Symptômes et traitement de l'herpès interne. Groupe de risque

L'herpès interne est l'un des types les plus dangereux de manifestations d'infection herpétique: la maladie se caractérise par des symptômes cachés qui peuvent entraîner une sous-estimation des dommages réels causés au corps par l'évolution de la maladie.

Des dizaines de variétés de virus de l'herpès, découvertes par la recherche scientifique, ne représentent aucun danger pour l'homme: l'infection n'est possible que par 8 types. Chacun d'eux affecte principalement les muqueuses, moins souvent - la peau sur le corps. La forme de manifestation considérée - l'herpès des organes internes - est rarement diagnostiquée, mais ne sous-estimez pas la menace posée par la maladie.

Les symptômes de l'herpès sur les organes internes et le mode d'occurrence

Avant d'examiner le tableau symptomatique des manifestations possibles d'une maladie telle que l'herpès dans le corps, examinez les scénarios probables pour le développement de la maladie.

Un exemple frappant: l’herpès sur les lèvres, des moyens non complètement guéris ou inefficaces ont été utilisés pour le traitement. La conséquence est la formation de complications, de rechutes fréquentes, etc. La probabilité d'infection dans les voies respiratoires devient critique. Le résultat de l'inattention au problème peut être l'herpès dans les poumons.

Prenons l'exemple de l'herpès génital: avec un traitement inadéquat ou son absence complète, les complications et les conséquences peuvent être menaçantes - les cellules du virus se propagent progressivement à l'anus et de là aux organes génitaux peuvent facilement pénétrer dans l'intestin et le système urinaire du porteur. Le résultat est l'herpès intestinal, etc.

Avec la défaite des organes internes, les symptômes pendant une longue période peuvent être cachés, et les symptômes de la maladie peuvent être déroutants, non seulement le vecteur, mais aussi les médecins. La bronchite ou l'inflammation du système urinaire sont souvent confondues avec des lésions herpétiques.

  • Douleur de l'œsophage, de l'estomac, des intestins;
  • Sensations désagréables dans les voies respiratoires, le système urogénital;
  • Modification de la fréquence des selles et des mictions, etc.
  • Comme indiqué précédemment, les symptômes sont totalement inhabituels pour une infection herpétique et le diagnostic de la maladie pour cette raison est extrêmement problématique.

Un caractère caractéristique du virus de l’herpès latent, où qu’il se trouve - dans les poumons, l’urètre, même dans l’estomac -, est le caractère prolongé de la manifestation. Ainsi, si un diagnostic incorrect est posé, il ne sera pas possible de guérir une bronchite imaginaire ou une inflammation. À ce stade, il est recommandé de déclencher l'alarme de toutes vos forces.

Si vous suspectez un herpès des organes internes, il est obligatoire de passer des tests pour des tests de laboratoire. Les plus couramment utilisés sont la PCR, ELISA et d’autres dont nous avons déjà parlé, qui nous permettent d’identifier l’agent en cause et la présence d’anticorps dirigés contre lui.

Dans le cas de l'obtention de suspicions de confirmation des résultats des tests, il est nécessaire de passer à l'étape suivante du contrôle des infections - le traitement.

Comment traiter l'herpès interne

C'est important! Si les cellules sont infectées par une infection du rectum, des poumons, de l'urètre ou du vagin, etc. il est nécessaire de prendre des mesures de traitement en temps opportun. Le traitement à la condition qu'un tel virus d'herpès soit détecté doit être strictement complexe et doit être effectué à l'hôpital.

Souvent, la détection de signes évidents de la présence du virus dans l'organisme se produit tardivement, à des stades où l'utilisation de préparations en comprimés ou de pommades sera improductive. La solution consiste en une thérapie complexe visant à supprimer les processus vitaux des cellules virales et à restaurer les organes touchés.

Il est à noter que l'utilisation la plus efficace des injections et des compte-gouttes. Dans ce cas, les injections d'herpès sont plus une nécessité qu'une tentative de vaincre un virus.

Si les types VHS de types I et II sont détectés par un examen de laboratoire, il est alors possible d'administrer par voie intraveineuse le médicament bien connu et méritant «Acyclovir». Les comprimés peuvent être prescrits aux derniers stades de la manifestation et, en plus des injections, il est recommandé d'utiliser des bougies. Ils sont particulièrement efficaces pour traiter l'herpès dans les intestins.

S'il s'agit, par exemple, du cytamegalovirus, le complexe productif doit nécessairement inclure des moyens tels que «Citrovir», «Citrabine», «Ganciclovir» et leurs analogues. La gamme des formes de libération de ces fonds est plus étroite que celle d’Acyclovir; par conséquent, on trouve souvent une combinaison de médicaments, en tenant compte des besoins en traitement.

C'est important! Une fois que les organes de l'herpès ont déjà souffert, ils sont sujets aux rechutes et aux exacerbations. Par conséquent, l'attention à soi-même et à sa propre santé, ainsi que les visites préventives et opportunes chez le médecin sont une mesure obligatoire.

Groupe de risque

Le danger de cette forme de fuite peut être facilement reconnu en faisant référence aux nuances de la fuite: d'autres maladies sont souvent attribuées à tort à la manifestation asymptomatique à un stade précoce. Parmi les complications, la formation de problèmes avec les systèmes les plus importants du corps du patient est possible: des violations du travail des problèmes respiratoires, urogénitaux et autres ont été enregistrées par des médecins dans 4 cas de transmission de la maladie sur 10.

C'est important! Le risque mortel avec la probabilité de décès est l'herpès des organes pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Les groupes à risque sont:

  • Les femmes enceintes. Le danger est particulièrement grand pour le fœtus qui se développe dans l’utérus;
  • Les patients qui ont pris un long traitement antibiotique;
  • Les personnes qui ont récemment reçu une grande quantité de sang de donneur;
  • Les personnes atteintes du sida et du VIH, les patients en oncologie;
  • Patients diabétiques.

Symptômes et traitement de l'herpès interne de divers organes

Tout type d'herpès nuit au corps humain. Mais l'herpès des organes internes, dont les symptômes sont souvent cachés, peut causer de graves dommages au patient. Le virus de l'herpès est familier à presque tout le monde, car selon les statistiques, il vit avec 90% de la population. Très souvent, la maladie est diagnostiquée chez les personnes de plus de quarante ans et les enfants de trois à quatre ans. Tout le monde sait que les premiers symptômes de l'herpès sont des sensations désagréables et douloureuses au niveau des lèvres ou du nez, une légère sensation de picotement dans la zone touchée et, au bout de quelques jours, des éruptions cutanées.

Quel est l'herpès interne

L'herpès fait référence aux infections virales. Souvent, la maladie affecte les muqueuses ou la peau. Mais à l'heure actuelle, il existe des cas graves de dommages aux organes internes. Cette maladie est beaucoup plus commune que les boutons de fièvre sur les organes génitaux ou les lèvres. Très souvent, l'herpès interne entraîne l'apparition du cytomégalovirus, qui est causé par l'herpès du cinquième type.

L'herpès des organes internes se développe en raison de la virémie. Les symptômes et le traitement de la maladie sont très variés, tout dépend de l’organe touché.
En médecine, il existe trois formes principales de maladie.

  1. Hépatite herpétique.
  2. Pneumonie herpétique.
  3. Œsophagite herpétique.

Les symptômes de l'herpès des organes internes sont causés par la manifestation de formations herpétiques dans la région du larynx, de la vessie, de la trachée, de l'urètre et des parois vaginales. Pour l'infestation des organes internes du virus sont le premier et le second type. Cependant, l'hépatite herpétique et la pneumonie sont causées par des virus du cinquième type.

Symptômes de l'herpès interne dans l'œsophage


La nature herpétique de l'œsophagite fait référence à une inflammation et se produit dans la muqueuse œsophagienne. La maladie se manifeste en raison de la propagation du virus dans le pharynx, d'où il pénètre dans l'œsophage. En outre, la maladie peut constituer une complication d'autres lésions herpétiques survenues au niveau des lèvres ou du nez et situées près des terminaisons nerveuses.

Les principaux symptômes de l'herpès interne dans l'œsophage peuvent être attribués:

  • douleur à la poitrine;
  • douleur en avalant;
  • violation du processus d'ingestion d'aliments;
  • une forte diminution de poids.

Au cours de l'examen endoscopique, un spécialiste sera en mesure de détecter un grand nombre d'ulcères sur la membrane muqueuse, qui sera recouverte d'un film. Si le traitement ne commence pas à temps, il peut se produire un relâchement de la muqueuse œsophagienne.

Fondamentalement, la maladie affecte le haut de l'œsophage. Mais dans les cas graves, l'herpès peut toucher les intestins, le pancréas ou l'estomac.
L'endoscopie et la radiographie empêchent de distinguer avec précision l'œsophagite de la candidose, des brûlures chimiques ou des lésions thermiques. Mais cela facilitera l'analyse cytologique et virologique, prélevée sur la membrane muqueuse de l'œsophage.

Symptômes de l'herpès interne dans les poumons

La pneumonie herpétique est extrêmement rare. La maladie survient souvent chez les personnes dont la fonction immunitaire est sévèrement réduite.
Les principaux symptômes sont attribués aux suivants.

  1. L'apparition de la toux.
  2. Augmentation de la température corporelle.
  3. Essoufflement.
  4. Sensation douloureuse dans la poitrine.
  5. La survenue d'une faiblesse générale.

La plupart des symptômes n'apparaissent pas aussi clairement. Le fait est que la maladie se développe sur le fond de lésions infectieuses des voies respiratoires sous une forme bactérienne, fongique ou protozoaire. La pneumonie herpétique survient à la suite du passage de la trachéobronchite au parenchyme pulmonaire.

Si les patients ont l'herpès génital sur le visage ou la bouche, il existe un risque de pneumonie herpétique bilatérale. Chez les patients dont la fonction immunitaire est affaiblie et qui ne reçoivent pas de traitement antiviral à temps, tout est fatal.

Symptômes de l'herpès anus

L'herpès anus se manifeste par la pénétration d'un virus du premier ou du deuxième type capable d'infecter le tissu nerveux périphérique. Cela peut se manifester de différentes manières. Chez certains patients, le principal symptôme de l'herpès est des démangeaisons insupportables au fond du trou, d'autres ont de fortes douleurs et de petites bulles apparaissent.

Il est également d'usage de distinguer d'autres signes d'herpès sous la forme de:

  • Manifestations de douleur à la tête.
  • L'insomnie
  • Irritabilité accrue.
  • Malaise.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Ganglions lymphatiques élargis.

Dix jours plus tard, les boutons éclatent progressivement et commencent à croûter. Ce processus parle de guérison et de régénération des tissus. Si une infection pénètre dans la plaie, une cicatrice subsistera après la guérison.

La maladie peut se transformer en herpès dans les intestins. Un tel phénomène peut entraîner l'apparition d'ulcères sur la membrane muqueuse du tube digestif, ce qui entraînera une érosion supplémentaire.

Si vous ne reconnaissez pas l'herpès rectum à temps, les symptômes commencent à apparaître plus fortement. En conséquence, le patient développera une proctite, caractérisée par la présence de pus et de sang dans les parois du rectum. En outre, le patient peut être accompagné de signes se traduisant par une douleur intense à l'anus, une constipation et des saignements dans les selles.

Autres types de lésions herpétiques

L'herpès dans le corps peut également affecter d'autres organes, entraînant le développement de maladies telles que la monoarthrite, la glomérulonéphrite, le purpura thrombocytopénique et la nécrose surrénalienne.

L'herpès des organes internes est rare chez les personnes ayant de bonnes défenses immunitaires.

Si la maladie a été détectée pendant la période de gestation, tout peut finir dans le délabrement jusqu'au décès. Mais ce qui plaît, un tel phénomène se produit de temps en temps.

L'herpès interne est également présent chez les nouveau-nés. Si la maladie est causée par un virus de l’herpès simplex du cinquième type, des dommages aux organes internes ou au système nerveux central peuvent alors se produire. Dans soixante pour cent des cas, l'herpès des organes internes du nourrisson entraîne la mort. Dix pour cent des bébés grandissent et se développent normalement.

Traitement de l'herpès interne

Et si l'herpès frappant continue de se propager davantage? Quoi et comment traiter cette maladie? La première chose à faire est de demander de l'aide à un médecin. Ne faites rien par eux-mêmes.

Souvent, le traitement de l'herpès interne est effectué dans un hôpital sous la surveillance de spécialistes. Le processus thérapeutique consiste à utiliser des antiviraux et des immunostimulants. Si le patient a de la fièvre, des antipyrétiques sont prescrits. Le traitement comprend également la prise d'analgésiques et d'anti-inflammatoires.

Il est obligatoire d'utiliser les comprimés Acyclovir ou Vatsaklovir. Cette méthode offre une plus grande efficacité de traitement. En tant qu'agents immunostimulants, prescrire des bougies Viferon, qui sont approuvés pour une utilisation chez les enfants de différents âges, les femmes enceintes, les mères qui allaitent et les adultes. Les antibiotiques sont également prescrits comme Amoxicilline ou Amoxiclav.

En outre, le médecin conseille de suivre quelques recommandations.

  1. Avec la défaite du système digestif de l'herpès, vous devez suivre le régime alimentaire. Il doit être équilibré et sain. Il faut abandonner les mauvaises habitudes.
  2. En cas de pneumonie, il est recommandé de traiter la maladie avec des médicaments qui entravent la croissance et la reproduction des bactéries. Il est également nécessaire de prendre des médicaments qui contribuent à l'écoulement des expectorations des poumons et des bronches. Ceux-ci incluent ACC, Bromgeskin, Gerbion.
  3. Si l'herpès se manifeste dans les oreilles ou le nez, vous devez utiliser des préparations locales sous forme de pommades Viferon et Zovirax.
  4. Pour que la rechute ne se produise pas davantage, vous devez prendre des complexes de vitamines et augmenter la force immunitaire.
  5. Pour soigner les organes internes de l'herpès, vous devez boire des jus de fruits frais tous les jours. Les effets fins peuvent avoir des boissons de carottes, betteraves, persil et pommes.

Il est nécessaire de traiter l'herpès des organes internes, en particulier ceux qui sont à risque.

  • Les femmes enceintes.
  • La présence d'une immunité sévèrement affaiblie.
  • Transfusion sanguine
  • Patients atteints du SIDA ou du VIH.
  • Personnes atteintes d'oncologie.
  • Patients diabétiques.

Éliminer complètement le virus de l'herpès du corps ne fonctionnera pas. Mais vous pouvez tout faire pour qu’il soit activé et moins manifesté.

Herpès des organes internes, signes et traitement

Selon les statistiques, la prévalence mondiale de l'herpès simplex varie de 65 à 90%. La pathologie la plus souvent diagnostiquée, se caractérise par une éruption cutanée caractéristique sur les lèvres, le nez ou les organes génitaux - les symptômes classiques de l'herpès. La maladie est susceptible de traitement symptomatique par un certain groupe de médicaments, avec la bonne approche de la thérapie ne pose pas de menace pour la santé. La présence dans le corps d'organes internes de l'herpès, dont les symptômes sont souvent secrets, peut déclencher des conséquences graves qui menacent la santé et même la vie.

Caractéristiques de la maladie

Pour réduire le pourcentage de mortalité par herpès des organes internes, le niveau de connaissance de la population sur le thème «Qu'est-ce que l'herpès interne, les voies d'infection, les conséquences possibles, les symptômes et le traitement» est important.

La science a plus de 100 variétés de virus de l’herpès simplex (HSV), il en existe 8 chez l’homme. Le cytomégalovirus (CMV) est le virus le plus dangereux de type 5, caractérisé par des lésions des organes internes (herpès viscéral).

Tous les types de HSV, pénétrant dans les terminaisons nerveuses sensorielles, sont intégrés à l'appareil génétique des cellules nerveuses. Après cela, il est impossible d'éliminer le virus, il accompagne la personne pour le reste de sa vie.

L'herpès des organes internes se produit avec une forme généralisée de la pathologie, en raison de la forte protection immunitaire peut se cacher. Souvent, une personne ne sait même pas de son infection et infecte les autres. Dans ce cas, le patient devient porteur du virus.

Modes de transmission du CMV:

  • sexuelle - d'un partenaire infecté de tout type de sexe (oral, vaginal, anal);
  • aéroporté (articles ménagers courants, pendant les baisers);
  • transfusion sanguine - lors de la transplantation d'organes affectés, au moyen de dispositifs médicaux non stériles, avec des transfusions sanguines;
  • vertical - de la mère à l'enfant pendant la grossesse, lors du passage dans le canal utérin, dans le lait maternel.

La dernière variante de la lésion CMV est la plus dangereuse, car elle implique le développement d’une forme innée de pathologie ayant des conséquences graves. Il affecte les systèmes cardiovasculaire digestif et respiratoire. Il est impossible d'éviter l'infection en raison de l'interaction étroite de l'enfant avec la mère dans son ventre.

Lésions de l'herpès des organes internes peuvent agir comme une maladie indépendante, les conséquences de la dermatose virale (lésions de la peau de HSV 1, 2 types, lichen, varicelle), une complication grave de maladies passées ou chroniques des organes internes.

Intéressant Selon les résultats de nombreuses études, presque chaque personne a le virus de l'herpès dans le corps, mais n'est activée que lorsque certaines conditions sont réunies.

Un groupe à risque particulier comprend:

  • les femmes enceintes;
  • les nouveau-nés;
  • alcooliques, toxicomanes;
  • patients transfusés par le sang;
  • patients cancéreux infectés par le VIH.

L'infection affecte souvent le personnel médical qui est en contact étroit avec les fluides corporels des patients infectés.

Le pic d'infection chez les enfants est considéré comme âgé de 4 à 6 ans lorsque les écoles maternelles et les clubs sportifs sont fréquentés. Le transporteur CMV peut facilement infecter des personnes dans un espace clos.

L’âge de 16 à 35 ans est accompagné d’un niveau élevé d’activités sociales et sexuelles. Les risques augmentent avec des connexions intimes aveugles, une orientation non conventionnelle, une toxicomanie (utilisation d'une seule seringue), un diagnostic de SIDA, une infection par le VIH, des pathologies auto-immunes graves (diabète sucré insulino-dépendant, gastrite atrophique, sclérose en plaques et autres).

Fonctions de virus

La principale caractéristique du cytomégalovirus est qu’il ne peut pas vivre en dehors du corps humain. La propagation par le sang affecte les zones les plus vulnérables avec une protection immunitaire réduite.

Autres caractéristiques du CMV:

  • la période d'incubation dure de 3 semaines à 3 mois;
  • enregistre des fonctions vitales dans tous les fluides biologiques;
  • capable d'infecter n'importe quel organe interne;
  • le manque de thérapie adéquate conduit au fait que le virus détruit le corps de l'intérieur.

Chez les patients âgés séropositifs présentant une altération grave de la fonction de protection du corps, l’infection à cytomégalovirus est difficile à obtenir par un traitement médicamenteux et il n’est pas rare d’être mortelle.

Tableau clinique

Le diagnostic de la maladie est compliqué par le fait que les premières manifestations cliniques ressemblent au rhume commun - fièvre froide, faiblesse générale, malaise, douleurs musculaires et articulaires.

Selon l’organe qui a touché le virus, apparaissent des symptômes qui ne diffèrent pas des pathologies ordinaires.

Malgré le fait que tous les organes internes sont vulnérables au virus, 3 formes de lésions herpétiques sont le plus souvent diagnostiquées:

  • hépatite (inflammation du parenchyme hépatique);
  • pneumonie (inflammation du parenchyme pulmonaire);
  • oesophagite (inflammation de l'oesophage).

L'hépatite herpétique est souvent accompagnée d'une jaunisse. Symptôme principal de toute hépatite, il se manifeste par un jaunissement des muqueuses des yeux, de la peau (conséquence d'une augmentation de la bilirubine). La température corporelle augmente (ce qui n'est pas caractéristique du stade initial du développement d'une hépatite typique), une faiblesse générale est enregistrée, une douleur au côté droit due à une hypertrophie du foie.

L'hyperthermie, la faiblesse, une toux sévère, un essoufflement, une sensation de manque d'air, une douleur thoracique surviennent lors d'une pneumonie herpétique. La clinique est souvent floue en raison du fait qu’elle se déroule sur le fond des lésions infectieuses des voies respiratoires de nature fongique, bactérienne et protozoaire. La propagation de l'herpès génital par la circulation sanguine peut provoquer le développement d'une pneumonie bilatérale.

L’œsophagite due à l’herpès est accompagnée de douleurs lors de la déglutition, de sensations douloureuses dans la poitrine, d’une violation du processus de déglutition, de éructations, d’une hypersensibilité au froid, de plats et de boissons chauds, d’une augmentation de la sécrétion des glandes salivaires. Une forte baisse de poids est enregistrée. Le plus souvent, la maladie ne dépasse pas le sphincter, mais dans les cas graves, l'intestin, le pancréas et l'estomac peuvent être couverts.

Symptômes de lésions d'autres organes

L'herpès intestinal se manifeste par des démangeaisons, une sensation de brûlure de l'anus, des troubles du sommeil, de la fièvre, des maux de tête, des douleurs lors de la défécation, une augmentation des ganglions lymphatiques au niveau de l'aine.

La pathologie peut survenir dans le type de gastrite. La défaite de l'herpès d'estomac se caractérise par des douleurs dans le haut de l'abdomen, des nausées et parfois des vomissements.

Touchant le système urogénital, le virus provoque une douleur dans la région génitale et le petit bassin, ainsi qu'une gêne pendant la miction. La température corporelle augmente, une faiblesse générale apparaît.

L'encéphalite herpétique est une lésion infectieuse aiguë du cerveau. Manifestée par une hyperthermie, des convulsions, une altération de la conscience, le patient peut tomber dans le coma dans les cas graves. Des hallucinations et une amnésie à court terme, une vision double, une altération de la parole, une coordination des mouvements peuvent également se produire.

Diagnostics

Il est assez difficile de diagnostiquer l'herpès dans les organes en raison de la similitude des symptômes avec de nombreuses autres pathologies. Il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel.

La raison pour tester CMV sont les situations suivantes:

  • hyperthermie, signes de maladie respiratoire aiguë;
  • l'antibiothérapie n'affecte pas le corps;
  • réaction allergique (éruption cutanée) à l'ampicilline;
  • les femmes ont des cas de grossesses extra-utérines, de fausse couche du fœtus à différents moments.

Pour le diagnostic du patient doit subir une série de tests de laboratoire. Il est possible de détecter les signes de la présence du virus de l’herpès de type 5 dans le corps lors de l’examen de tout liquide biologique.

Les méthodes les plus informatives sont considérées:

  • dosage immuno-enzymatique (ELISA) - détermine la présence d’anticorps dans le sang produits par le système immunitaire en réponse à l’introduction du virus;
  • réaction en chaîne de la polymérase (PCR) - identifie l’ADN du virus.

Une culture bactériologique, un immunogramme, une échographie des organes pelviens peuvent également être utilisés. S'il est difficile à avaler, un examen de l'œsophage est prévu. Une toux stable nécessite de diagnostiquer l'état du diaphragme, les poumons.

Thérapie

La question "Comment traiter l'herpès des organes internes" préoccupe de nombreux patients confrontés au problème. La thérapie a lieu dans un hôpital avec un repos au lit strict en raison du risque élevé de complications.

Pour guérir la maladie est complètement impossible. Les principaux objectifs thérapeutiques sont le soulagement du processus inflammatoire, la stimulation du système immunitaire. Il est nécessaire de réaliser le transfert du virus de la forme agressive à la forme inactive quand il est sous le contrôle du système immunitaire.

Sur la base des résultats des tests, le spécialiste a prescrit des antiviraux systémiques efficaces contre différents types de virus de l’herpès - Valganciclovir, Ganciclovir, Valacyclovir et des médicaments immunomodulateurs - Licopid, Cycloferon, Interféron, Derinat.

En outre, les médicaments symptomatiques sont prescrits:

  • antipyrétique (Paracetamol, Ibufen);
  • analgésiques (Analgin, Spazmalgon);
  • anti-inflammatoire (aspirine, kétoprofène);
  • antihistaminiques (Loratadin, Suprastin).

Le groupe de médicaments utilisé dépend des organes touchés.

En cas d’encéphalite, méningite, on prescrit des diurétiques (Sorbitol, Triampur), des corticostéroïdes (Prednisolone, Metipred), des anticonvulsivants (Tegretol, Septol). Les médicaments nootropes sont utilisés pour améliorer le métabolisme dans le cerveau (Piracetam, Phenibut).

Les hépatoprotecteurs sont présentés dans les processus pathologiques du foie (Kars, Essentiale Forte). Le médicament combiné Phosphogliv a un effet immunomodulateur, hépatoprotecteur, anti-inflammatoire et.

L'herpès de l'œsophage, de l'estomac implique l'observance obligatoire d'un certain régime alimentaire - le régime alimentaire doit être sain et équilibré. Les exceptions sont les mauvaises habitudes, les aliments frits, salés, sucrés, gras, les épices et les viandes fumées. Le processus pathologique qui se développe dans l'intestin nécessite la nomination de prokinetics - des médicaments qui améliorent la motilité de l'intestin, accélèrent le transit des aliments et la vidange, ont des effets antiémétiques (Regill, Motilium).

C'est important! Le traitement de l'herpès interne doit être effectué sous surveillance médicale stricte. Faire amateur est strictement interdit! Toute erreur peut nuire à la santé et même tuer la vie de quelqu'un.

Dans l'inflammation des poumons, il est nécessaire d'utiliser des moyens qui favorisent la décharge des expectorations (Bromhexin, ACC).

Si la flore bactérienne s'est jointe, il est nécessaire d'inclure des médicaments antibactériens dans le schéma thérapeutique (amoxicilline, Josamycine).

Le traitement de l'herpès des organes internes chez les nourrissons et les femmes enceintes implique l'utilisation des mêmes groupes de médicaments que pour les adultes à l'état normal. Cependant, le dosage, forme de libération est nécessairement pris en compte. Pendant la période de traitement, il existe parfois des problèmes de vaisseaux, puis des médicaments réduisant les risques de caillots sanguins sont prescrits (Cavinton, Curantil).

Pour maintenir l'immunité, prenez des complexes de vitamines et minéraux, des vitamines des groupes A, C, E, B, D et de l'extrait d'échinacée.

Des complications

Herpès sur les organes internes - une condition de la vie en danger. Les complications surviennent dans le contexte d'un traitement tardif, inadéquat ou en son absence.

La défaite du corps d'un nouveau-né HSV type 5 peut déclencher le développement de processus pathologiques non seulement dans les organes internes, mais affecte également le système nerveux central. Une encéphalite herpétique se développe. Dans 65% des cas, la maladie se termine par la mort d'un enfant et 10% seulement des survivants atteints de lésions du système nerveux central se développent physiquement et mentalement en fonction de leur âge.

Pendant la grossesse aux premiers stades (jusqu’à 12 semaines), l’activation du virus ou la première infection est très dangereuse pour le fœtus, car tous les organes sont formés. La pathologie peut provoquer un avortement spontané, la mort du bébé dans l'utérus.

Les lésions herpétiques des organes vitaux peuvent être fatales. Par exemple, la négligence de l'hépatite conduit à une insuffisance hépatique, le taux de mortalité est de 30%. L'absence de traitement contre la pneumonie dans 80% des cas entraîne la mort du patient.

Avec un traitement tardif de l'encéphalite, 80% des patients tombent dans le coma. La mortalité est de 30%, mais le rétablissement complet de toutes les fonctions corporelles n'est possible que dans 2% des cas. Les patients restants peuvent avoir des convulsions, des troubles intellectuels persistants (démence), la maladie d'Alzheimer.

Prévention

Il est pratiquement impossible de se protéger de la pénétration du virus dans le corps. Les principaux objectifs de la prévention visent à renforcer le corps et à maintenir le système immunitaire.

C'est important! Avec une forte immunité, l'entrée du virus dans l'organisme ne provoque pas le développement de processus pathologiques.

Il est nécessaire de mener une vie saine, de faire du sport, d’éliminer toutes les mauvaises habitudes, de manger équilibré, d’éviter les situations stressantes et de se détendre pleinement. Le traitement opportun de toute pathologie aidera à court terme à restaurer les défenses immunitaires de l'organisme. En outre, il est recommandé de respecter pleinement les règles d'hygiène personnelle, de ne privilégier que les contacts sexuels protégés.

Lorsqu'une éruption cutanée d'herpès apparaît sur le corps, il est nécessaire de traiter d'urgence et correctement la maladie. Afin d'éviter la dispersion de l'infection, il est impossible d'auto-percer les bulles. Après le contact avec l'escudant (liquide dans les bulles), vous devez vous laver les mains.

La meilleure protection pour un enfant est de planifier une grossesse. A ce stade, le couple subit un examen complet. Les patientes ayant détecté des anticorps anti-CMV sont placées sous la stricte surveillance d'un gynécologue, d'un spécialiste des maladies infectieuses et d'un virologue tout au long de la grossesse.

L'herpès à l'intérieur du corps se développe sous l'apparence de symptômes de maladies plus sûres. Un diagnostic opportun, un traitement adéquat peuvent empêcher le développement de conséquences menaçant la santé et la vie d'une personne. Une fois dans le corps, le virus y reste pour toujours, avec le moindre échec, des processus pathologiques peuvent se produire. En maintenant l’immunité au bon niveau, vous pouvez contrôler totalement le virus.

Herpès interne dangereux

L'herpès peut affecter un ou plusieurs organes en même temps. Le traitement de l'herpès interne dépend du type d'organe et du type de virus affecté. Qu'est-ce qu'une infection herpétique interne, quels organes infecte-t-elle et quels sont les principes de son traitement?

Agent causal de l'herpès interne

Les virus de la famille des herpèsvirus sont polytropiques - ils sont capables d’infecter tous les organes et tissus humains, en fonction de l’état de la défense immunitaire.

Le virus de l'herpès du 5ème type - le cytomégalovirus - affecte les organes internes: foie, reins, cœur, etc. De plus, il provoque des complications après la transplantation, devient la cause de la pathologie de la grossesse et du fœtus. C'est ce type de virus qui cause l'herpès des organes internes.

L'infection herpétique à l'intérieur se développe à la suite d'une virémie.

Le virus de l'herpès du 5ème type - le cytomégalovirus - affecte les organes internes: foie, reins, cœur, etc. De plus, il provoque des complications après la transplantation, devient la cause de la pathologie de la grossesse et du fœtus.

Le virus, comme d’autres types d’herpès, peut rester longtemps dans le corps sans causer de symptômes cliniques. L'agent pathogène a un tropisme sur les cellules des glandes salivaires, dans lequel il peut persister après l'infection initiale, mais des particules virales peuvent également être trouvées dans d'autres organes et tissus. Le virus n’est pas hautement infectieux, car une infection corporelle nécessite un contact étroit et prolongé avec le porteur. Dans le même temps, 15% des adolescents et 40% des personnes sexuellement matures ont des anticorps anti-cytomégalovirus dans le sang.

Dans un corps sain doté d'un système immunitaire fort, le virus ne provoque pas de symptômes cliniques, bien qu'il stimule la production d'anticorps. Mais pour les patients immunodéficients et infectés par le VIH, les receveurs d'organes de donneurs, les nouveau-nés, le cytomégalovirus peut constituer un danger mortel. Le plus souvent, le virus infecte l'embryon et provoque des malformations congénitales de son développement. L'agent infectieux responsable de l'infection endommage le système immunitaire et provoque une morbidité et une mortalité élevées chez les nouveau-nés.

La persistance asymptomatique prolongée du virus dans l'organisme peut provoquer le développement d'un carcinome mucoépidermoïde ou d'autres tumeurs malignes.

Pathogenèse des organes internes de l'herpès

La plupart des personnes infectées par le cytomégalovirus ne présentent aucun signe de la maladie. Chez certains patients, la maladie peut manifester des symptômes de mononucléose: fièvre prolongée, mal de gorge et autres, ainsi qu'une hépatite légère.

Le virus reste dans le corps pendant toute la vie du patient, sans aucun signe d'herpès interne. Au cours du traitement médicamenteux à long terme, à la suite d'une infection chronique, on observe une diminution de l'immunité générale chez les personnes âgées et le virus persistant sur les lymphocytes T est activé et commence à se répliquer. Le virus endommage le cytosquelette des cellules cibles, ce qui entraîne une augmentation de leur taille. Ce processus a donné le nom à l'agent pathogène.

Les particules virales sont insérées dans le génome des cellules de l'organe interne, modifiant ainsi sa structure. L'appareil enzymatique de la cellule infectée commence à produire des composants du virion. En se multipliant, le virus infecte de nouvelles cellules. C'est ainsi que l'herpès se propage à l'intérieur du corps.

L'herpès de type 5, qui affecte les organes internes, est causé par le cytomégalovirus. Son principal danger réside dans les nombreux modes de transmission et la menace pour la vie humaine en l'absence de traitement.

Les virions peuvent être trouvés dans tous les liquides biologiques: sang, urine, salive, sperme, lait maternel, larmes.

Le cytomégalovirus est particulièrement fréquent chez les embryons, les nouveau-nés et les patients immunodéprimés (atteints de leucémie ou infectés par le VIH). Pour les personnes infectées par le VIH, la détection du cytomégalovirus est un marqueur de la réduction critique du taux de lymphocytes T.

La défaite des cellules endothéliales des vaisseaux sanguins présentant l'herpès de type 5 est en train de devenir l'une des principales causes de l'athérosclérose. De plus, les cellules affectées par l'agent pathogène synthétisent la protéine rénine, un composant du système de régulation de la pression artérielle, qui contribue également au développement de l'athérosclérose.

Tous les fluides corporels peuvent être une source d'infection. Afin de vaincre l'herpès des cellules d'un organisme en bonne santé, un contact étroit et répété avec le support, la source de l'agent pathogène, est nécessaire. L'agent infectieux peut être transmis pendant les rapports sexuels, avec le lait maternel, avec le sang et les organes de donneurs destinés à la transplantation.

Lésion des organes internes

Avec le sang, le virus se propage dans tout le corps et cause des lésions aux organes internes. Les symptômes caractéristiques des maladies de divers organes se développent, l'herpès affecte souvent des systèmes d'organes entiers.

L'herpès des organes internes, dont les symptômes et le traitement dépendent de l'organe ou du système affecté, se développe suite à une virémie. Lorsque l'herpès dans ce cas, les zones touchées dans le foie, les poumons, l'œsophage.

Inflammation herpétique de l'œsophage et lésion des poumons

Le virus dans le corps provoque souvent une œsophagite spécifique. La maladie se caractérise par des lésions de la muqueuse œsophagienne. Le processus inflammatoire peut commencer dans le pharynx et ne s’étendre que plus tard à la membrane muqueuse de l’œsophage. Il peut s’agir d’une complication de la lésion herpétique du nerf vague.

Pour la maladie sont caractérisés par de tels signes:

  • douleurs à la poitrine;
  • déglutition douloureuse;
  • difficulté à avaler (dysphagie);
  • perte de poids.

L'endoscopie révèle des lésions ulcéreuses ovales, certaines avec un fond hyperémique, d'autres sont scellées avec de la fibrine. Si le traitement est négligé à ce stade de la maladie, la membrane muqueuse se desserre. La maladie se caractérise par des lésions du tiers supérieur de l'œsophage. Cependant, le développement d'une oesophagite herpétique généralisée est également possible. Cette forme de la maladie est généralement accompagnée d'une lésion intestinale interne.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de différencier l'œsophagite herpétique d'une brûlure chimique ou thermique, d'une candidose, d'une exposition à un rayonnement. À cette fin, mener une étude cytologique et virologique du matériel obtenu par la méthode de l'oesophagoscopie.

Traiter l'herpès œsophagien avec des antiviraux systémiques.

L'infection herpétique interne peut affecter les poumons et causer une pneumonie spécifique. C'est une maladie assez rare caractéristique des patients atteints d'immunodéficience. Dans ce cas, le virus à l'intérieur du corps est accompagné de toux, d'hyperthermie, d'essoufflement, de douleurs thoraciques et d'une faiblesse générale.

La maladie se caractérise par des symptômes flous. Dans ce cas, l'herpès survient le plus souvent à l'arrière-plan d'une autre infection bactérienne, protozoaire ou fongique. La trachéobronchite se développe d'abord, puis la bronchopneumonie nécrotique. Peut-être le développement de la pneumonie herpétique en tant que complication de l'herpès génital.

Les médicaments antiviraux sont également utilisés pour traiter cette forme d'herpès interne. Sans traitement spécifique, la mortalité atteint 80%.

Hépatite herpétique

La maladie est caractéristique des personnes immunodéficientes de diverses étiologies. L'hépatite avec herpès est accompagnée d'un certain nombre de symptômes caractéristiques de tous les types d'hépatite. Les principaux signes de la maladie:

  • jaunissement des muqueuses et de la peau;
  • l'hyperthermie;
  • augmentation des taux de bilirubine dans le sang;
  • foie élargi;
  • faiblesse, malaise;
  • la migraine;
  • douleur dans l'hypochondre droit, douleur reflétée dans l'épaule et l'omoplate;
  • Syndrome DIC.

Dans ce cas, en plus du traitement antiviral, le corps a besoin d'une thérapie de désintoxication et de la restauration de l'activité fonctionnelle d'un foie affaibli. Pour ce faire, appliquez hepatoprotectors.

Impact sur la grossesse et le bébé

La propagation initiale de l'agent pathogène avec du sang dans le corps d'une femme enceinte peut entraîner la mort du fœtus et la mortinatalité. Le cytomégalovirus est particulièrement dangereux au troisième trimestre de la grossesse.

Chez le nouveau-né, la dissémination de l'agent pathogène peut entraîner des lésions non seulement des organes internes, mais également du système nerveux central. La peau est infectée par le virus aux derniers stades de la maladie. Le virus de l'herpès interne généralisé des nouveau-nés entraîne dans 65% des cas la mort, et seuls 10% des enfants traités avec succès pour des lésions du système nerveux central ne présentent pas par la suite de déficience intellectuelle.

Le cytomégalovirus est extrêmement dangereux pour la mère et l’enfant pendant la grossesse.

D'autres formes d'herpès interne peuvent également se développer, telles que l'arthrite, la glomérulonéphrite, l'inflammation nécrotique des glandes surrénales, le purpura idiopathique, etc. Parfois, un virus infecte le pancréas, diverses parties de l'intestin et la moelle osseuse.

Caractéristiques du traitement

Souvent, le médecin traitant ne peut établir un diagnostic final qu’après la détection d’anticorps dirigés contre le virus et les virions eux-mêmes dans le sang du patient, car les symptômes de la maladie ont beaucoup en commun avec d’autres maladies.

Des médicaments antiviraux sont prescrits (par exemple, Acyclovir, Famciclovir, Valacyclovir) et des agents immunostimulants (par exemple, Cycloferon, Isoprinosine, Vieron). En outre, un traitement symptomatique est prescrit, le médecin traitant sélectionne les médicaments individuellement, en fonction du type d'organe affecté.

Symptômes et traitements pour les organes internes de l'herpès

Tout le monde ne sait pas ce qu'est l'herpès interne, quels sont les symptômes et le traitement de cette maladie chez les enfants et les adultes. En termes de prévalence, cette pathologie occupe la 2ème place, juste derrière la grippe. Le virus de l'herpès est infecté par plusieurs milliards de personnes. Dans la plupart des cas, la peau et les muqueuses sont affectées. Avec une forme généralisée d'herpès, les organes internes sont impliqués dans le processus.

Le développement de l'herpès viscéral

Une personne est infectée par voie aérienne et par contact avec un patient présentant une forme active de la maladie. L'infection se produit par des méthodes de contact sexuelles, verticales et domestiques.

Lorsque les organes internes sont atteints, il s’agit d’une forme viscérale de la maladie. L'herpès dans le corps peut vivre pendant des années. Il est impossible de le détruire complètement.

Dans cette pathologie, les organes suivants peuvent être affectés:

Parfois, le pancréas est impliqué dans le processus. Les symptômes sont plus prononcés chez les personnes affaiblies. Les personnes infectées par le VIH, les toxicomanes et les alcooliques sont à risque. Une infection herpétique entraîne souvent un dysfonctionnement de l'organe de la vision.

Dommages au cerveau

L’apparition de symptômes névralgiques indique l’apparition d’une méningite ou d’une encéphalite séreuse. Dans le premier cas, une inflammation de la muqueuse du cerveau se produit. Cette pathologie est bénigne. Les complications sont rares. Très souvent, la méningite est détectée chez les enfants d'âge préscolaire. Les symptômes suivants sont possibles:

  • maux de tête;
  • fièvre
  • douleur abdominale;
  • selles molles et fréquentes;
  • vomissements;
  • des nausées;
  • douleur dans les articulations et les muscles;
  • faiblesse générale;
  • malaise;
  • peur de la lumière vive et du son fort;
  • déficience auditive;
  • somnolence;
  • troubles visuels.

Lorsque les nerfs crâniens sont impliqués dans le processus, des déficiences visuelles et motrices apparaissent sous la forme de vision double, de strabisme et de parésie. La température corporelle dans la méningite herpétique atteint parfois 39–40 ºC. La fièvre ne dure pas longtemps. Après 3-4 jours, la température baisse et l'état des patients s'améliore. La durée totale de la méningite séreuse est d'environ 10 jours.

Les patients prennent souvent une posture de force couchée sur le côté, les genoux repliés et la tête rejetée en arrière. Il y a souvent des phénomènes catarrhales tels que toux et nez qui coule. Dans ce cas, vous pouvez suspecter à tort ARVI. Les troubles dyspeptiques sont le plus souvent observés chez les enfants. Parfois, il y a des crampes. Les patients deviennent de mauvaise humeur et irritables.

Chez les nourrissons, une grosse fontanelle éclate souvent. Lorsqu'il soulève les aisselles, le bébé serre les membres inférieurs jusqu'à l'estomac et les plie. Les symptômes de la méningite herpétique incluent le symptôme de Kernig. Ces patients ne sont pas en mesure de redresser la jambe tendue au genou. Avec la méningite, les symptômes de Brudzinsky et la raideur musculaire du cou sont déterminés.

L'encéphalite herpétique (HE) est la plus dangereuse. Il se poursuit avec une intoxication grave, une parésie et une paralysie. La démence peut être une complication. La mortalité atteint 30%. Les symptômes focaux se manifestent par une coordination motrice altérée, un dysfonctionnement de la parole et une sensibilité diminuée. Le syndrome cérébelleux est souvent développé.

Défaite des organes digestifs

Le virus de l'herpès simplex peut vivre non seulement sur la peau. Il affecte souvent les muqueuses de l'œsophage, de l'estomac et des intestins. Développe souvent une œsophagite herpétique. Elle se déroule selon le type d'inflammation catarrhale. Les manifestations cliniques suivantes sont observées:

  • douleur à la poitrine;
  • difficulté à avaler la nourriture;
  • éructations;
  • régurgitation de la nourriture consommée;
  • hypersensibilité aux plats et boissons froids et trop chauds;
  • hypersalivation.

Le plus souvent, l'œsophagite survient sous forme bénigne. Cela commence par une augmentation soudaine de la température et des frissons. Les symptômes disparaissent en 2 jours. Une douleur à la poitrine brûlante peut être le seul problème. Parfois, l'herpès du rectum est diagnostiqué. Sur les muqueuses se forment. Ils sont disposés en groupes.

En cas d'herpès intestinal, les symptômes suivants sont possibles:

  • démangeaisons dans l'anus;
  • sensation de brûlure;
  • troubles du sommeil;
  • fièvre
  • maux de tête;
  • douleur pendant les selles;
  • sensibilité accrue de la peau dans l'anus;
  • élargissement des ganglions inguinaux.

Au bout d'un moment, les bulles éclatent. L'érosion apparaît. Ils disparaissent sans laisser de trace. L'herpès intestinal est le plus sévère si une infection bactérienne secondaire se joint. Dans cette situation, une inflammation purulente se développe. Avec la proctite herpétique, la constipation est possible. Parfois, on trouve du sang dans les fèces. Préoccupé par la fausse envie constante d'aller aux toilettes.

L'herpès sur les organes internes peut survenir comme un type de gastrite. La muqueuse gastrique est touchée. Cela se manifeste par une douleur dans le haut de l'abdomen. Parfois, des nausées et des vomissements surviennent. Avec une gastrite virale, on observe une inflammation catarrhale. C'est focal et diffus. La gastrite peut disparaître d'elle-même après quelques jours.

Symptômes de pneumonie herpétique

En cas d'herpès des organes internes, les symptômes sont déterminés par la localisation du virus. Dans certains cas, les voies respiratoires inférieures sont impliquées dans le processus. Une pneumonie herpétique se développe. Le plus souvent, il se développe dans l'enfance. La maladie est aiguë avec de graves symptômes d'intoxication.

La pneumonie primaire débute 1 à 3 jours après l’infection virale du corps. Avec la défaite des poumons sur le fond de l'herpès, les symptômes suivants sont possibles:

  • fièvre jusqu'à 39ºC;
  • toux
  • maux de gorge;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • essoufflement;
  • respiration sifflante;
  • acrocyanose.

La toux avec pneumonie est productive. Il y a une inflammation de légère, modérée et sévère. Dans l'enfance s'inquiète des douleurs à la poitrine. Les vomissements et les convulsions sont possibles. Dans les cas graves, il existe des signes évidents d'insuffisance respiratoire. Collapsus possible (chute brutale de la pression artérielle).

Lorsque l'auscultation a déterminé des tempêtes de différentes tailles. La maladie se manifeste par une inflammation interstitielle. Le développement de la pleurésie est possible. En cas d'infection bactérienne, des abcès se forment. Parfois, l'empyème se développe. L'herpès pulmonaire est souvent caché. Les symptômes sont légers.

Manifestations d'angine herpétique

Dans un contexte d'infection herpétique, le tissu lymphoïde du pharynx est souvent affecté. Le processus implique les amygdales. Les enfants à risque. Ils développent une pharyngite et une amygdalite. Souvent, l'herpès des voies respiratoires supérieures est associé à des lésions du système nerveux. Chez les enfants de moins de 3 ans, la maladie est très difficile. Une période asymptomatique peut durer 1 à 2 semaines.

Tous les signes d'angine herpétique sont divisés en généraux et locaux. Le premier groupe comprend:

  • douleur musculaire;
  • fièvre
  • douleur à l'abdomen et au dos;
  • la diarrhée;
  • vomissements;
  • nez qui coule;
  • toux
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux et sous-maxillaires.

Les signes locaux incluent une dysphagie et une éruption cutanée. Les premiers jours, les amygdales rougissent.

Le processus implique les arches palatines, le ciel et la langue. De petites papules apparaissent sur la muqueuse. Ils se transforment en bulles ne dépassant pas 5 mm. À l'intérieur d'eux se trouve un secret séreux. Bientôt à la place des bulles apparaissent des ulcères blancs et gris. Ils peuvent fusionner les uns avec les autres. Les ulcères sont très douloureux. Cela rend difficile de manger et de boire de l'eau. L'éruption disparaît au bout d'une semaine et la température dure 3-4 jours.

Manifestations de l'hépatite herpétique

L'herpès viscéral peut survenir selon le type d'hépatite. Le parenchyme hépatique est affecté. Les agents responsables sont des types 1 et 2 de virus de l’herpès. Les enfants nés de mères infectées sont le plus souvent confrontés à ce problème. Les signes suivants de dommages au foie sur le fond de l'herpès sont révélés:

  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • hépatomégalie;
  • ecchymose sur la peau;
  • vomissements;
  • la régurgitation;
  • violation du processus de succion;
  • éruption cloquante.

Ces enfants sont le plus souvent nés prématurément. Leur masse est normale. La jaunisse se développe dans les 3 premiers jours. Parfois, il manque. L'hépatite herpétique est caractérisée par une hypertrophie du foie. Il est de densité modérée, lisse et dépasse de plusieurs centimètres du bord de l'arc costal.

Avec la stagnation de la bile sur le fond de l'hépatite change la couleur de la peau. Ils ont une teinte verdâtre. Les enfants ne dorment pas bien. L'hépatite herpétique est un danger pour la santé des nouveau-nés. Dans les cas extrêmement graves, la conscience est inhibée et le coma se développe. Au cours de l'échographie a révélé une augmentation de l'échogénicité du foie. L'hépatomégalie peut durer 1 à 2 mois. En l'absence de complications, l'ictère disparaît en une semaine.

Dommages aux organes urinaires

L'herpès des organes internes peut affecter la fonction sexuelle. Un cours de la maladie atypique entraîne un risque de développer une cystite, une urétrite, une prostatite, une néphrite, une endocervicite, une colpite et une vulvovaginite. Lorsque l'inflammation de la muqueuse de la vessie, les symptômes suivants sont observés:

  • micci fréquents;
  • douleur abdominale basse;
  • turbidité de l'urine;
  • douleur en urinant.

En cas de lésion vaginale herpétique, les symptômes incluent brûlure, démangeaisons, écoulement avec une odeur désagréable, gonflement des lèvres, douleur tirante dans la région pubienne, fièvre et inconfort pendant le coït. Avec le développement de la cervicite est déterminée par l'hyperhémie des muqueuses. Le col devient lâche. Les défauts ulcératifs de la membrane muqueuse sont détectés. Le frottis identifie les cellules atypiques.

L'herpès des organes internes du type de l'urétrite est caractérisé par des brûlures, des démangeaisons et une douleur au cours du micci. Parfois, les reins sont touchés. Une pyélonéphrite d'étiologie virale se développe. Il se caractérise par des phénomènes dysuriques et des modifications des indices urinaires. Parfois, il y a une douleur dans le bas du dos à droite ou à gauche.

Principes de traitement des patients

Comment traiter l'herpès interne n'est pas connu de tous. Avec la forme viscérale de la maladie, les remèdes locaux sous forme de pommades et de gels seront inefficaces. Des antiviraux systémiques sont prescrits. Avec la défaite des organes génitaux peuvent être utilisés suppositoires vaginaux. Les médicaments les plus efficaces tels que Valtrex, Famvir, Acyclovir Forte et Zovirax.

Souvent utilisé des bougies Viferon. Ils peuvent être utilisés pour la proctite herpétique. L'herpès des organes internes nécessite que le médicament soit pris par voie orale sous forme de comprimés et de gélules. L'acyclovir est contre-indiqué chez les enfants de moins de 3 ans et pendant l'allaitement. Avec soin, il est nommé pendant la grossesse.

Non seulement les médicaments antiviraux, mais aussi les immunomodulateurs peuvent soigner une personne. Ils contribuent au développement d'anticorps spécifiques. Ceux-ci incluent Cycloferon et Neovir. Les immunostimulants sont indiqués pour les personnes affaiblies. Ces médicaments comprennent le schéma thérapeutique pour les récidives fréquentes de l'herpès viscéral.

Si une personne a le torse affecté, des pommades et des gels antiviraux sont appliqués. Le traitement de l'herpès interne est effectué avec l'utilisation d'antihistaminiques.

Tsetrin, Zodak ou Zyrtec appliqués. Les AINS sont prescrits pour éliminer la douleur et l’inflammation. Avec la défaite de l'intestin utilisé en outre eubiotics.

Traitement en fonction de la localisation du virus

Pour l'herpès dans l'estomac, les symptômes incluent la douleur. Pour son élimination, des AINS ou des antispasmodiques sont utilisés. Avec l'oesophagite herpétique dans la phase aiguë devrait s'abstenir de manger pendant 1-2 jours. Des médicaments antiviraux systémiques agissant sur l'agent pathogène lui-même sont prescrits. Si le pancréas est affecté, vous devez suivre un régime strict.

Ne pas manger des aliments gras et boire de l'alcool. Si une méningite ou une encéphalite est diagnostiquée, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • antiviral;
  • les diurétiques;
  • antispasmodiques;
  • antipyrétique;
  • les corticostéroïdes;
  • anticonvulsivants.

Nécessaire pour observer la paix. Si nécessaire, une oxygénothérapie est effectuée. Les nootropiques sont utilisés pour améliorer le métabolisme dans le cerveau. En outre prescrit des vitamines. Si l'herpès affecte les poumons, une hospitalisation est possible. C'est nécessaire si le patient est un nourrisson ou une personne affaiblie. Avec le développement de complications purulentes peut nécessiter des antibiotiques. Afin de faciliter l'écoulement des expectorations, les inhalations, les médicaments expectorants et le massage du sein sont présentés.

Souvent effectué un traitement par perfusion. En cas d'hépatite, Viferon est prescrit en association avec les hépatoprotecteurs. Bon effet donne Phosphogliv. En cas d'herpès intestinal, les symptômes sont une indication de traitement antiviral. Pour améliorer la progression des matières fécales, une prokinétique est attribuée. Avec la défaite de la finale, on utilise des bougies intestinales. Le traitement des remèdes populaires n'est pas toujours efficace.

Prévention de l'herpès viscéral

Il est presque impossible de vous protéger de la pénétration de virus. La prévention vise à maintenir l’immunité au niveau voulu. Afin de vous protéger contre cette infection, vous devez respecter les règles suivantes:

  • exclure les rapports sexuels non protégés;
  • utilisez un préservatif;
  • ne pas avoir de relations sexuelles avec des inconnus;
  • bien manger;
  • prendre des vitamines;
  • ne pas abuser des boissons alcoolisées;
  • renoncez aux cigarettes et aux drogues;
  • faire du sport;
  • prendre une douche régulièrement;
  • durcir;
  • bouger plus;
  • traiter les maladies somatiques chroniques;
  • suivez le fond hormonal;
  • éliminer les situations stressantes.

Si l'herpès s'est déjà développé sur la peau, il devrait être traité rapidement. Cela aide à prévenir la propagation hématogène du virus. Vous pouvez apporter l'herpès par les mains.

Pendant le traitement ne peut pas toucher les bulles. Si le côté gauche ou le côté droit du visage est affecté, vous devez consulter un médecin. L'automédication peut nuire.

La prévention de l'herpès congénital des organes internes est réduite à la planification de la grossesse, à l'amélioration de l'immunité et au traitement du canal de naissance avec des médicaments.

Si nécessaire, la question de la césarienne est soulevée. Ainsi, avec la peau avec l'herpès, divers organes peuvent être affectés. L'encéphalite est la plus dangereuse, car la mortalité est élevée.

Une Autre Publication Sur Les Allergies

Mycose des muqueuses

3 février 2017, 10:43 Article expert: Darina Dmitrievna Blinova 0 1.765Dans la nature, il existe de nombreuses maladies causées par des champignons. L'un d'entre eux est la mycose des muqueuses.


Bouillir sur le nez: causes et traitement à domicile avec des remèdes populaires

La zone du triangle nasolabial, le nez, les lèvres est la zone de localisation dangereuse des furoncles. Par conséquent, une ébullition au nez nécessite un traitement complexe, car le risque de complications graves est élevé.


Options pour enlever les cicatrices du visage

Les cicatrices et les cicatrices dans les zones ouvertes, le visage ne ajoute pas à l'attractivité. Par conséquent, les esthéticiennes cherchent depuis plusieurs décennies des moyens de remédier aux défauts et ont déjà réussi dans ce domaine.


Peroxyde d'hydrogène de la mycose des ongles

La plupart des gens pensent que la mycose des ongles n’est qu’un défaut esthétique qui, si on le souhaite, peut être facilement éliminée à l’aide des préparations pharmaceutiques annoncées.