Le gratté (enfant, adulte, noueux) - le tableau clinique de la maladie, les principes de son traitement

Le prurigo, ou prurigo, est une maladie cutanée récurrente chronique du groupe des neuroallergomatoses, caractérisée par une éruption papuleuse, papulo-vésiculaire et nodulaire, accompagnée de démangeaisons graves.

Classification des maladies

En dermatologie pratique, on distingue les formes cliniques suivantes de la maladie, qui sont des unités nosologiques indépendantes:

  1. Prurit pour enfants, également appelé urticaire et strophulus pour enfants.
  2. Prurit adulte, prurigo simple ou simple broche de Gebra.
  3. Prurit noueux Hyde, ou résistant à l'urticaire papuleuse.

En plus de ces formes, qui sont une pathologie indépendante, la neurodermatite diffuse ou le prurit de Bennett sont également soulignés comme une maladie distincte dans la littérature.

Étiopathogénie et symptômes de prurit

Pruise Childish

Il se développe plus souvent entre 5 mois et 3 ans et moins souvent entre 5 et 8 ans. En règle générale, les symptômes de la maladie coïncident avec le début des aliments complémentaires. Tout cela suggère que le strophulus est l'une des manifestations de la sensibilité accrue du corps à la nourriture, c'est-à-dire de la diathèse allergique.

Les principales causes de prurit chez les enfants et le mécanisme de développement d'une pathologie sont dus à la sensibilisation, principalement aux aliments (lait de vache, miel, chocolat, confitures, jus et pulpe d'agrumes, fraises et fraises). Les médicaments, les vaccinations préventives, les invasions helminthiques ou parasitaires, la présence de foyers infectieux chroniques, les allergènes domestiques, les piqûres d’insectes (insectes, moustiques, puces) sont des facteurs rarement à l’origine des causes.

Une excitabilité neuro-réflexe accrue, des troubles fonctionnels du système digestif sous la forme d'une motilité intestinale accrue et des actes de défécation plus fréquents, une superposition de malnutrition, une dysbactériose, une déficience en enzyme secondaire contribuent au développement de la maladie et à la détérioration de son évolution chez les enfants sensibilisés.

En outre, un degré élevé d'état psycho-émotionnel et une instabilité du système nerveux de l'enfant, ainsi que des caractéristiques de la structure anatomique et du fonctionnement physiologique de la peau chez les jeunes enfants contribuent à l'apparition de la maladie. Ces derniers comprennent:

  • faible épaisseur du derme;
  • dominance des structures cellulaires dans le derme;
  • différenciation insuffisante et immaturité morphologique des structures fibreuses;
  • la labilité fonctionnelle des vaisseaux et des tubules lymphatiques, formant souvent des "lacs" lymphatiques, à la suite de quoi un gonflement des tissus se produit facilement;
  • un grand nombre de mastocytes dans lesquels des substances biologiquement actives sont produites.

Dans ce contexte, la peau de l'enfant est un organe cible impliqué dans la mise en œuvre de réactions allergiques et pseudo-allergiques.

Cliniquement, le prurit chez les enfants se manifeste par de multiples éléments morphologiques primaires qui ne sont pas sujets à la fusion et qui sont des vésicules rose vif d’un diamètre de 2 à 10 mm. Ils servent de base à un noeud de la taille d’une tête d’épingle situé dans leur partie centrale. Le sommet du nodule est couronné d'une bulle à contenu transparent (papulo-vésicule). Peut-être l'émergence de papules-vésicules indépendantes (sans blister à la base), ainsi que d'éléments nodulaires sans papules ni bulles.

L'éruption cutanée est symétrique et n'a pas tendance à se confondre. Les zones prédominantes de sa localisation sont le thorax, la surface extenseur des membres supérieurs et inférieurs, les surfaces palmaire et plantaire, les fesses et, moins souvent, l’éruption cutanée est localisée sur le cuir chevelu et le visage. Les éruptions cutanées apparaissent paroxystiques et s'accompagnent de fortes démangeaisons, particulièrement intenses le soir et la nuit.

Très souvent, des manifestations communes se produisent - l'enfant devient agité, capricieux, irritable, la température corporelle monte souvent jusqu'à des nombres subfébriles (37,5-38 °) pendant une courte période, apparaissent un mal de tête et un manque d'appétit. Une augmentation de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques est possible et, en général, des tests sanguins indiquent une augmentation des éosinophiles et des lymphocytes, ainsi qu'une augmentation de la RSE.

Les vésicules avec prurit persistent pendant 6 à 12 heures, après quoi elles disparaissent sans laisser de traces. Cependant, des croûtes sanglantes restent sur le site de grattage et, lorsqu’elles joignent des infections à streptocoques et à staphylocoques, des pustules du type impétigo vulgaire se forment.

Le prurit des enfants suit un cours chronique avec des périodes de légère rémission. Habituellement, à l'âge de 3 à 5 ans, il se produit un rétablissement indépendant ou une transformation de la maladie en dermatite atopique.

Grattage adulte

En règle générale, cette dermatose touche les femmes d'âge moyen (30 à 40 ans) et plus âgées. Ses principaux facteurs de provocation et son contexte de développement sont les suivants:

  • dysfonctionnement chronique de l'estomac et des intestins dans les troubles fonctionnels, syndrome du côlon irritable, ulcère gastrique et ulcère duodénal 12;
  • états pathologiques du foie, cholécystite chronique et insuffisance rénale chronique, carence en fer dans le corps;
  • augmentation de la charge virale sur le corps et des foyers d'infection chroniques;
  • piqûres d'insectes et consommation excessive de produits aux propriétés allergènes (café, chocolat, miel, épices, boissons alcoolisées, etc.);
  • maladies et dysfonctionnements des organes à sécrétion interne (hypothyroïdie, thyrotoxicose, hyperparathyroïdisme, diabète sucré, kystes ovariens, troubles menstruels);
  • la grossesse
  • pathologie oncologique et maladies du sang (leucémie lymphocytaire, lymphogranulomatose);
  • maladies neuropsychiatriques, stress mental et états dépressifs;
  • instabilité végétative-vasculaire;
  • maladies systémiques d'étiologie auto-immune;
  • intoxication de diverses natures et invasions helminthiques;
  • Sensibilisation aux rayons ultraviolets et aux facteurs de température (froid, chaleur).

Un prurigo simple se caractérise par des éruptions cutanées disséminées sur la surface des extenseurs des membres, moins souvent sur le corps. Les éléments sont représentés par des papules denses de couleur hémisphérique, de couleur rosâtre ou brun jaunâtre, d'un diamètre de 2 à 5 mm, non sujettes à la fusion. En raison des poches, ils peuvent prendre l'apparence de nodules.

La maladie débute généralement par une légère détérioration de l'état général de 1 à 2 jours, suivie d'une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons importantes conduisant à une irritabilité et à des troubles du sommeil. Égratignures couvertes de croûtes sanglantes. Après leur rejet restent des zones pigmentaires temporaires et des cicatrices de couleur blanchâtre.

La durée de la période aiguë va de 2 semaines à 4 mois. Rechute chronique de durée variable et apparition de lésions papuleuses fraîches sur le fond des sites de lichénification restants (après la rechute précédente).

En raison de la multiplicité des différentes causes et facteurs de risque dans la pratique, on distingue certaines formes symptomatiques de prurigo simple, notamment:

  • Prurigo enceinte

Comme prévu, il résulte d'un déséquilibre entre les types d'immunité cellulaire et humorale en faveur de ce dernier. En conséquence, la sensibilité des cellules de la peau d'une femme enceinte augmente de manière significative aux facteurs de l'environnement externe et interne. Cela provoque une éruption cutanée sur l'abdomen, les extrémités supérieures et inférieures, accompagnée de démangeaisons.

Avec la progression de l'éruption cutanée peut se produire sur d'autres zones du corps - sur le visage, les fesses, les paumes, les plantes des pieds. Le prurigo survient chez environ 0,3% des femmes enceintes au troisième trimestre, mais souvent et beaucoup plus tôt. Son traitement est généralement peu ou inefficace. Bien que la maladie ne représente aucun danger pour le fœtus et la femme enceinte, elle peut entraîner des troubles du sommeil, un état dépressif et une augmentation de la pression artérielle.

  • Prurigo d'été (ensoleillé) ou photodermatose polymorphe

Exacerbation, principalement saisonnière. Une éruption cutanée caractéristique apparaît dans les zones ouvertes du corps, mais les éléments nodulaires sont sujets à la fusion. Les zones cutanées de ces zones s’épaississent et s’infiltrent, entraînant la formation de plaque avec une peau épaissie, une augmentation de son motif et une pigmentation (lichénification). Des cicatrices atrophiques superficielles se forment dans les lésions à la suite d'exacerbations fréquentes.

  • Grattage d'hiver

Plus commun chez les hommes. Les éruptions cutanées apparaissent principalement aux extrémités inférieures. La maladie a une évolution chronique avec des rechutes pendant la saison froide.

  • Prurit sénile ou prurit sénile idiopathique

Il survient chez près de la moitié des personnes âgées de plus de 70 ans. La maladie est plus souvent observée chez les hommes, fonctionne paroxystique, principalement la nuit, elle est difficile à diagnostiquer et à corriger. Les causes de la pathologie ne sont pas claires. L’une des principales raisons est que des modifications de la peau (peau sèche ou xérose) et des fibres nerveuses, liées à l’âge, se traduisent par une aggravation de la perception de la douleur et une violation de la suppression centrale des démangeaisons, qui conduit à sa forte intensité.

Parfois, le prurigo sénile est causé par des processus inflammatoires cutanés accompagnant l'eczéma ou la gale, une dermatite séborrhéique, des maladies systémiques (anémie ferriprive, dyskinésie biliaire, insuffisance rénale chronique, etc.), la prise de divers médicaments, etc. Cependant, dans la plupart des cas, la cause de la maladie impossible d'installer.

  • Prurit nerveux

Se produit avec des troubles neuropsychiatriques. Pour elle, les éruptions cutanées ne sont pas un signe caractéristique, mais des traces de griffures prédominent. Des démangeaisons psychogènes surviennent avec des troubles mentaux, des troubles psycho-émotionnels fréquents et prolongés, une anxiété accrue et des états dépressifs. Des démangeaisons de la peau d'origine neurogène ou neuropathique peuvent également survenir dans les troubles du système nerveux central ou périphérique, par exemple en présence d'une tumeur cérébrale, de troubles circulatoires, de paresthésies, de sclérose en plaques, de prurit brachioradial. La perception du prurit peut être d'intensité variable. Il augmente avec les charges neuropsychiques et la nuit.

  • Prurigo lymphogranulomateux et leucémique

Carlin noueux

C'est la forme de prurigo la plus rare, qui dure des années avec de courtes périodes de rémission, ne présente pas de tendance à la résolution de soi et est très résistante au traitement. La maladie affecte généralement les femmes de plus de 40 ans. Les principales causes sont les désordres métaboliques, les maladies des glandes endocrines, les changements immunitaires et la susceptibilité aux réactions allergiques, la dysbactériose, les invasions helminthiques, les piqûres d’insectes et les états de stress nerveux.

La maladie débute par un prurit très grave, récidivant plusieurs fois par jour et aggravé par l'apparition d'éruptions cutanées. Ces dernières sont représentées par de grandes papules et nœuds hémisphériques isolés solides de 0,5 à 3 cm de diamètre et plus, s'élevant nettement au-dessus de la surface de la peau.

Les éléments pathologiques sont situés symétriquement, principalement sur les surfaces extenseurs de l'avant-bras, sur la face antérieure des jambes et, rarement, sur les surfaces arrière et fléchisseurs des membres. Au départ, ils sont de couleur chair ou rose, puis acquièrent une couleur brun rougeâtre ou bleuâtre. Sur leur surface lisse, l'apparition de flocons, de lésions verruqueuses ou de foyers d'hyperkératose est possible. Des démangeaisons intenses ressemblant à un prurit donnent lieu à des traces de rayures et à la formation de croûtes sanglantes sur elles et sur les zones adjacentes de la peau.

Benier Scruffy

Les auteurs américains attribuent cette forme de la maladie à la dermatite atopique et de nombreux auteurs d’autres pays à la neurodermite diffuse de Broca. La maladie se développe principalement 4 à 5 mois après la naissance, mais elle peut parfois apparaître à 4 ou 5 ans. L’opinion qui prévaut est qu’elle est due à la sensibilité particulière de la nature innée ou acquise aux stimuli externes (poils d’animaux, poussières de maison, pollen de plantes, produits alimentaires, etc.) et aux antigènes internes et non antigéniques.

Souvent, la maladie est familiale et les parents peuvent également être atteints de pollinose ou d'asthme bronchique. Une amélioration significative se produit souvent lors du changement climatique, en restant dans une région montagneuse ou au bord de la mer.

La dermatite atopique diffuse, apparue au cours de la petite enfance, peut persister jusqu'à la puberté et parfois tout au long de la vie, contrairement à l'eczéma infantile, qui se résorbe sans laisser de trace au cours de la 2e année de la vie d'un enfant. Elle se caractérise par une évolution chronique avec des rechutes, principalement en hiver et au printemps, et une durée de rémission différente.

Selon ses manifestations cliniques et histologiques, le prurit de Banier ressemble à une image d’eczéma subaigu ou chronique, mais il n’ya pas non plus de bulles dans l’épiderme et les signes d’acanthose sont plus prononcés. Au cours des premiers mois de la vie de l’enfant (au début du développement de la pathologie), le site de la lésion peut être accompagné de rougeur, d’enflure et de larmes graves. Cependant, ces phénomènes et leur durée sont moins prononcés qu'avec l'eczéma, et la tendance de ces sites à la lichénification est également notée.

À un âge plus avancé et avec un parcours typique, les principaux éléments de l'éruption sont des nodules lichéniques. Une fois transformés en plaques ressemblant à de l'eczéma, des éléments individuels papulo-vésiculaires ou papulo-nodulaires, ressemblant à une éruption chez la dupe pédiatrique, sont coulés. À un stade ultérieur, les zones cutanées touchées s'épaississent, se recouvrent de traces de croûtes grattées et sanglantes, se lichénifient et s'assombrissent.

Au début de la maladie, les lésions sont localisées principalement sur le visage (joues et front), puis elles s'étendent progressivement à la région périorale, à la région occipitale, aux organes génitaux, à l'intérieur des cuisses, à la surface extérieure des extrémités, puis à d'autres régions cutanées.

Avant et pendant la prochaine exacerbation, il y a des démangeaisons prononcées, qui peuvent facilement être provoquées par une irritation même mineure de l'enfant. Son sommeil et son appétit sont perturbés, son poids diminue. Suite à une démangeaison, l’enfant devient agité, capricieux, pleurnichard, pâle. Après un certain temps, le nombre de ganglions lymphatiques fémoraux, inguinaux et autres augmente progressivement.

Les saisies du prurit de Bénier chez la majorité des enfants malades sont accompagnées ou alternent avec des accès de rhinite allergique et, plus tard, avec des accès d'asthme bronchique. Dans le cas d'une neurodermatite diffuse, l'infection purulente est possible, suivie de la septicémie et de la mort (surtout chez le nourrisson), de l'érythrodermie atopique et parfois de la cataracte entre 16 et 35 ans.

Traitement du prurit

Le traitement repose sur l'identification et l'élimination des facteurs provoquants et, si possible, étiopathogénétiques. L'examen approfondi comprend la consultation d'un dermatologue auprès d'un médecin généraliste, un endocrinologue, un gastro-entérologue et un allergologue, des tests de laboratoire pour analyses sanguines et biochimiques du sang et de l'urine, la détermination d'anticorps anti-helminthes et parasitaires dans le sang, l'examen des matières fécales pour la détection des œufs d'helminthes et la présence de dysbactériose.

Le régime au prurit doit être strictement hypoallergénique. Les aliments obligent les allergènes, c'est-à-dire les produits qui entraînent une réaction allergique avec une probabilité élevée, ainsi que les boissons alcoolisées, le café et le chocolat, les aliments et plats contenant des colorants alimentaires, des conservateurs et des épices irritantes doivent être exclus du régime alimentaire. De plus, il est nécessaire de limiter la consommation de glucides et de sel.

Principes de base de la pharmacothérapie

Les antihistaminiques sont la base du traitement médicamenteux, tant chez l’adulte que chez l’enfant. La principale recommandation pour leur nomination est les démangeaisons, car leur gravité dépend principalement du niveau d'histamine, qui provoque une irritation des récepteurs de la peau des nerfs sensoriels, ainsi qu'une participation à la formation de la réaction inflammatoire de la peau avec la formation d'un œdème.

L'initiation du traitement est réalisée avec des antihistaminiques de deuxième génération. Avec leur manque d'efficacité, ils ajoutent des médicaments de la première génération, qui ont également un effet sédatif. Ces remèdes comprennent la suprastine, la diphenhydramine, la diprazine, la chloropyramine, la loratadine, la clémastine, la desloratadine, etc.

Histafen (Sekhifenadin), intermédiaire entre les antihistaminiques de première et de deuxième génération, a des effets antiprurigineux prononcés et n’a pas d’action sédative ni hypnotique. Un bon effet antiallergique et antiprurigineux est un médicament de troisième génération, le Zodak (cétirizine). Il affecte à la fois les phases précoce (dépendante de l'histamine) et tardive (cellulaire) de la réaction allergique.

En outre, des agents qui réduisent le degré de sensibilisation du corps (gluconate de calcium, pantothénate de calcium, thiosulfate de calcium ou glycérophosphate de calcium) et des agents qui favorisent l'élimination des toxines et des allergènes des intestins et des enterosgel de l'intestin sont prescrits - Lactofiltrum, Hydrolysis Lignin, Enterosgel, etc.

En fonction des manifestations cliniques, des préparations enzymatiques (Enzistal, Pancréatine) et des sédatifs légers sont également prescrits sous forme de teintures, de valériane, de pivoine et d’aubépine. Afin de corriger l'état psycho-émotionnel, qui détermine la sévérité du cours et la résistance au traitement, des antidépresseurs, des tranquillisants et des neuroleptiques sont utilisés. Adaptol est un anxiolytique efficace au quotidien, qui aide à éliminer l’anxiété et la peur, à potentialiser l’effet des agents antiprurigineux, à améliorer le sommeil et à normaliser la durée de la nuit.

En cas de maladie persistante et grave ou de non tendance à inverser le développement des lésions, les glucocorticoïdes systémiques sont prescrits sous forme de pilules ou d'injections, et traités avec une plasmaphérèse nasale, ce qui vous permet d'éliminer les antigènes, les produits métaboliques et les toxines du sang. Avec une forme nodulaire, il est conseillé d’administrer des solutions de glucocorticostéroïdes directement aux zones des lésions.

Thérapie locale

En même temps, une pommade pour gommage borique-ichthyol, un goudron de bore, une pommade au bore-naphtalane, ainsi que des pommades, des pâtes et des crèmes avec corticostéroïdes et antiprurigineux - avec de la diphénhydramine, de l'anesthésine, de la phénistine sont recommandés en externe sous la forme d'applications. En cas de prurit sénile, les crèmes à effet protecteur, hydratant et adoucissant constituent la base du traitement externe.

Il est également possible de traiter les remèdes populaires de prurit en tant que méthode supplémentaire. À cette fin, il est recommandé de prendre des bains d’amidon pour aider à réduire les démangeaisons, des lotions avec infusion de myrtille, la lubrification de poches de décoction de céleri-rave mélangées à de l’huile végétale, des compresses à partir d’un mélange de citrouille et de pomme de terre râpé sur une râpe fine et bien d’autres. A l'intérieur, à des fins sédatives, on utilise des infusions d'agripaume, d'aubépine, de camomille, de pivoine et de décoction de racine de valériane.

Cependant, de nombreux produits de médecine traditionnelle ont des effets secondaires et des propriétés allergènes. Ils doivent être utilisés uniquement en consultation avec votre médecin.

Traitement du prurigo (prurit) chez l'adulte

Le prurigo, communément appelé prurit, est une dermatose chronique. Le prurigo affecte la peau d'un adulte et d'un petit enfant. La maladie se caractérise par la formation de papules dispersées et multiples.

Prurigo peut se développer chez les enfants et les adultes.

Symptômes de la maladie, types de maladie. Diagnostic du prurigo (prurit) chez l'adulte

Le prurigo ne se trouve pas seulement chez les adultes (gratte des adultes), mais se présente sous deux autres formes: le grattement des enfants (strophulus) et nodulaire. Les éraflures chez les adultes sont plus courantes chez les femmes d'âge moyen et plus avancé, et les causes suivantes en provoquent l'apparition:

  • Troubles du système nerveux central et troubles mentaux.
  • La progression des maladies du tractus gastro-intestinal.
  • Dysfonctionnements du système endocrinien et troubles autonomes.
  • Intoxication du corps, qui provoque une variété de raisons.

Les rayures chez les adultes sont provoquées par la présence de tumeurs des organes internes et les réactions allergiques aux aliments affectent son aggravation. La maladie est rare, mais en raison des graves conséquences de son développement, il est nécessaire de connaître ses manifestations cliniques.

La localisation des papules dans le prurit adulte se trouve sur la peau de l'abdomen, du dos et des fesses. La couleur des papules varie du brun au rouge et la taille ne dépasse pas cinq millimètres. Les néoplasmes ont une surface dure, accompagnée de démangeaisons intenses.

Les adultes de Strofulus dans la nature ressemblent à l’urticaire. Toutes les formes de prurit sont accompagnées de troubles du système nerveux central:

  • Anxiété et irritabilité sans cause.
  • Sautes d'humeur fréquentes.
  • Perturbation du sommeil

S'il n'y a pas de traitement pour le prurit, le patient devra alors faire face à des complications générées par le développement de maladies telles que la folliculite, la pyodermite, la sepsie, etc.

Le prurigo se manifeste par de petites taches rouge-brun.

Se gratter pendant la grossesse

La plupart des femmes souffrent de diverses éruptions cutanées pendant la grossesse. Leur présence est due à une modification du fond hormonal dans le corps de la femme et à des modifications structurelles de la peau (étirement de la peau pendant la grossesse).

Une femme enceinte débraillée se manifeste par l’apparition de taches rouges, accompagnée de démangeaisons importantes au site de localisation. Le plus souvent, les taches se situent dans la partie supérieure du corps et descendent rarement sur les fesses. Les sites les plus communs de la localisation de l'éruption - la zone de l'étirement de la peau (vergetures).

La maladie est activée dans les dernières semaines de la grossesse ou se manifeste au deuxième trimestre. Après la naissance, les éruptions cutanées disparaissent en un mois. Mais s'il n'est pas interdit à la patiente de prendre des antihistaminiques, le prurit des femmes enceintes disparaît complètement lorsqu'elles sont utilisées.

Il aide le régime hypoallergénique avec prurit, élimine complètement l'utilisation de: aliments sucrés, salés et fumés.

La viande fumée devrait être exclue du menu d'une femme enceinte

Démangeaisons séniles dans la vieillesse

Prurit sénile - une maladie touchant les hommes âgés de 65 ans. Les démangeaisons séniles sont basées sur des maladies telles que: l'athérosclérose; divers troubles du système endocrinien et insuffisance hormonale; trouble métabolique. Toutes ces maladies provoquent l'apparition d'une peau sèche et de démangeaisons, d'éruptions cutanées.

Il est nécessaire de traiter le prurit à cet âge en humidifiant la peau et en prenant des préparations antihistaminiques. Parfois, en plus des médicaments prescrits et un groupe de sédatifs fortifiant l'action.

Pour aider à soulager les démangeaisons, une pommade peut être faite à la maison. La composition de la pommade:

  • Elokom est un médicament hormonal.
  • Pommade au Calendula.
  • Toute crème contenant de l'huile de vison.
  • Hydratant après rasage.

Tous les composants sont soigneusement mélangés et versés dans un récipient sombre, nettoyés dans un endroit frais. Cure ces onguents démangeaisons complètement séniles à la fois ne peut pas être, la composition doit être appliquée avant la disparition des démangeaisons et des rougeurs.

Elokom soulage les démangeaisons

Diagnostic du prurigo

À la question qu'est-ce que le prurit est n'importe quel médecin dermatologue, et dit comment traiter le prurigo, si la maladie est présente. Mais avant la nomination du traitement, un examen attentif est nécessaire.

Le diagnostic de la présence de la maladie est effectué par le médecin traitant, qui effectue une analyse visuelle de la peau et une analyse plus approfondie des lésions - dermatoscopie. Si le médecin soupçonne une infection de l'éruption cutanée avec des infections secondaires, un test supplémentaire est nommé pour identifier le type d'infection. Lors de l'analyse, une résistance aux antibiotiques est détectée.

Si la cause de la maladie est en violation du tractus gastro-intestinal ou du système endocrinien, le patient a alors besoin de l'aide d'un médecin - un gastro-entérologue et un endocrinologue. Assigné une variété de tests, parmi lesquels il y a: l'ensemencement des selles sur des œufs d'helminthes; ensemencement pour dysbactériose; analyse des enzymes hépatiques; mener une étude par échographie du foie; recherche sur les enzymes pancréatiques.

Lors du diagnostic et de la prescription du traitement du prurit, une étude morphologique de l'éruption cutanée et l'identification des signes différentiels du prurigo et d'autres maladies dermatologiques présentant des symptômes similaires sont effectuées.

Des tests de laboratoire seront nécessaires pour le diagnostic du prurigo

Traitement du prurigo (prurit) chez l'adulte: médecine traditionnelle et pharmacothérapie. Utilisation de la médecine traditionnelle

L'élimination de la manifestation d'une maladie telle que le prurit commence par la normalisation de la nutrition du patient. On prescrit au patient un régime enrichi avec des produits à base de lait fermenté, des fibres naturelles sous forme de légumes et de fruits, puis le boeuf bouilli est introduit progressivement dans le régime. Un apport alimentaire contenant des acides oméga-3 et des huiles est nécessaire. Exige une exclusion complète du régime alimentaire des produits qui provoquent l’apparition de réactions allergiques et une rétention hydrique (aliments excessivement salés et divers cornichons, citronniers; certains produits à base de poisson).

Si le patient a la présence de vers, il est obligatoire de vermifuger le corps. Les foyers d'infection chronique nécessitent une désinfection, des troubles du tractus gastro-intestinal et un traitement complexe de la dysbiose.

Traitement médicamenteux

Un patient présentant un diagnostic de prurit a besoin de comprimés: des enzymes qui améliorent le fonctionnement du tractus gastro-intestinal et du système digestif; préparations antihistaminiques; vitamines des groupes A et B; les sédatifs.

Comme traitement médicamenteux local, on prescrit aux patients des onguents et des crèmes à base de glucocorticoïdes et des préparations d'anesthésine antipruritique.

Le traitement du prurit noueux, qui est le plus difficile, nécessite l'utilisation de pommades hormonales locales contenant du goudron et du Naftalan. Bonne aide pommade médicinale sur la base de goudron en combinaison avec la photochimiothérapie. Certains éléments du prurit nodulaire sont éliminés à l'aide d'azote liquide, d'injections de corticostéroïdes ou de cryodestruction.

Une hémodérase ou une plasmaphérèse est nécessaire pour les lésions plus lourdes.

La pommade Naftalan aidera à gratter les nodules

Méthodes physiothérapeutiques

Les méthodes de physiothérapie sont utilisées pour se débarrasser du prurit:

  • Electrosleep (neuroson). La procédure d’impact sur le cerveau libère du courant à basse fréquence. Aide à normaliser le travail du système nerveux central et à améliorer l'état général du patient.
  • Inductothermie. Procédure de physiothérapie, dotée de puissantes propriétés anti-inflammatoires. Basé sur le traitement des lésions dues à la chaleur.
  • Électrophorèse de médicaments. Sur les lésions est l'impact du courant électrique et à travers cela, l'introduction du médicament. L'effet thérapeutique de l'électrophorèse dure environ deux jours, puis la procédure est répétée.
  • OVNI Le traitement des pathologies cutanées est dû à l'exposition aux ondes ultraviolettes.
  • Phonophorèse avec hydrocortisone. Effets sur la peau touchée par le rayonnement ultrasonore avec l'utilisation simultanée de la pommade à l'hydrocortisone.
  • Micro-thérapie des glandes surrénales. Cet effet aide à activer le travail du système sympathique - surrénalien et à stimuler un puissant effet anti-inflammatoire pour tout l'organisme.

L'hydrocortisone est utilisée dans la procédure de phonophorèse.

Méthodes et recettes de la médecine traditionnelle

En même temps que le traitement médicamenteux traditionnel, un traitement avec des remèdes populaires est recommandé. Tous les moyens de la médecine traditionnelle visent à soulager l'inflammation, à normaliser l'apparence de la peau et à éliminer les démangeaisons.

Mais l'utilisation de la médecine traditionnelle devrait commencer par la consultation d'un spécialiste et des tests d'allergie. Scabby - une maladie basée sur la réaction allergique du système immunitaire (avec la production d'histamine) à différents stimuli. Une production supplémentaire d'histamine, accompagnée d'une réaction allergique à la médecine traditionnelle, entraînera une détérioration.

La médecine traditionnelle pour le traitement du prurigo est divisée en: médicaments pour administration orale, médicaments topiques.

Préparations de médecine traditionnelle pour administration orale

Pour le traitement de cette maladie en médecine traditionnelle, des décoctions à base de plantes sont utilisées. Quelques recettes efficaces:

  • Le plus efficace d'entre eux: un mélange de feuilles de noyer, de rhizomes de bardane et d'herbes violettes tricolores. Tous les composants sont nécessaires: mélanger dans des proportions égales; vingt grammes du mélange verser deux tasses d'eau chaude; faire bouillir à feu doux pendant environ une heure. Ce bouillon est utilisé quotidiennement, un demi-verre trois fois par jour.
  • Une autre recette pour la décoction médicinale, la décoction qui aidera à guérir la maladie: dix grammes de feuilles de noix broyées; une quantité de bois de noix égale à la noix; quantité similaire de tilleul. Le mélange est bouilli dans un demi-litre d'eau bouillante et refroidi. La perfusion est filtrée et conservée dans un endroit chaud. Il est recommandé d'utiliser une décoction de trois cuillères à soupe trois fois par jour.
  • L'herbe de l'agrimony combinée au rhizome de chicorée et aux fleurs de lilas, pissenlit, feuilles de figuier aidera à guérir de la maladie. Quelques cuillerées à soupe de ce mélange sont brassées dans un demi-litre d’eau bouillante, refroidies et prises un verre trois fois par jour avant de manger. La décoction médicamenteuse dure trois semaines.

Vous pouvez également préparer un médicament antiprurigineux pour l'ingestion. Pour sa préparation, prenez: cônes de houblon, feuilles de racine de valériane et de mélisse. On verse trois cuillères à soupe dans le mélange avec deux verres d’eau bouillante et cuit à feu doux pendant au plus une heure. Après cela, le mélange est refroidi et filtré. Cette décoction antiprurigineuse est utilisée trois cuillères à soupe plusieurs fois par jour.

Le navet est appliqué au bouillon médical

Bains médicinaux, lotions et enveloppements

Éliminez les manifestations de la maladie, soulagez l'inflammation, aidez-le à soulager la démangeaison, aidez les bains et les lotions médicinaux grâce aux médicaments traditionnels:

  • Il faut mélanger à parts égales: rhizomes de calamus marécageux et de fleurs de camomille, feuilles de menthe et feuilles de lavande, feuilles de thym. Vingt grammes d'un mélange d'herbes sont versés avec de l'eau froide, portés à ébullition et filtrés. Le bouillon est versé dans un bain et prendre un bain de guérison pendant une demi-heure.
  • Cette infusion aide à se débarrasser des démangeaisons obsessionnelles. Il est nécessaire de mélanger les éléments broyés: pousses de bruyère, racines de bardane, feuilles d'ortie et plants de houblon. Le mélange est versé de l'eau bouillante et infusé pendant plusieurs heures pour refroidir complètement. Cette infusion est utilisée comme des lotions sur la peau affectée, ils peuvent laver le corps après le bain.
  • Yarrow aidera à éliminer les démangeaisons. Pour la préparation d'un bouillon de guérison utilisant uniquement des feuilles fraîches de la plante, celles-ci doivent être soigneusement lavées et bouillies dans de l'eau bouillie. Le bouillon refroidi est appliqué aux endroits touchés sous forme de lotions plusieurs fois par jour.

Pour les bains thérapeutiques, les herbes et leurs frais sont appliqués.

Médicaments à base de plantes

Un auto-onguent à base d'ingrédients naturels aide à éliminer le prurit et ses manifestations négatives:

  • Mélangez cent grammes de beurre non salé et quinze grammes de propolis fraîche. La composition est fondue à feu doux, en remuant constamment. La pommade est versée dans un récipient approprié et refroidie. Grâce aux fortes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la propolis, la fonction régénératrice de la peau est restaurée et son état général amélioré, et le beurre hydrate la peau et la rend souple.
  • Pommade à base de céleri. Il est nécessaire de prendre des rhizomes de céleri frais et de les hacher soigneusement, d'ajouter trois cuillères à soupe de gruau et une demi-tasse d'eau bouillante. Ajouter l'huile végétale et bien mélanger. L'outil soulage les démangeaisons et hydrate la peau, aide à se débarrasser de l'inflammation.

Symptômes et traitement du prurit chez les enfants et les adultes

Soigneux (prurigo) est une dermatite de la peau, accompagnée d'une éruption cutanée et de démangeaisons graves. Les adultes et les enfants sont sujets à cette pathologie. Le développement de la maladie est principalement dû à une intolérance individuelle accrue à certains produits ou à une tendance aux réactions allergiques. Le traitement est complet, y compris les aliments diététiques, les médicaments et l'hygiène personnelle. En l'absence de traitement et de traitement inapproprié des nodules sur la peau, une infection secondaire avec suppuration se développe.

Purigo est une dermatite provoquant des démangeaisons et due à une sensibilisation du corps. En raison de l'intolérance individuelle de certaines substances chez les patients, une allergie cutanée apparaît sous la forme d'une éruption cutanée.

Produits pouvant déclencher le développement de la maladie:

  • Les nourrissons ont des protéines de lait. Les réactions allergiques se produisent en raison de l'immaturité intestinale.
  • Les enfants plus âgés peuvent être allergiques aux œufs, aux fraises et aux agrumes.
  • Chez les patients âgés - viandes fumées, boissons alcoolisées.

Les médecins identifient un certain nombre de conditions prédisposant au développement du prurit:

  1. 1. La tendance aux réactions allergiques, qui se transmet de la mère à l'enfant.
  2. Helminthiases.
  3. 3. Dysbactériose.
  4. 4. Dyskinésie des voies biliaires.
  5. 5. Névrose.
  6. 6. psychose.
  7. 7. l'insomnie.
  8. Hépatite
  9. 9. Nouvelle croissance dans les organes de parenchyme.
  10. 10. Dystonie vasculaire.
  11. 11. Période de gestation.
  12. 12. Rhumes fréquents.

En été et en hiver, la maladie peut survenir pour les raisons suivantes:

  • Allergie au soleil
  • La température baisse.
  • Les piqûres de moustiques et autres insectes.

Les médecins classent le prurit sous plusieurs formes. Selon le type de maladie, il existe également des symptômes cliniques caractéristiques.

Un des signes distinctifs du prurit est la présence d'une éruption cutanée sur le côté extenseur des membres inférieurs et supérieurs. En même temps, il n’ya pas de nodules dans les cavités axillaire et du genou.

Se produit chez un enfant de six mois à 4 ans. Les premiers signes se développent lors de l'introduction d'aliments complémentaires. Nous pouvons en conclure que la maladie est la conséquence d’une réaction allergique.

Le prurit des enfants se caractérise par les symptômes suivants:

  • De petits nodules apparaissent sur la peau avec des bulles, à l'intérieur desquelles se trouve un contenu transparent.
  • Un épaississement se forme à la base des buttes, caractérisé par des démangeaisons sévères, presque insupportables.
  • Les nouveaux nodules se produisent généralement le lendemain matin.
  • La température de l'enfant augmente, il devient agité, pleurnichant et irritable.
  • Les enfants plus âgés se plaignent de maux de tête.

L'éruption sur la peau ne se confond pas, a des limites claires. Les nodules sont situés sur la peau dans la poitrine, la partie extenseur des membres, sur le visage, les fesses, le cuir chevelu. En raison de grattements fréquents, des croûtes apparaissent au site de l'éruption et une inflammation purulente peut se développer.

En l'absence de traitement, le strophulus chez l'enfant disparaît seul ou se présente sous une forme plus complexe: dermatite atopique, eczéma, dermatite atopique.

Il se développe en raison de cancers malins, de diabète, de dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, de rhumes. Les symptômes suivants apparaissent:

  • Malaise général.
  • Fatigue accrue.
  • 7. l'insomnie.
  • Irritabilité.
  • Eruption nodulaire.

Pendant la grossesse, la maladie est due à un déséquilibre immunitaire cellulaire et extracellulaire. Abîmé n'affecte pas le développement du fœtus, mais provoque une gêne et des inconvénients pour la future mère. Par conséquent, il peut provoquer le développement d'états dépressifs et de crises nerveuses.

Les premières manifestations cliniques peuvent survenir chez les nourrissons, parfois chez les enfants à partir de 5 ans. Une éruption cutanée apparaît sur le visage, puis passe au corps et aux organes génitaux.

La maladie est de nature génétique et est héritée.

Signes de prurit benjet:

  • L'apparition de taches brunes sur la peau en l'absence de bulles. Chez les nourrissons, ils sont mouillés et s'accompagnent d'une hyperémie, d'un œdème.
  • Chez les patients plus âgés - la formation de nodules sur la peau, puis des papules, des vésicules, qui commencent progressivement à s'épaissir et à foncer.
  • L'apparition de croûtes due aux rayures.
  • Ganglions lymphatiques inguinaux élargis.
  • Perte de poids.

L'exacerbation de la maladie est accompagnée de rhinite allergique ou d'asthme. L'enfant ne dort pas bien, devient irritable et pleure.

Manifestations cliniques de prurit

Le danger de la maladie réside dans l’infection des plaies lors du peignage, à la suite de quoi des ulcères apparaissent. Si elles ne sont pas traitées, des réactions inflammatoires se développent pouvant entraîner une septicémie et même la mort. Chez les adultes et les adolescents sur fond de prurit, Bénier développe une cataracte.

Une sorte rare de pathologie qui se produit dans la vieillesse. Symptômes du prurit nodulaire:

  • Les gros nodules atteignent un diamètre de 0,5 à 1,5 cm.
  • Une éruption cutanée apparaît sur la partie extenseur des extrémités supérieures et inférieures, la surface avant du tibia. Nodules de forme sphérique, hyperémique.
  • Caractérisé par la présence de gratter.

Le prurit noué Gaida se développe dans le contexte de bouleversement psycho-émotionnel. Les personnes présentant des pathologies du système endocrinien et du foie sont à risque.

Le prurit sénile survient après 70 ans, en raison de maladies du système endocrinien, de taux de cholestérol élevés et de troubles métaboliques. Dans cette condition, les symptômes suivants apparaissent:

  • La peau est sèche et squameuse.
  • La nuit, le patient est dérangé par des démangeaisons intolérables.
  • Une éruption cutanée caractéristique apparaît.

Pour le diagnostic, le médecin examine et interroge le patient. Pour différencier le prurit du lichen, de la gale et d'autres pathologies, une analyse est nécessaire:

  1. 1. Raclage de la peau.
  2. 2. Dermatoscopie.
  3. 3. Recherche sur les helminthes.

Si un spécialiste soupçonne que le prurigo est apparu dans le contexte d'autres maladies, des méthodes de diagnostic matériel sont présentées au patient:

  1. 1. Échographie
  2. 2. Échantillons pour la détection de la dysbiose.
  3. 3. Analyse du contenu des enzymes pancréatiques.

Si le prurigo est apparu dans le contexte d'une autre maladie, il est conseillé au patient de consulter un gastro-entérologue et un endocrinologue.

Le traitement du prurit est complexe. Seuls les médicaments externes pour se débarrasser de l'éruption ne suffisent pas.

Attribuer les produits pharmaceutiques suivants:

  1. 1. Antihistaminiques: Suprastin, Zirtek, Tavegil, Fenkarol.
  2. 2. Apaisant, aidant à soulager la tension nerveuse: Adaptol, Novo-Passit, Seduxen, Lorazepam.
  3. 3. Glucocorticoïde - pour soulager la sensibilité: Prednisone.
  4. 4. Préparations externes. Utilisez des pommades et des crèmes ayant des effets absorbables et antiprurigineux: goudron, ichtyol, pommade au naphtalène, pâte Sid et autres.
  5. 5. Solutions antiseptiques pour soulager les démangeaisons: solution à 2% de phénol, citrate, etc.

En cas de maladie nodulaire, le schéma thérapeutique de Hyde change. Le patient est prescrit:

  1. 1. Pommades et préparations pour injection de corticostéroïdes: Advan, Lokoid et autres.
  2. 2. Antihistaminiques: Cetrin, Diazolin.
  3. 3. Médicaments de restauration: gluconate de calcium, pantothénate de calcium.
  4. 4. Gel de Fenistil - pour soulager les réactions allergiques et les démangeaisons.
  5. 5. Frotter la peau avec de l'anesthésine, du menthol.

Si le patient a d'autres pathologies, prescrire un traitement pour éliminer la maladie sous-jacente:

  1. 1. Restaurer le travail du tractus gastro-intestinal - absorbants: Polyphepanum, Enterosgel.
  2. 2. Améliorer les fonctions des intestins - probiotiques et prébiotiques: Laktofiltrum, Bifidumbakterin et autres.
  3. 3. Pour rétablir l'équilibre des enzymes - Enzistal, Pancréatine.

Des résultats positifs ont la physiothérapie:

  1. 1. Phonophorèse.
  2. 2. UVA.
  3. 3. électrophorèse.
  4. 4. Inductothermie.

L'efficacité du traitement dépend de l'observance par le patient des règles pour le traitement des nodules.

Le traitement des enfants est différent de la norme. Les petits patients sont prescrits:

  1. 1. Antihistaminiques: Tavegil, Diazolin.
  2. 2. Complexes de vitamines et de minéraux.
  3. 3. Des formulations apaisantes à base de valériane.
  4. 4. Préparations contenant des enzymes: Mezim, Festal.
  5. 5. Pommades glucocorticoïdes: Akriderm, Advantan, Flutsinar.

Si la maladie de l’enfant est grave, il est soigné avec des injections de médicaments hormonaux.

Les remèdes populaires permettent de soulager la douleur et les démangeaisons, de calmer le système nerveux, mais il est impossible de guérir le prurit uniquement avec des herbes et des plantes.

Thérapie avec des recettes traditionnelles comprend la baignade avec l'ajout de certains composants:

  1. 1. Dissolvez l'amidon (50 g) dans un petit récipient et versez-le dans un bain chaud. Laver la zone touchée du corps pendant 20 minutes.
  2. 2. Versez 200 g de boutons de bouleau avec de l'eau chaude et laissez bouillir pendant 2 minutes. Infuser pendant 3 heures, filtrer et ajouter au bain. Vous devez le prendre dans une demi-heure.

Le développement du prurit est étroitement lié au travail et à l'état des organes du tractus gastro-intestinal. Le patient est montré de la nourriture de régime. Vous devez boire au moins 2 litres de liquide par jour.

  1. 1. Plats fumés, salés et épicés.
  2. 2. l'alcool.
  3. 3. café.

Règles aliments diététiques pour les enfants:

  1. 1. 15 minutes avant de nourrir, vous devez donner au bébé à boire 15-20 gouttes de lait exprimé.
  2. 2. Exclure le kéfir et le fromage cottage du régime alimentaire d'un enfant de moins de 10 mois.
  3. 3. Le menu des enfants plus âgés devrait être composé de légumes, de fruits non allergisants, de produits laitiers et de variétés allégées.

Si le régime n'est pas suivi, il est impossible de se débarrasser de la maladie uniquement avec des médicaments.

Prurigo (prurigo): causes, symptômes, traitement

Un prurigo (ou prurigo) peut être observé chez des personnes d'âges et de catégories sociales différentes et peut être détecté chez les hommes et les femmes. Cette maladie cutanée chronique appartient au groupe des neuroallergomatoses et s'accompagne de l'apparition d'une éruption papulovésiculaire, papuleuse ou nodulaire, accompagnée de fortes démangeaisons. Le prurigo peut se présenter sous différentes formes et la plupart d'entre elles sont assez courantes parmi les affections dermatologiques.

Dans cet article, nous allons vous familiariser avec les causes, formes, symptômes et méthodes de traitement de cette maladie désagréable pouvant entraîner des ajustements indésirables dans la vie du patient. Ces informations vous aideront à temps à suspecter le début du développement du prurit et à rechercher l'assistance médicale nécessaire.

Raisons

La cause principale du prurit devient une sensibilisation du corps, qui provoque des réactions inflammatoires allergiques sur la peau. Dans une plus grande mesure, de tels processus peuvent être causés par des agents présents dans les aliments. Chez les enfants de moins d'un an, le lait de vache ou le lait maternel peuvent devenir un allergène et, à un âge plus avancé, des œufs, du chocolat, du miel, des fraises, des champignons, des agrumes, certains types de poisson et des produits à base de farine. Chez l'adulte, les réactions allergiques sont souvent provoquées par des aliments fumés, épicés et épicés, du café et des boissons alcoolisées.

Les facteurs prédisposant au développement du prurit peuvent devenir des maladies et des affections courantes:

  • diverses fermentopathies du tube digestif;
  • tendance aux maladies allergiques sous forme de diathèse exsudative;
  • déséquilibre de la microflore intestinale;
  • dyskinésie biliaire;
  • invasions helminthiques;
  • troubles neuro-émotionnels (troubles du sommeil, neurasthénie);
  • tumeurs des organes internes;
  • hépatite chronique;
  • cholécystite chronique;
  • diabète sucré;
  • La maladie de Hodgkin, etc.

Formes et symptômes

Prurit des enfants (ou urticaire des enfants, strophulus)

Cette forme de prurigo est observée chez les enfants de moins de 3 ans (parfois jusqu'à 5 ans). Il survient généralement lors de l'introduction des premiers aliments complémentaires et se manifeste sous forme de diathèse allergique.

La maladie débute par l'apparition d'une éruption cutanée abondante se présentant sous la forme de nodules d'un diamètre de 3 à 5 mm. Plus tard, les éléments de l'éruption apparaissent de petites bulles avec une petite quantité d'exsudat. Après ouverture, des érosions se forment sur la peau, recouvertes de croûtes séreuses.

Habituellement, l’éruption cutanée est localisée sur le visage, le torse et les membres, mais elle est présente en plus grande quantité sur la surface des extenseurs des bras et des jambes. De plus, de grandes papulovésicules (jusqu’à 5-7 mm), à base gonflée et à rebord enflammé, peuvent apparaître sur la plante des pieds et les paumes.

Un symptôme caractéristique du prurit est une démangeaison grave, qui affecte négativement l'état du système nerveux du patient et provoque des éraflures. L'enfant ne dort pas bien et peut devenir irritable, capricieux, gémissant.

Tous les symptômes ci-dessus régressent souvent après leur exclusion des produits alimentaires à l'origine d'une réaction allergique (lait de vache, préparations pour nourrissons, etc.). Parfois, cette auto-guérison ne se produit pas et un prurit enfantin se transforme en eczéma, en dermatite atopique ou en prurit pour adulte. Une telle transition de la maladie s'accompagne des symptômes suivants: peau sèche, dermographisme blanc, manque de sueur, augmentation de la capture lymphatique inguinale et fémorale, disparition du réflexe plantaire et diminution du réflexe abdominal.

Grattage adulte

Cette forme de prurigo se caractérise par l’apparition de nodules irritants sur les fesses, l’abdomen, le dos et les extenseurs des jambes et des bras. En règle générale, le visage et les autres parties du corps ne sont pas couverts d'éruption cutanée.

Lorsque le prurit des adultes, les éruptions ont l'apparence d'une papule conique ou sphérique de couleur brun-rouge. Leur diamètre peut atteindre 5 mm. En plus de ces éléments de l'éruption cutanée sur le corps, des papules de couleur rouge vif peuvent être présentes, ce qui les rend plus sensibles aux démangeaisons.

En raison des égratignures, les papules se recouvrent d’une croûte hémorragique. Et avec infection secondaire - suppurer.

Le prurigo adulte peut être aigu ou chronique. Dans le cadre d'une évolution chronique, le patient présente des signes d'un trouble du système nerveux: troubles du sommeil, instabilité émotionnelle et irritabilité.

Prurit noueux Gaida (ou résistant à l'urticaire papuleuse)

Cette forme de prurigo est rarement observée et est généralement détectée chez les femmes de plus de 40 ans. Cela prend plus de temps et devient chronique.

En règle générale, lorsque le prurigo noueux de Hyde, les éruptions cutanées apparaissent uniquement sur les mains et les pieds. Elles provoquent de fortes démangeaisons et sont des papules hémisphériques brun-rouge, dont la taille peut varier de la taille d’un pois à la taille d’une noisette. Au début, la couleur de l'éruption est rose pâle, mais en raison de crises de démangeaisons graves qui se produisent plusieurs fois par jour, et qui se grattent, elles deviennent brun-rouge (parfois bleuâtre) et recouvertes de croûtes sanglantes.

Eruptions cutanées avec prurit noueux Hyde simple ou multiple. Ils peuvent être groupés, mais non susceptibles de fusionner. Parfois, les papules existent depuis des années et peuvent avoir une apparence verruqueuse. Après leur régression, les cicatrices aux contours pigmentés restent à la surface de la peau.

Diagnostics

Le diagnostic de prurit est basé sur l'examen du patient et des éléments de l'éruption cutanée (à l'aide d'un dermatoscope). Après avoir exclu un certain nombre d'autres maladies - gale, dermatite atopique, dermatite herpétiforme de Dühring, urticaire commune et toxicodermie - le patient se voit prescrire une série d'examens visant à éliminer la présence d'un cancer, de foyers d'infection chronique et de pathologies endocriniennes.

Les tests suivants sont inclus dans la conception de l'enquête:

  • tests cliniques de sang et d'urine;
  • analyse des matières fécales pour la dysbactériose;
  • analyse des anticorps dirigés contre les vers (lamblia, toxocar, ascaris, opistorch);
  • analyse biochimique du sang (bilirubine totale, ALT, AST, protéine totale, créatinine, phosphatase alcaline, urée).

Si nécessaire, le patient subit une échographie du foie et du pancréas.

Traitement

Le traitement du prurit est toujours long et complexe. Il comprend:

  • adhésion à un régime hypoallergénique;
  • traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • traitement des maladies associées.

Régime hypoallergénique

Les agents provoquant une réaction allergique de la peau pendant le prurit sont plus souvent des aliments. Il est donc recommandé au patient de suivre un régime hypoallergénique tout au long du traitement.

Du régime devrait être exclu:

  • produits allergènes obligatoires: œufs, lait entier, poisson, légumineuses, miel, fraises, chocolat, fruits de mer, grenade, noix, kiwi, champignons, cassis, épices et épices;
  • produits contenant des colorants, des arômes et des conservateurs;
  • boissons alcoolisées;
  • bouillons de viande;
  • plats frits et épicés;
  • aliments riches en histamine: soja, épinards, jambon, cacao, tomates, fromages fermentés;
  • boissons gazeuses.

En outre, il convient d’exclure du régime les produits pour lesquels le patient a déjà été victime de réactions allergiques (par exemple, lait, céréales, etc.). Pour réduire la sensibilité aux allergies chez les bébés nourris au sein, il est recommandé de donner 10 gouttes de lait 15 minutes avant de les nourrir.

En ce qui concerne la tolérance, le patient est autorisé à inclure les aliments suivants dans son alimentation:

  • céréales (sauf semoule);
  • produits laitiers fermentés;
  • viandes maigres;
  • viande en conserve pour enfants;
  • fromages non coupants;
  • huiles végétales raffinées: olive, maïs ou tournesol;
  • pain brun ou pain aux céréales;
  • les pommes de terre;
  • légumes: chou, potiron léger, courgette, petits pois, haricots verts, aneth et persil;
  • fruits: variétés vertes de pommes et de poires, groseilles à maquereau, variétés légères de cerises;
  • Thé noir sans additifs ni arômes.

Pendant le traitement, le prurigo devrait limiter la consommation de sel.

Traitement médicamenteux

Les principaux médicaments utilisés dans le traitement du prurit sont les antihistaminiques, qui peuvent éliminer la réaction allergique et réduire la sensation de démangeaison. La durée de leur admission dépend de la gravité de la maladie.

Antihistaminiques recommandés pour le prurit:

  • Chlorapiramine;
  • Clemastine;
  • La mébhydroline;
  • Dimetinden;
  • La desloratadine;
  • L'hifénadine;
  • La loratadine;
  • Cetirizine.

Comme agents de désensibilisation supplémentaires peuvent être nommés:

  • gluconate de calcium;
  • thiosulfate de sodium;
  • pantothenate de calcium;
  • entérosorbants: Sorbeks, charbon liquide, Smekta, Laktofiltrum, Enterosgel, etc.

Pour améliorer les processus de digestion, il est recommandé de prendre des enzymes pancréatiques en échange:

Les probiotiques sont recommandés pour éliminer la dysbiose:

Pour les troubles graves de l'état psycho-émotionnel, on prescrit au patient des sédatifs ou des tranquillisants:

  • la valériane;
  • Novo-Passit;
  • teinture de pivoine;
  • Adaptol et autres.

En cas de prurit grave ou de non régression de l'éruption cutanée, le traitement par PUVA est utilisé et les glucocorticoïdes systémiques sont prescrits:

Pour le traitement local des éléments de l'éruption, les événements suivants sont organisés:

  • les applications avec des onguents à 2% d'ichtyol borique ou à 2% de naphtalane borique;
  • pommade glucocorticostéroïde;
  • Bain au son et aux infusions de camomille, d'écorce de chêne ou de train.

Dans certains cas, les traitements alternatifs suivants peuvent être utilisés pour traiter l'éruption cutanée:

  • diathermocoagulation;
  • des injections (obkalyvaniye) avec de l'hydrocortisone, du céleston, de la dexaméthasone ou une solution de bleu de méthylène avec de la novocaïne;
  • irrigation avec azote liquide ou chloréthyle.

Physiothérapie

Les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour traiter le prurigo:

  • bains de radon et de sulfure;
  • OVNI
  • inductothermie;
  • thérapie par micro-ondes sur la région surrénale;
  • phonophorèse avec hydrocortisone;
  • courants diadynamiques sur la région des noeuds sympathiques cervicaux;
  • photothérapie sélective;
  • électrophorèse avec des solutions médicamenteuses;
  • électrique;
  • climatothérapie au bord de la mer.

Traitement des maladies concomitantes

En fonction des résultats des examens de diagnostic, le patient peut bénéficier d’un traitement pour les maladies et affections suivantes:

  • invasions helminthiques;
  • dysbactériose;
  • maladies endocriniennes;
  • les caries;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • maladies chroniques des organes ORL;
  • maladies oncologiques.

Traitement par des méthodes folkloriques

Pour le traitement du prurit peut être appliqué diverses méthodes de traitement populaires. La possibilité de leur utilisation doit toujours être discutée avec votre médecin.

Millefeuille

Option I

Les feuilles fraîches de la plante sont bouillies dans de l'eau bouillante. Après 15 minutes, elles sont pressées et appliquées sur les zones touchées par la peau sous forme de lotions.

Option II

50 grammes d'herbe sèche brassée dans 1 litre d'eau bouillante et ajoutée à l'eau pour un bain. Après la procédure, pas besoin d'essuyer avec une serviette.

Bardane

Lotions

Une feuille fraîche de la plante est trempée dans de l'eau bouillante pendant 3 minutes et appliquée sous forme de lotion pendant 3 heures.

Une pommade à base de vaseline médicale est préparée à partir de la poudre de racine de plante. Les ingrédients sont pris dans des proportions égales. La poudre est mélangée à de la vaseline dans un bol en verre foncé. La pommade doit être appliquée sur la peau affectée immédiatement après avoir pris un bain avec une décoction d’écorce de chêne.

Absinthe amère

Jus frais

Des feuilles fraîches et des pousses de jus d'herbe pressé. Il est appliqué sur l'éruption pour éliminer les démangeaisons.

Infusion d'herbe sèche

Une cuillère à soupe de matières premières brassées dans un verre d'eau bouillante et insister 2 heures. L'infusion est utilisée sous forme de lotions pour éliminer les démangeaisons.

Quel médecin contacter?

Un patient présentant des signes de prurit devrait consulter un dermatologue. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une échographie du foie ou du pancréas, des tests de laboratoire, des consultations avec un endocrinologue, un gastro-entérologue et un physiothérapeute.

Le spécialiste de la clinique de cosmétologie et de dermatovénérologie "Helpskin" parle du prurit:

Une Autre Publication Sur Les Allergies

L'acné sur le visage d'un adolescent: comment se débarrasser et comment traiter

En transition, le problème de savoir comment se débarrasser de l'acné sur le visage d'un adolescent devient particulièrement pertinent.


Boutons de pommettes chez les femmes: causes et traitement

L’apparition d’acné sur les joues est un problème très pressant pour beaucoup de beau sexe. En plus du fait qu’un tel phénomène n’ajoute pas de beauté, il indique également une perturbation du fonctionnement des organes internes.


Lipome sur le clitoris, le pubis, le vagin et les lèvres

Les tumeurs bénignes sous-cutanées des zones intimes sont une pathologie courante, particulièrement souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de 35 ans, ayant des problèmes de surpoids, souffrant de troubles hormonaux.


Comment traiter la dermatite sur le visage

La dermatite sur le visage est une réaction inflammatoire de la peau, qui se traduit par des taches rouges. Une démangeaison insupportable oblige une personne à peigner le tégument, ce qui entraîne une détérioration de son apparence.