Cicatrice hypertrophique - comment traite-t-on ou est-il possible de l'enlever à jamais?

Les cicatrices chéloïdes et hypertrophiques sont une réponse de guérison excessive qui pose problème aux médecins et aux patients. Les personnes à haut risque de développer des chéloïdes ont généralement moins de 30 ans et ont la peau plus sombre. La poitrine, les bras et les épaules, le lobe d'oreille et les joues sont les plus susceptibles au développement de chéloïdes et de cicatrices hypertrophiques.

1 Pourquoi les cicatrices hypertrophiques?

Les blessures à haut risque comprennent les brûlures, les perforations d'oreille et tout facteur qui prolonge la cicatrisation. La formation de chéloïdes peut souvent être empêchée si elle est envisagée avec un revêtement en élastomère de silicone, du ruban adhésif pour réduire la tension cutanée ou des injections de corticostéroïdes. Cependant, étant apparus une fois, les chéloïdes sont difficiles à traiter, avec un taux de récurrence élevé, quel que soit le traitement.

Une cicatrice hypertrophique est traitée avec un revêtement en silicone, des compresses et des injections de corticostéroïdes en tant que médicaments de première ligne. La cryothérapie peut être utile, mais devrait être utilisée pour les petites lésions. L'élimination chirurgicale des chéloïdes présente un risque élevé de récidive en association avec un ou plusieurs de ces traitements standard.

Les chéloïdes sont des cicatrices fibreuses surélevées qui s'étendent au-delà de la blessure initiale, ne régressent pas et se reproduisent généralement après le retrait. Les cicatrices hypertrophiques leur ressemblent, mais se limitent aux limites de la plaie et régressent généralement avec le temps. L’hypertrophie des cicatrices apparaît généralement au cours du mois de la blessure, alors que les chéloïdes peuvent se développer trois mois voire même Les deux sont des réactions anormales à un traumatisme cutané, avec une sédimentation violente du collagène se développant en trois étapes principales:

  • inflammation (trois à dix premiers jours);
  • prolifération (les 10-14 prochains jours);
  • maturation ou remodelage (de deux semaines à plusieurs années).

Le traitement des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques est similaire, mais les cicatrices hypertrophiques ont un meilleur pronostic.

2 Traitement des cicatrices hypertrophiques

Le traitement des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques est complexe et controversé. Les deux conditions répondent aux mêmes méthodes de traitement, mais les cicatrices hypertrophiques sont plus faciles à traiter.

Le grand nombre d’options de traitement est le reflet de la piètre qualité des travaux de recherche sur ce sujet, sans aucun traitement ou combinaison de traitements éprouvés. Les options pour la première ligne incluent:

  • revêtement de silicone;
  • traitement sous pression;
  • injections de corticostéroïdes.

L'ablation chirurgicale des chéloïdes, bien que temporairement satisfaisante, est presque toujours accompagnée (de 50% à 100%) d'un empoisonnement encore plus agressif des tissus cicatriciels.

Injections de corticostéroïdes

Les injections de corticostéroïdes pour la prévention et le traitement des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques sont probablement la première option pour les médecins de famille. Les corticostéroïdes suppriment l'inflammation et la mitose, augmentant la vasoconstriction dans le rumen. Une suspension de triamcinolone-acétonide de 10 à 40 mg par ml (selon le site) est injectée par voie intraoculaire, ce qui, bien que douloureux, finit par lisser 50 à 100% des chéloïdes avec un taux de répétition de 9 à 50%. La lidocaïne (xylocaïne) peut être associée à un corticostéroïde pour réduire la douleur, tandis que l'utilisation d'une cryothérapie supplémentaire juste avant l'injection peut faciliter la procédure en adoucissant la cicatrice.

Les injections de corticostéroïdes suppriment l'inflammation et la mitose

La combinaison de la cryothérapie et d'injections de corticostéroïdes améliore également les résultats, bien que l'hypopigmentation soit toujours un problème grave. Habituellement, deux ou trois injections sont séparées pendant un mois. Cependant, le traitement peut durer six mois ou plus. Les nouvelles chéloïdes sont plus sensibles au traitement que les lésions anciennes établies. Les injections de corticostéroïdes sont plus efficaces en combinaison avec la chirurgie; plus tôt le succès est probable. Les effets secondaires fréquents incluent l’atrophie, la télangiectasie et l’hypopigmentation.

Revêtement de silicone

Le revêtement élastomère de silicone est une approche non invasive et largement étudiée de la prévention et du traitement des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques. On pense que les feuilles de silicone agissent en augmentant la température, l'hydratation et, éventuellement, le stress oxygéné de la cicatrice, l'amenant ainsi à se ramollir et à se lisser.

Traitement de feuille de silicone

Cette technique doit être évitée sur les plaies ouvertes, mais elle peut être appliquée dès que la peau guérit. Pour être efficaces, les feuilles doivent couvrir les cicatrices 12 à 24 heures par jour pendant deux à trois mois. Le drap et la cicatrice doivent être lavés tous les jours avec du savon doux et de l’eau. Les feuilles peuvent être réutilisées jusqu'à ce qu'elles commencent à se décomposer.

Thérapie combinée et chirurgie

Si ni la silicone ni les corticostéroïdes ne sont efficaces pendant 12 mois, un traitement chirurgical de deuxième intention doit être envisagé, suivi par des corticostéroïdes et éventuellement un revêtement de silicone. L'utilisation d'injections de corticostéroïdes après une chirurgie chéloïde réduit le taux de récidive à moins de 50%.

Ablation chirurgicale des cicatrices

L'excision de la cicatrice peut être complète ou la cicatrice restante peut rester sur la plaie, ce qui peut réduire les récidives. Une injection immédiate de corticostéroïdes sur la plaie après l'excision est accompagnée d'injections hebdomadaires pendant deux à cinq semaines et d'injections mensuelles pendant trois à six mois. Il a été démontré que la "trithérapie triple", associant chirurgie, corticostéroïdes et enrobage de silicone, est encore plus efficace.

Imiquimod

La crème imiquimod 5%, un modificateur de la réponse immunitaire qui améliore la cicatrisation, a également été utilisée pour aider à prévenir les rechutes chéloïdes après une ablation chirurgicale. La crème est appliquée pendant la nuit pendant huit semaines après la chirurgie. Bien que les études soient de petite taille, la fréquence des rechutes après la chirurgie n’est en moyenne que de 28% au cours de la période d’observation de 6 à 9 mois et donne les meilleurs résultats (répétition de 2,9%) dans les zones à faible tension cutanée, telles que les lobes. l'oreille.

Une crème qui améliore la guérison des cicatrices

Les effets secondaires incluent irritation et hyperpigmentation.

Autres méthodes de thérapie

Parmi les autres méthodes de traitement à l'étude, notons l'administration intrafocale de vérapamil, de fluorouracile, de bléomycine et d'interféron alfa-2b. Bien qu'ils aient tous des résultats comparables ou parfois supérieurs aux injections de corticostéroïdes et au revêtement de silicone, la thérapie chéloïde optimale reste incertaine. Les combinaisons thérapeutiques étaient plus élevées que les approches individuelles.

Le vérapamil intra-focal (2,5 mg / ml) associé à un revêtement en silicone a réduit la récidive chéloïde de 90% après 18 mois.

Le fluorouracile intra-focal (50 mg / ml, deux à trois fois par semaine) comprime les chéloïdes en toute sécurité, évitant ainsi l'atrophie des tissus et la télangiectasie, qui peuvent survenir lors d'injections répétées de corticostéroïdes. La combinaison de corticostéroïdes et de fluorouracile réduit les effets secondaires des corticostéroïdes. L'hyperpigmentation et l'ulcération de la plaie peuvent être des complications rares liées à l'utilisation du fluorouracile.

L'interféron alpha-2b intra-focal a réduit la taille de la chéloïde de 50% pendant neuf jours, ce qui s'est avéré supérieur aux corticostéroïdes intracellulaires. L'interféron alfa-2b est également plus efficace que les corticostéroïdes pour prévenir les rechutes chéloïdes après le retrait. Les principaux problèmes sont la douleur et les coûts de l’injection.

La radiothérapie après excision chéloïde est une option beaucoup plus controversée. Il peut poser un risque d'inhibition de la croissance locale chez les enfants et, éventuellement, d'un cancer ultérieur. Les doses normales varient de 1 500 à 2 000 doses de plaisir pendant cinq à six séances après la chirurgie. La plupart des médecins considèrent les radiations comme un dernier recours pour le traitement des chéloïdes qui ne correspondent pas à toutes les autres approches.

3 soins à domicile

De nombreux patients utilisent la vitamine E topique (alpha-tocophérol) dans l'espoir que ses propriétés antioxydantes préviendront les cicatrices. Cependant, il y a peu de preuves que cela soit bénéfique et certains patients développent une dermatite de contact, ce qui peut retarder la guérison. À un stade précoce, la vitamine E peut également réduire la résistance à la traction de la cicatrice et son utilisation doit être interrompue.

Une autre option est l'utilisation de gels locaux à base d'extrait d'oignon, mais des essais cliniques limités n'ont montré aucune amélioration clinique de la hauteur des cicatrices, de l'érythème ou des démangeaisons. Gel Kontraktubeks contient de l'extrait d'oignon contenant de l'héparine, qui contribuerait vraisemblablement à la résorption de la cicatrice. Bien qu'une étude ait comparé ce produit à des corticostéroïdes, une autre a montré qu'il était inefficace pour améliorer les cicatrices et les démangeaisons.

La pommade hydratante pour brûlures contient plusieurs herbes avec du bêtazitostérol, qui procure une hydratation et des avantages potentiels pour la cicatrisation des plaies.

Tous ces produits disponibles dans le commerce conviennent mieux à une utilisation prophylactique, car il est peu probable qu'ils soient en mesure d'inverser les cicatrices hypertrophiques et les chéloïdes de longue date.

Méthodes de traitement des cicatrices hypertrophiques

Les cicatrices hypertrophiques sont un type de cicatrices apparaissant lors de la formation excessive de tissu conjonctif au cours du processus de cicatrisation. Il existe un grand nombre de méthodes médicales et cosmétiques modernes pour éliminer les cicatrices hypertrophiques.

Les causes de la formation de cicatrices hypertrophiques

Les conditions préalables à la formation de cicatrices hypertrophiques sont diverses complications du processus de cicatrisation de la plaie, par exemple l’étirement de la cicatrice, les processus inflammatoires. Dans ces cas, il y a une activation progressive des fibroblastes, des cellules actives sont formées, dans lesquelles la synthèse du collagène est effectuée à un niveau élevé. Dans le contexte d'une diminution de la production de collagénase (une enzyme spéciale qui détruit le collagène), la formation de collagène dépasse sa dégradation, ce qui entraîne le développement d'une fibrose tissulaire et l'apparition de cicatrices hypertrophiques.

Les cicatrices hypertrophiques sont souvent appelées cicatrices chéloïdes. La seule différence est que la zone des cicatrices hypertrophiques ne dépasse pas la surface de la plaie et que, dans certains cas, les cicatrices chéloïdes peuvent se développer considérablement en dépassant les limites de la plaie.

En savoir plus sur les cicatrices chéloïdes ici.

Comment éviter la formation de cicatrices hypertrophiques

La prévention en temps opportun aidera à prévenir la formation de cicatrice hypertrophique. Les personnes qui ont une prédisposition à la formation de cicatrices grossières doivent éviter une intervention chirurgicale ou opter pour une intervention chirurgicale peu invasive avec un nombre minimal d'incisions chirurgicales et leur taille.

S'il est impossible de se passer d'une intervention chirurgicale, le médecin doit coudre toutes les plaies chirurgicales avec un minimum de tension cutanée. Il est souhaitable que les incisions chirurgicales ne soient pas appliquées à la surface des articulations ou à la partie centrale du sein, car ces zones de la peau sont les plus exposées à la fibrose.

En savoir plus sur les causes des cicatrices sur le visage et le corps.

Les principales méthodes de traitement des cicatrices hypertrophiques

Il existe les principaux moyens suivants pour éliminer les cicatrices hypertrophiques de la surface du corps ou du visage:

  • Drogue
  • Physiothérapie ou physique.
  • Radiothérapie.
  • Procédures cosmétiques.

Traitement de la toxicomanie

La technique comprend l'utilisation des outils suivants:

  • Immunomodulateurs.
  • Corticostéroïdes.
  • Médicaments agissant sur la formation de collagène.

La thérapie aux stéroïdes est le moyen le plus populaire de se débarrasser des cicatrices hypertrophiques.

Les corticostéroïdes réduisent la formation de tissu cicatriciel et la synthèse de collagène, de glucosaminoglycanes et de médiateurs inflammatoires, inhibent la prolifération des fibroblastes lors de la cicatrisation des plaies.

Pour éliminer les cicatrices, l’acétate de triamcinolone est également utilisé, lequel est injecté dans la région des cicatrices hypertrophiques avec un intervalle périodique de 4 à 6 semaines. Dans le traitement des cicatrices hypertrophiques, on utilise également des médicaments à base de corticostéroïdes topiques, appliqués superficiellement et localement sur les cicatrices.

Le patient doit garder à l'esprit que l'utilisation de corticostéroïdes entraîne de nombreux effets secondaires négatifs et complications, tels que:

  • Téleangiectasia (formation de varicosités).
  • Atrophie de la peau (amincissement et vieillissement externe de la peau).
  • Violation de la pigmentation de la peau.

Par conséquent, avant d'utiliser le traitement médical des cicatrices, il est nécessaire de consulter un spécialiste qui sélectionnera le médicament et la posologie optimaux.

Le moyen classique d'éliminer les cicatrices hypertrophiques est l'hyaluronidase, qui clive efficacement l'acide hyaluronique, qui est un principe actif cémentant pour les tissus conjonctifs, facilitant grandement les processus de mouvement des fluides dans l'espace interstitiel, réduisant l'enflure des tissus, adoucissant les cicatrices et les rendant plus aplatis, lisses et également formation de cicatrices hypertrophiques. La hyaluronidase est obtenue à partir de testicules de bovins.

La solution finale d'hyaluronidase est injectée à proximité de la zone touchée par voie sous-cutanée ou sous une cicatrice hypertrophique. La fréquence optimale des injections - après 1 jour ou tous les jours, le traitement par hyaluronidase est de 6 à 15 injections ou plus du médicament. Si nécessaire, des traitements répétés sont effectués avec un intervalle de 1,5 à 2 mois.

Le médicament Longidase, qui est un composé chimique actif polyoxidonium avec de la hioluronidase, donne de bons résultats dans le traitement des cicatrices hypertrophiques. Longidase pour le traitement des cicatrices hypertrophiques est administré par 2 méthodes:

Pour le traitement des cicatrices hypertrophiques et la prévention de leur apparition, Contractubex est utilisé: une pommade cicatrisante à fort effet anti-inflammatoire, réduisant la prolifération cellulaire. La pommade est utilisée pour traiter:

  • Cicatrices post-brûlures et postopératoires, notamment chéloïdes et hypertrophiques.
  • Vergetures (stries), manifestées après l'accouchement.
  • Changements hormonaux ou changements soudains de poids du côté négatif (positif).

Un autre médicament efficace est la crème Kelofibraz. Lisez également l'article sur le traitement des cicatrices à l'aide de crèmes, de pommades et de gels.

Traitement physiothérapeutique des cicatrices

Le traitement physiothérapeutique des cicatrices hypertrophiques comprend les techniques suivantes:

  • Utilisation de pansements occlusifs (hermétiques).
  • Cryochirurgie
  • Thérapie au laser.
  • Excision de cicatrice.
  • Électrophorèse.
  • Thérapie de compression.

La nouvelle méthode de traitement des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes est considérée comme un traitement par interféron associé à l’excision chirurgicale des cicatrices: l’interféron est injecté dans la ligne de suture formée lors de l’excision chirurgicale, ce qui aide à prévenir la récurrence de la fibrose.

Pour le traitement des cicatrices hypertrophiques, on utilise des plaques de silicone et des pansements de silicone obturiruyuschie. Cependant, l'efficacité de cette technique, soumise à l'utilisation de pansements 24 heures sur 24 pendant un an, n'a été enregistrée que chez un tiers des patients.

La cryochirurgie consiste à utiliser de l'azote liquide, qui affecte le canal de la microcirculation et provoque l'élimination des cellules par la formation de cristaux intracellulaires. Dans certains cas, pour obtenir un résultat optimal, 1 à 3 sessions de congélation et décongélation en moyenne pendant 10 à 30 secondes sont suffisantes.

Les patients doivent garder à l'esprit que la cryochirurgie est une procédure plutôt douloureuse pouvant provoquer une dépigmentation de la peau. Une technique plus efficace est considérée comme l'utilisation combinée de la cryothérapie et de médicaments (par exemple, les corticostéroïdes).

À propos de l'élimination des cicatrices au laser en vidéo

Radiothérapie

L’essence de la méthode de thérapie par rayons X (rayons Bucca) est l’impact sur la zone du tissu conjonctif avec des rayonnements ionisants, qui provoque la destruction des fibroblastes et du collagène. Les contre-indications à la nomination à la radiothérapie sont les maladies des reins et du foie, la présence de dermatites et la décompensation des processus de circulation sanguine.

L'irradiation par faisceau d'électrons est considérée comme une technique moins dangereuse que les rayons X (radiothérapie). Le rayonnement d'électrons agit de manière plus uniforme et le risque de déformation ou d'endommagement des tissus et des cellules est réduit au maximum.

Dans 80% des cas, l'utilisation du faisceau d'électrons permet de se débarrasser des cicatrices. La radiothérapie est une méthode plus efficace que la prise de corticostéroïdes, adaptée aux patients insatisfaits de la douleur liée aux injections de stéroïdes.

En ce qui concerne le risque de tumeurs malignes résultant des rayonnements ionisants, aucun cas de ce type n’a été enregistré. Cependant, la période d'observation médicale des patients n'était pas assez longue - moins de 2 ans.

Procédures cosmétiques

Pour éliminer les cicatrices hypertrophiques, les procédures cosmétiques suivantes sont utilisées:

  • Peelings chimiques.
  • Microdermabrasion.

Les peelings chimiques stimulent la réaction de défense de l'organisme. Les processus de production d'acide hyaluronique, ainsi que le collagène et l'élastine, sont activés, le tonus et l'élasticité de la peau sont augmentés et son relief est nivelé. Le peeling chimique est le plus souvent utilisé pour traiter la peau du visage, mais d’autres zones du corps sont également possibles: cou, mains, décolleté, fesses, cuisses et dos.

La microdermabrasion (ou micro-broyage), comme tout autre peeling, déclenche le renouvellement de la peau, stimule la production de collagène et d'élastine. La microdermabrasion permet aux patients de se débarrasser des cicatrices profondes (y compris post-acné), ainsi que des vergetures. La microdermabrasion peut être une alternative au peeling chimique pour les patients contre-indiqués.

Lorsque vous travaillez avec des cicatrices hypertrophiques qui n'ont pas tendance à rechuter, les techniques de cosmétologie (peeling chimique et microdermabrasion) peuvent donner un résultat esthétique notable.

Effet

L'un des principaux critères de succès du traitement des cicatrices hypertrophiques est le moment de l'intervention chirurgicale sélectionnée: plus la cicatrice hypertrophique est jeune, plus les chances de son élimination par le patient sont grandes.

Si l'âge de la cicatrice hypertrophique ne dépasse pas 12 mois, pratiquement toutes les méthodes de traitement des cicatrices hypertrophiques garantiront un résultat optimal, tout en travaillant avec des cicatrices grossières plus âgées (plus de 12 mois), seules les méthodes de traitement les plus agressives seront efficaces:

  • Excision chirurgicale.
  • Corticostéroïdes injectables.
  • Radiothérapie (thérapie Bucca).

À propos du traitement des cicatrices atrophiques, lisez ici.

Caractéristiques de la formation de cicatrices hypertrophiques et de leur élimination

La cicatrice hypertrophique est un type de cicatrice résultant de la production intensive de tissu conjonctif au cours du processus de guérison. Ces défauts résultent de lésions cutanées excessivement envahies.

Quel est le code ICD-10?

Les cicatrices hypertrophiques se produisent au cours du processus de cicatrisation de la plaie lorsque, pour diverses raisons, il se produit un travail excessif du tissu conjonctif. Ils sont une faille esthétique et apportent un inconfort physique. La photo sur Internet présente différents types de cicatrices. Le code sur le CIM 10 - L 91.

Causes de formation et symptômes

Certaines causes contribuent à l'apparition d'une cicatrice hypertrophique. Ceux-ci incluent les suivants:

  • processus inflammatoire dans le traitement des plaies;
  • effets physiques ou mécaniques sur les plaies;
  • étirer la cicatrice.

Des blessures antérieures, telles qu'une brûlure grave, une opération chirurgicale compliquée ou un recours auprès d'un chirurgien plasticien, contribuent à l'apparence. Souvent, après la naissance d'un bébé par césarienne, ces lésions cutanées se produisent également.

Différence de chéloïde

Puisque la nature des processus est la même, la cicatrice hypertrophique est semblable à la chéloïde. Leur différence significative est que les premiers sont situés à la surface de la plaie et ne sont pas emportés au-delà de ses périmètres, alors que le groupe de chéloïdes a sa particularité de grandir et d’aller au-delà des limites de la plaie. La description et les caractéristiques comparatives des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sont présentées dans le tableau ci-dessous.

altération de la capacité d'adaptation;

Méthodes de traitement

Si vous recevez des blessures, des brûlures ou des coupures profondes, vous devez traiter la plaie. La coupe fraîche peut être enduite de vaseline plusieurs fois par jour, elle prévient la formation de cicatrices. Au fil du temps, la plaie résultante doit être correctement traitée pour éviter la formation de cicatrices de ce type. En cas d'anciennes cicatrices hypertrophiques, il est recommandé d'utiliser des moyens et procédures efficaces permettant de les réduire.

Les plus célèbres d'entre eux sont:

  • les médicaments (corticostéroïdes, immunomodulateurs et médicaments contribuant à la formation de collagène);
  • radiothérapie;
  • physiothérapie (utilisation de pansements hermétiques, laser, excision, électrophorèse, thérapie de compression);
  • Procédures de cosmétologue, qui visent à l'élimination externe du défaut (peelings, mezoroller et laser).

Le traitement des cicatrices hypertrophiques, dont la formation n'excède pas un an, est plus facile à réaliser et passe sans conséquences graves, contrairement aux anciennes. Pour les formations plus anciennes, il faudra recourir à diverses méthodes esthétiques et chirurgicales pour s'en débarrasser.

La stéroïde est considérée comme une bonne méthode de traitement. Les corticostéroïdes peuvent rendre le tissu cicatriciel beaucoup plus petit, réduisant ainsi les niveaux de collagène sur le site de la blessure. Mais il y a des contre-indications. Les corticostéroïdes peuvent provoquer une pigmentation de la peau et l'apparition de varicosités.

Parmi les médicaments et les pommades, le gel Kontraktubex est le plus connu. Il possède un puissant effet anti-inflammatoire et vise à réduire la prolifération cellulaire. Il peut être utilisé pour le traitement des cicatrices hypertrophiques obtenues après des brûlures ou des opérations, ainsi que des vergetures après la grossesse. Diprospan, produit sous forme de suspension pour injection intraveineuse, donne également de bons résultats.

Est-il possible de supprimer

L'élimination des cicatrices hypertrophiques est une décision sérieuse et responsable. Il est nécessaire de le faire lorsque d’autres méthodes sont inefficaces, à condition que l’éducation apporte des inconvénients physiques et interfère avec les activités de la vie normale. Dans ce cas, les opérations sont effectuées dans les meilleurs délais. Le choix de la méthode dépend de la décision du patient et des indications médicales. S'il n'y a pas de besoin urgent d'intervention urgente, le chirurgien attend la maturation finale du tissu cicatriciel et effectue l'opération dans un à deux ans.

La possibilité de mesures correctives et préventives

Mis au point de nombreuses façons de corriger et d’éliminer les cicatrices hypertrophiques. La méthode d’élimination est choisie par le patient, à l’écoute des recommandations du médecin et des indications médicales: mésothérapie, traitement au laser, etc. Pour éviter une intervention chirurgicale, nous vous conseillons de respecter les recommandations pour prévenir l'apparition de formations désagréables:

  • après avoir subi une blessure, veillez à la traiter avec des solutions et des agents antibactériens;
  • si, au fil du temps, la plaie continue de faire mal, vous devriez consulter un médecin pour prévenir l’infection;
  • Vous pouvez utiliser des remèdes traditionnels faits maison qui aident à dissoudre les blessures afin qu’elles ne se développent pas en grandes blessures.

Si les conditions nécessaires à la prévention et au contrôle des cicatrices hypertrophiques sont observées, le risque d'apparition et de croissance peut être réduit. En fin de compte, après les dommages peuvent rester point à peine perceptible comme un bouton ou une taupe sur le visage. Et vous n'aurez pas besoin de recourir à la thérapie cardinale.

Caractéristiques se débarrasser des cicatrices hypertrophiques

Il arrive que les cellules de la peau soient trop activement engagées dans la régénération pour cicatriser une plaie ou pour une suture postopératoire. S'il y a un excès de collagène, le gel des cicatrices et des cicatrices "Kontraktubeks" aide à lutter contre ce défaut de peau gênant. Est-il possible de prévenir de tels défauts cosmétiques?

Pourquoi un type de cicatrice est appelé "hypertrophique"

La rationalité de tout ce qui existe sur Terre se traduit par une phrase simple: «peu de choses vont mal, trop c'est trop mal, mieux quand tout est modéré». Le corps humain ne suit pas toujours cette règle non écrite. Cela se produit avec des points de suture postopératoires, des plaies, des marques d'acné et des morsures. Le processus de guérison ne va pas toujours sans heurts (au sens propre et figuré). Diverses inflammations dans la cicatrice, son étirement provoque une formation excessive de tissu conjonctif. Les fibres remplissent la plaie et une partie de cette masse dépasse au-dessus de la surface de la peau.

L’apparition d’une cicatrice dense du «point de vue» du corps est une bénédiction, car le dommage est fermé, le risque de perte de sang et de pénétration de l’infection ne menace plus. Irrégularité, la bosse sur la peau réduit ses propriétés esthétiques, il est donc nécessaire d'enlever la cicatrice saillante. Son nom - "hypertrophique" - est formé du préfixe "hyper", qui signifie "excès", et du mot grec trophos ("nourriture").

Photo et traitement des cicatrices hypertrophiques

La cicatrice hypertrophique est un type de tissu cicatriciel caractérisé par un excès de fibres fibreuses. La surface de la cicatrice est au dessus du niveau de la peau. Le tissu cicatriciel frais a une couleur très différente de celle de la peau environnante et l'ancien lui ressemble progressivement.

Contrairement à tous les autres types de cicatrices, l'hypertrophie du tissu conjonctif n'est pas simplement un défaut esthétique, elle provoque une douleur et peut limiter la mobilité des articulations. Pour cette raison, il est recommandé de retirer les cicatrices chéloïdes, en particulier du cou.

Astuce! Pour diagnostiquer et choisir le traitement approprié, vous devez contacter un cosmétologue, un dermatologue et, si le cas est grave, un chirurgien esthétique.

Causes et mécanisme de l'éducation

Les causes de l'apparition d'une cicatrice hypertrophique sont des lésions graves et profondes de la peau et des processus se produisant dans une telle plaie, tels qu'une inflammation.

Le mécanisme de formation de cicatrice est déclenché par l'arrivée des leucocytes au site de la blessure. Les cytokines produites par celles-ci stimulent la production de collagène par les fibroblastes. Les lésions cutanées étant importantes (brûlures, plaies), la production de collagène étant assez élevée, il existe de nombreux fibroblastes actifs. Tout cela, dans le contexte d’une réduction du taux de collagénase (une enzyme pour la destruction des fibres de collagène), conduit à la formation d’une grande quantité de tissu conjonctif, c’est-à-dire qu’une cicatrice hypertrophique apparaît.

Les cicatrices hypertrophiques appartiennent au groupe des chéloïdes, car les processus menant à la formation de telles cicatrices sont similaires. Mais les cicatrices chéloïdes sont caractérisées par une formation encore plus intensive de collagène, elles contiennent de nombreux jeunes fibroblastes et le processus de formation du tissu conjonctif s'étend au-delà de la plaie.

Symptômes, apparence et caractéristiques

Afin de choisir le bon traitement, il est important que le patient connaisse le type de cicatrice. Selon la manifestation et les symptômes, les cicatrices hypertrophiques sont de trois types:

  1. Le premier type est celui des cicatrices hypertrophiques, caractérisées par des symptômes légers. La gêne associée à la cicatrice est faible ou absente. Il y a une légère saillie au-dessus du niveau de la peau, une hypertrophie peut progressivement se manifester, 2 à 3 mois après le traumatisme.
  2. Les cicatrices du second type se caractérisent par des manifestations cliniques plus prononcées. La cicatrice est plus lumineuse, le patient se plaint de douleurs dont l'intensité ne diminue pas avec le temps. L’hypertrophie cicatricielle ne passe pas, c’est-à-dire que contrairement au premier type, une telle cicatrice ne peut devenir complètement normotrophe, peut-être même partiellement.
  3. Le troisième type de cicatrices hypertrophiques sera celui qui présentera les symptômes les plus brillants. C'est-à-dire que la cicatrice sera très hypertrophiée, avec des sensations douloureuses prononcées - ce qui constituera la plainte principale des patients.

Au stade de la cicatrisation, il est déjà possible de déterminer ce que sera la cicatrice, hypertrophique, atrophique, chéloïde ou normotrophe. Si la plaie n'est pas large et que la cicatrisation est normale, la cicatrice sera probablement normotrophe, c'est-à-dire que la fibrose tissulaire ne dépassera pas la plaie et que la cicatrice ne dépassera pas la peau. Mais avec des blessures graves, l'inflammation et la douleur accompagnent la guérison et une cicatrice hypertrophique apparaît. En particulier sur le corps humain, certains endroits présentent un risque élevé de cicatrices hypertrophiques. En règle générale, la cicatrice normotrophe se trouve là où il y a un bon apport sanguin. Et pour les cicatrices hypertrophiques des endroits favorables où la peau mobile, par exemple, la peau dans le cou et les articulations.

Tous les types de cicatrices hypertrophiques constituent un phénomène désagréable, mais ne vous inquiétez pas, ils peuvent être corrigés esthétiquement et vous pouvez les éliminer, quels qu'ils soient, du premier, deuxième ou troisième type.

Astuce! Le traitement de ce type de problèmes de peau a impliqué une esthéticienne. Les adultes et les enfants s'adressent à ce spécialiste.

Comment éviter les problèmes?

Un certain nombre de patients ont une prédisposition génétique à l'apparition de cicatrices hypertrophiques. À titre préventif, ces personnes doivent surveiller leurs blessures ou leurs brûlures de très près et en prendre soin de manière responsable.

Il est souhaitable d'éviter diverses opérations, mais si une intervention chirurgicale est inévitable, le chirurgien doit refermer la plaie avec une tension minimale et effectuer une suture très soignée. Alors seulement, un patient prédisposé aux cicatrices hypertrophiques développera une cicatrice cosmétiquement acceptable.

Comment se débarrasser des défauts?

En médecine moderne et en cosmétologie, il existe de nombreux moyens et méthodes pour enlever ou faire des cicatrices hypertrophiques discrètes. Voici les plus courantes:

  1. Si la cicatrice n'est pas encore complètement formée, l'effet est donné par les corticostéroïdes. Le médicament est injecté dans le tissu cicatriciel. Par son action, il réduit l’activité des fibroblastes et inhibe la synthèse du collagène. En conséquence, la cicatrice est ramollie, aplatie, les démangeaisons et l'inflammation disparaissent. Le déroulement de l'application comprend plusieurs injections, à des intervalles de deux semaines. Mais l'utilisation de cette méthode est limitée par le fait que l'utilisation à long terme peut avoir des effets secondaires. Par exemple, atrophie ou éclaircissement de la peau, acné aux stéroïdes. Dans de rares cas, le cycle menstruel peut être perturbé ou une hypertrichose peut apparaître. Pour réduire le risque d'effets secondaires, les médicaments sont dilués 2 à 5 fois et raccourcissent la durée du traitement. Les injections de corticostéroïdes sont souvent utilisées après la cryodestruction ou après un resurfaçage au laser.
  2. Cryothérapie - traitement des cicatrices à l'azote liquide. L'essence de la technique consiste à exposer à court terme la cicatrice à l'azote liquide, tandis que la température dans la zone traitée est considérablement réduite et que les cellules de surface subissent une dégénérescence. Après cela, le site d'exposition est nettoyé et une injection est administrée pour stimuler l'activité des fibroblastes. Le médicament commence la synthèse du collagène, sous la supervision de spécialistes, la plaie guérit et un effet discret et cosmétiquement correct est obtenu.
  3. La hyaluronidase fait également référence à des médicaments qui inhibent la division et l’activité des cellules du tissu conjonctif. Elle est largement utilisée pour traiter les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques. L'introduction du médicament avec hyaluronidase est faite par voie sous-cutanée, à côté du tissu guéri. Le mécanisme d'action des médicaments repose sur la capacité de la hyaluronidase à détruire l'acide hyaluronique, qui est contenu en grande quantité dans la substance intercellulaire du tissu. En conséquence, augmente la perméabilité des vaisseaux sanguins et des tissus, ce qui entraîne une diminution de l'œdème, du ramollissement et de l'aplatissement de la cicatrice. Piquez le médicament ne devrait pas tous les jours, et un jour. La durée du cours est également individuelle, de six à quinze injections.
  4. La correction chirurgicale implique l’excision de la cicatrice ou des greffes de peau cosmétiques. En conséquence, au lieu d’une ancienne cicatrice, une nouvelle apparaît, mais elle est plus correcte d’un point de vue esthétique et son processus de guérison peut être contrôlé. Ce sont des méthodes assez radicales pour se débarrasser des cicatrices, les experts conseillent de ne les utiliser que lorsque d'autres traitements ne font pas économiser. Cependant, ces façons de traiter les cicatrices sont en demande et donnent de bons résultats.
  5. La méthode de radiothérapie est également utilisée dans le traitement des cicatrices. Dans ce cas, les couches superficielles du tissu cicatrisé sont soumises aux rayons X, ce qui entraîne la destruction des fibres de collagène et permet ainsi d'obtenir un équilibre, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de formation excessive de tissu fibreux.
  6. Les procédures de peeling chimique et de microdermabrasion donnent d'excellents résultats dans le traitement des petites cicatrices hypertrophiques non récurrentes.
  7. Vous pouvez également utiliser des patchs ou des bandages en silicone de pression. Cette méthode n’est pas populaire car l’effet est obtenu après une longue période (environ un an) et chez environ un tiers des patients.
  8. La méthode la plus courante de traitement des défauts de la peau est le resurfaçage au laser ou l'élimination des cicatrices au laser. Les lasers à l'erbium et au dioxyde de carbone sont utilisés pour éliminer l'excès de tissu conjonctif. L'effet est obtenu grâce à l'effet du faisceau laser sur les couches superficielles de la cicatrice. À la suite de l'exposition au laser, la synthèse des fibres de collagène et l'activité des fibrocytes sont augmentées.

Le coût de ces procédures est différent. Par exemple, le traitement des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes à l'aide du resurfaçage au laser coûtera entre 3 000 et 6 000 roubles par procédure et plusieurs peuvent être nécessaires. L'excision de la cicatrice et l'imposition d'une suture esthétique correcte peut coûter 1 000 roubles et 25 000 à 30 000 roubles. Tout dépend de la taille, de l'état de la cicatrice, qu'elle soit chéloïde ou normotrophe, etc. Les politiques de tarification dans les cliniques de médecine esthétique diffèrent parfois d'un ordre de grandeur et le coût final d'une procédure est donc individualisé. Beaucoup moins cher coûtera l'utilisation de gels de cicatrices ou de remèdes populaires. Mais, de tels résultats peuvent être obtenus si tout est fait correctement:

Quel médecin va aider?

Le chirurgien esthétique ou le cosmétologue s'occupe de l'élimination de tels problèmes. Toutes les méthodes fonctionnent et donnent leurs résultats. Mais avant de commencer le traitement, vous devriez consulter un spécialiste. Différentes techniques ont leurs avantages et leurs inconvénients, pour éviter les effets secondaires, devraient en être responsables. Le médecin, sur la base des contre-indications des procédures et des caractéristiques individuelles du patient, choisira une méthode appropriée ou plusieurs, et aidera à éviter les effets secondaires.

Nous vous serions très reconnaissants d’évaluer et de le partager sur les réseaux sociaux.

Causes du traitement des cicatrices hypertrophiques et des cicatrices

Pendant la chirurgie, des cicatrices peuvent se former lors de l'exposition cutanée. Habituellement, elles sont douces et presque imperceptibles, mais dans certains cas, la cicatrice est capable de s'élever fortement au-dessus de la peau, de présenter des bosses et de paraître rugueuse. Ce type de défaut s'appelait une cicatrice hypertrophique. Et si cela ne gêne pas les hommes plus souvent, les femmes ressentent généralement un malaise.

Les cicatrices sont de plusieurs types et, si on les compare, les cicatrices hypertrophiques non seulement donnent des douleurs, mais peuvent aussi limiter la mobilité de la partie du corps sur laquelle elles ont été formées. C'est pourquoi tous les experts conseillent de les supprimer.

Causes de

La cause de la formation de cicatrice hypertrophique est une lésion profonde et grave de la peau, ainsi que le processus inflammatoire qui commence dans la plaie. Une cicatrice se forme suite à une exposition à des leucocytes, qui pénètrent immédiatement dans le site de la blessure.

Les cytokines ainsi formées affectent l’apparition du collagène par les fibroblastes et, du fait que les lésions sont sévères, le collagène est produit en grande quantité et la quantité de fibroblastes actifs est réduite. En raison d'un manque de collagénase, beaucoup de tissu conjonctif se forme, autrement dit, une cicatrice hypertrophique apparaît.

Ce type de défaut appartient au groupe des chéloïdes. Seules les cicatrices chéloïdes résultent d'une production encore plus importante de collagène. Le lieu de leur formation peut également être le tissu autour de la plaie.

Les principales différences de la cicatrice hypertrophique de la chéloïde:

  • la cicatrice chéloïde s'étend au-delà de la blessure;
  • sur le site de la lésion, la peau est tendue et démangeaisons;
  • la couleur de la cicatrice hypertrophique va de incolore à rose, et la chéloïde a une couleur riche;
  • après un certain temps, la cicatrice hypertrophique commence à s'aplatir et la chéloïde ne régresse pas.

Types de cicatrices

Il existe de nombreux types de cicatrices, mais elles ne peuvent être identifiées qu'au stade de la guérison. Les cicatrices sont:

  • normotrophe;
  • hypertrophique;
  • atrophique;
  • chéloïde

Avec une plaie peu profonde, la guérison commence rapidement. Dans ce cas, la cicatrice sera normotrophe. En d'autres termes, la fibrose du tissu conjonctif ne dépassera pas la plaie et la cicatrice sera à peine perceptible. En cas de dommages graves avec le syndrome de la douleur pendant la guérison, la cicatrice sera appelée hypertrophique. Habituellement, une cicatrice normotrophe apparaît là où la circulation sanguine est bonne, mais le second type se forme dans les zones sédentaires.

Une cicatrice atrophique se forme en dessous du niveau de la plaie, c’est-à-dire qu’elle s’enfonce un peu. Par exemple, ce type de défaut apparaît sur le site de l’acné. Et les cicatrices chéloïdes ressemblent à une grosse tumeur, car elles dépassent de beaucoup les limites des dommages. Le plus souvent, ce type de cicatrices apparaît chez les adolescents qui présentent un risque élevé de blessure en raison d'un mode de vie roulant, ainsi que chez les jeunes, la peau est plus élastique et crée une grande tension pendant la guérison.

Tous ces types de cicatrices sont traitables, ne les prenez donc pas comme un gros problème, elles peuvent maintenant faire l'objet d'une correction esthétique.

Types de traitement

La médecine moderne a développé un grand nombre de traitements. Les plus courants sont:

  1. Traitement de la toxicomanie.
  2. Physiothérapie
  3. Radiothérapie.
  4. Intervention chirurgicale.
  5. Traitement cosmétique.

Le traitement médicamenteux consiste à se débarrasser d'une cicatrice avec des médicaments. Le principal médicament en traitement est l'hormone stéroïde. Le médicament est capable de réduire l'activité des fibroblastes, réduisant ainsi le niveau de collagène, et arrête également le processus inflammatoire. Le médicament Triamcinlon est injecté directement dans le tissu affecté. Après cela, vous devez appliquer des médicaments qui augmentent l'immunité. Lorsque la cicatrice commence à rétrécir, de l'interféron est injecté dans la ligne de suture afin d'éviter toute récidive.

La prochaine partie du traitement médicamenteux est des enzymes. Ils décomposent l'acide hyaluronique, ce qui aide à améliorer la circulation sanguine et l'enflure commence à s'atténuer. Dans le même temps, la cicatrice devient élastique. Ensuite, Fermencol est présenté. Et la dernière étape du traitement est le gel à usage externe de Contractubex, qui a un effet anti-inflammatoire et régénérant.

Pour soigner la cicatrice hypertrophique, les médecins prescrivent la physiothérapie, qui peut inclure les procédures suivantes:

  • la thérapie de compression consiste à exercer une pression sur la cicatrice pour améliorer son apparence et arrêter la croissance; en même temps, pendant la pression, le processus métabolique dans les tissus affectés est perturbé et une régression se produit;
  • gel ou des plaques de silicone doivent être mis sur la cicatrice, et ils pressent les capillaires, ce qui contribue à réduire le collagène;
  • la cryothérapie peut améliorer l'état des tissus affectés;
  • la thérapie au laser aide à réduire le niveau de collagène, la cicatrice devient élastique et devient douce;
  • électrophorèse;
  • la phonophorèse;
  • galvanophorèse.

En ce qui concerne la radiothérapie dans le traitement des cicatrices hypertrophiques, la question est controversée. Selon les résultats de l’étude, il est réapparu chez la plupart des patients après un traitement cicatriciel avec cette méthode. Pour obtenir cet effet, la radiothérapie doit être réalisée comme suit:

  • traiter le tissu avec une solution d'enzymes protéolytiques;
  • enlever chirurgicalement le défaut;
  • l'utilisation de la radiothérapie.

Le traitement chirurgical est rarement utilisé car le risque de récidive est élevé. La plupart des spécialistes utilisent un traitement combiné basé sur l'excision de la cicatrice, puis sur l'utilisation de la radiothérapie et de la radiothérapie. Après cela, des immunomodulateurs et des préparations de stéroïdes sont prescrits.

Le traitement cosmétique ne vise pas à se débarrasser complètement de la cicatrice. L'esthéticienne est seulement capable de corriger le défaut. Il y a une condition - la cicatrice doit être complètement formée et il ne devrait pas y avoir de processus inflammatoire. Chaque patient se voit prescrire un traitement individuel.

Prévention

À cet égard, il est très important de consacrer du temps aux mesures préventives, car cela contribue à la formation de cicatrices peu visibles, qui peuvent ensuite être facilement guéries. Il vaut mieux prévenir que dépenser temps et argent pour résoudre le problème.

Les mesures préventives comprennent:

  • Si une plaie irrégulière s'est formée, contactez immédiatement le chirurgien qui effectuera le traitement, excisez les bords irréguliers et cousez la suture;
  • si la plaie est petite, vous devez toujours consulter un médecin, car il pourra vous donner des conseils importants sur les soins et le traitement.

Les cicatrices hypertrophiques provoquent toujours un inconfort et plus le traitement commence tôt, plus il est facile et rapide de s'en débarrasser. Vous devez choisir un traitement complet qui sera efficace à 100%. Il convient de rappeler que les cicatrices fraîches peuvent être traitées plus rapidement. Mais il vaut mieux adhérer à la prévention, et en cas de blessure, le défaut sera à peine perceptible.

Cicatrices hypertrophiques - causes de l'apparition et méthode d'élimination efficace

À la suite de blessures (physiques, chimiques, de température, etc.) ou d'opérations, un problème esthétique supplémentaire apparaît dans la vie d'une personne: les cicatrices. Ils ne sont pas dangereux pour la santé. Cependant, ces formations cutanées provoquent une gêne psychologique et gâchent leur apparence, surtout si leur localisation correspond à des parties du corps constamment ou presque ouvertes (mains, cou, visage). Les cicatrices hypertrophiques, comme les chéloïdes, résultent d'une perturbation du processus de guérison normal.

Cicatrices hypertrophiques - causes

Les cicatrices hypertrophiques sont le résultat d'une formation excessive de tissu conjonctif au cours du processus de guérison de la zone de peau endommagée. La matrice extracellulaire est responsable de la formation de toutes les cicatrices. Dans le cas de blessures diverses, les myofibroblastes, qui tentent d'éliminer les lésions tissulaires, commencent à «envoyer» activement le collagène, l'élastine et d'autres protéines dans la plaie, ce qui entraîne la formation de cicatrices.

Si le processus normal de cicatrisation de la plaie est compliqué par la présence de processus inflammatoires ou d'autres facteurs défavorables, le processus de synthèse du collagène commence à être si actif que trop de protéines s'accumulent, ce qui entraîne le développement d'une fibrose tissulaire qui se manifeste par des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes.

La différence entre les cicatrices chéloïdes et hypertrophiques réside dans le fait que les cicatrices hypertrophiques ne se développent pas au-delà de la plaie, alors que les cicatrices chéloïdes peuvent grossir davantage.

Élimination des cicatrices hypertrophiques - les principales méthodes de traitement

Pour le traitement des cicatrices hypertrophiques utilisées:

  1. Compression (compression).
  2. Plaques de silicone.
  3. Pommade.
  4. Médicaments (corticostéroïdes).
  5. La cryodestruction
  6. Procédures cosmétiques - peelings, polissage au laser, dermabrasion, etc.
  7. Hyaluronidase.
  8. Interféron en association avec l'excision de la cicatrice.
  9. Enlèvement au laser.
  10. Radiothérapie.
  11. Ablation chirurgicale (excision).

Dans le traitement des cicatrices hypertrophiques, la rapidité d'exécution est très importante. Plus tôt vous contactez un spécialiste avec un problème, plus vous avez de chances de réussir la résolution du problème. Si «l'âge» de la cicatrice ne dépasse pas un an, il est beaucoup plus facile de la faire disparaître qu'après son «vieillissement».

Le traitement au laser à la clinique Linline est le meilleur moyen de se débarrasser des cicatrices hypertrophiques.

Quels sont les avantages du polissage au laser avant d'autres méthodes d'élimination des cicatrices?

La technique de resurfaçage au laser, utilisée pour éliminer les cicatrices hypertrophiques à la clinique de Linline, est révolutionnaire dans le domaine de l'élimination des cicatrices. Aucune des méthodes disponibles ne peut fournir l'effet obtenu à l'aide d'un équipement laser utilisé par les spécialistes de la clinique. Le fait est que chaque méthode d’élimination des cicatrices a ses inconvénients, donc:

  • les pommades, les crèmes et autres méthodes conservatrices ne produiront pas d'effet prononcé;
  • les peelings chimiques sont chargés de troubles de la pigmentation de la peau;
  • l'ablation chirurgicale est une procédure invasive, après laquelle il restera des traces.

Les avantages de l'élimination au laser des cicatrices hypertrophiques à la clinique de Linline

  • résultat prononcé (minimisation de la gravité de la cicatrice - après le déroulement prescrit des procédures, elle devient imperceptible);
  • approche individuelle (le traitement est choisi en fonction des caractéristiques individuelles du cas du patient);
  • effet doux (le laser fournit un meulage doux de la cicatrice);
  • favoriser la récupération de la peau (stimulation de la production de collagène et d'élastine sous l'influence d'un faisceau laser, entraînant un renouvellement accéléré et naturel de la zone traitée);
  • l'exclusivité (la clinique Linline utilise une méthode unique de traitement des cicatrices légères - la nanoperforation);
  • sécurité (le laser affecte doucement la peau, un contrôle minutieux des paramètres de radiation évite les effets secondaires typiques des autres procédures).

Le traitement le plus efficace dans chaque cas est choisi par le médecin. Le traitement des cicatrices au moyen de la médecine traditionnelle non seulement ne produira pas l'effet nécessaire, mais retardera également le traitement par le médecin, nécessaire à l'élimination efficace des cicatrices hypertrophiques. Par conséquent, il est important de contacter un spécialiste qualifié à temps pour maximiser les chances d'éliminer ce problème esthétique.

Cicatrices chéloïdes et hypertrophiques

Un certain nombre de circonstances pathologiques peuvent entraîner la formation de cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sur la peau humaine. A quoi ressemblent-ils? Quelle est la différence? Comment supprimer une cicatrice hypertrophique? Vous pouvez lire à ce sujet et beaucoup d'autres choses dans notre article.

Quelle est la cicatrice hypertrophique?

La médecine moderne désigne par formation d'une cicatrice hypertrophique une lésion cutanée spécifique, au cours de laquelle un tissu conjonctif en excès est formé, faisant saillie au-dessus de la surface "zéro" de l'épiderme intact.

Les principales raisons de l'apparition d'un tel problème sont considérées comme des lésions graves de la peau sur le fond de diverses complications, accentuées en affectant la localisation pendant le traitement et le resserrement des plaies.

Photo - cicatrice hypertrophique typique

En général, l'hypertrophie structurelle ne s'étend pas au-delà de la surface et de la surface de la plaie, sur la base de laquelle elle s'est formée. Au fil du temps, la pathologie ne disparaît pas, reste stable, mais s'assombrit. Les tissus conjonctifs superficiels et médians, qui couvrent la lésion principale, n’ont pratiquement aucune élasticité, ce qui prédéfinit une sensation désagréable lorsqu’on s’étire près de la peau, des démangeaisons régulières et parfois un syndrome douloureux épisodique.

En raison de l’absence de mélanine dans le tissu conjonctif et de nombreuses autres substances, lorsqu’elles sont exposées à la lumière directe du soleil, ainsi que lors des procédures de bronzage, ces couvertures ne changent pas d’ombre, se détachent clairement du fond d’une peau bronzée et intacte.

Caractéristiques des cicatrices chéloïdes

Les cicatrices chéloïdes sont le type le plus grave de cicatrices formées après de graves lésions cutanées. Structurellement, de telles pathologies sont une croissance ressemblant à une tumeur de tissu osseux conjonctif fibreux qui dépasse les limites des lésions de l'épiderme, des couches moyennes et de l'épithélium.

La formation de la cicatrice chéloïde commence plusieurs mois après l'épithélialisation de base de la plaie. Le mécanisme exact de la formation d'un tel problème n'est pas clair, mais les scientifiques modernes l'associent à la présence de prédispositions génétiques et de certains facteurs de risque, notamment la gravité de la pigmentation de la peau, les spécificités du lieu du dommage initial, le début de la puberté active, la grossesse, un déséquilibre hormonal systémique.

Photo - cicatrice chéloïde

Le kéloïde lui-même se forme parfois même après des dommages mineurs, mais dans le contexte de lésions infectieuses locales chroniques de l'épiderme, de la présence de maladies graves associées, d'une réduction significative de l'immunité, etc.

En ce qui concerne ce type de pathologie, des méthodes de traitement insuffisamment conservatrices - seule une thérapie complexe, comprenant l’excision chirurgicale, la compression, la cryothérapie et d’autres procédures - aideront à éliminer le problème.

Différences cicatrice hypertrophique de chéloïde

Bien que les cicatrices hypertrophiques appartiennent à la classe générale des processus de la peau chéloïdiens, il existe des différences fondamentales entre elles. Le plus important:

  • Zone de localisation. Les cicatrices hypertrophiques ne vont pas au-delà des limites des plaies ou autres lésions cutanées. Les cicatrices de chéloïdes initialement au début de la croissance peuvent occuper une grande surface;
  • La stabilité Après la fin du processus d'épithélialisation, les lésions hypertrophiques ne changent pas de taille et restent stables. Au fil du temps, les cicatrices chéloïdes peuvent augmenter, occuper une superficie croissante, s'étendre aux régions voisines, notamment non contrôlées et imprévisibles;
  • La spécificité du traitement. La plupart des cicatrices hypertrophiques peuvent être traitées par un traitement conservateur. Pour le traitement des chéloïdes, il est nécessaire d'utiliser des techniques chirurgicales;
  • Limitations de fonctionnalité. Il est interdit de prendre le soleil avec des cicatrices chéloïdes, d'appliquer un tatouage masquant sur ces cicatrices, d'effectuer les procédures de cosmétologie habituelles sur la peau en raison des risques élevés de détérioration de l'épiderme, de l'épithélium;
  • Processus tumoraux. Dans certaines circonstances, les cicatrices chéloïdes peuvent dégénérer en tumeurs bénignes et malignes, contrairement aux pathologies hypertrophiques, qui agissent uniquement comme des imperfections cutanées cosmétiques.

Ressemblez à des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sur la photo:

Les raisons de la formation de l'éducation pathologique

Les causes courantes de la formation de cicatrices hypertrophiques et chéloïdes sont les suivantes:

  • Dommages profonds à la peau à la suite de blessures par perforation, d'accidents de la route et d'autres situations extrêmes;
  • Brûlures graves;
  • Une variété de maladies de la peau qui causent la formation de lésions sur l'épiderme;
  • Maladies infectieuses systémiques, à la fois bactériennes et virales;
  • Pathologies chroniques graves, dont les manifestations secondaires sont des problèmes d'épithélium et d'épiderme - diabète sucré, insuffisance rénale et hépatique aiguë, déséquilibre hormonal systémique;
  • Hyperpigmentation de la peau et autres circonstances, y compris le spectre génétique héréditaire.

Dans le contexte d'une diminution de la production d'une enzyme qui détruit cet élément, une fibrose des tissus se développe, ce qui a pour effet que celui-ci s'élève au-dessus de la surface de l'épiderme et peut s'étendre au-delà des limites de la peau endommagée.

Méthodes de traitement des cicatrices chéloïdes et hypertrophiques

Il n'existe pas de méthode universelle unique pour traiter les cicatrices hypertrophiques et de type chéloïde. Un dermatologue choisit un schéma thérapeutique individuel, en connectant éventuellement un chirurgien, un oncologue et d’autres spécialistes aux événements.

Options de traitement typiques:

  • Utilisation de médicaments;
  • L'utilisation de procédures instrumentales et physiothérapeutiques;
  • Chirurgie classique.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux conservateur repose sur les injections de stéroïdes. Ce groupe de substances d'origine synthétique ou naturelle:

  • Réduit considérablement l'intensité du processus inflammatoire;
  • Il ralentit la synthèse du collagène en bloquant simultanément les médiateurs inflammatoires induisant le travail des glucosaminoglycanes (ces derniers forment des tissus fibreux).

Les composés de triamcinolone acétonide sous forme de suspension, administrés 1 à 2 fois par jour directement dans la région interne de la cicatrice, sont considérés comme le médicament de premier choix. La posologie standard est de 10 milligrammes par millilitre.

Si nécessaire, la concentration du composant actif est augmentée à 40 milligrammes par millilitre. La corticothérapie dure longtemps - de 1 à 6 mois.

L'effet positif secondaire est exercé par l'injection d'interféron dans la ligne de suture cicatricielle, ce qui permet dans certains cas de réduire le risque de récidive de la fibrose en raison de l'induction d'une immunité locale.

En plus de cela, du polyoxidonium avec hyaluronidase est injecté par voie sous-cutanée, réduisant les poches, forçant le processus de mouvement des fluides dans l'espace épithélial et bloquant la croissance du tissu conjonctif.

En tant que médicament local auxiliaire, utilisation rationnelle des substances suivantes:

  • Pommade contractubex. Il est plus souvent utilisé dans le cadre de la rééducation après des brûlures, avec un second effet sur le taux de guérison des vergetures et des cicatrices hypertrophiques;
  • Les pansements en silicone - Les pansements pour cicatrices, bandages et autres formes de médicaments normalisent le niveau d'humidité de l'épiderme, ce qui, associé à d'autres procédures médicales conservatrices, permet d'induire la vitesse de récupération de la peau et la résorption des tissus conjonctifs.

Procédures instrumentales

Une large gamme de procédures instrumentales peuvent servir de complément au traitement médicamenteux, tout en constituant des actions distinctes visant à éliminer les cicatrices hypertrophiques et chéloïdes.

Options de traitement typiques:

  • Pansements occlusifs et thérapie de compression. La procédure classique repose sur un patch régulier de pansements fixés de manière rigide qui, en exerçant une pression sur la formation de la peau, provoquent une détérioration de leur nutrition et une atrophie partielle. Il n'est appliqué qu'après la nomination d'un médecin sous le contrôle régulier de la procédure dans le cadre d'une thérapie complexe;
  • Excision chirurgicale. Photo: Cicatrice hypertrophique après avoir enlevé les taupes

Méthode invasive standard de chirurgie directe. Dans son cadre, sous coupure d'anesthésie locale ou générale, on coupe le tissu conjonctif, la formation d'une suture en Z avec des plastiques à peau parallèle;

  • Cryochirurgie Traitement des peaux à problèmes à l'azote liquide, affectant le lit de la microcirculation et provoquant la mort des cellules fibreuses conjonctives en les cristallisant. Dans le cadre de l'événement, plusieurs cycles de congélation et de décongélation rapide sont effectués, ce qui permet d'obtenir un effet thérapeutique positif. Le plus souvent, la cryothérapie est associée à des injections de corticostéroïdes et à des actions protectrices supplémentaires visant à réduire le risque de dépigmentation secondaire de la peau;
    • Thérapie au laser. Une procédure peu invasive pour traiter les défauts de la peau et éliminer les cicatrices hypertrophiques, parfois chéloïdiennes. Du point de vue physique, cela ressemble à l’excision chirurgicale, mais il est produit avec un équipement de haute précision qui exclut le développement de saignements et de problèmes secondaires, par exemple une infection bactérienne;
    • Radiothérapie. Influence sur les tissus à problèmes avec les rayonnements ionisants détruisant les fibroblastes et le collagène. Les contre-indications directes à l'utilisation sont considérées comme la présence de maladies chroniques graves des reins et du foie, de tout type de dermatite et de problèmes circulatoires au stade de la décompensation;
    • Méthodes auxiliaires physiothérapeutiques. Celles-ci incluent la phonophorèse, l’électrophorèse, la galvanophorèse, qui permettent une méthode non traumatique d’injection de drogues sous la peau, tout en créant les conditions préalables à un affaiblissement supplémentaire des processus inflammatoires et en minimisant les risques d’infection bactérienne secondaire.

    Radiothérapie

    Auparavant largement utilisé pour le traitement des cicatrices chéloïdes de tout type. L'irradiation affecte considérablement la santé humaine, détruisant l'immunité locale et provoquant la dégénérescence des structures cellulaires.

    Dans la pratique médicale moderne, il n’est rationnel que dans les situations où les pathologies cutanées correspondantes se transforment en tumeurs malignes sans métastases.

    Procédures cosmétiques

    Les éventuelles interventions esthétiques ne concernent que les cicatrices hypertrophiques, de type léger ou modéré.

    Techniques populaires pour se débarrasser d'une cicatrice hypertrophique:

    • Peeling chimique. Cela peut être superficiel, médian et profond. Utilisé respectivement les fruits, l'acide trichloroacétique et les dérivés du phénol. Les substances après préparation préliminaire de l'épiderme sont appliquées sous la surveillance d'un cosmétologue et maintenues pendant un certain temps, détruisant le tissu conjonctif. Après l’événement, les substances sont doucement éliminées de la peau à l’aide de neutralisants liquides et d’éponges, tandis que le traitement post-procédure de l’épiderme est effectué à l’aide de pommades apaisantes.
    • Dermabrasion. Une variante du pelage au design «délicat», réalisée par des structures microcristallines à base de particules de diamant, de dioxyde d'aluminium, de composés organiques et de bicarbonate de sodium. Le micropolissage intégré ne provoque pas de douleur, est effectué pendant une demi-heure, alors qu'il est efficace en 4 à 6 séances uniquement contre les formes légères de cicatrices hypertrophiques;
    • Mésothérapie. Pratique auxiliaire consistant à injecter des extraits de plantes, des vitamines, des enzymes et des agents hormonaux dans l'épiderme par acupuncture percutanée. L'objectif principal dans le contexte du traitement des cicatrices est le ramollissement des tissus conjonctifs.

    Méthodes folkloriques

    Comme le montre la pratique, toutes les méthodes traditionnelles de traitement des cicatrices ne sont efficaces que contre les lésions cutanées normotrophes et partiellement atrophiques.

    Le champ d’application principal dans ce contexte peut être des mesures préventives qui ne permettent pas l’apparition de cicatrices de type grave en présence d’une prédisposition. C'est un nettoyage régulier de la peau avec:

    • Masques d'argile;
    • Compresses de paraffine et de pomme;
    • Teintures à base de plantes pour essuyer sur la base de camomille, calendula, ortie, achillée millefeuille, millepertuis, racines d'Althea.

    L'utilisation de toutes les méthodes populaires pour le traitement des cicatrices hypertrophiques et colloïdales, même de nature auxiliaire, doit nécessairement être coordonnée avec un dermatologue, un chirurgien, un oncologue ou un autre spécialiste spécialisé!

    Mesures préventives

    Il n’existe pas de mesures prophylactiques spécifiques visant à prévenir explicitement la formation de cicatrices hypertrophiques et chéloïdes. La liste des actions communes de base comprend:

    • Exclusion du régime alimentaire des aliments sucrés, gras et riches en glucides simples;
    • L'utilisation d'antiseptiques et de produits cosmétiques de protection locaux en automne-hiver ou à tout autre moment, avec un risque accru de pénétration dans la structure de l'épiderme de bactéries, de poussières et de saletés;
    • Mesures d'hygiène régulières pour la peau;
    • Examens préventifs réguliers avec un dermatologue et d’autres spécialistes compétents;
    • Augmentation de l'immunité générale par le durcissement, le rejet des mauvaises habitudes, la rationalisation des rythmes circadiens, l'exercice modéré et d'autres actions si nécessaire.

    Victor Sistemov - Expert du site Web 1Travmpunkt

    Une Autre Publication Sur Les Allergies

    Eruption cutanée et démangeaisons qui disparaissent rapidement

    Questions connexes et recommandées1 réponseSite de rechercheEt si j'ai une question similaire, mais différente?Si vous n’avez pas trouvé l’information nécessaire parmi les réponses à cette question ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser la question supplémentaire sur la même page s’il s’agit de la question principale.


    Maladie de Mingz (cystadénopapillome) de la glande mammaire

    Synonymes du diagnostic "cystadénopapillome" - papillome intra-canalaire, maladie de Mintz, papillome intraductif, saignement de la glande mammaire.


    Pourquoi l'herpès apparaît sur les fesses

    L'herpès chez le prêtre se manifeste sous la forme d'une éruption cutanée rouge ou rose pâle sur les fesses, signe de la présence du virus de l'herpès de type 1 ou de type 2 dans le corps d'un malade.


    Comment pouvez-vous guérir rapidement la streptodermie?

    Il est nécessaire de guérir rapidement la streptodermie, car il s’agit d’une maladie infectieuse extrêmement désagréable de la peau. La maladie peut se propager rapidement parmi les membres de la famille, car l'agent responsable de la maladie pénètre dans les coupures, les boutons et les plaies.