Comment la sclérodermie focale se manifeste-t-elle, est-elle dangereuse pour la vie et guérit-elle la maladie?

Si nous traduisons littéralement le terme "sclérodermie", il s'avère alors que sous ce nom se cache une maladie dans laquelle la peau est sclérosée, c'est-à-dire qu'elle s'épaissit, perd sa structure d'origine, à l'intérieur meurent les terminaisons nerveuses.

La sclérodermie focale est une pathologie appartenant à la classe systémique des tissus conjonctifs (lupus érythémateux, syndrome de Sjogren et quelques autres). Contrairement à la sclérodermie systémique, dans le cas du développement de ce sous-type, les organes internes ne sont pratiquement pas affectés. En outre, cette forme de pathologie répond mieux au traitement et peut même disparaître complètement.

L'essence de la pathologie

Avec la sclérodermie focale, la «matière», qui forme les structures de soutien de tous les organes, forme des ligaments, des cartilages, des tendons, des sacs articulaires, des «couches» intercellulaires et des «sceaux» gras. Bien que le tissu conjonctif puisse avoir un état différent (solide, fibreux ou en gel), le principe de sa structure et les fonctions remplies sont approximativement les mêmes.

La peau humaine est également partiellement composée de tissu conjonctif. Sa couche interne, le derme, nous permet de ne pas brûler des rayons ultraviolets, de ne pas avoir du sang contaminé lors du contact inévitable des microbes de l'air, de ne pas nous couvrir d'ulcères au contact de substances agressives. C'est le derme qui détermine la jeunesse ou le vieillissement de notre peau, permet de faire des mouvements articulaires ou de montrer nos émotions sur le visage, sans pour autant s'engager dans une restauration durable de l'apparence des plis et des gerçures.

Le derme se compose de:

  • des cellules individuelles, dont certaines sont responsables de la formation de l'immunité locale, d'autres de la formation de fibrilles et de substances amorphes entre elles;
  • fibres (fibrilles) qui donnent à la peau élasticité, tonus;
  • des navires;
  • terminaisons nerveuses.

Entre ces composants se trouve un "mastic" semblable à un gel - la substance amorphe mentionnée précédemment, qui garantit la capacité de la peau à reprendre immédiatement sa position initiale après le travail des muscles mimiques ou squelettiques.

Il peut arriver que des cellules immunitaires situées dans le derme commencent à en percevoir une autre partie comme une structure étrangère. Ensuite, ils commencent à produire ici des anticorps qui attaquent les cellules de fibroblastes qui synthétisent les fibres du derme. Et cela ne se produit pas partout, mais dans des zones limitées.

Le résultat d'une attaque immunitaire est une production accrue de fibroblastes d'une des fibres - le collagène. Apparaissant en abondance, il rend la peau dense et rugueuse. Il "tord" également les vaisseaux à l'intérieur des zones touchées du derme, à cause duquel ces derniers commencent à souffrir d'un manque d'oxygène et de nutriments. C'est ce que la sclérodermie focale est.

Risques de maladie

Présente dans une zone limitée de la peau et rapidement diagnostiquée et traitée, la pathologie ne met pas la vie en danger. Il contribue uniquement à la formation d'un défaut cosmétique, qui peut être éliminé par des méthodes dermatologiques et cosmétologiques. Mais à quel point la sclérodermie focale est-elle dangereuse, si ce n’est pour y prêter attention?

Cette pathologie peut:

  1. provoquer l'apparition de zones sombres sur la surface de la peau;
  2. provoquer le développement de réseaux vasculaires (télangiectasies);
  3. conduire au syndrome de Raynaud chronique associé à une microcirculation locale altérée. Cela se manifeste par le fait que dans le froid, une personne commence à ressentir de la douleur aux doigts et aux orteils; dans le même temps, la peau de ces zones devient très pâle. Lorsque le réchauffement disparaît, les doigts deviennent d'abord violets, puis acquièrent une teinte violette;
  4. compliqué par la calcification, lorsque sous la peau apparaissent des "nodules" indolores ayant une densité rocheuse. Ce sont des dépôts de sels de calcium;
  5. se propager à des zones étendues de la peau. Dans ce cas, les fibres de collagène pressent les glandes sudoripares et sébacées du derme, ce qui entraîne une violation de la thermorégulation du corps;
  6. entrer dans la forme systémique de la sclérodermie, causant des lésions aux organes internes: œsophage, cœur, yeux et autres.

Par conséquent, si vous vous trouvez dans les symptômes de la pathologie (ils seront décrits ci-dessous), contactez un rhumatologue pour savoir comment le traiter.

Qui est malade plus souvent

La sclérodermie, qui ne présente que des manifestations focales, est plus fréquente chez les femmes. Les filles en souffrent trois fois plus souvent que les garçons; la pathologie peut être détectée même chez les nouveau-nés et, à 40 ans, les femmes représentent de tous les patients atteints de sclérodermie. Associé à "l'amour" de la sclérodermie pour le beau sexe avec le fait que:

  • l'immunité cellulaire (ce sont les cellules qui, sans l'aide d'anticorps, détruisent des agents étrangers) chez la femme est moins active;
  • unité d'immunité humorale (causée par des anticorps) a une activité accrue;
  • les hormones féminines ont un effet prononcé sur le travail des vaisseaux de la microcirculation dans le derme de la peau.

Causes de la maladie

La cause exacte de la pathologie est inconnue. L’hypothèse la plus moderne dit que la sclérodermie focale se présente comme une somme:

  1. ingestion d'agents infectieux. Un rôle important est attribué au virus de la rougeole, aux virus du groupe herpétique (herpès simplex, cytomégalovirus, virus d'Epstein-Barr), au virus de la papillomatose et également à la bactérie staphylocoque. On pense que la sclérodermie peut être due à la scarlatine, à l'amygdalite ou à la maladie de Lyme. Les ADN de Borrelia Burgdorfery, qui cause la maladie de Lyme, ou ses anticorps, sont observés dans les tests sanguins de la plupart des patients atteints de sclérodermie focale;
  2. facteurs génétiques. Il s’agit d’un vecteur de certains récepteurs sur les cellules immunitaires, les lymphocytes, qui contribuent à l’évolution chronique des infections susmentionnées;
  3. les troubles endocriniens ou les conditions physiologiques dans lesquels les changements hormonaux (avortement, grossesse, ménopause) changent de façon spectaculaire;
  4. les facteurs externes qui déclenchent le plus souvent une sclérodermie «dormante» ou exacerbent une maladie auparavant dissimulée. Ce sont: le stress, l’hypothermie ou la surchauffe, les rayons ultraviolets en excès, les transfusions sanguines, les blessures (en particulier craniocérébrales).

On pense également que le facteur déclencheur de l'apparition de la sclérodermie est une tumeur présente dans le corps.

L’avis des scientifiques nationaux dirigés par Bolotnaya LA, qui a étudié les modifications des cellules de la peau qui apparaissent au cours de la sclérodermie focale, est également important. Ils croient qu'une diminution de la teneur en magnésium dans le sang peut déclencher le développement de cette pathologie, à cause de laquelle le calcium s'accumule dans les globules rouges et perturbe le travail d'un groupe d'enzymes.

En savoir plus sur la maladie dans l'article "Qu'est-ce que la sclérodermie".

Qui est à risque

Les femmes de 20 à 50 ans sont les plus à risque de développer une sclérodermie focale, mais les hommes sont également à risque:

  • les noirs;
  • ceux qui ont déjà d'autres maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • dont les proches ont souffert d’une des pathologies systémiques du tissu conjonctif (lupus érythémateux, polyarthrite rhumatoïde, dermatomyosite);
  • les employés des marchés ouverts et ceux qui vendent des marchandises à partir de plateaux de rue en hiver;
  • les constructeurs;
  • les personnes qui sont souvent obligées de prendre des produits réfrigérés dans des congélateurs;
  • ceux qui protègent les entrepôts de produits alimentaires, ainsi que les représentants d'autres professions qui doivent souvent refroidir ou exposer leurs mains à des mélanges de produits chimiques.

Classification

La sclérodermie focale peut être:

1. Plaque (discoïde). Elle a sa propre division en:

  • superficielle;
  • profond (noué);
  • induratif-atrophique;
  • bullous (un taureau est une grosse bulle remplie de liquide);
  • généralisé (dans tout le corps).
  • comme "coup de sabre";
  • en forme de bande;
  • zostériformes (semblables aux vésicules avec zona ou varicelle).

3. Maladie des taches blanches.

4. Idiopathique, atrophie dermique de Pasini-Pierini.

Comment se manifeste la maladie

Les premiers symptômes de sclérodermie focale apparaissent après que le syndrome de Raynaud existe depuis plusieurs années. Anticipez également les symptômes spécifiques de sclérodermie tels que pelage de la peau des paumes et des pieds, apparition de varicosités dans les zones des joues (en cas de lésion du visage).

Le premier symptôme de la sclérodermie focale est l'apparition d'une lésion:

  • un peu comme une bague;
  • petites tailles;
  • coloration rouge pourpre.

En outre, une telle mise au point change et devient jaune-blanche, brillante, plus froide au toucher. Une «corolle» autour du périmètre subsiste toujours, mais les cheveux commencent à tomber et les rides caractéristiques de la peau disparaissent (cela signifie que les capillaires fonctionnent déjà mal). La surface de la peau touchée ne peut pas être pliée; il ne transpire pas et n'est pas recouvert par les glandes sébacées sécrétées, même si la peau autour est grasse.

Progressivement, la “bague” violette disparaît, la zone blanchâtre est pressée, sous la peau saine. À ce stade, il n’est pas tendu, mais doux, souple au toucher.

Le deuxième type principal de pathologie est la sclérodermie linéaire. Il survient le plus souvent chez les enfants et les jeunes femmes. La différence entre la sclérodermie linéaire et la plaque est visible à l'œil nu. C'est:

  • une bande de peau blanc jaunâtre;
  • en forme ressemblant à une bande de frapper un sabre;
  • est situé le plus souvent sur le corps et le visage;
  • peut provoquer une atrophie (amincissement, blanchiment, perte de cheveux) sur la moitié du visage. La moitié gauche et la moitié droite du visage peuvent être touchées. La peau de la moitié touchée devient bleuâtre ou jaunâtre, initialement épaissie puis atrophiée, le tissu sous-cutané et les muscles étant également atrophiés. L'expression du visage sur la zone touchée devient inaccessible, il peut sembler que la peau soit "suspendue" aux os du crâne;
  • peut se produire sur les lèvres, où il ressemble à des foyers de forme irrégulière blanchâtres et nacrés entourés d’un bord bleuâtre.

Lésions faciales dans la sclérodermie linéaire

La maladie de Pazini-Pierini consiste en quelques taches violettes-lilas d'environ 10 cm de diamètre ou plus. Leurs contours sont faux et ils sont souvent situés à l’arrière.

La transition d’une forme focale de sclérodermie à une forme systémique peut être suspectée selon les critères suivants:

  1. une personne est tombée malade ou avant 20 ans ou après 50 ans;
  2. il existe soit une forme linéaire de pathologie, soit de nombreuses plaques;
  3. les foyers de sclérodermie sont soit sur le visage, soit dans les articulations des jambes et des bras;
  4. Dans le test sanguin d'immunogramme, l'immunité cellulaire est altérée, la composition des immunoglobulines et des anticorps anti-lymphocytes est modifiée.

Diagnostics

Lorsque la sclérodermie focale dans le sang, des anticorps contre les noyaux cellulaires, les enzymes de la topoisomérase I et les ARN polymérases I et II, des centromères (parties de chromosomes dans lesquels une division se produira pendant la fission nucléaire) sont détectés. Mais le diagnostic ne repose pas sur ces anticorps, ni même sur la présence d’anticorps Scl70 dans le sang. Il est établi par une image spécifique, qui est vue au microscope par un histologue lors de l'étude du secteur de la peau "malade", prise à l'aide d'une biopsie.

Traitement

Premièrement, nous répondons à la question de savoir si la sclérodermie focale est curable, dans l’affirmative. Avant que l’atrophie cutanée ne se produise sur une grande surface, la maladie peut être arrêtée par plusieurs traitements médicamenteux à usage local et systémique.

Le traitement de la sclérodermie focale commence par les médicaments systémiques suivants:

  1. Antibiotiques du groupe de la pénicilline. Ils doivent boire les 3 premiers plats.
  2. Injections de médicaments qui améliorent le travail des vaisseaux sanguins. Tout d'abord, il s'agit d'agents à base d'acide nicotinique, qui dilatent les capillaires, réduisent leur aptitude à la thrombustibilité et la formation de larges plaques de cholestérol dans les gros vaisseaux. Les seconds sont des médicaments qui empêchent le "colmatage" des capillaires avec les plaquettes: Trental.
  3. Inhibiteurs du calcium (Corinfar, Cinnarizin). Ces médicaments détendent les muscles lisses des vaisseaux sanguins, améliorent la pénétration des substances nécessaires provenant des vaisseaux sanguins dans les cellules de la peau, des muscles et du cœur.

En outre, avec la sclérodermie linéaire focale, un traitement local par pommade est utilisé. Il est recommandé d’appliquer non pas un mais plusieurs produits locaux de ce type dans différentes directions et à différentes heures de la journée. Alors, sont nécessaires dans l'application:

  • Solcoseryl ou Actovegin - médicaments qui améliorent l'utilisation de l'oxygène par les cellules de la peau, ce qui conduit à la normalisation de sa structure;
  • l'héparine, réduisant les caillots sanguins dans les vaisseaux;
  • crème Egallohit. Il s’agit d’un médicament à base de thé vert qui, en utilisant les catéchines qu’il contient, déclenchera la formation de nouveaux vaisseaux au stade initial de la maladie et réprimera ce processus. Il empêche également la formation d'une quantité accrue de collagène, a des effets anti-inflammatoires et antioxydants;
  • Troxevasin-gel, renforce les vaisseaux sanguins;
  • Le butadion est un anti-inflammatoire.

L'effet est obtenu par des méthodes physiothérapeutiques (phonophorèse avec préparations de lidaza, applications de paraffine, bains de radon et de boue), massage, oxygénation hyperbare, plasmaphérèse, autohémothérapie.

Méthodes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires peut compléter le traitement de la sclérodermie. C'est:

  • une compresse avec du jus d'aloès appliqué sur de la gaze;
  • une compresse faite d'absinthe sèche mélangée à de la gelée de pétrole ou à du jus d'absinthe mélangée à 1/5 avec de la graisse de porc;
  • Pommade à l'estragon mélangée 1: 5 avec de l'huile intérieure. La graisse doit être fondue dans un bain-marie et, avec l'estragon, elle est cuite au four pendant environ 6 heures.
  • à l'intérieur, 100 ml par jour de décoctions d'herbes d'Hypericum, d'Agripaume, de Calendula, d'aubépine, de trèfle rouge.

Sclérodermie focale: causes, symptômes et traitement

La sclérodermie focale est une pathologie du tissu conjonctif dans le corps, caractérisée par un durcissement et un engourdissement des zones cutanées. On parle souvent de la maladie comme une forme d'arthrite, dans laquelle le tissu cicatriciel se forme sur la peau. Bien que la maladie soit connue depuis longtemps, elle n’est pas bien comprise.

Causes de

La maladie appartient au groupe du collagène et les adultes (surtout les femmes) sont plus souvent atteints que les enfants.

La sclérodermie focale ou limitée est beaucoup moins dangereuse que la sclérodermie généralisée (systémique), car elle affecte rarement les organes internes, mais peut entraîner de graves défauts esthétiques et des modifications négatives sous-cutanées irréversibles.

La médecine scientifique identifie plusieurs facteurs pouvant déclencher cette maladie:

  • infections du système nerveux;
  • corps d'hypothermie;
  • exposition à des produits chimiques;
  • blessures de nature différente;
  • troubles endocriniens;
  • effets négatifs des médicaments.

Ces facteurs indésirables peuvent provoquer une inflammation vasculaire qui, avec un processus indésirable supplémentaire, entraîne la croissance du tissu fibreux et du collagène, ce qui entraîne un épaississement des parois vasculaires et une perte d'élasticité.

L'altération concomitante de la circulation sanguine conduit à un état pathologique non seulement de la peau et de la couche sous-cutanée, mais également à des anomalies du fonctionnement des organes internes.

Lisez un article intéressant sur le traitement des taches de vieillesse sur le corps.

Tout sur les visages demodekoz peut être trouvé à cette adresse.

Symptômes et signes de la maladie

Cette maladie a un début typique: un petit anneau de couleur pourpre se forme sur la peau, qui devient progressivement enflée, grossière et change de couleur en jaune blanchâtre. Sur la zone touchée, la peau et les cheveux disparaissent. En raison d'une circulation sanguine insuffisante, cet endroit est plus froid que les tissus sains qui l'entourent.

Dans certains cas, la maladie se manifeste sous la forme de rayures blanchâtres ressemblant à un "coup de sabre", situées sur le visage ou le torse.

L'un des principaux symptômes de la maladie est le syndrome de Raynaud. Il se manifeste par une lésion des mains, à savoir de petits vaisseaux dans celles-ci. Lorsque les spasmes vasculaires développent des douleurs, une sensation de refroidissement, le bout des doigts pâlit à une teinte bleuâtre.

Les signes spécifiques pour la peau sont leur compaction et leur épaississement, et cela commence toujours par les doigts, puis plus tard dans le torse. Les zones touchées perdent leur sensibilité et deviennent grossières.

Il affecte non seulement la peau, mais aussi les articulations perdent leur élasticité, deviennent inactives en raison de la prolifération des tissus fibreux.

Les troubles circulatoires des organes internes sont un symptôme terrible de la maladie, dans laquelle les organes des systèmes respiratoire et urinaire sont particulièrement touchés.

Chez les patients présentant des symptômes d'intoxication, insuffisance rénale, essoufflement, toux.

Quelle est la sclérodermie focale dangereuse

Même si la maladie évolue facilement pendant des décennies sans causer beaucoup de gêne, le traitement ne peut pas être arrêté.

Une inaction après de nombreuses années peut se transformer en une image déplorable: sudation et glandes sébacées des vaisseaux affectés s’atrophie avec le temps, des processus adhésifs irréversibles se développent, qui conduisent finalement à des troubles circulatoires persistants, une régulation thermique du corps et un déséquilibre de tous ses organes et systèmes.

Traitement de la toxicomanie

Malgré le fait que le traitement de la sclérodermie soit relativement complexe et long, le nombre impressionnant de cas de sclérodermie focale est sujet à un rétablissement complet avec une approche qualifiée. En même temps, il existe des cas où un complexe bien choisi de correction d'immunité devient suffisant pour la disparition des symptômes.

Le complexe de mesures médicales comprend:

  • nécessairement un traitement antibiotique pour enrayer les infections;
  • vasodilatateurs pour prévenir le vasospasme (acide nicotinique, mildronate, théophylline);
  • traitement anti-inflammatoire visant à éliminer la synthèse excessive de collagène (lydaza);
  • traitement de la peau par application de pommades hormonales (indométacine, butadion);
  • les vitamines (à prendre avec précaution, certaines contribuant à la synthèse du collagène);
  • procédures de purification du sang - hémosorption et échange plasmatique;
  • oxygénation hyperbare (méthode d'exposition à l'oxygène).

De plus, à titre de mesures thérapeutiques et réparatrices,

  • séances de massage thérapeutique;
  • exercice thérapeutique;
  • thérapie par ultrasons;
  • bains de conifères et de radon;

Méthodes folkloriques

La médecine traditionnelle propose les médicaments suivants en plus du traitement de base de la sclérodermie:

  • Bouillons d'herbes médicinales: Hypericum, Calendula, Aubépine, Agripaume, Succession, Camomille. Leur prise peut améliorer la circulation sanguine dans les tissus malades, réduisant ainsi la zone de dommage. La méthode de préparation ne diffère pas de celle indiquée sur les emballages.
  • Bien apaise la peau enflammée compresse avec du jus d'aloès, qui devrait être appliqué 2 fois par jour pendant 10-14 jours.
  • Il est également recommandé d’appliquer sur les zones touchées la graisse interne du porc, en ajoutant un extrait de l’absinthe, dans une proportion de 1/5, pendant un mois.
  • La méthode suivante est également appréciée: cuire un oignon moyen, hacher, mélanger avec une cuillère à thé de miel et deux cuillères de kéfir et appliquer sous forme de compresse avant de se coucher toute la nuit 4 fois par semaine.

Maladie des enfants

La sclérodermie focale chez les enfants est appelée sclérodermie juvénile. Enfants, cette maladie est extrêmement rare et se présente sous deux formes: linéaire et inégale. La première, caractéristique des garçons, se manifeste par l’apparition d’un motif de peau en forme de bande. La seconde, sous forme de plaque, se développe principalement chez les filles et se manifeste sous la forme de taches arrondies bleuâtres, qui sont ensuite converties en une région cicatricielle atrophiée.

Dans les deux cas, la maladie se développe rapidement, affectant la peau et les tissus sous-cutanés, sans affecter les organes internes, mais cela ne constitue pas une preuve d'un cours modéré de la maladie.

La sclérodermie juvénile présente des symptômes très similaires aux signes d'autres maladies graves et nécessite donc une attitude urgente et hautement qualifiée à l'égard du traitement.

Sclérodermie pendant la grossesse

La présence d'un diagnostic de sclérodermie focale et son traitement ne constituent pas un danger grave pour la future mère et son enfant, contrairement à la forme systémique de la maladie. Cependant, dans tous les cas, il convient de faire preuve de discipline en ce qui concerne sa propre santé, d'effectuer régulièrement les tests nécessaires et de suivre les recommandations médicales.

Une attention particulière doit être portée au travail considérablement accru du cœur, des reins et des poumons. Avec le développement défavorable de la sclérodermie chez une femme enceinte, une croissance médiocre de l'enfant, des conditions associées à une hypertension artérielle et à une naissance prématurée peuvent menacer.

Comment traiter l'hydradénite sous le bras? Nous avons la réponse!

À propos de la suppression de l'athérome sur la tête est écrit ici. Lisez l'article utile.

Si vous allez ici http://vseokozhe.com/pryshhi/na-yazyke/lechenye.html, vous pourrez tout apprendre sur les causes de l'acné dans la langue.

Conseils de prévention

Comme les experts ne sont pas d’accord sur les causes de la sclérodermie, la gamme de conseils de prévention est la même que pour toutes les maladies auto-immunes:

  • éviter l'hypothermie;
  • ne pas abuser des mauvaises habitudes, en particulier - la consommation de café, qui entraîne des spasmes et un rétrécissement des vaisseaux périphériques;
  • éliminer les causes de la tension nerveuse;
  • ne pas être exposé à la lumière du soleil excessive;
  • Ne pas trop travailler et se détendre complètement.

Dans la vidéo suivante, l’émission télévisée "Tout sur l’essentiel" raconte les causes et le traitement de la sclérodermie:

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de Vkontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus ou Twitter.

Sclérodermie focale

La sclérodermie focale est une maladie chronique du tissu conjonctif caractérisée par une lésion cutanée prédominante. Elle se manifeste cliniquement par une induration (induration) de différentes zones de la peau, suivie d'une atrophie et de modifications de la pigmentation, ainsi que par la formation de contractures. Le diagnostic est établi sur la base des symptômes, de la détection du facteur antinucléaire et des anticorps anti-centromériques dans le sang. Dans les cas douteux, examen histologique de la peau. Le traitement consiste en l'utilisation de glucocorticoïdes, d'immunosuppresseurs, d'agents antifibrosants, d'inhibiteurs des canaux calciques et de traitement par PUVA. Dans certains cas, des opérations chirurgicales sont effectuées.

Sclérodermie focale

La sclérodermie focale (localisée, limitée) est une maladie auto-immune chronique du groupe des maladies du tissu conjonctif diffus. La pathologie est omniprésente, la prévalence varie de 0,3 à 3 cas pour 100 000 personnes. Les femmes de race blanche sont plus susceptibles de souffrir. L'âge de manifestation de la sclérodermie focale dépend de la forme. La sclérodermie en plaques est plus fréquente chez les adultes (30 à 40 ans), linéaire - chez les enfants de 2 à 14 ans, lichen scléroatrophe - chez les femmes de plus de 50 ans. Dans la forme localisée, contrairement à la forme systémique, les lésions des organes internes sont dans la plupart des cas minimes ou inexistantes. La sclérodermie est associée à des pathologies de la glande thyroïde (thyroïdite de Hashimoto, maladie de de Kerven).

Raisons

La cause exacte de la maladie est inconnue. Le rôle étiologique de la bactérie Borrelia burgdorferi, qui cause la borréliose de Lyme, est supposé, mais il n’existe actuellement aucune preuve convaincante de cette théorie. La prédisposition héréditaire joue un rôle important dans le développement de la sclérodermie. Des cas plus fréquents de sclérodermie focale chez des parents proches ont été identifiés. Dans les études génétiques, une relation a été établie entre certains gènes d’histocompatibilité (HLA-DR1, DR4) et la forme localisée de la maladie. Les facteurs qui contribuent à l'apparition de la sclérodermie sont l'hypothermie, les traumatismes, les effets de vibration constants sur la peau, les médicaments (bléomycine). Les effets de déclenchement ont également divers composés chimiques (chlorure de vinyle, silicium, produits pétroliers, sicile, résine époxy, pesticides, solvants organiques).

Pathogenèse

On distingue trois principaux mécanismes pathogéniques de la sclérodermie: la fibrose (prolifération du tissu conjonctif), les lésions auto-immunes et les troubles vasculaires. L'auto-agression immunitaire consiste en la production d'anticorps par les lymphocytes dirigés contre le tissu conjonctif et ses composants. Les lymphocytes synthétisent également des interleukines, qui stimulent la prolifération des fibroblastes, des cellules musculaires lisses et la formation de collagène. Le tissu conjonctif en croissance remplace le tissu qui fonctionne normalement. En raison de l'endommagement de l'endothélium vasculaire par des anticorps et des cellules du muscle lisse en prolifération, le niveau de prostacycline (substance possédant des propriétés antiplaquettaires et vasodilatatrices) diminue. Cela conduit à un spasme microvasculaire, une augmentation de l'adhésion et de l'agrégation des cellules sanguines, une coagulation intravasculaire et une microthrombose.

Classification

La sclérodermie focale est divisée en plusieurs formes. Les plus communs sont la plaque et linéaire. Chez plusieurs patients, plusieurs variantes de la maladie peuvent être observées simultanément. Il existe un certain nombre de classifications, mais la classification de la Mayo Clinic est considérée comme la plus optimale et la plus largement utilisée, y compris les types suivants de sclérodermie focale:

  • Blyashechnaya. Cette forme, à son tour, est subdivisée en surface (morphée) et nodulaire (type chéloïde). Les zones typiques de resserrement cutané avec atrophie et troubles de la pigmentation sont caractéristiques.
  • Linéaire. Cela comprend les formes en forme de bande, en forme de sabre, ainsi que l'hémiatrophie progressive du visage de Parry-Romberg. Les foyers sont situés sous la forme de lignes le long du faisceau neurovasculaire.
  • Généralisé (multifocal). Se manifeste par une combinaison de plaque et de variantes linéaires. Les foyers se propagent dans tout le corps.
  • Bulleux Avec cette variété, des cloques à contenu liquide apparaissent sur la peau, laissant derrière elles une érosion.
  • Pansclérose invalidante. La forme la plus défavorable de la sclérodermie focale. Elle se caractérise par une évolution sévère et progressive et est difficile à traiter. Toutes les couches de peau et de tissus sont affectées. Des contractures rugueuses des articulations et des ulcères non curatifs se développent sur la peau.
  • Lichen scléroatrophique Tsumbusha (maladie des points blancs). Caractérisé par la formation de taches blanches, accompagné de démangeaisons intolérables. Localisation primaire des taches - organes génitaux.

Les symptômes

Pour le tableau clinique, la formation de lésions sur la peau est typique, passant par trois stades de développement successifs: œdème, induration (compactage) et atrophie. Au début de la maladie, des taches lilas ou lilas aux bords indistincts apparaissent sur la peau des extrémités, du cou ou du tronc. La taille des taches peut varier considérablement - du grain de mil à la taille de la paume et plus. A ce stade, le patient ne ressent aucune gêne ou douleur. Puis les taches commencent à gonfler, la peau au centre du foyer s'épaissit, devient brillante, devient ivoire. Le patient commence à ressentir des démangeaisons, des picotements, une sensation d'oppression de la peau, des douleurs. Vient ensuite l'étape de l'atrophie. La peau dans les foyers devient plus fine, la croissance des cheveux cesse, la transpiration est perturbée, une dyschromie persistante (hyper ou dépigmentation) et une télangiectasie se produisent. Parfois, une atrophodermie se développe (zones de rétraction de la peau).

Dans la sclérodermie linéaire, les foyers sont situés le long des nerfs et des vaisseaux sanguins. En cas de localisation sur la peau du visage, les lésions ressemblent en apparence à une cicatrice par un coup de sabre (forme de sabre). L'hémiatrophie progressive est un processus profond qui endommage tous les tissus de la moitié du visage - la peau, les tissus sous-cutanés, les muscles et les os du squelette facial - ce qui entraîne une déformation sévère du visage, défigurant l'apparence du patient. Une atrophie de la moitié de la langue et une diminution de la sensibilité gustative se produisent également.

Il convient de noter parmi les signes extracutanés de sclérodermie focale, les manifestations ophtalmologiques et neurologiques au cours de l'hémiatrophie de Parry-Romberg. Ils comprennent la perte des cils et des sourcils du côté affecté, la rétraction du globe oculaire due à une atrophie des muscles de l'œil et du tissu orbital, la kératite neuroparalytique, les vertiges, les troubles cognitifs, les migraines, les crises d'épilepsie. Le développement du phénomène de Raynaud est également possible. Les symptômes du syndrome de Raynaud sont les suivants: changement progressif de la couleur de la peau des doigts en raison d'un vasospasme et d'une hyperhémie subséquente (pâleur, cyanose, rougeur), accompagné d'un engourdissement, de douleurs et de picotements dans les doigts. Les dernières manifestations extradermiques caractéristiques de la sclérodermie systémique sont extrêmement rares.

Des complications

Le problème le plus courant de la maladie considérée est celui des défauts cosmétiques. Les complications graves qui menacent la vie du patient se produisent rarement. Ceux-ci incluent une circulation sanguine cérébrale altérée dans l'hémiatrophie faciale, une ischémie et une gangrène des doigts lors du phénomène de Raynaud, une contracture prononcée des articulations, une invalidité du patient. Quelques années après le début de la maladie, des lésions graves des organes internes peuvent se développer - fibrose pulmonaire, hypertension pulmonaire, fibrose du myocarde, péricardite, sténoses de l'œsophage, néphropathie aiguë, insuffisance rénale.

Diagnostics

Les patients atteints de sclérodermie focale sont supervisés par des médecins rhumatologues et dermatologues. Le diagnostic prend en compte le tableau clinique, les antécédents familiaux. Toutes les méthodes de diagnostic visent principalement à déterminer le degré d'atteinte des organes internes et l'exclusion de la sclérodermie systémique. À cette fin, les études suivantes sont appliquées:

  • Laboratoire. Les analyses de sang montrent une éosinophilie, une augmentation des taux de facteur rhumatoïde, des gamma-globulines, des titres élevés d'anticorps anti-centromériques et du facteur antinucléaire (ANF). La présence d'anticorps anti-topoisomérase (anti-Scl 70) plaide en faveur d'un processus systémique. Avec le développement du "rein sclérodermique" dans les protéines urinaires et les globules rouges apparaissent.
  • Instrumental. Lorsque la capillaroscopie est observée, dilatation des capillaires sans zones de nécrose. Selon la FEGDS, des signes d’œsophagite et de sténose de l’œsophage peuvent survenir. Lorsque la fibrose myocardique sur l'ECG est parfois trouvé un rythme cardiaque irrégulier, sur EchoCG - zone d'hypokinésie, épanchement dans la cavité péricardique. Sur la radiographie ou la tomodensitométrie des poumons, les modifications interstitielles sont notées.
  • Examen histologique de la biopsie cutanée. La dernière étape pour diagnostiquer de manière fiable. Réalisé avec des résultats douteux d'études précédentes. Les signes suivants sont caractéristiques - infiltration de lymphocytes, de cellules plasmatiques et d’éosinophiles dans la couche réticulaire du derme, faisceaux de collagène épaissis, gonflement et sclérose de la paroi vasculaire, atrophie de l’épiderme, glandes sébacées et sudoripares.

La sclérodermie focale se différencie des autres formes de sclérodermie (systémique, sclérodermie, maladie de Buske), de maladies dermatologiques optiques (sarcoïdose cutanée, liponécrobiose, formes ressemblant à un scléroderme de tardif porphyrique, carcinome basocellulaire), tissus mous (panniculite, lipomaturie). Les oncologues et les hématologues participent au diagnostic différentiel.

Traitement

La thérapie étiotropique n'existe pas. La méthode de traitement et le type de médicament doivent être choisis en fonction de la forme de la maladie, de la gravité et de la localisation des lésions. Les glucocorticoïdes topiques d’activité élevée et ultra-élevée (bétaméthasone, triamcinolone), analogues linéaires de la vitamine D, sont utilisés sous forme linéaire et en plaque, tandis que dans les cas d’induration sévère de la peau, les applications de diméthylsulfoxyde sont efficaces. Dans le cas de lésions des organes internes, des injections de pénicillamine et d'hyaluronidase sont prescrites pour réduire la fibrose.

Dans les processus superficiels, la thérapie PUVA a un bon effet thérapeutique, qui consiste à irradier la peau avec des ondes ultraviolettes à large spectre et à utiliser simultanément des photosensibilisants par voie orale ou externe. Les lésions cutanées sévères servent d'indications à l'utilisation d'immunosuppresseurs (méthotrexate, tacrolimus, mycophénolate), du syndrome de Raynaud - bloqueurs des canaux calciques (nifédipine) et de médicaments améliorant la microcirculation (pentoxifylline, nicotinate de xanthine). Lorsque le lichen scléroatrophe est un traitement au laser de faible intensité. En cas de développement de contractures articulaires gênant de manière significative les mouvements, ou de difformités grossières du squelette et de défauts esthétiques du visage, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Prévention et pronostic

Dans la plupart des cas, la sclérodermie focale a une évolution bénigne. Un traitement bien choisi vous permet de régresser les symptômes. Parfois, des rémissions spontanées de la maladie se produisent. Des effets indésirables surviennent dans les formes graves (hémiatrophie progressive du visage, sclérodermie avec incapacité panscléreuse) et dans les lésions des organes internes. Les méthodes de prévention efficaces ne sont pas développées. Il est recommandé d'éviter ou de limiter le contact de la peau avec des composés chimiques (silicium, silicone, chlorovinyle, produits pétroliers, solvants organiques, pesticides, résine époxy).

Sclérodermie focale: causes, symptômes, traitement

Parmi la sclérodermie, un certain nombre de spécialistes identifient deux formes de cette maladie: systémique et focale (limitée). L'évolution systémique de cette maladie est considérée comme la plus dangereuse, car dans ce cas, les organes internes, le système musculo-squelettique et les tissus sont impliqués dans le processus pathologique. La sclérodermie focale se caractérise par des manifestations moins agressives, s'accompagne de l'apparition sur la peau de zones (bandes ou points) de couleur blanche, qui ressemblent dans une certaine mesure à des cicatrices, et présente un pronostic favorable. Cette maladie est souvent détectée chez le beau sexe et 75% des patients sont des femmes âgées de 40 à 55 ans.

Dans cet article, nous allons vous familiariser avec les causes, les symptômes et les méthodes de traitement de la sclérodermie focale. Ces informations vous seront utiles, vous pourrez suspecter le début du développement de la maladie à temps et demander au médecin ses options de traitement.

Ces dernières années, cette maladie de la peau est devenue plus courante et certains experts ont noté que son évolution était plus grave. Il est possible que de telles conclusions résultent du non-respect des conditions de traitement et de l'examen clinique des patients.

Causes et mécanisme de la maladie

Les causes exactes du développement de la sclérodermie focale ne sont pas encore connues. Un certain nombre d'hypothèses indiquent l'influence possible de certains facteurs contribuant à l'apparition de modifications de la production de collagène. Ceux-ci incluent:

  • les maladies auto-immunes conduisant à la production d’anticorps contre les propres cellules de la peau;
  • le développement de néoplasmes, dont l'apparition s'accompagne parfois de l'apparition de foyers de sclérodermie (ces foyers apparaissent parfois plusieurs années avant la formation d'une tumeur);
  • pathologies associées du tissu conjonctif: lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde, etc.
  • prédisposition génétique, puisque cette maladie est souvent observée chez plusieurs parents;
  • infections virales ou bactériennes transférées: grippe, virus du papillome humain, rougeole, streptocoques;
  • troubles hormonaux: ménopause, avortement, grossesse et allaitement;
  • exposition excessive de la peau aux rayons ultraviolets;
  • stress sévère ou tempérament colérique;
  • lésion cérébrale traumatique.

Avec la sclérodermie focale, il se produit une synthèse excessive de collagène, responsable de son élasticité. Cependant, lorsque la maladie en raison de sa quantité excessive de phoque et grossière de la peau se produit.

Classification

Il n’existe pas de système de classification unifié pour la sclérodermie focale. Les spécialistes appliqueront plus souvent le système proposé par Dovzhansky S. I., qui reflète le plus fidèlement toutes les variantes cliniques de cette maladie.

  1. Blyashechnaya. Il est divisé en «lilas» induratif-atrophique, superficiel, noueux, profond, bulleux et généralisé.
  2. Linéaire. Il est divisé en type de "frappe au sabre", en forme d’été ou en bande et zostériforme.
  3. Maladie des points blancs (ou lichen scléroatrophique, sclérodermie en forme de larme, lichen blanc Tsimbusha).
  4. Atrofodermie idiopathique Pasini Pierini.
  5. Hémiatrophie de Parry - Romberg.

Les symptômes

Forme inégale

Parmi toutes les variantes cliniques de la sclérodermie focale, la forme de la plaque est la plus courante. Un nombre insignifiant de foyers apparaissent sur le corps du patient, qui passent par trois phases de développement: des taches, des plaques et un site d'atrophie.

Au départ, la peau présente plusieurs ou une tache rose-lilas, dont les dimensions peuvent être différentes. Après quelque temps en son centre, une zone lisse et brillante de phoque jaune-blanc apparaît. Une bordure rose lilas subsiste autour de cette île. Il peut augmenter de taille, il est possible, selon ces signes, de juger de l’activité du processus sclérodermique.

La perte de cheveux se produit sur la plaque formée, la sécrétion de sébum et de sueur s'arrête et le motif de la peau disparaît. La peau dans cette zone ne peut pas être prise avec le bout des doigts dans le pli. Une telle apparence et des signes de plaque peuvent persister plusieurs fois, après quoi la lésion subit une atrophie.

Linéaire (ou en forme de bande)

Ce type de sclérodermie focale est rarement observé chez les adultes (il est généralement détecté chez les enfants). Sa manifestation clinique ne diffère de la forme de la plaque que par la forme de changements cutanés - ils ont l’apparence de rayures blanches et se situent dans la plupart des cas sur le front ou les membres.

Maladie des points blancs

Ce type de sclérodermie focale est souvent associé à sa forme inégale. De petites taches dispersées ou groupées d'un diamètre d'environ 0,5 à 1,5 cm apparaissent sur le corps du patient et peuvent être localisées sur différentes parties du corps, mais sont généralement localisées sur le cou ou le torse. Chez les femmes, de telles lésions peuvent survenir dans la région des lèvres.

Atrophodermie idiopathique Pasini Pierini

Avec ce type de sclérodermie focale, des taches aux contours irréguliers sont situées à l'arrière. Leur taille peut atteindre 10 centimètres ou plus.

L'atrophodermie idiopathique de Pazini - Pierini est plus fréquente chez les jeunes femmes. La couleur des taches est proche d'une teinte bleu-violet. Leur centre s'affaisse un peu et a une surface lisse, et un anneau violet peut être présent le long du contour des changements cutanés.

Pendant longtemps après l'apparition des taches, il n'y a aucun signe de scellement des lésions Parfois, ces changements cutanés peuvent être pigmentés.

Contrairement à la forme de plaque de sclérodermie focale, l’atrophodermie de Pasini - Pierini idiopathique se caractérise par la lésion principale de la peau du corps, et non du visage. En outre, les éruptions cutanées avec atrophoderma ne peuvent pas régresser et progressent progressivement sur plusieurs années.

Parry - hémiatrophie du visage de Romberg

Ce type rare de sclérodermie focale se manifeste par une lésion atrophique de seulement la moitié du visage. Un tel foyer peut être situé à droite et à gauche. Les altérations dystrophiques sont exposées aux tissus cutanés et aux tissus adipeux sous-cutanés, tandis que les fibres musculaires et les os du squelette facial sont impliqués moins ou moins dans le processus pathologique.

L'hémiatrophie faciale de Parry-Romberg est plus fréquente chez les femmes et l'apparition de la maladie survient entre 3 et 17 ans. Le processus pathologique atteint son activité à l'âge de 20 ans et dure dans la plupart des cas jusqu'à 40 ans. Initialement, le visage présente des foyers de changements jaunâtres ou bleuâtres. Progressivement, ils se compactent et subissent au fil du temps des modifications atrophiques, ce qui représente un grave défaut esthétique. La peau de la moitié du visage touchée devient ridée, amincie et hyperpigmentée (focale ou diffuse).

Il n'y a pas de poils sur la moitié du visage touchée et les tissus sous-cutanés sont sujets à de grosses modifications sous la forme de difformités. En conséquence, le visage devient asymétrique. Les os du squelette facial peuvent également être impliqués dans le processus pathologique, si les débuts de la maladie ont commencé dans la petite enfance.

Discussions autour de la maladie

Parmi les scientifiques, le débat se poursuit sur la relation possible entre la sclérodermie systémique et limitée. Selon certains d'entre eux, les formes systémique et focale sont des variations du même processus pathologique dans le corps, alors que d'autres pensent que ces deux maladies diffèrent nettement l'une de l'autre. Cependant, une telle opinion ne fournit pas encore de preuves précises et les statistiques indiquent que dans 61% des cas, la sclérodermie focale est transformée en systémique.

Selon diverses études, le transfert de la sclérodermie focale en systémique est facilité par les 4 facteurs suivants:

  • le développement de la maladie avant l'âge de 20 ans ou après 50 ans;
  • sclérodermie focale ou linéaire;
  • augmentation des anticorps anti-lymphocytaires et des complexes circulants immuns dans la circulation;
  • la sévérité de la disimmunoglobulinémie et le manque d'immunité cellulaire.

Diagnostics

Le diagnostic de la sclérodermie focale est entravé par la similitude des signes du stade initial de cette maladie avec de nombreuses autres pathologies. C'est pourquoi le diagnostic différentiel est réalisé avec les maladies suivantes:

  • le vitiligo;
  • forme indifférenciée de la lèpre;
  • Kouros vulva;
  • naevus de type chéloïde;
  • Syndrome de Schulman;
  • forme semblable à la sclérodermie du carcinome basocellulaire;
  • psoriasis.

En outre, le patient subit les tests de laboratoire suivants:

  • biopsie de la peau;
  • Réaction de Wasserman;
  • biochimie du sang;
  • numération globulaire complète;
  • immunogramme.

La réalisation d'une biopsie cutanée permet, avec une garantie de 100%, de poser un diagnostic correct de sclérodermie focale - cette méthode est le «gold standard».

Traitement

Le traitement de la sclérodermie focale doit être complexe et long (traitement multiple). En cas d'évolution active de la maladie, le nombre de traitements doit être d'au moins 6 et l'intervalle entre eux doit être compris entre 30 et 60 jours. Avec la stabilisation de la progression des foyers, l'intervalle entre les séances peut être de 4 mois. En cas de manifestations résiduelles de la maladie, les traitements sont répétés à des fins prophylactiques une fois par semestre ou par 4 mois et comprennent des médicaments pour améliorer la microcirculation de la peau.

Au stade de l'évolution active de la sclérodermie focale, le plan de traitement peut inclure de tels médicaments:

  • antibiotiques pénicillines (acide fusidique, amoxicilline, ampicilline, oxacilline);
  • antihistaminiques: Pipolfen, Loratadin, Tavegil, etc.
  • Moyens pour supprimer la synthèse excessive de collagène: extrait placentaire, Lidaza, Actinogial, Collalizin, Longidase, Aloe;
  • antagonistes des ions calcium: vérapamil, fénigidine, corinfar, etc.
  • Médicaments vasculaires: Acide nicotinique et préparations à base de nicotinate de xanthineol, Complamin, Trental, Mildronat, Eskuzan, Berberin, Madecassol, etc.

Pour le lichen scléroatrophique, les crèmes contenant les vitamines F et E, le solcoséryl, le rétinol, le palmitate et le Actovegin peuvent être inclus dans le plan de traitement.

Si un patient a des foyers limités de sclérodermie, le traitement peut être limité à l’administration de phonophorèse avec la Trypsine, la Ronidase, la Chemotrypsine ou la Lydasa et la vitamine B12 (en suppositoires).

Pour le traitement local de la sclérodermie focale, des applications de pommade et de la physiothérapie doivent être utilisées. Comme les médicaments locaux sont généralement utilisés:

  • Troxevasin;
  • Pommade d'héparine;
  • Onguent Theonikolovaya;
  • Héparoïde;
  • Pommade butadion;
  • Dimexide;
  • La trypsine;
  • Lidaza;
  • Chymotrypsine;
  • Ronidaza;
  • Unithiol.

La lidase peut être utilisée pour effectuer une phonophorèse ou une électrophorèse. Ronidaza est utilisé pour des applications - sa poudre est appliquée sur une serviette imbibée de solution saline.

En plus des méthodes physiothérapeutiques susmentionnées, il est recommandé aux patients d’effectuer les séances suivantes:

  • thérapie magnétique;
  • phonophorèse avec l'hydrocortisone et le kuprénil;
  • thérapie au laser;
  • décompression sous vide.

Au stade final du traitement, les procédures peuvent être complétées par des bains fondants ou de radon et un massage dans la zone des foyers de sclérodermie.

Ces dernières années, pour le traitement de la sclérodermie focale, de nombreux experts recommandent de réduire le volume de médicaments. Ils peuvent être remplacés par des produits combinant plusieurs effets attendus. Ces médicaments comprennent Wobenzym (comprimés et pommade) et des polyenzymes systémiques.

Avec l'approche moderne du traitement de cette maladie, le plan de traitement inclut souvent une procédure telle que l'OHB (oxygénation hyperbare), qui favorise l'oxygénation des tissus. Cette technique permet d'activer le métabolisme au niveau des mitochondries, de normaliser l'oxydation des lipides, d'avoir un effet antimicrobien, d'améliorer la microcirculation sanguine et d'accélérer la régénération des tissus affectés. Cette méthode de traitement est utilisée par de nombreux experts qui décrivent son efficacité.

Un certain nombre de dermatologues utilisent des produits à base de dextran pour le traitement de la sclérodermie focale (Reomacrodex, Dextran). Cependant, d’autres experts pensent que ces médicaments ne peuvent être utilisés qu’avec les formes courantes et progressives de cette maladie.

Quel médecin contacter

Si des taches persistantes apparaissent sur la peau, il est nécessaire de consulter un dermatologue. Un début de traitement en temps voulu ralentira la transformation de la maladie en une forme systémique et permettra de maintenir un bel aspect de la peau.

Un rhumatologue conseille nécessairement au patient d’exclure un processus systémique dans le tissu conjonctif. Dans le traitement de la sclérodermie focale, les méthodes de traitement physiques jouent un rôle important; par conséquent, la consultation d'un physiothérapeute est nécessaire.

Le spécialiste de la Moscou Doctor Clinic parle de différentes formes de sclérodermie focale:

Sclérodermie focale - une maladie dermatologique auto-immune

Les maladies auto-immunes peuvent toucher les tissus de n’importe quel organe, y compris la peau. En dermatologie, le processus auto-immun peut être représenté comme une sclérodermie focale.

Caractéristiques de la maladie

La sclérodermie focale est une pathologie dermatologique avec une lésion locale (partielle) de la peau. Contrairement à la forme systémique de la maladie, qui affecte le tissu conjonctif dans tout le corps, la sclérodermie focale se manifeste exclusivement sur la peau. Cependant, certaines études prouvent que la forme focale risque de devenir systémique.

Selon les statistiques, les femmes sont plus souvent malades que les hommes et les enfants plus souvent que les adultes. En général, la sclérodermie focale peut difficilement être qualifiée de maladie commune.

Cette vidéo est un exemple de l'apparition de la sclérodermie focale:

Classification et étape

La sclérodermie focale peut être divisée en deux types: linéaire et inégale.

La forme de la plaque est la plus commune, avec des lésions cutanées en forme d'anneau qui se forment sur le corps et changent d'aspect en fonction du stade: tache, plaque et atrophie. Il existe au moins 5 variantes de la manifestation de la sclérodermie en plaques:

  • généralisé;
  • superficielle;
  • bellezna;
  • noueux;
  • atrophique

La forme linéaire est rare et les lésions cutanées ne touchent généralement que les membres et la peau du tiers supérieur du visage. Les formations elles-mêmes peuvent ressembler à des rubans ou à des coups de sabre.

Dans le contexte de la sclérodermie focale, les pathologies suivantes peuvent être diagnostiquées:

  • maladie des points blancs, dans laquelle des formations de couleur blanche sont présentes sur le corps, le cou et les organes génitaux;
  • lichen scléroatrophe, dans lequel apparaissent sur les organes génitaux de la femme des taches de couleur blanche avec un contour violet;
  • La maladie de Pazini-Pierini, dans laquelle des formations sur la peau sont présentes exclusivement dans le dos;
  • Maladie de Parry-Romberg, dans laquelle les symptômes se concentrent sur la peau du visage.

Sclérodermie photo-focale

Les causes

La sclérodermie focale est une maladie auto-immune, il est donc difficile de parler de son étiologie. Dans les processus auto-immuns, les anticorps produits par le système immunitaire pour lutter contre les antigènes entrant dans l'organisme attaquent les tissus de l'organisme, en l'occurrence le tissu conjonctif de la peau.

De nombreuses hypothèses expliquent les raisons du développement de telles pathologies, mais aucune d'entre elles n'a encore été prouvée scientifiquement. On sait qu'un facteur héréditaire et une charge accrue du système immunitaire jouent un rôle important, par exemple la présence de sources d'infection chroniques ou de rhumes fréquents.

Symptômes de la sclérodermie focale

Le principal symptôme de la sclérodermie focale est l’apparition de formations spécifiques sur la peau, qui ressemblent d’abord à des ecchymoses circulaires, rondes ou linéaires, puis s’épaississent et jaunissent, et enfin, la peau des zones touchées devient blanche, les pores et les cheveux disparaissent. Il existe également une liste de symptômes non spécifiques souvent observés chez les patients:

  • dans le froid, les doigts deviennent blancs;
  • douleur dans les articulations;
  • La couperose se produit sur les joues: "étoiles" vasculaires;
  • décoller les paumes.

Diagnostics

Lors du diagnostic, le médecin doit différencier la pathologie de maux symptomatiques similaires. Généralement, cela n’est requis que dans les phases initiales de la maladie, car avec le tableau clinique élargi, toutes les maladies se différencient les unes des autres:

Le moyen le plus correct de diagnostiquer est une biopsie cutanée. Sous anesthésie locale, un petit morceau de peau est scindé et examiné au laboratoire sous un microscope.

Il est également nécessaire d'effectuer un test sanguin clinique, un immunogramme et un test de réaction de Wasserman.

Traitement

Le traitement de la sclérodermie focale est effectué selon un schéma individuel, établi directement pour le patient par un dermatologue, en fonction des symptômes et de leur gravité, ainsi que d’une analyse des données.

Traitement de la toxicomanie

La sclérodermie focale est traitée avec un complexe de médicaments.

  1. Antibiotiques du groupe pénicilline: amoxicilline; L'ampicilline; Oxacilline.
  2. Enzymes améliorant la perméabilité des tissus: Lidaza, extrait d’aloès, himotrypsine.
  3. Antagonistes du calcium pour améliorer la circulation sanguine: Magne B6, Corinfar, Nifédipine.
  4. Vasodilatateurs: Mildronate, Trental, acide nicotinique.
  5. Pommade pour ralentir le processus d’atrophie de la peau affectée: Solcoseryl, Rétinol, Actovegin.

En moyenne, le traitement médicamenteux dure environ six mois. Cependant, les médecins recommandent rarement des médicaments en continu, car les antibiotiques à long terme ont un effet négatif sur le système immunitaire et la digestion, et l'utilisation constante de vasodilatateurs provoque des lésions du système cardiovasculaire. C'est pourquoi il est important de contacter un dermatologue pour un schéma thérapeutique, sans auto-traitement.

Traitement thérapeutique

La physiothérapie a un bon effet curatif. Lorsqu'il y a peu de lésions sur le corps au cours de l'examen, le dermatologue peut recommander de commencer un traitement avec de la physiothérapie et, dans le cas contraire, de prendre les médicaments.

Ainsi, lorsque la sclérodermie focale est utilisée:

  • thérapie au laser;
  • thérapie électromagnétique;
  • électrophorèse avec application de pommades sur les zones touchées;
  • phonophorèse avec des enzymes;
  • chambre de pression d'oxygène;
  • thérapie de bain et de boue;
  • massage

Toutes les méthodes décrites peuvent être appliquées dans le contexte du traitement de la toxicomanie, ainsi qu'après la fin du cours pour la prévention des rechutes.

Traitement folklorique

Il est possible d'utiliser des onguents et des décoctions d'herbes médicinales pour la sclérodermie, mais uniquement après avoir consulté un dermatologue. Toutes les méthodes décrites ne remplacent pas le traitement principal, mais peuvent atténuer les symptômes et accélérer le rétablissement.

Les compresses d'aloès, les bulbes d'oignons cuits ou l'extrait de camomille sont très populaires. Une compresse ou un coton imbibé de décoction est appliqué sur la peau touchée, enveloppé dans du plastique et laissé pendant 30 à 40 minutes.

Comme onguent naturel pour améliorer les propriétés régénératrices de la peau, vous pouvez utiliser de la graisse animale fondue avec du jus d'absinthe.

Régime alimentaire

Il n’existe pas de régime particulier pour les personnes atteintes de sclérodermie focale. Mais dans le même temps, on sait qu'un changement de régime a un effet positif sur le traitement des maladies auto-immunes.

Pour la correction de puissance, vous devez respecter les règles suivantes:

  • consomme plus de fruits et de légumes frais;
  • obtenir suffisamment de vitamines A, B, C, D et E avec de la nourriture;
  • privilégier les aliments riches en fibres;
  • boire au moins un litre et demi de liquides s'il n'y a pas de contre-indications des systèmes endocrinien et urinaire.

Prévention des maladies

Il n'existe pas de méthode capable d'empêcher complètement le développement de maladies à facteur auto-immun. Mais vous pouvez prévenir les dommages cutanés si vous consultez un médecin à temps, par exemple si l’hérédité d’une personne est aggravée par la sclérodermie.

Il est également nécessaire de ne pas surcharger le système immunitaire: éviter les rhumes, le durcissement, éliminer toutes les sources d’infection chronique dans le corps, ne pas effectuer d’auto-traitement, utiliser des produits avec un facteur de protection UV.

Des complications

La principale complication de la sclérodermie focale est la lésion non seulement du tissu cutané, mais également d'autres organes. Il est également connu qu'en cas de traitement tardif ou mal prescrit, une personne peut présenter une hyperpigmentation de la peau, une rosacée, une inflammation chronique du nasopharynx et des muqueuses de l'œil, le syndrome de Raynaud.

En outre, l'activité pathologique du système immunitaire peut perturber l'activité de tous les systèmes de l'organisme, entraînant des maladies des systèmes endocrinien et nerveux.

Prévisions

Avec un traitement opportun et approprié, le pronostic est généralement favorable. Il est très important de terminer le cours complètement, de ne pas l'arrêter car les symptômes externes de la maladie disparaissent. Dans ce cas, le risque de rechute est presque minime.

Une femme partage sa propre expérience pour se débarrasser d'une telle maladie:

Une Autre Publication Sur Les Allergies

Comment puis-je enlever la cicatrice

Contenu de l'article Comment puis-je enlever la cicatrice Comment enlever la cicatrice après la chirurgie Comment avoir une cicatriceComment enlever une cicatrice à la maisonSi vous êtes blessé et que vous risquez de vous faire une cicatrice, en particulier sur une zone ouverte du corps, vous devez agir le plus rapidement possible avant que la cicatrice ait eu le temps de se former.


Rougeur de la peau

Rougeur de la peau - un phénomène commun à tous. La peau rougira inévitablement pendant l'exercice, en cas d'augmentation de la température et surtout pendant les périodes d'agitation ou de honte.


A quoi sert l'onguent au soufre?

L'onguent sulfurique est un médicament qui présente un effet anti-inflammatoire et désinfectant prononcé. L'onguent traite les plaies cutanées et assure l'élimination efficace non seulement des symptômes désagréables, mais de la cause même de la maladie.


Quelles maladies causent l'acné dans les mains d'un enfant

La peau des enfants est encore si tendre et sans défense, elle est donc souvent vulnérable aux blessures et à divers types d’éruptions cutanées.