselle, par exemple, ou de la baignade dans un étang ouvert ou même dans une piscine intérieure - à ce moment-là hors de l'eau, et ainsi de suite.

Allergie au froid. Les symptômes

Normalement, tout le monde ne remarque pas une réaction confortable quand on revient d'une rue froide dans une pièce chaude. Le phénomène le plus courant est la rougeur de la peau ouverte dans la rue - le visage, les mains. Tout est logique - c'est une conséquence de l'afflux de sang sur les vaisseaux qui se sont effondrés dans le froid puis se sont dilatés sous la chaleur. Mais ces conséquences négatives passent en 30 à 40 minutes. Mais les symptômes des allergies au froid, non seulement se manifestent plus activement, mais ne disparaissent pas si rapidement.

Comment se manifeste l'allergie au froid?

Les manifestations des allergies au froid peuvent être très diverses, mais les principaux symptômes sont les suivants:

  • Éruption cutanée sur la peau exposée. La couleur de l'éruption peut être différente: du rose pâle ou blanchâtre au rouge vif
  • Ampoules et phoques sur la peau
  • Brûlures et démangeaisons, qui peuvent se transformer en desquamations
  • L'œdème, et pas seulement la peau, mais aussi la membrane muqueuse: le larynx, les lèvres, la langue, les sinus nasaux
  • Éternuements et toux, larmes
  • Maux de tête et frissons

Parfois, en raison de la manifestation de symptômes spécifiques, les allergies au froid peuvent être appelées:

  1. Urticaire à froid (les éruptions cutanées sur la peau ne sont pas similaires aux brûlures d'ortie sous la forme de cloques et de poches)
  2. Dermatite froide (contrairement à l'urticaire au froid se manifeste non seulement par l'idée de rougeurs et de vésicules, mais par une desquamation perceptible, des démangeaisons et, par conséquent, des lésions du tégument cutané)
  3. Conjonctivite froide (accompagnée d'une augmentation de la quantité de liquide lacrymal libéré. ​​Il diffère de la réaction habituelle au vent et au gel par une longue période de manifestation, gonflement et douleur)
  4. Rhinite froide (les symptômes ressemblent à ceux d'une rhinite normale, mais ils disparaissent le plus souvent lorsqu'ils entrent dans une pièce chaude)
  5. Asthme froid (accompagné d'un gonflement du larynx, d'essoufflement, peut provoquer un bronchospasme. Se manifeste le plus souvent chez les personnes sujettes à la pneumonie et souffrant de maladies asthmatiques)

Parfois, même les allergies au froid sont confondues avec les maladies catarrhales et virales. Mais contrairement au SRAS, les allergies au froid sont rarement accompagnées d'une forte fièvre. Mais l'œdème du larynx et de la membrane muqueuse qui en est caractéristique diffère des réactions du nasopharynx dans les maladies virales. Et la réaction cutanée, accompagnant dans la plupart des cas les manifestations d’allergie au froid, se manifeste rarement par un rhume.

Allergie au froid. Photo

Voici à quoi peuvent ressembler les allergies froides sur les mains.

Allergie au froid chez un enfant. Photo

Allergie au froid (allergie au froid). Traitement

Éliminez la cause fondamentale des allergies au froid - un effet naturel dans l’idée du gel et du vent - pas en notre pouvoir. Il serait logique de raccourcir votre séjour à l'extérieur par temps froid. Mais s’isoler complètement pendant tout l’hiver ne fonctionnera pas. Vous devez donc suivre certaines règles qui vous aideront, sinon à empêcher complètement une réaction désagréable, d’affaiblir au moins son intensité.

MEDESK La télémédecine en Russie. MEDESK est un expert de la santé numérique en Russie. Conçu pour les chefs de cliniques privées et les médecins en chef. Plus de 1 000 médecins, administrateurs et économistes de 21 régions de Russie profitent de la plate-forme MEDESK, qui dessert plus de 100 000 patients et membres du personnel. Nous sommes heureux de partager notre expérience.

Allergie au froid. Que faire

Alors, que pouvez-vous recommander dans le traitement des allergies au froid?

  1. Ne pas ignorer le conseil de bien se réchauffer par temps froid. Protégez vos jambes avec des collants et des chaussettes supplémentaires, votre cou avec une écharpe chaude et vos mains avec des mitaines chaudes (à savoir que les mitaines sont meilleures que les gants). Essayez également de porter un vêtement en coton ou en lin. La laine, et plus encore les synthétiques, auront un effet négatif. Le capot est également votre aide en cas de rafales de vent et de gel sévère.
  2. Avant de sortir, lubrifiez votre visage et vos mains avec une crème spéciale de protection contre les intempéries pendant au moins 20-30 minutes. Une crème grasse régulière convient également, à condition qu'elle ne soit pas hydratante, sinon, la très "humidité" contenue dans sa composition par temps froid aura un effet néfaste sur les cellules de la peau. Ne pas oublier le rouge à lèvres hygiénique aussi.
  3. Avant de sortir, essayez de boire une boisson chauffante. C'est le réchauffement et non le "chaud", sinon la réaction du corps sera beaucoup plus négative.
  4. À l'extérieur, essayez de respirer par le nez. En même temps, en sortant, faites des respirations peu profondes et peu profondes, mais pas fréquentes, mais régulières, commençant progressivement à respirer au rythme habituel, plus profondément.
  5. Révisez votre régime. Mangez plus de noix, de poisson gras, d'huile d'olive et de produits contenant des acides gras oméga-3.
  6. La graisse de blaireau a un effet positif. Il peut être appliqué à l'extérieur, 20 minutes avant d'entrer dans le gel, en y appliquant une couche de peau ouverte, et à l'intérieur, après avoir consommé 1 cuillère à soupe 40 minutes avant le petit-déjeuner. cuillerée de graisse. Comme nous le savons, la graisse de blaireau est riche en acides gras insaturés et en vitamines. En outre, elle peut renforcer le système immunitaire et ne pas laisser les allergies avoir une chance de "détruire" un corps affaibli. Si vous êtes intéressé par des informations sur le gras de blaireau, je vous invite à lire l'article sur le blog Badger Fat. Propriétés utiles. Application.
  7. Il ne sera pas superflu de tempérer votre corps, de l’habituer et de le «familiariser» progressivement avec le froid. Mais le durcissement devrait commencer en été et se faire progressivement et intelligemment, sans trop de fanatisme, afin de ne pas produire l’effet opposé.
  8. Et aussi renforcer votre immunité. Tous les conseils que vous pouvez trouver dans un article sur le blog Renforcer l'immunité

Je propose de regarder la vidéo - ce que les médecins nous disent sur un problème tel que l’allergie au froid:

Comment traiter les allergies au froid?

Toutes ces mesures sont efficaces pour prévenir une réaction probable. Mais que faire si une allergie s'est déjà manifestée ou si la réaction est systémique? Bien entendu, le traitement dépend des symptômes existants.

  1. Si vous avez toujours froid, la première chose à faire est de vous réchauffer, de boire du thé chaud, de ramper sous une couverture, de réchauffer vos membres.
  2. Si vous êtes préoccupé par les éruptions cutanées, vous pouvez appliquer une pommade antihistaminique, ce qui réduira l'enflure et les démangeaisons et favorisera la guérison de la peau.
  3. Sachant que votre membrane muqueuse réagit mal au froid, vous pouvez mettre des gouttes antihistaminiques dans votre nez avant de sortir.
  4. Si vous souffrez constamment d'allergies au froid, vous devrez probablement prendre des antihistaminiques et à l'intérieur sous forme de comprimés ou de sirops.

Cependant, toutes ces mesures ne visent pas le traitement, mais le soulagement des symptômes de l’allergie au froid ou la prévention de leur apparition. Et pour aborder le problème plus fondamentalement, on ne peut pas se passer de consulter un médecin. Et non seulement le thérapeute, mais aussi un allergologue et éventuellement un immunologue. Ils aideront à identifier la cause de la maladie, c’est-à-dire le problème qui a conduit à un système immunitaire affaibli. Et aussi nommer un régime adéquat et sûr de médicaments antihistaminiques. Après tout, ces médicaments ne peuvent être pris de manière incontrôlable.

J'espère que l'information vous a été utile.

Et pour l'âme, nous allons écouter et regarder une vidéo avec les œuvres de l'artiste ANNE COTTERILL. Un tel miracle. J'espère que vous toucherez tout avec plaisir. Musique de fleurs devant nous...

Je vous souhaite à tous santé, accomplissement spirituel et harmonie dans votre cœur.

Une Autre Publication Sur Les Allergies

Comment faire cuire un causeur pour l'acné avec de l'acide salicylique

De nombreuses personnes confrontées à la formation constante d'une éruption cutanée se posent la question suivante: quels sont les moyens de lutter efficacement contre ce problème.


Dermite variqueuse, symptômes et méthodes de traitement

La dermatite variqueuse des membres inférieurs est une maladie chronique des veines causée par une altération du flux sanguin et une stagnation du sang dans les vaisseaux des membres inférieurs.


Comment se débarrasser de l'acné?

Metrogyl gel est un médicament anti-parasitaire à base de métronidazole qui aide à lutter contre l'acné. Ne confondez pas ce remède avec un antibiotique.Il en coûte en moyenne 90-150 roubles.


Une autre attaque pour une personne est le pityriasis (multicolore) versicolor, quels sont les médicaments pour le traitement

Qu'est-ce que le pityriasis (multicolore) versicolor chez l'homme?En soi, le mot "lichen", connu de la médecine depuis l’époque de la Grèce antique, désigne des maladies de la peau complètement différentes, dont la caractéristique principale est la formation de plaques squameuses.