Qu'est-ce qu'une dermatite atopique dangereuse pendant la grossesse? Une maladie peut-elle nuire à un enfant?

L'attente d'un enfant est un événement agréable et excitant dans la vie de la plupart des femmes.

Mais c'est aussi une période d'exacerbation des maladies chroniques.

Parmi eux, la dermatite atopique, qui a généralement tendance à s'aggraver au cours de cette période, lorsque le corps de la femme est affaibli.

Causes d'exacerbation chez la femme enceinte

La dermatite atopique (également appelée neurodermatite) est un problème qui touche plus de 60% des femmes enceintes. En fait, il s’agit d’une maladie chronique et récurrente de la peau d’origine allergique. Cette maladie est héréditaire.

La maladie survient principalement au début du premier trimestre, ne laissant pas la femme seule jusqu'à la naissance, s'atténuant périodiquement et revenant à nouveau. Les symptômes apparaissent sur la peau et sous la forme de troubles gastro-intestinaux.

Toute la cause de l'allergie chez les femmes enceintes n'a pas été identifiée. Cependant, les experts proposent plusieurs versions:

  • Les changements hormonaux dans le corps - la principale cause du développement de l'atopie;
  • Facteurs saisonniers et externes: plantes à fleurs, être sur le même territoire que l'animal, mauvais temps, etc.
  • L'hérédité;
  • Maladies du tube digestif;
  • Surcharge nerveuse.

Certains scientifiques pensent que le conflit initial entre les cellules de l'embryon et de la mère devient le mécanisme déclencheur de la dermatite pendant que l'enfant attend.

Avec la croissance du fœtus et la restructuration du corps en fonction de ses besoins, une femme enceinte peut voir son immunité diminuer. C'est un phénomène courant, surtout si le corps était initialement affaibli. Par conséquent, les maux existants "disparaissent", se manifestant avec une nouvelle force.

Impact de la maladie sur le foetus

Pendant la grossesse, la future mère atteinte d'eczéma risque de le transférer au nouveau-né. Le plus souvent, la maladie est héritée à travers la lignée maternelle.

Si les deux parents de la famille souffrent d'une forme d'allergie, la probabilité de la transmettre à l'enfant est de 90%. Si la maladie n'est diagnostiquée que chez la mère ou le père, le risque est réduit à 50%.

À l'avenir, l'enfant aura un risque accru de développer de l'asthme et divers types d'allergies. Mais il est loin d’être un fait que ces maladies se manifesteront tout de même.

Certaines femmes enceintes ont des difficultés, car elles développent une forme d'atopie sévère avec des manifestations vives sous forme de démangeaisons, d'enflures et d'éruptions cutanées graves (voir photo).

Et ceci est semé d'embûches, d'insomnie et d'hypertension.

Dans ce cas, le fœtus peut également être affecté. Parfois, même une naissance prématurée ou une fausse couche se produisent. Par conséquent, les médecins ont parfois recours à une thérapie améliorée, sans attendre le deuxième trimestre de la grossesse.

Traitement

Un allergologue ou un dermatologue choisit un traitement pour la patiente en fonction de son état. Dans la forme bénigne de la maladie, les médicaments sont prescrits pour soulager les démangeaisons et réduire les éruptions cutanées. Le médecin choisit soigneusement les moyens externes afin de ne pas nuire au fœtus en croissance. Parmi eux, vous pouvez utiliser:

  • Pommades et crèmes anti-inflammatoires et apaisantes: "Emolium", crème de bain "Tsinovit", "Latikort", "Bepanten";
  • Pommade à base de stéroïdes. Utilisé pour supprimer les démangeaisons. Le plus souvent, on a recours à des médicaments "faibles": "L'hydrocortisone" est appliquée sur la peau par petites portions;
  • Corticostéroïdes. Si l'eczéma survient sous une forme modérée ou sévère, utilisez des pommades hormonales telles que "Advantan". La dose est déterminée par le médecin.
  • Pour se débarrasser des toxines, vous devez prendre les sorbants: "Smekta", "Enterosgel".
  • Pour réduire les symptômes de la dermatite atopique, des antihistaminiques sont prescrits ("Zyrtec", "Fenistil"), ainsi que des sédatifs à base de valériane et d’agripaume.

Les antibiotiques ne sont généralement pas prescrits.

Si la grossesse n’est que planifiée et que la maladie s’est déjà manifestée, le traitement médicamenteux sera l’option la plus privilégiée.

Médecine traditionnelle contre la maladie

Lorsque la plupart des pilules et autres médicaments de la médecine officielle ne sont pas approuvés, la décoction curative et les perfusions de guérisseurs traditionnels suffiront.

Les femmes enceintes et allaitantes ne peuvent pas prendre de remèdes populaires à base d’alcool.

Pour soulager les démangeaisons et le dessèchement de l'éruption cutanée, vous pouvez acheter de l'huile d'argousier dans une pharmacie. Il apaise la peau et réduit les rougeurs.

Il est utile de prendre un bain avec de l'avoine moulue. Il suffit d'ajouter un verre de céréales au bain et de nager pendant 15 minutes. La farine d'avoine peut être remplacée par une ficelle.

Une telle pommade aidera également: prenez une cuillère à soupe de camomille, d’argousier, de bracelets mère-enfant, mélangez-vous.

Ajoutez le beurre (1 c. À soupe) et la glycérine 400 ml. Lubrifier le matin et le soir.

Femmes enceintes sur la note

Pour empêcher la maladie de rester longtemps dans le corps et de nuire à la santé, une femme enceinte doit suivre certaines règles:

  1. Essayez de ne pas entrer en contact avec des allergènes possibles;
  2. Effectuer le nettoyage humide plus souvent, fournir de l'air propre et frais dans la maison;
  3. Repos et sommeil;
  4. Allez au régime: éliminez le sucré, la farine, le fumé et le gras, certains produits laitiers, ainsi que les agrumes;
  5. Si possible, retirez les tapis et les peluches de la maison.

De plus, évitez le stress et marchez au grand air.

Recommandations d'allaitement

Les recommandations adressées à la femme après l'accouchement, qui nourrit l'enfant, coïncident avec les rendez-vous de la grossesse. Ce sont différents moyens externes: "Bepanten", "Emolium", "Tsinovit". Dans des situations graves, pommade Advantan.

Prescription obligatoire d'antihistaminiques et de sédatifs: «Zirtek» à raison de 10 gouttes ou «Fenistil», «Motherwort Forte» ou «Magnésium B6».

Ne pas oublier le bain à la camomille, ficelle ou calendula.

Régime alimentaire - obligatoire! Exclure tous les frits, salés, sucrés, agrumes et fruits de couleurs vives.

Vous pouvez manger une variété de céréales, de viande maigre, par exemple, de lapin ou de bœuf, du fromage cottage faible en gras.

Utilisez uniquement les poudres et les produits chimiques ménagers que vous connaissez déjà et faites pleinement confiance au fabricant.

Planification de la grossesse pour la dermatite atopique

L'eczéma est une maladie héréditaire, impossible de s'en débarrasser complètement, mais il est tout à fait possible et nécessaire de la maîtriser. Une femme doit mener une vie saine, abandonner ses mauvaises habitudes, cesser de prendre des antibiotiques avant de planifier un bébé.

Nous devrons suivre un régime alimentaire sain pendant longtemps, guérir toutes les infections chroniques et améliorer l'immunité. Pour cela, il vaut mieux rendre visite à un allergologue immunologue.

Et surtout: évitez le stress. La nature psychosomatique de l'exacerbation de la dermatite atopique est prouvée.

Vidéos connexes

Quelles sont les causes de la dermatite atopique chez la femme enceinte et que faire, informez un dermatologue:

Traitement de la dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique pendant la grossesse est un phénomène désagréable qui se manifeste par une vulnérabilité de la peau, une hypersensibilité, un déséquilibre du système immunitaire. La condition atypique de la peau est due à un manque de lipides (graisses) ainsi qu’à une diminution des performances de la filargin, une protéine qui sert de jonction de cellules dans l’épiderme.

La manifestation de la dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique chez la femme enceinte se manifeste par une inflammation de la couche externe de la peau due à son hypersensibilité. La violation du déséquilibre, due à un ajustement hormonal, provoque le développement de processus inflammatoires à la fois à l'intérieur du corps et à sa surface - l'épiderme.

Si un corps en bonne santé ne réagit pas aux particules irritantes d'allergènes potentiels dans l'environnement, une réaction atypique sous la forme d'une dermatite peut survenir lors d'un ajustement hormonal.

Les phénomènes d'atopie ont une nature héréditaire d'origine, héritée génétiquement. En effet, dans la plupart des cas, la maladie est héréditaire. La prédisposition aux réactions allergiques augmente de manière significative avec la présence d'allergènes dans les antécédents familiaux, en particulier chez la mère. Mais nous ne pouvons pas exclure un certain nombre d'autres facteurs contribuant au processus pathologique.

Les manifestations de la dermatite atopique, apparues à un âge précoce, diminuent au fil des années, disparaissent parfois complètement, laissant ensuite la peau sèche, sujette aux irritations. Mais il existe un certain pourcentage (jusqu'à 20%) de femmes dont les symptômes se manifestent pendant la grossesse. Le corps est particulièrement sensible aux 1 et 3 trimestres.

Ignorer l'état atypique de la peau d'une femme enceinte est impossible. Si vous n'éliminez pas les symptômes désagréables, des changements pathologiques entreront dans le cercle vicieux. La violation de la barrière cutanée contribue à la pénétration croissante des irritants allergènes dans le corps, provoquant de fortes démangeaisons. Le grattage de la peau qui en résulte constitue un moyen favorable pour la reproduction de la flore pathogène, qui doit être traitée avec des médicaments antibactériens qui affectent négativement le fœtus en développement.

Les symptômes caractéristiques de cette maladie aident à déterminer la présence de dermatite atopique:

  • démangeaisons d'intensité variable selon la forme de la maladie;
  • peau sèche, sujette à la desquamation;
  • rougeur et gonflement de différentes tailles
  • l'apparition de plaques aux contours incertains;
  • ulcères et érosion résultant d'une infection par des microorganismes pathogènes.

Atopie observée sur la surface de l'extenseur des coudes, sous les dépressions du genou, dans le cou, le front, la partie temporale, dans les plis de la peau. Le processus de localisation est présent sur le dos des mains et des pieds.

Facteurs déclenchant le développement de la maladie chez la femme enceinte

Parmi les principales raisons sont:

  • Prédisposition génétique.
  • Maladies courantes du système immunitaire, endocrinien et nerveux central.
  • Contact étroit avec des substances allergènes: poussière, pollen, poils d’animaux et autres.
  • L'utilisation de produits pharmaceutiques.
  • L'utilisation de produits cosmétiques contenant des allergènes.
  • Les conséquences d'une antibiothérapie active.
  • Situations stressantes qui déclenchent le mécanisme de l'agression auto-immune.
  • Fort stress psycho-émotionnel.

Si une femme est allergique, elle devrait alors se préparer à la grossesse prévue. Un mode de vie sain, une nutrition adéquate et équilibrée, dépourvu de produits contenant des allergènes, créeront les conditions préalables à une grossesse modérée en présence d'une forme chronique de la maladie.

Les manifestations allergiques pendant la grossesse sont difficiles à traiter. Premièrement, il est difficile de corriger les systèmes immunitaire et endocrinien. Deuxièmement, l'utilisation de médicaments est strictement limitée en raison des effets toxiques possibles sur le fœtus.

Spécificité du traitement

Le traitement de la dermatite atopique chez la femme enceinte implique un traitement traditionnel par l’utilisation de préparations pharmaceutiques à action directionnelle et non conventionnelle - basées sur la médecine traditionnelle.

Le schéma thérapeutique classique comprend l’utilisation d’un complexe de médicaments anti-inflammatoires, anti-oedémateux, analgésiques et sédatifs.

Le résultat du traitement dépend du bon diagnostic. Des spécialistes tels qu'un dermatologue, un allergologue ou un immunologue peuvent aider à diagnostiquer l'atopie. Les données des tests cliniques confirmeront ou infirmeront la maladie. Dans la plupart des cas, on note des taux élevés de lymphocytes et de leucocytes dans le plasma.

Une étape importante du traitement classique des maladies à caractère allergique consiste à identifier l'agent pathogène à l'aide de tests d'allergie. Pour éliminer une infection bactérienne, vous devrez passer un morceau de tissu pour l'ensemencement bactérien, prélevé sur la source de l'inflammation. De la même manière, vous pouvez identifier une infection fongique ayant une ressemblance externe avec les maladies allergiques.

Si la dermatite atopique est apparue pour la première fois au cours de la période de gestation, elle se manifeste généralement sous une forme bénigne. Vous pouvez prévenir l’exacerbation de la maladie à l’aide de produits cosmétiques spécialement conçus pour le soin des peaux sensibles. Ils se présentent sous forme de crèmes, émulsions et gels de lavage. Hypoallergénique Emolium a fait ses preuves. Les préparations émollientes à fonction de rétention d'eau contribuent à la restauration de l'épiderme.

Si des signes d'inflammation aiguë sont exprimés, une pommade d'action sédative anti-inflammatoire, anti-œdémateuse est prescrite:

La thérapie complexe comprend également des sorbants permettant d’éliminer les toxines du corps. Smecta, Enterosgel, Sorbex, Atoxil, Polisorb ont prouvé leur efficacité. Le résultat peut être corrigé à l'aide de probiotiques rétablissant la microflore intestinale, tels que Linex, Bifiform, Laktovit-forte, Acidolac.

En cas de manifestations cliniques prononcées de la dermatite, lorsque l'éruption acquiert une nature exsudative (vésicules remplies de liquide), des préparations de corticostéroïdes sont indiquées, strictement prescrites par le médecin traitant.

Les deuxième et troisième stades de la maladie se caractérisent par la présence de fortes démangeaisons et une violation de l'état général. Si les médicaments à base de corticostéroïdes n’ont aucun effet, le traitement est complété par des médicaments à base de plantes sédatifs (teintures de valériane, d’agripaume). Les alternatives sont des remèdes homéopathiques. Ils ont un effet calmant, régénérant, anti-inflammatoire, analgésique et antiprurigineux. Le médicament Viburkol élimine en douceur les phénomènes désagréables, n'a pas de contre-indications, ce qui conduit à son utilisation généralisée chez les femmes enceintes.

Les sédatifs concomitants sont des antihistaminiques, tels que la loratadine, la diazoline. Ils peuvent être utilisés dans les trois trimestres de la grossesse.

Aux deuxième et troisième trimestres, Pipolfen et Fenkarol devraient être préférés. Tout antihistaminique ne doit être prescrit que par un médecin, en tenant compte de l'état général du corps et des caractéristiques de l'individu.

Médecine traditionnelle

Les plantes, contrairement à leurs analogues synthétiques, ont un effet plus doux sur le corps. La grossesse est une période de prise de décisions équilibrée, qui dépend non seulement de la santé de la femme elle-même, mais également de celle de l'enfant à naître. Par conséquent, le médecin tente de protéger le corps contre les effets secondaires dus à l'utilisation de médicaments à base de plantes.

Des plantes telles que la camomille, l'ortie, l'achillée, la bardane et d'autres ont des caractéristiques anti-inflammatoires, antiprurigineuses, enveloppantes et adoucissantes. Infusion, préparée avec leur utilisation, régénère la surface endommagée, favorise l'épithélialisation rapide. Il peut être utilisé sous la forme d'applications de gaze.

Feuilles d'ortie fraîches, broyées dans un mixeur ou un hachoir à viande, verser de l'eau bouillante et laisser infuser pendant 40 minutes. Un verre de vert aura besoin de 1 litre d'eau.

Cette solution peut être prise par voie orale (orale) ou traitée sur la peau affectée. Traiter la peau affectée avec une infusion de bouleau. Préparez-le comme la recette précédente. Sur un verre de boutons de bouleau, prenez 1 litre d'eau. L'efficacité de la perfusion de bouleau est connue depuis longtemps.

Bien soulager l'inflammation, éliminer le gommage et les démangeaisons du bain à l'aide d'amidon. Pour leur préparation doit être dissous dans un verre d'eau chaude 3 cuillères à soupe d'amidon. La suspension obtenue est versée dans un bain commun avec de l’eau chaude.

Régime alimentaire à titre préventif

Améliorer la condition physique pendant la grossesse permettra une alimentation équilibrée.

Les principaux produits allergènes comprennent:

  • chérie;
  • du chocolat;
  • poisson;
  • fraises, fraises;
  • agrumes;
  • Kiwi, ananas;
  • produits épicés et fumés.

L'utilisation de ces produits doit être exclue de l'alimentation quotidienne ou minimiser leur consommation. Améliorer les échanges, les processus digestifs aideront les aliments riches en vitamines, en minéraux et en fibres alimentaires. Ceux-ci comprennent: légumes verts frais, courgettes, chou, citrouille, variétés de pommes vertes, bananes, produits de boulangerie à grains entiers. Le régime alimentaire comprendra du yogourt aigre, du fromage cottage faible en gras, de l'orge, du gruau et du sarrasin, de la viande de lapin, de la dinde et du bœuf.

Traiter la dermatite atopique pendant la grossesse dans tous les cas sous la surveillance d'un médecin. Des consultations régulières de spécialistes de profil étroit permettront de minimiser les phénomènes d’inconfort avec le moins de pertes possible. Une attitude prudente envers vous-même et votre bébé à naître devrait être un moment déterminant dans la vie d'une femme enceinte.

Dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique est une maladie de peau allergique chronique qui touche les personnes prédisposées à la maladie. La pathologie n'interfère pas avec le cours de la grossesse et le développement du fœtus, mais elle peut causer beaucoup d'inquiétude à la future mère. Le traitement de la dermatite atopique pendant la gestation est difficile en raison de l'interdiction de nombreux médicaments à action systémique et locale.

Raisons

Selon les statistiques, la dermatite atopique concerne 10 à 20% des habitants de la planète. La pathologie est observée principalement dans les pays développés, parmi les résidents des grandes villes (y compris les principaux centres industriels). Au cours des dernières années, l’incidence a augmenté, le nombre de cas graves de dermatite atopique a augmenté et l’évolution défavorable de la maladie.

La dermatite atopique est l’une des étapes de la marche atopique. Sous ce terme, comprendre le changement progressif des formes d'allergies. Dans la petite enfance, l'enfant développe une dermatite atopique, qui finit par céder la place à la pollinose et se transforme en asthme bronchique. Selon les statistiques, plus de la moitié des patients atteints de dermatite atopique souffrent simultanément d’autres maladies allergiques.

Le facteur principal dans le développement de la maladie est la prédisposition génétique. La maladie est souvent célébrée successivement dans plusieurs générations. Il est important de rappeler que ce n’est pas la dermatite atopique elle-même qui est transmise, mais seulement la tendance à une sensibilité accrue de l’organisme et au développement de réactions allergiques. La prédisposition héréditaire ne signifie pas le développement obligatoire de la maladie. Pour la mise en œuvre du processus pathologique nécessite l'influence d'un ou plusieurs facteurs (déclencheurs):

  • mauvaise nutrition (manger des aliments potentiellement allergènes);
  • vivre dans une zone peu écologique (grandes villes industrielles);
  • médicaments non contrôlés;
  • fumer (y compris passif);
  • stress psycho-émotionnel.

De nos jours, on le sait très bien: à la base du développement de la dermatite atopique se trouve une caractéristique héréditaire prédisposée de la réponse du système immunitaire aux allergènes. Atopic a observé une production accrue d'immunoglobuline E spécifique (YgE) et de certains anticorps. En combinaison avec une réactivité accrue de la peau, cela crée les conditions propices à la manifestation de la maladie.

Les symptômes

La plupart du temps, la dermatite atopique survient dans la petite enfance. Chez de nombreux enfants, la maladie disparaît entre 3 et 7 ans. La probabilité d'une évolution sévère du processus et de son passage à une forme chronique augmente lorsque la dermatite atopique est associée à des allergies alimentaires (y compris aux protéines du lait de vache). En âge de procréer, le tableau clinique de la maladie change. La forme de dermatite atopique chez les enfants appartient au passé. Les manifestations de la forme adulte de la maladie sont mises en avant.

Symptômes de la dermatite atopique chez l'adulte:

  • plaques squameuses rouges sur la peau du visage, du cou, de la poitrine et des membres;
  • démangeaisons sévères (même avec des manifestations cutanées minimes de la maladie);
  • sécheresse sévère de la peau.

Des symptômes similaires apparaissent dans d'autres maladies de la peau. Les critères suivants aideront à distinguer la dermatite atopique d'une autre pathologie:

  • l'apparition de la maladie dans la petite enfance (jusqu'à 3 ans);
  • hyperkératose (kératinisation en excès) sur les surfaces latérales des mains;
  • peeling prononcé de la peau;
  • l'apparition de taches blanchâtres sur la peau du visage et du cou;
  • démangeaisons sévères avec transpiration;
  • rougeurs et démangeaisons de la peau après des procédures à l'eau;
  • lésions cutanées non spécifiques fréquentes (dermatose, processus infectieux);
  • dermographisme blanc (réaction cutanée spéciale).

L'état général de la dermatite atopique ne souffre généralement pas. L'insomnie peut se développer en raison de fortes démangeaisons. Un long cours de la maladie peut rendre une femme irritable, larmoyante, capricieuse. Au cours de la rémission, l'état s'améliore considérablement jusqu'à la disparition complète de tout symptôme de la maladie.

La dermatite atopique est une maladie avec des exacerbations périodiques. Les éruptions cutanées se forment principalement pendant la saison froide, de la fin de l'automne au début du printemps. L'incidence maximale se produit en hiver, ce qui est associé à l'air sec dans les pièces chauffées. La lumière du soleil et une humidité élevée atténuent considérablement la condition et contribuent à la réalisation de la rémission.

Cours de grossesse

La dermatite atopique n'empêche pas la conception de l'enfant, n'affecte pas le déroulement de la grossesse et n'empêche pas le développement du fœtus. Les naissances avec cette pathologie sont sans particularités. Des démangeaisons sévères et de l'insomnie peuvent causer un malaise chez la future mère, mais l'effet indésirable de la maladie s'arrête là. Les complications spécifiques de la grossesse avec la dermatite atopique ne sont pas observées.

Pendant la grossesse, de nombreuses femmes constatent une diminution des symptômes de la maladie, voire leur disparition complète. Ce phénomène est associé à une production accrue de cortisol pendant la grossesse. Après l'accouchement, toutes les manifestations de la dermatite atopique réapparaissent après 3-4 mois. En prévision d'un bébé, les exacerbations graves de la maladie sont extrêmement rares.

Conséquences pour le fœtus

La maladie est-elle héritée? Il existe une certaine prédisposition génétique à l'atopie - une réaction hypersensible du corps à certaines substances (allergènes). La tendance à l'atopie est héritée. Il est impossible de prédire à l'avance comment cette maladie se manifestera chez un enfant: sous forme de dermatite atopique, de pollinose ou d'asthme bronchique. Les parents atopiques doivent être particulièrement attentifs à leur bébé et, si possible, éliminer tous les facteurs pouvant conduire à la manifestation de la maladie.

Quelle est la probabilité de transmission de la maladie? On sait qu'en présence de dermatite atopique chez les deux parents, le risque de développer une pathologie chez un enfant peut atteindre 80%. Si un seul parent a un problème, la probabilité d'héritage de la maladie est comprise entre 30% et 50%. Le risque de développer une dermatite atopique chez un enfant ayant des antécédents héréditaires sans ménagement est de 20%.

Principes de traitement

Tous les symptômes de la dermatite atopique sont principalement hypersensibles à la peau. Guérir cette maladie complètement impossible. Tout ce qui peut être fait est d'éliminer les symptômes et d'améliorer l'état de la femme. À cette fin, un certain nombre de mesures ont été prises pour hydrater la peau et empêcher son assèchement futur.

Traitement non médicamenteux

Le traitement non médicamenteux comprend:

  1. Cessation de contact avec des allergènes possibles. Les tapis, les peluches et tout ce qui éloigne la poussière doit être retiré de la maison.
  2. La création dans la pièce où réside la femme enceinte est l'humidité optimale (50-70%) à des températures de l'air pouvant atteindre 22 ° C. Dans de telles conditions, la peau ne se dessèche pas, ce qui accélère la récupération et réduit le risque de récurrence de la maladie.
  3. Nettoyage quotidien humide et ventilation de la pièce.
  4. Hydratation constante de la peau avec crème-émolante.
  5. Conformité avec un régime hypoallergénique (en particulier en cas d'allergie alimentaire).

Les soins de la peau constituent un élément important du traitement de la dermatite atopique. Pour hydrater la peau, on utilise des crèmes émollientes spéciales (Emolium, Lipikar, Losterin, etc.). Les produits de soin quotidien ne permettent pas à la peau de se dessécher, réduisent les risques d'irritation, de gerçures et d'abrasion. Utilisez la crème devrait être après une douche, ainsi que la sécheresse sévère de la peau pendant la journée. Aux premiers stades de la maladie, l'émolent est appliqué sur la zone touchée après la disparition de l'inflammation (deuxième étape du traitement après les onguents et les crèmes de stéroïdes). À l'avenir, il est recommandé d'utiliser constamment des émollients comme produit de base pour les soins de la peau (même en l'absence complète de symptômes de la maladie).

Le régime alimentaire est un autre point important dans le traitement de la dermatite atopique. Lorsque l'exacerbation de la maladie est recommandé d'exclure de l'alimentation les produits suivants:

  • cacao, chocolat;
  • les noix;
  • chérie;
  • agrumes et fruits exotiques;
  • poisson (y compris bouillon de poisson);
  • aliments épicés et épicés.

Après amélioration, vous pouvez ajouter progressivement ces produits à votre alimentation (en petites portions et sous condition de bonne tolérance). Le régime alimentaire pendant la période d'exacerbation devrait être constitué de plats à base de légumes cuits à la vapeur. Les produits laitiers fermentés bénéficieront: yaourts, kéfir, fromage cottage sans additifs. En cas d'intolérance au lait de vache, il convient de l'exclure du régime alimentaire.

Traitement médicamenteux

Pour le traitement de la dermatite atopique pendant la grossesse, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

Fonds locaux

Dans le traitement de la dermatite atopique, les pommades, crèmes, lotions et gels à base de corticostéroïdes sont largement utilisés. Le choix du médicament dépendra de la forme des lésions cutanées. L'effet de l'utilisation de stéroïdes est assez rapide. Dès le deuxième jour de traitement, les démangeaisons s'atténuent, la taille des taches diminue. La peau sèche dure longtemps. Pour hydrater la peau, il est recommandé d’utiliser une crème émolliente spéciale.

L'utilisation de corticostéroïdes pendant la grossesse est très limitée en raison du risque possible pour le fœtus. Le médicament est choisi par le médecin, en privilégiant les moyens qui ne pénètrent pas dans le sang. Les crèmes et les onguents sont utilisés dans un court cours sur de petites zones de la peau. L'autotraitement de la dermatite atopique pendant la grossesse n'est pas acceptable.

Enterosorbants

Les sorbants sont les moyens qui favorisent l'élimination des allergènes du corps par le tube digestif. Efficace avec l’association dermatite atopique et allergies alimentaires. La durée du traitement est d'environ 3 à 5 jours. Il est possible d'utiliser des médicaments à effet similaire par voie intraveineuse.

Autres médicaments

Pour le traitement de la dermatite atopique chez les femmes enceintes peuvent être utilisés de tels outils:

  • les médicaments qui améliorent le tube digestif (probiotiques, enzymes, bactériophages);
  • des vitamines;
  • antibiotiques (dans le cas d’une infection bactérienne).

Les antihistaminiques et autres médicaments systémiques ne sont pratiquement pas utilisés pendant la grossesse.

Prévention

Que devrait-on faire pour éviter une exacerbation de la maladie pendant la grossesse?

  1. Évitez le contact avec un allergène possible. Enlevez les tapis, les peluches de la maison, remplacez les duvets par des synthétiques. Il n'est pas recommandé de garder les animaux domestiques dans l'appartement.
  2. Nettoyage humide quotidien et aérer la pièce.
  3. Porter des gants au contact d'irritants (lessive en poudre et autres produits chimiques ménagers).
  4. Utilisez uniquement des cosmétiques hypoallergéniques et autres produits de soin du corps sans danger.
  5. Chaque jour, hydratez votre peau avec de la crème émolentami.
  6. Ne pas utiliser pendant le bain avec des débarbouillettes dures pouvant blesser la peau.
  7. Portez des vêtements et des sous-vêtements en tissu naturel de grande qualité.
  8. Suivez un régime hypoallergénique.
  9. Évitez le stress et l'exercice excessif.
  10. Ne prenez pas de remèdes à base de plantes sans la recommandation spéciale du médecin.

Le respect de ces règles réduira le risque de développer une dermatite atopique pendant la grossesse et aidera à éviter la récurrence de la maladie après l'accouchement.

Dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique est considérée comme l'une des maladies de la peau les plus courantes. Selon les statistiques, cette maladie touche le plus souvent les femmes. En outre, la dermatite atopique est transmise par voie héréditaire de mère à enfant. Si les deux parents sont atopiques, le risque d'avoir une telle maladie chez un bébé augmente plusieurs fois.

Pendant la période de grossesse dans le corps de la future mère, un certain nombre de réarrangements importants se produisent. Malheureusement, de tels changements peuvent parfois entraîner l'apparition de diverses pathologies. La dermatite atopique en est l’une des conséquences. Cette maladie allergique peut «dormir» dans le corps pendant des années et «se réveiller» au moment le plus heureux de la vie de chaque femme - pendant la grossesse.

Causes de la dermatite atopique

La dermatite atopique est diagnostiquée non seulement chez les femmes enceintes, mais aussi chez les personnes de tous âges et de tous sexes dans presque tous les pays du monde. Récemment, le nombre d'atopiques a considérablement augmenté.

Les médecins attribuent cette distribution massive de la dermatite atopique à diverses causes: pollution de l'environnement, qualité des aliments que nous consommons et stress psycho-émotionnel. Les allergènes, les catalyseurs peuvent être des plantes à fleurs, des produits synthétiques ou à base de laine, des animaux domestiques, des parfums, des cosmétiques. En outre, les mères modernes réduisent de plus en plus le temps d'allaitement et passent très tôt aux formules artificielles. La maladie est souvent provoquée par une toxémie pendant la grossesse et des erreurs nutritionnelles chez la mère. Diverses infections et stress viraux, bactériens et fongiques peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. La cause de la dermatite atopique peut même être une chute brutale de la température, l’humidité de l’air ou une exposition insuffisante au rayonnement solaire.

Comme le montrent des études récentes, dans 90% des cas, la dermatite atopique est diagnostiquée au cours des cinq premières années de la vie. Dans 60% d'entre eux, la maladie débute au cours de la première année de vie, le plus souvent - immédiatement après la naissance de l'enfant. Selon les médecins, environ 50% des femmes atteintes de dermatite atopique sont exacerbées pendant la grossesse.

Pourquoi, alors, la dermatite atopique ne peut-elle pas se manifester pendant des années et «se réveiller» pendant la grossesse? Ce phénomène s’explique facilement par le fait que, dans le corps d’une femme enceinte, elle produit en grande quantité une hormone spéciale, le "cortisol". Il joue un rôle important dans le processus de formation du fœtus et est responsable du développement de réactions allergiques. Après la naissance du bébé, le taux de cortisol dans son sang diminue rapidement et l'enfant peut facilement contracter toute maladie allergique, y compris la dermatite atopique.

Si une femme a déjà eu une dermatite atopique, elle doit être particulièrement préparée pour la grossesse. Après tout, on ignore comment la maladie se comportera à l'avenir et si son enfant n'héritera pas. Plus la future mère réagira sérieusement à ce problème, plus tôt le traitement préventif commencera avant même la conception, plus elle aura de chances de donner naissance à un bébé en parfaite santé.

Donc, si vous connaissez votre tendance à la dermatite atopique, consultez d’abord votre gynécologue et un allergologue. Même si vous ou le père de l'enfant n'avez jamais été atopique, rien ne garantit que l'enfant ne subira pas cette maladie du plus proche parent.

Symptômes de dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique est généralement assez facile à reconnaître. Une femme enceinte a des démangeaisons aux coudes, aux genoux, à l’abdomen, au cou et à la poitrine. Les médecins distinguent trois stades de développement de cette maladie pendant la grossesse:

  • forme légère. La future mère présente les symptômes suivants:
  1. peau légère éruption cutanée sur les coudes, sous les genoux, sur le cou;
  2. les poches;
  3. peau couleur blanc-rose, humidité normale, sans desquamation;
  4. des démangeaisons de la peau se produisent périodiquement, souvent le soir.
  • forme moyenne. C'est la deuxième étape de la dermatite atopique, qui s'accompagne des symptômes suivants:
  1. les démangeaisons de la peau augmentent;
  2. l'éruption s'étend au visage, au dos, à la poitrine, à l'abdomen et à l'intérieur des cuisses;
  3. l'hyperpigmentation des paupières est possible: la peau autour des yeux acquiert une teinte plus foncée.

Dermatite atopique des femmes enceintes

Qu'est-ce que la dermatite de grossesse atopique?

Atopie - ce terme décrit la prédisposition au développement de la dermatite atopique, de l'asthme et / ou de la rhinite allergique.

L'eczéma atopique est une inflammation de la peau qui provoque la sécheresse et des démangeaisons de la peau. Il affecte toutes les zones de la peau, y compris le visage, mais les endroits les plus courants sont les coudes, les genoux, les poignets et le cou. Il survient avec une fréquence égale chez les femmes et les hommes et commence généralement au cours des premières semaines ou des premiers mois de la vie. Survient le plus souvent chez les enfants, touchant au moins 10% des nourrissons. Peut persister chez les adultes ou après une période asymptomatique peut revenir à l'adolescence et à l'âge adulte. De nombreux facteurs environnementaux aggravent l'état de la peau causée par l'eczéma. Celles-ci incluent la fièvre, la poussière, le contact avec des irritants (savon ou détergents, par exemple), le stress et les infections. L'état de la peau pendant l'eczéma pendant la grossesse s'aggrave également (voir ci-dessous).

La dermatite atopique des femmes enceintes survient chez les femmes déjà atteintes d’eczéma et exacerbe la maladie (environ 20% des patientes atteintes de dermatite atopique chez la femme enceinte). En outre, il existe un groupe de femmes dans lequel la première manifestation de cette maladie a commencé pendant la grossesse (ceci inclut les 80% de cas restants). Ils ont souvent une peau plus sensible avec une tendance à la sécheresse et à l'irritation (diathèse dite atopique), et il est également possible qu'une personne de leur famille souffre de maladies atopiques (asthme, rhinite allergique, dermatite atopique).

La dermatite atopique des femmes enceintes se développe généralement au cours de la première moitié de la grossesse (75% - jusqu'au troisième trimestre). La BAD était auparavant connue sous le nom de «prurit enceinte», mais cette définition n'inclut pas tous les types de changements cutanés pouvant survenir avec ce type de maladie. Par conséquent, ce nom n'est plus utilisé.

Quelle est la cause de la dermatite atopique chez la femme enceinte? La raison n'est pas complètement claire. L'atopie est une maladie héréditaire (voir ci-dessous) qui se manifeste au niveau génétique. Les personnes atopiques ont un système immunitaire hyperactif et une tendance à l'inflammation de la peau (rougeur et érosion). La barrière cutanée protectrice chez ces personnes ne fonctionne pas comme il se doit et la peau est donc sujette à la sécheresse et au développement d'infections. Pendant la grossesse, le système immunitaire se modifie considérablement, ce qui peut entraîner une détérioration de la dermatite existante ou les premiers signes de la dermatite atopique. Ces changements passent généralement après l'accouchement. bien que la maladie puisse récidiver chez certaines femmes lors d’une nouvelle grossesse.

La dermatite atopique a-t-elle un caractère familial? Oui L'eczéma atopique (ainsi que l'asthme ou le rhume des foins) se rencontre généralement dans les familles des personnes atteintes de ces maladies. Si l'un ou les deux parents sont atteints d'eczéma, d'asthme ou de pollinose, leurs enfants seront probablement sujets à ces types de maladies. De plus, en raison de l'hérédité, votre sœur ou votre mère pourrait également avoir une dermatite atopique pendant la grossesse. Il y a un risque élevé de dermatite atopique lors de grossesses ultérieures.

Quels sont les symptômes de la dermatite atopique pendant la grossesse et à quoi cela ressemble-t-il? Le symptôme principal est une forte démangeaison pouvant causer une gêne pendant le sommeil L'importance d'une éruption cutanée dépend du type de BAD. Si vous souffrez de la détérioration d'un eczéma existant, il est probable que votre peau sera rouge et sèche. Si l'eczéma est actif (pendant une exacerbation), vous pouvez former de petites bulles dont le contenu est transparent sur les mains et les pieds ou sur la peau et qui peut devenir suintant. Dans les zones de la peau sujettes aux grattements constants, la peau peut se durcir, ce qui se produit sous le nom de lichénification. Si vous avez développé une dermatite atopique pour la première fois pendant la grossesse, l’éruption cutanée apparaît sous une forme moins sévère. Les deux tiers des patients souffrent de plaques rouges, de démangeaisons et d'écaillement (le type dit d'ADT eczémateux). La lésion, ainsi que dans l'eczéma atopique, concerne le cou, la poitrine, les coudes et la fosse poplitée. Un autre tiers des patients présentent de petits nodules (1 à 2 mm) ou plusieurs grandes plaques (5 à 10 mm), parfois avec de petites plaies ouvertes (excoriations apparaissant à la suite de grattements cutanés) sur l'abdomen, le dos et les membres (appelés prurigo ").

Comment diagnostiquer la dermatite atopique chez la femme enceinte? Il est généralement facile d'établir un diagnostic en cas d'exacerbation d'un eczéma déjà existant sur la base du tableau clinique caractéristique et en tenant compte de l'historique de la maladie. Cependant, à la première manifestation de la dermatite atopique, le diagnostic est plus difficile à établir. Il peut être confondu avec des maladies de la peau telles que la gale ou des éruptions cutanées causées par des allergies aux médicaments, ainsi que d'autres maladies de la peau spécifiques survenant pendant la grossesse. Il est préférable d'informer votre médecin de famille de la dermatite atopique chez vous ou les membres de votre famille, ainsi que de la sensibilité à d'autres maladies atopiques (diathèse atopique, voir ci-dessus).

La dermatite atopique d'une femme enceinte peut-elle affecter un bébé à naître? Non, l'éruption cutanée de la mère ne cause aucun préjudice à l'enfant. Toutefois, dans le contexte de la dermatite atopique, un enfant peut développer une prédisposition génétique aux maladies atopiques (eczéma, asthme ou rhume des foins).

Est-il possible de guérir la dermatite atopique chez la femme enceinte? Pas complètement; en raison d'une prédisposition génétique à cette maladie. Mais il y a plusieurs façons de le contrôler. En particulier, les premières manifestations de la dermatite atopique répondent bien au traitement et sont facilement contrôlées.

Comment traiter la dermatite atopique pendant la grossesse? L'objectif principal du traitement est de soulager les démangeaisons et de réduire l'inflammation et les rougeurs de la peau. Il est important que pendant la grossesse, des préparations médicamenteuses parfaitement sûres pour la santé de la mère et de l'enfant soient utilisées. Hydratants, crèmes ou onguents stéroïdes les plus couramment utilisés.

Les hydratants (crèmes et onguents émollients) peuvent être appliqués plusieurs fois par jour pour prévenir la peau sèche. Il y en a beaucoup, il est donc important de choisir le remède qui vous convient. Les hydratants pour le bain et l'utilisation de substituts de savon apportent souvent un soulagement. Il n'est pas recommandé de prendre un bain ou une douche trop souvent, cela dessèche la peau.

Des crèmes stéroïdes ou des pommades grasses contenant des stéroïdes sont souvent nécessaires pour réduire les symptômes. Ils doivent être appliqués uniquement sur la peau touchée. Vous devez utiliser les crèmes stéroïdes les plus faibles (hydrocortisone, par exemple) ou de force modérée. La quantité de crème devrait être minimale. Dans le cas idéal, 1 à 2 petits tubes (15 à 30 gr.) Suffiront. Toutefois, dans les cas plus graves, il est toujours préférable d’utiliser une crème ou une pommade à base de stéroïdes plus forte que de prendre des stéroïdes sous forme de comprimés.

L’administration de comprimés de stéroïdes est la dernière étape pour maîtriser la maladie. Ils doivent être pris uniquement à petites doses et pendant une courte période. La prednisolone est un médicament prescrit pendant la grossesse en cas d’exacerbation grave de l’eczéma.

Certains patients peuvent également utiliser d'autres méthodes de traitement, telles que les rayons ultraviolets (UV de type B), considérées comme sans danger pendant la grossesse.

Des antibiotiques peuvent être nécessaires pour le trempage. Cela peut signifier que l'eczéma est infecté par une bactérie.

L'utilisation de crèmes ou de pommades inhibant le système immunitaire, telles que le tacrolimus (Protopic®) et le pimécrolimus (Elidel®), doit être évitée, car elle n'a pas été autorisée à être utilisée pendant la grossesse. Bien que l'on pense que l'utilisation non officielle de ces médicaments dans des zones limitées de la peau ne nuit pas au bébé à naître, mais des recherches sérieuses dans ce domaine n'ont pas encore été menées.

En outre, les démangeaisons de la peau peuvent soulager les antihistaminiques. Les médicaments sûrs pendant la grossesse sont:

  • Sédatifs (sédatifs): clémensine, dimeinden, chlorphéniramine.
  • Non sédatif: loratadine, cétirizine.

Dans quelle mesure ce traitement est-il sûr pour la mère et l'enfant? Une observation spéciale est-elle nécessaire? L'utilisation modérée ou modérée de crèmes ou de pommades stéroïdiennes à activité modérée est sans danger pendant la grossesse. Des crèmes ou des onguents stéroïdes puissants peuvent nuire au développement du fœtus. Dans ces cas, les enfants peuvent naître avec un poids insuffisant, en particulier s'ils utilisent des crèmes ou des onguents stéroïdiens à fortes doses (plus de 50 g - 1/2 tube de grande taille par mois ou plus de 200 - 300 g - 2 - 3 - toute la période de la grossesse). Les traitements de courte durée (environ 2 semaines) de prednisone (un comprimé stéroïde), qui est le médicament de choix parmi les comprimés d'hormones stéroïdes pendant la grossesse, ne nuisent habituellement pas au bébé. Cependant, l'administration orale de fortes doses (plus de 10 mg par jour) de prednisone pendant une période plus longue (plus de 2 semaines) au cours des 12 premières semaines de grossesse peut entraîner le développement d'une «fente labiale» ou d'une «gueule de loup» chez un enfant. Un traitement prolongé avec des comprimés de stéroïdes (qui n'est généralement pas nécessaire avec la BAD) peut également affecter le développement de l'enfant dans son ensemble, en particulier la croissance du fœtus.

L'utilisation de comprimés de stéroïdes chez la mère entraîne un risque de diabète (taux de sucre élevé) et d'hypertension (pression artérielle élevée). Par conséquent, dans les cliniques prénatales, des mesures de la pression artérielle et une analyse d'urine constantes doivent être effectuées, tandis qu'une échographie peut déterminer des anomalies du développement de l'enfant.

Une livraison normale est-elle possible? Oui

Les femmes atteintes de dermatite atopique pendant la grossesse peuvent-elles être allaitées? Oui Même avec des comprimés de stéroïdes, une femme peut allaiter son enfant, car seule une petite quantité de stéroïdes est libérée dans le lait maternel. Cependant, ces femmes risquent de développer un eczéma au mamelon en raison d'une sensibilité cutanée accrue. Par conséquent, il est recommandé d'utiliser des hydratants pour cette partie du corps. S'il s'agit de crèmes à base de stéroïdes, avant de l'allaiter, il convient de bien la laver pour empêcher le bébé d'entrer dans la bouche.

En dépit de tous les efforts qui ont été faits pour s’assurer que les informations fournies dans cette notice sont exactes, les traitements décrits ne sont pas tous appropriés ou suffisamment efficaces pour tous les patients. Votre médecin sera en mesure de vous fournir des informations plus détaillées.

Les informations générales contenues dans cette brochure ont été empruntées à la brochure d’information patient (BAD). Cette brochure a été préparée par le groupe de travail sur les maladies mortelles au cours de la grossesse de l'Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie (EADV) et pourrait ne pas refléter les vues officielles de l'Académie.

Traitement de la dermatite atopique pendant la grossesse

La dermatite atopique est l’une des maladies de la peau les plus courantes. Ils souffrent jusqu'à 20% de la population, et cela se produit également chez les deux sexes. Il s'agit d'une inflammation chronique de la peau, provoquant une sensation de sécheresse et de démangeaisons. Il a un caractère allergique. La maladie est diagnostiquée chez au moins 10% des nourrissons, disparaît généralement après 3 à 7 ans, les rechutes peuvent réapparaître à l'âge adulte. La dermatite atopique ne survient pas rarement pendant la grossesse, causant une inquiétude considérable chez les femmes enceintes.

Pourquoi la maladie apparaît-elle?

La pathologie est héréditaire. Elle se manifestera avec une probabilité allant jusqu'à 80% si les deux parents sont atopiques et avec une probabilité de 30 à 50% si l'un d'entre eux souffre de pathologie. La maladie, bien que moins probable (jusqu'à 20%), peut être identifiée si une personne de parents plus éloignés souffre de rhinite allergique, d'asthme, d'eczéma.

Le système immunitaire des humains atopiques est trop actif et sujet aux inflammations. La barrière protectrice est affaiblie et la peau se dessèche, plus susceptible aux infections. En réponse à la pénétration de substances allergènes, le corps commence à augmenter la production d'immunoglobuline E et d'histamine. La perméabilité capillaire augmente, entraînant l'apparition de symptômes allergiques - démangeaisons, rougeurs, éruptions cutanées, etc. La prédisposition génétique ne signifie pas qu'une personne développera certainement une pathologie. Après tout, ce ne sera pas la dermatite elle-même qui sera héritée, mais seulement la propension à la dermatite.

Les facteurs suivants peuvent déclencher un processus pathologique (déclencheurs):

  • la vie dans une métropole avec une industrie développée et une écologie défavorable;
  • inclusion fréquente dans le menu des produits présentant un indice d'allergie élevé;
  • fumer (à risque aussi les fumeurs passifs), alcool;
  • médicaments non contrôlés;
  • infections bactériennes, fongiques et virales;
  • stress psycho-émotionnel excessif.

Les catalyseurs pathologiques peuvent affecter les plantes à fleurs, les produits chimiques ménagers, les vêtements en tissus synthétiques, les produits cosmétiques, la salive et les poils d'animaux, etc. L'atopie exacerbe en hiver en raison de la sécheresse excessive de l'air provenant des radiateurs en fonctionnement. Soleil et humidité élevée conduisent à la rémission et au soulagement.

Lorsqu'une femme est enceinte, elle modifie également les hormones de manière significative. Parmi les femmes enceintes atteintes de dermatite atopique, la maladie s'aggrave chez 20% des femmes et, dans les 80% des cas restants, l'atopie apparaît pour la première fois. Habituellement, ces 80% ont une peau naturellement sèche, facilement irritable (appelée diathèse atopique) et (ou) ont des parents allergiques.

Les symptômes

La dermatite allergique chez la femme enceinte se manifeste dans la première moitié de la naissance de l'enfant (jusqu'au troisième trimestre - dans 75% des cas). Après l'accouchement, la maladie s'atténue, mais il est possible que dans quelques mois des signes apparaissent en raison de changements hormonaux récents.

Les médecins distinguent 3 étapes de la pathologie.

  • légère éruption cutanée au cou, dans les fosses poplitées, au coude;
  • gonflement de la peau;
  • il n'y a presque pas de desquamation et d'hyperhémie (rougeur) de la peau, des démangeaisons apparaissent parfois, généralement le soir.
  • l'éruption s'étend également au visage, à la poitrine, à l'abdomen, aux hanches et au dos;
  • les démangeaisons sont pires et inquiètes;
  • le pelage commence;
  • l'hyperpigmentation des paupières n'est pas exclue: les yeux deviennent comme s'ils étaient entourés de cernes.
  • démangeaisons persistantes. Cela conduit à des dépressions nerveuses, une femme souffre d'insomnie;
  • la peau est enflée et squameuse;
  • Des taches rouges apparaissent, des nodules (jusqu'à 2 mm), des bulles atteignant 1 cm (exsudats) où le contenu est transparent;
  • des pustules, de petites plaies ouvertes (excoriations) apparaissant dues aux égratignures sont possibles. Une infection peut facilement y arriver.

L'exacerbation de la dermatite atopique au stade sévère est typique chez les femmes enceintes atteintes de cette maladie depuis longtemps. Cette condition nécessite une hospitalisation.

La pathologie affecte-t-elle le déroulement de la grossesse et le fœtus?

L'atopie n'est pas un obstacle à la conception d'un bébé, n'affecte pas la grossesse, ne nuit pas à l'enfant et n'affecte pas l'accouchement. La future mère, à cause de ses démangeaisons et de ses insomnies incessantes, devient généralement nerveuse, en pleurs, ressent une fatigue chronique. Dans une certaine mesure, son état psycho-émotionnel est transmis au bébé, mais pas tant, bien sûr, pour parler d'un impact significatif sur le fœtus.

Toutefois, la future mère doit savoir que, dans le contexte de la dermatite atopique, la prédisposition génétique aux maladies atopiques (pollinose, asthme, eczéma) chez un enfant n’est pas exclue. Il n'est pas nécessaire qu'elle se transforme en maladie, mais il y a un tel risque.

Diagnostics

Le diagnostic doit être posé par un dermatologue ou un allergologue. Si l'atopie a déjà été observée plus tôt et qu'elle s'aggrave à la suite d'une grossesse, le diagnostic, vu le tableau clinique caractéristique, est facile à établir. Si les signes de pathologie sont apparus pour la première fois, ils peuvent alors être confondus avec d'autres maladies de la peau qui se manifestent pendant la grossesse.

Une femme devrait donner du sang au niveau d'immunoglobuline E. Son excès de valeurs admissibles indique qu'il s'agit d'une allergie et non, par exemple, d'une infection. Une analyse de sang peut également déterminer quel allergène / irritant particulier améliore une réaction négative.

Traitement

Le traitement de la dermatite atopique doit être fait par des moyens aussi sûrs que possible pour la femme enceinte et le fœtus. L'objectif principal est de réduire l'inflammation de la peau et d'éliminer les démangeaisons. Il est également important de fournir une hydratation de la peau et d’empêcher son assèchement futur.

Traitement médicamenteux

Le médecin peut recommander:

  1. Hydratants, émollients à base de graisse pour les soins quotidiens (Losterin, Lipikar, Emolium, etc.). Ils enlèvent l'irritation, guérissent les fissures, réduisent les démangeaisons. Habituellement utilisé après la douche ou, en cas de sécheresse excessive, en plus pendant la journée.
  2. Crèmes stéroïdes. Seuls les plus faibles d'entre eux sont prescrits, par exemple, la pommade à l'hydrocortisone et à la dose minimale (un tube de 15 à 30 g suffit pour un traitement). Appliquer uniquement sur les zones enflammées.
  3. Antihistaminiques. Loratadine, Clemastine, Chlorpheniramine, Cetirizine, Dimetinden sont considérés comme sûrs.
  4. Les pilules contenant des stéroïdes (prednisolone, etc.) sont prescrites dans les cas les plus graves. Des doses minimales sont recommandées et le cours ne peut durer plus de deux semaines.
  5. Antibiotiques - Céfazoline, Ceftriaxone et autres Efficace si l’eczéma est compliqué par une infection.
  6. Enterosorbents - Polysorb, Enterosgel, Polifan, Atoxin, etc. Ils éliminent rapidement les toxines du corps.
  7. Probiotiques pour améliorer l'immunité - Lactobactérine, Probiform, Biobacton, Bifidumbactérine, etc.

Régime alimentaire

Lors de l'exacerbation de la pathologie, il est nécessaire de limiter ou de se retirer complètement de l'alimentation:

  • les noix;
  • fruits exotiques et agrumes;
  • poisson et bouillons de celui-ci;
  • fruits de mer, caviar;
  • œufs de poule;
  • agneau, porc;
  • du chocolat;
  • chérie;
  • fraises;
  • groseille;
  • cerise douce
  • les tomates;
  • les carottes;
  • les champignons;
  • soja;
  • aliments trop épicés, aliments fumés, épices, cornichons, conservation, restauration rapide.

Le menu du jour devrait être composé de produits laitiers, de viande maigre, de pain de blé entier, de céréales, de légumes et de fruits de fleurs vertes ou jaunes. Il est préférable de faire cuire les aliments, cuire sur le gril, pour un couple, laisser mijoter avec une petite quantité d’huile végétale.

Remèdes populaires

Ils doivent être utilisés avec une extrême prudence, surtout pendant la grossesse. La réaction peut être imprévisible. Consultation obligatoire du médecin traitant. Il convient de garder à l’esprit que, bien que les méthodes traditionnelles atténuent la maladie, elles ne remplaceront pas la thérapie principale.

  1. 1 c. À thé cônes de houblon hachés et séquence sèche verser 150 ml d'eau bouillante. Faire bouillir pendant 5 minutes. Filtre à perfusion refroidi et boire avant le coucher. Cours - 2 semaines.
  2. 1 cuillère à soupe l feuilles de pissenlit fraîches (écrasées) versez 500 ml d’eau bouillante, insistez 3 heures. Boire deux fois par jour, 250 ml. Durée - 3 semaines.
  3. Mélangez 30 g de propolis broyée et 120 ml d’huile végétale dans un récipient en verre résistant à la chaleur et placez au four pendant 15 minutes. Lubrifier les zones enflammées.
  4. 500 g d'écorce de chêne et 200 g de flocons d'avoine versez 5 litres d'eau bouillante, laissez bouillir pendant 15 minutes. Filtrer et verser dans le bain. Élimine bien les éruptions cutanées et les démangeaisons. Il est recommandé de faire de tels bains 2 à 3 fois par semaine.
  5. Pomme de terre crue frotter et faire des compresses de gruau ou lubrifier l'inflammation avec du jus de pomme de terre.
  6. Le jus de Kalanchoe et le miel se combinent dans des proportions égales. Mélange infusé semaine. Ensuite, lubrifiez les zones enflammées. La pommade élimine parfaitement les démangeaisons.

Prévention

Des règles simples aident à éviter les exacerbations de la maladie:

  • n'entrez pas en contact avec l'allergène autant que possible: enlevez les plantes à fleurs de la pièce où vous dormez, roulez les tapis, remplacez les couvertures et les oreillers avec duvet avec des options avec des charges hypoallergéniques, etc.
  • utiliser des produits cosmétiques spéciaux pour les femmes enceintes ou les bébés;
  • porter des vêtements fabriqués à partir de matériaux naturels et respirants;
  • le nettoyage humide quotidien est important;
  • essayez d'éviter le stress.

La dermatite atopique pendant la grossesse ne peut être complètement guérie. Cependant, en respectant scrupuleusement toutes les recommandations du médecin, vous pouvez réduire de manière significative, voire même éliminer complètement le risque de survenue de sa manifestation, ainsi que le risque d'atopie future chez le bébé.

Une Autre Publication Sur Les Allergies

La valeur des taupes sur le petit doigt de la main droite et gauche

La tache de naissance sur le petit doigt de la main droite a une signification différente pour les hommes et les femmes. Ceci s'applique également à la main gauche, si elle a une telle marque.


Traitement des cors et des cors chez les enfants

Les bébés ont une peau délicate et délicate, y compris sur les jambes. Les callosités et les cors apparaissent donc aussi souvent que les adultes. La raison principale en est les mauvaises chaussures.


Il est utile de savoir comment se débarrasser des cors sur les mains - un examen des méthodes efficaces.

L'apparition de cors sur les mains - un problème familier à beaucoup. Cela peut toucher toute personne, quels que soient son domaine d'activité, son sexe, son âge, sa santé ou son hygiène personnelle.


Ce que vous pouvez et ne pouvez pas manger avec la dermatite atopique

La dermatite atopique est une maladie allergique qui se manifeste par une irritation de la peau: démangeaisons, rougeurs, éruptions cutanées et desquamation grave.