Urticaire allergique: types de maladies et méthodes de traitement

Si une personne présente des cloques sur la peau aux contours nets, il est nécessaire de faire des tests d'allergie afin de déterminer le provocateur d'une éruption cutanée avec démangeaisons. L'urticaire allergique est caractérisée par la formation de rougeurs dans diverses zones de la peau. La maladie peut être localisée si elle se propage dans une zone restreinte ou est généralisée lorsqu'elle apparaît dans tout le corps. Les ampoules ou les éruptions allergiques ont des tailles différentes - de quelques millimètres à quelques centimètres.

Par la nature du développement, l'urticaire est divisé en spontané et physique. La première variante comprend l'apparition d'éruptions cutanées après le contact avec un certain produit alimentaire, un allergène médicamenteux, etc. La maladie survient généralement sous une forme aiguë; l'allergie dure environ un mois et demi. Si la réaction allergique se transforme en phase chronique, son évolution dure plus de 6 semaines. L'urticaire chronique survient chez 25% des patients.

Une éruption cutanée d'ortie physique se produit en raison de stimuli externes. Ceux-ci incluent le froid, les vêtements durs, le frottement de la peau, le soleil, etc. Il diffère en ce que l'éruption n'apparaît qu'au site de contact avec l'allergène.

La cause du développement de l'urticaire devient une réaction prononcée du système immunitaire à une irritation d'étiologies diverses. Lorsqu'un allergène provocateur entre en contact avec la peau ou les muqueuses du tractus gastro-intestinal, l'hyperproduction d'histamine commence, ce qui dilate les vaisseaux sanguins et augmente la perméabilité des parois. À la suite d'une réaction allergique, un œdème et une éruption cutanée apparaissent.

Les enfants souffrent également d'urticaire. Plus souvent, les éruptions cutanées surviennent après avoir consommé des aliments contenant des allergènes. Habituellement, une réaction allergique alimentaire se manifeste par le chocolat, les agrumes et les baies. Les enfants d'âge scolaire ajoutent des irritants sous forme de laine, de pollen, de poussière domestique, de moisissure, etc.

Selon les statistiques, l'urticaire aiguë survient chez les enfants. Chez l'adulte, la forme chronique est généralement marquée. Il est important de noter que les femmes ont plus souvent une éruption allergique que les hommes.

Symptômes d'éruption d'ortie: quels sont les signes de la maladie?

Puisque l'urticaire est aiguë ou chronique, les symptômes de la maladie sont légèrement différents.

  • Dans les cas aigus, une éruption allergique apparaît soudainement et recouvre abondamment la peau touchée. La formation de cloques est caractérisée par de fortes démangeaisons, qui réduisent considérablement la qualité de vie, empêchent le sommeil, le travail, les études et les activités quotidiennes. L'urticaire ne se manifeste qu'après un contact avec un allergène irritant. Habituellement, une éruption cutanée survient immédiatement et disparaît après quelques heures.

Sa forme peut être ronde ou informe. Couleur des ampoules allant du rose au rose-rouge. Avec la forme aiguë de la fièvre, des soucis, des frissons, des nausées / vomissements, des douleurs abdominales. Ces symptômes vont durer plusieurs jours.

  • Avec l'urticaire chronique, l'éruption apparaît et disparaît. Si les signes d'une réaction allergique continuent de perturber le patient pendant trois mois ou plus, le processus est chronalisé. La maladie se caractérise par une éruption cutanée moins abondante, mais une évolution plus longue. Les rougeurs, les démangeaisons et les cloques peuvent durer plusieurs mois sur la peau.

Si la maladie n'est pas traitée, l'éruption cutanée affecte alors une plus grande quantité de peau et sa taille augmente. L'urticaire sévère est appelée angioedema. Pendant le développement de l'œdème de Quincke, l'œdème s'étend aux tissus du visage, du cou et d'autres zones. Dans la zone touchée, la peau devient blanchâtre ou rose pâle. Si une réaction allergique dure plus de deux jours, la personne peut mourir de suffocation ou d'une violation des fonctionnalités du corps.

En général, les provocateurs d’urticaire aident à identifier les tests d’allergie. Après avoir déterminé l’allergène, les patients doivent éviter tout contact avec des facteurs irritants. Mais il arrive aussi qu'il ne soit pas possible d'identifier la cause de la réaction allergique. Dans de tels cas, l'urticaire est appelée idiopathique. Cette forme de la maladie est très difficile à guérir, car la racine du problème reste inconnue.

Réaction allergique à l'urticaire: classification ICD

Les éruptions cutanées dues aux orties sont divisées en fonction de la nature du traitement et du type d'allergène qui provoque l'apparition de cloques. La Classification internationale des maladies (CIM) a attribué à l'urticaire le code L50. Selon le stimulus causatif de la maladie, celle-ci est divisée en les types suivants:

  • Papuleuse, qui survient après une morsure d'insecte;
  • Chaleur, si l'éruption apparaît en raison du contact avec des objets chauffés;
  • Froid, lorsque l’éruption cutanée se forme à la suite d’une exposition à l’eau froide, à l’air glacé, etc.
  • L'Aqua est très rare et survient lorsque l'eau pénètre dans la peau, quelle que soit sa température ou son volume.
  • Solaire, apparaît en raison de la lumière ultraviolette;
  • Pigmenteuses, à la place des vésicules rose-rouge, des taches brun-rouge se forment;
  • La nourriture se produit après avoir mangé des aliments contenant des allergènes.

L'urticaire est également d'origine non allergique. Par exemple, les vers et les troubles fonctionnels du foie en deviennent les provocateurs. Dans ces cas, il est nécessaire de déterminer la cause du développement et de traiter la racine du problème, et non d'éliminer uniquement les manifestations externes de la maladie.

L’urticaire chronique se divise à son tour en deux formes:

  1. Récurrent. Si une allergie se produit périodiquement à des intervalles de temps différents, il est alors fait référence à ce type de maladie. Elle se caractérise par l'apparition de températures, une transpiration accrue, des vomissements, un gonflement des muqueuses, une diarrhée, une faiblesse. Mais à part ces symptômes, on note une irritabilité.
  2. Résistant. Si une personne développe cette forme d'urticaire, une infiltration cellulaire s'accumule dans le corps, ce qui s'accompagne d'un œdème. C'est une maladie grave dans laquelle la formation de cloques est inacceptable. Si un patient peigne une éruption cutanée avec démangeaisons, il se forme des taches pigmentaires, des croûtes et même des cicatrices au site des lésions cutanées.

La classification CIM aide à déterminer la méthode de traitement pour un type particulier de maladie.

Traitement de l'urticaire allergique: régime alimentaire et des médicaments

Si les produits à l'origine des éruptions cutanées d'ortie ne sont pas exclus du régime, il sera alors impossible de guérir la maladie ou de prévenir autant que possible son exacerbation. La nutrition alimentaire est un élément important d'un régime thérapeutique efficace. De plus, le régime alimentaire doit être strict et, au cours du traitement, il est nécessaire de surveiller la réaction du corps à l’utilisation de certains produits. Pour faciliter ce suivi, il est préférable d'alterner la prise de certains types d'aliments et de ne pas les combiner en une seule étape.

Le régime hypoallergénique ne peut pas être standard pour tous les patients. Il est sélectionné individuellement pour chaque patient. Le respect d'une nutrition stricte est nécessaire pendant les trois premières semaines après l'exacerbation de l'urticaire. Mais chez les enfants, cette période ne devrait pas durer plus de 7 jours, afin de ne pas épuiser un petit corps avec la malnutrition ou une quantité limitée de nutriments.

Les nouveaux produits sont introduits progressivement dans le régime alimentaire du patient, mais par petites portions et tous les deux ou trois jours. Si, même après cela, un produit provoque des allergies, il est totalement exclu de la consommation quotidienne.

Le traitement de l'urticaire allergique ne peut être effectué indépendamment, car l'auto-traitement peut être inefficace ou mettre la vie en danger. C'est particulièrement le cas lorsque la maladie se développe chez des enfants d'âge préscolaire. Premièrement, les médecins découvrent la véritable cause de l'éruption cutanée, en orientant le patient vers les méthodes d'examen nécessaires. Et seulement après un diagnostic complet et le diagnostic peut être prescrit un traitement spécifique, en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme.

L'utilisation de médicaments;

En combinaison avec la nutrition diététique, les médecins recommandent des médicaments visant à réduire la réaction allergique. Pour ce faire, prescrire des antihistaminiques et des sédatifs. En cas d’urticaire grave, on utilise des corticostéroïdes, qui soulagent rapidement le processus inflammatoire et soulagent le gonflement.

Les médicaments anti-allergiques, tels que Diazolin, Tavegil, etc. Les corticostéroïdes utilisés pour l'urticaire - Prednisone / Prednisone, ils sont des composants hormonaux.

Pour éliminer les démangeaisons, appliquez des médicaments locaux qui ont un effet calmant et rafraîchissant. Recommander des pommades qui favorisent la guérison rapide des ampoules et réduisent l'irritabilité des terminaisons nerveuses de la peau.

Si l'urticaire apparaît chez la femme enceinte, des médicaments moins dangereux sont utilisés, le plus souvent la loratadine ou la chloropyramine. Chez les enfants, le traitement est effectué avec les mêmes préparations que chez les adultes, mais à une posologie plus faible.

Traitement non médicamenteux;

Certaines méthodes physiothérapeutiques aident à éliminer l'urticaire. Il est possible de prescrire des bains de radon, la darsonvalisation, les rayons UV, etc.

  • Exception d'un long séjour au soleil;
  • L'utilisation de produits cosmétiques protégés contre les rayons UV, contenant des ingrédients naturels et ne contenant pas de produits chimiques nocifs;
  • Prendre une douche chaude avec des débarbouillettes douces qui n'irritent pas la peau;
  • Porter des vêtements confortables avec des tissus légers qui ne frottent pas la peau et ne provoquent pas la séparation de la transpiration.

En plus des soins de la peau, il est recommandé d'éviter les surtensions nerveuses, provoquant une réaction allergique. Si des situations stressantes sont inévitables, alors des sédatifs doivent être pris.

Que faire lorsque l'urticaire allergique

Le système immunitaire humain peut réagir de manière inadéquate à différentes substances qui tombent de l'extérieur vers l'intérieur du corps, ce qui entraîne l'apparition de symptômes violents.

L'urticaire allergique ne fait pas exception à la règle et peut se développer chez tout le monde. Il est donc important de savoir comment procéder pour faire de la prévention et comment la traiter.

C'est quoi

La réaction allergique par le type d'urticaire est un état pathologique aigu dans lequel des cloques apparaissent sur la peau.

Une réaction allergique se produit en réponse à l'ingestion d'un allergène, qui peut être presque n'importe quelle substance, tout dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme.

La maladie est plus fréquente chez les enfants, car leur corps est moins adapté aux substances nocives du monde environnant.

Un adulte qui est enclin à des allergies depuis son enfance aura également des réactions allergiques, mais seulement celles-ci peuvent diminuer.

Chez l'adulte, ne souffrant pas de pathologie infantile, la maladie survient rarement, mais son développement n'est pas exclu!

Chez les enfants dont les parents ont eu des problèmes de réponse immunitaire, la fréquence des réactions allergiques par type d’urticaire est supérieure à celle de leurs pairs. Cela est dû à une prédisposition génétique.

En outre, les patients allergiques ont souvent des réactions allergiques pour d'autres types:

  • rhinite allergique;
  • asthme bronchique;
  • la pollinose;
  • dermatite atopique;
  • eczéma

Photo: Urticaire et angioedema

Ce qui est différent des autres espèces

Il existe quatre types d'évolution d'une réaction allergique. L'urticaire allergique se réfère au premier type, lorsqu'il y a une réaction immédiate et violente du corps à un allergène.

Au premier contact, il n’ya pas de réaction pathologique, mais une accumulation d’Ig E, qui réagit à certaines substances liées aux mastocytes.

Jusqu'au prochain contact avec l'allergène, il n'y aura pas d'accumulation d'immunoglobulines ni de sensibilisation du corps; une ingestion répétée de la substance provoquera la libération d'immunoglobuline.

Étant donné que l'Ig E est associée aux mastocytes, sa libération déclenche la libération de médiateurs de ces cellules, ce qui conduit à un tableau clinique spécifique.

Les médiateurs affecteront les cellules des tissus et des organes, ce qui conduira à l'expansion des vaisseaux sanguins, augmentera leur perméabilité, le spasme des cellules musculaires lisses, augmentera la sécrétion de mucus.

Ces mécanismes se produisent dans toutes les réactions du premier type, mais la différence entre l'urticaire allergique et d'autres maladies du même type réside dans les symptômes et le moment d'apparition.

Causes de l'urticaire allergique

L'urticaire aiguë apparaît soudainement lors de l'ingestion d'un allergène.

Son développement est également favorisé par un environnement écologique médiocre, car les gaz et les produits chimiques présents dans l'air, l'eau et les aliments contribuent à la sensibilisation du corps.

Une caractéristique de la maladie est que tout produit de composition ou de structure similaire à l'allergène primaire peut provoquer une réaction.

Des substances totalement différentes peuvent également entraîner des réactions lorsque le corps est fortement sensibilisé, souvent au printemps.

Facteurs provocateurs:

  1. La nourriture est la cause la plus commune car elle contient les mêmes allergènes dans un grand nombre de produits différents.

Produits d'allergie:

  • des oranges;
  • citrons;
  • les mandarines;
  • le lait;
  • des oeufs;
  • poisson;
  • produits de chocolat;
  • les noix;
  • les abricots;
  • cerise;
  • les pastèques;
  1. Les piqûres d’insectes sont également l’une des causes les plus courantes d’allergie, non seulement chez les sujets prédisposés à la pathologie, mais également chez ceux qui n’ont jamais souffert de réactions allergiques;
  2. produits chimiques entrant dans la composition des produits chimiques ménagers;
  3. produits chimiques entrant dans la composition de produits cosmétiques;
  4. médicaments contenant des produits chimiques dans la composition:
  • les antibiotiques, tels que les pénicillines, le groupe d'allergènes le plus courant;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, par exemple: aspirine
  • l'insuline;
  • agents de contraste pour activités de diagnostic
  • les cytokines;
  1. les réactions atopiques, lorsque des antécédents d'hérédité allergique aggravée sont décelés;

    Pendant la grossesse, le corps de la femme change énormément et des réactions allergiques peuvent se produire lorsque je ne les attends pas. Les femmes enceintes doivent faire extrêmement attention, toujours effectuer des tests de diagnostic avant de prendre des produits ou d'utiliser de nouveaux produits cosmétiques!

  2. Une réaction allergique peut survenir au cours d'infections chroniques dans le corps, lorsque le fonctionnement du système nerveux et des organes internes se modifie.
  3. pollen végétal.

Toute substance peut provoquer une réaction, mais les plus courantes ont été énumérées ci-dessus.

L'évolution de la maladie peut être différente:

  • épicé
  • chronique;
  • par type d'œdème de Quincke.

Pointu

Développement de réactions fulminantes par minute après le contact avec l'allergène. Dès que le contact cesse et que les médicaments sont trouvés, la réaction diminue et disparaît rapidement.

Se produit plus souvent avec:

  • piqûres d'insectes;
  • usage de drogues;
  • contact avec des produits chimiques;
  • manger de la nourriture.

Chronique

L'évolution d'une réaction allergique pendant plus de six semaines est une forme chronique.

Il est plus fréquent chez la population féminine adulte.

Provoqué par des situations stressantes, il est difficile à traiter. Il y a une influence sur le développement de la maladie par le système nerveux.

Par type d'œdème de Quincke

L'œdème de Quincke est une maladie allergique grave pouvant entraîner la mort.

Les facteurs de provocation sont les mêmes que pour l'urticaire, qui est un type de cette pathologie.

Il se caractérise par la foudre, diminue après la fin du contact avec l'allergène et l'introduction de médicaments.

Plus souvent, lorsque l'œdème touche les organes dotés d'une membrane muqueuse:

  • cavité buccale;
  • voies respiratoires;
  • organes génitaux.

Comment manifeste

La maladie a un schéma de flux spécifique, il est donc facile de poser un diagnostic:

  1. en quelques minutes, il y a des changements sur la peau après le contact avec le facteur provoquant;
  2. les éruptions cutanées dans l'urticaire allergique sont représentées par des cloques - de grandes lésions sur la peau, remplies de liquide séreux des vaisseaux, peuvent être localisées sur tout le corps ou sur une surface séparée. Les vésicules ont des limites nettes; lorsqu'elles sont pressées, elles prennent la couleur d'une peau saine;
  3. le patient est accompagné de la démangeaison la plus forte qu'il soit possible de détecter, au cours de l'examen, des égratignures et des gouttes de sang;
  4. dans les cas graves, les cloques peuvent se confondre, ce qui entraîne une augmentation de la température;
  5. en cas d'œdème de Quincke, les muqueuses gonflent, l'œdème laryngé peut entraîner la mort par obstruction de l'oxygène dans les poumons.

Méthodes de diagnostic

Les personnes allergiques sont plus susceptibles de connaître leur pathologie, mais elles peuvent effectuer des mesures de diagnostic pour déterminer les allergènes spécifiques à l'origine de la maladie.

Mais étant donné qu'une réaction allergique peut provoquer différents produits ou substances contenant des allergènes similaires, il est difficile de déterminer l'allergène exact.

Parfois, pour diagnostiquer la cause, vous devez agir comme un déclencheur.

Lorsque les conditions météorologiques provoquent des allergies, le diagnostic est simple, il vous suffit de sortir par mauvais temps et le corps vous en dira plus sur l'allergène lui-même.

Il est possible de révéler la raison et de l'anamnèse du patient.

Il suffit de relater la manifestation de la réaction et les événements précédents, par exemple: l’utilisation d’un nouveau produit cosmétique ou d’une nouvelle morsure d’insecte et l’éruption cutanée ultérieure sur la peau en une demi-minute.

Lorsqu'un patient a une réaction causée par différentes substances, des tests cutanés spéciaux sont effectués, avec le droit de ne faire que des immunologistes allergologues.

Sur différentes parties de la peau, de petites égratignures ou des substances allergènes peuvent être appliquées sur une peau intacte pouvant provoquer une réaction pathologique. Puis regarde où la rougeur s'est produite.

Si à cet endroit l'antigène du lait avait déjà été appliqué et qu'il apparaissait une rougeur, le patient est allergique à l'albumine de lait.

Vous pouvez déterminer indépendamment la réaction du corps à un nouveau produit chimique ou cosmétique, si vous appliquez un nouvel agent sur votre coude pendant quelques minutes avant de l'appliquer.

L'absence de rougeur indique une utilisation sûre.

Vidéo: Caractéristiques de la maladie

Méthodes de traitement

Le traitement de l’urticaire allergique nécessite des traitements complexes, c’est-à-dire comprenant non seulement un traitement médicamenteux, mais également l’observance d’un régime particulier et la consultation de spécialistes.

Fait maison

  1. Si une allergie survient à la maison ou dans la rue, vous devez tout d'abord toujours éliminer l'allergène et cesser tout contact avec lui!
  2. en cas de morsure, appliquez de la glace sur le site de la morsure ou baissez le membre dans de l'eau froide, la propagation de la substance toxique dans le corps diminuera et la réaction ne sera pas moins forte.

Médical

  1. Acceptation des antihistaminiques:
  • "Diazoline";
  • "Suprastin";
  • Zyrtec;
  • Zodak.

Traiter l'urticaire devrait commencer par la prise d'antihistaminiques, car ils réduisent la concentration d'histamine dans le corps - la cause principale de tous les symptômes!

  1. Chélateurs:
  • Charbon actif, un comprimé pour 10 kg de poids;
  • "Smekta";
  • Polysorb;
  • "Enterosgel".

Les entérosorbants excréteront les allergènes du corps dans le tractus gastro-intestinal, ce qui réduira la réaction allergique.

  1. Lorsque la douleur apparaît après la démangeaison, vous pouvez attribuer des AINS, qui auront un effet analgésique et préviendront le développement d'une inflammation.

AINS:

  • Ketonal;
  • Indométacine;
  • Diclofenac.
  1. Onguents à base de zinc pour application sur les zones touchées afin de soulager les démangeaisons.
  2. Pommade contenant des corticostéroïdes pour qu’il n’y ait pas d’inflammation.

Folk

  1. appliquer de la glace sur la surface de la peau;
  2. une lotion à la surface de la peau de l'ortie soulage l'inflammation;
  3. pour un meilleur sommeil et calme, appliquez des décoctions de menthe, de valériane et d’agripaume.

Que faire avec l'urticaire chronique idiopathique? Détails ici.

Ce que vous devez savoir sur les maladies chez les enfants

Les enfants ont souvent des allergies, ce qui affecte la mère de l'enfant. Allaitant le bébé naturellement, la mère lui transmet avec le lait les antigènes qu'elle a elle-même.

Si une femme qui allaite n'exclut pas les substances allergiques de l'alimentation, son enfant sera allergique.

Le corps du bébé n'est pas en mesure de réagir de manière adéquate aux substances entrantes, de sorte qu'il développe rapidement des allergies. La santé d'un enfant dépend entièrement de ce que sa mère est!

Chez les femmes enceintes

Une femme enceinte doit surveiller sa nourriture avec soin, car les antigènes peuvent atteindre le bébé et une sensibilisation se produira in utero. Pas étonnant que le médecin prépare un régime pour les femmes enceintes et allaitantes!

Vous devez consulter votre médecin avant de prendre des médicaments, car ils peuvent avoir un effet négatif sur le fœtus, entraînant le développement d’allergies.

Les femmes enceintes peuvent avoir des réactions allergiques en raison de changements dans les niveaux hormonaux, il convient de les traiter avec les conseils d'un spécialiste afin de ne pas nuire à l'enfant.

Méthodes de prévention

  1. il est nécessaire d'exclure les allergènes de l'environnement;
  2. adhérer à un régime hypoallergénique spécial, afin d'éviter toute sensibilisation à d'autres substances;
  3. éviter les situations stressantes;
  4. renforcer le système immunitaire;
  5. si vous êtes allergique au pollen, quittez cet endroit.

Les causes de l'urticaire cholinergique, lisez la suite.

Pour en savoir plus sur la pathogenèse de l'urticaire cholinergique, allez ici.

Conseils utiles

  1. futures mamans et mères allaitantes doivent surveiller leur régime!
  2. Consultez toujours un médecin si vous développez des allergies, notamment en ce qui concerne les médicaments!
  3. Lorsqu'une allergie apparaît chez un enfant, contactez toujours les médecins pour obtenir de l'aide, car une allergie mal soignée gâchera votre vie et celle de votre bébé!
  4. Renforcez l’immunité à chaque occasion pour qu’il n’y ait pas de réactions pathologiques!

L'allergie est une maladie du 21ème siècle, beaucoup en souffrent, mais en pratiquant une prophylaxie, on peut y échapper. Vous bénisse!

Urticaire allergique

Urticaire allergique

Urticaire allergique - symptômes et traitement

L'urticaire allergique est une réaction cutanée à un allergène. Le symptôme principal est l'apparition de grosses cloques qui ressemblent à des piqûres d'insectes ou à des brûlures d'ortie Accompagné de cette maladie de fortes démangeaisons, le traitement doit commencer dans un court laps de temps.

Étant donné que l'éruption cutanée peut avoir diverses causes, cette maladie est l'une des plus difficiles à diagnostiquer. À cet égard, le patient subit un examen approfondi, prescrit par l’allergologue-immunologiste. L'urticaire chronique qui dure plus de 2 mois est particulièrement difficile.

Les jeunes enfants constituent le groupe le plus vulnérable face à cette maladie. Au fil des ans, les réactions de ce type ont été considérablement étouffées, mais ce qui est remarquable: l'âge de 30 ans est un moment fatal pour les personnes sujettes aux allergies. Ces "surprises" d'âge sont particulièrement pertinentes pour la population féminine.

L'urticaire est le plus susceptible aux personnes présentant d'autres symptômes d'allergie (asthme bronchique, rhume des foins, allergies alimentaires, etc.).

Les principales causes de l'urticaire:

  • chaleur, froid, pression, sueur;
  • certains médicaments, tels que l'aspirine, la codéine, l'ibuprofène ou d'autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • certains additifs alimentaires, tels que les colorants et les conservateurs.

Dans 20% des cas, l'urticaire allergique est associée à la réaction du système immunitaire à l'alimentation et au contact avec des plantes et des animaux. Chez les 80% restants, il est assez difficile de déterminer les causes de l'urticaire, des tests sanguins et des tests cutanés donnent généralement des résultats négatifs.

Classification des maladies

L'allergie sous la forme d'urticaire peut se manifester à différents degrés de gravité et dans différentes circonstances, sur la base desquelles les médecins ont identifié plusieurs de ses types.

  1. Aiguë - caractérisée par une apparition soudaine, l'apparition de démangeaisons et de brûlures de la peau, puis l'apparition de cloques et d'hyperhémie. Le nom est associé à la coïncidence des symptômes de brûlures d’ortie. Les ampoules peuvent être grandes et petites. Les éléments peuvent fusionner et acquérir des tailles gigantesques. Dans de tels cas, il y a violation de l'état général avec l'apparition de fièvre, de frissons.
  2. Chronique - les manifestations dérangent le patient pendant longtemps. Cependant, ils ne sont pas aussi prononcés et parfois les patients ne les remarquent pas immédiatement, ce qui retarde le moment de chercher de l'aide.
  3. Œdème de Quincke - se présente sous forme aiguë, on l’appelle aussi urticaire géante. Cela se fait sentir soudainement. Un gonflement limité apparaît sur le corps, qui saisit les organes génitaux ou le visage. Dans la zone de l'œdème, la peau acquiert une élasticité dense, devient blanche ou rose. La plaie est constamment démangeaisons, il y a une sensation de brûlure. Après quelques heures ou quelques jours, l'enflure disparaît d'elle-même. Si le cas est grave, alors la mort est possible.
  4. Récurrent - caractérisé par l'apparition de cloques sur différentes zones avec des intervalles de temps différents. Cliniquement, en plus des manifestations cutanées, une faiblesse, un malaise, des maux de tête, de la fièvre, des myalgies et des arthralgies peuvent survenir.

Symptômes de l'urticaire allergique

Dans le cas de l'urticaire, le principal symptôme qui le distingue des autres types de réactions allergiques est l'apparition de cloques (voir photo).

Dans son apparence, le blister ressemble à une peau saillante, à la trace d’une morsure d’insecte ou à une brûlure laissée par l’ortie. L'endroit touché est accompagné de démangeaisons. Il peut y avoir des rougeurs. Le plus souvent, l'éruption a un caractère symétrique.

Le nombre de blasons est également individuel, il varie de quelques points à plusieurs centaines. Dans les cas graves, il y a tellement de taches qu'elles se confondent et recouvrent toute la peau. Les symptômes tels que vomissements et nausées sont extrêmement rares. Ils indiquent une irritation de la muqueuse gastro-intestinale, ce qui est très dangereux.

Comment traiter l'urticaire allergique

Le succès du traitement de l'urticaire allergique dépend à 90% de la possibilité d'identifier la cause - un allergène spécifique et de l'éliminer. Avec la présence constante d'un facteur irritant dans le sang, il y aura une quantité suffisante d'immunoglobulines qui les neutralisera. Cela signifie que l'éruption ne disparaîtra pas.

Comment traiter l'urticaire allergique à ses premières manifestations:

  1. Éliminer l’allergène responsable de la réponse immunitaire inadéquate de l’organisme. Dans le cas des médicaments, le patient reçoit une interdiction à vie du groupe de médicaments approprié.
  2. Gluconate de calcium par voie intraveineuse pour soulager l’enflure.
  3. Commencez à prendre des médicaments qui bloquent la production d'histamines.
  4. En cas d'urticaire chronique, une autolymphocytothérapie est prescrite - six fois l'administration sous-cutanée des propres lymphocytes du patient.

Le respect de toutes les mesures de traitement élimine les symptômes de l'urticaire aiguë. Il n'y a pas de traces sur la peau, le gonflement des muqueuses et les démangeaisons disparaissent.

Si l'urticaire est à l'origine de nombreux facteurs ou si le contact avec un facteur important ne peut être exclu, il est alors nécessaire de prendre des antihistaminiques (claritine, diazoline, telfast). Les glucocorticoïdes sont brièvement utilisés pour les formes d’urticaire particulièrement sévères.

Les pommades à base d'oxyde de zinc (pâte de zinc, cyndol) sont utilisées localement pour réduire les démangeaisons et les éruptions cutanées; dans les cas plus graves, le médecin peut vous prescrire des pommades et des crèmes contenant des corticostéroïdes, par exemple, advantan, elokom.

Le régime alimentaire est extrêmement important pour la récupération

Il est possible de traiter l'urticaire allergique en éliminant certains aliments de votre alimentation. En d'autres termes, le patient a besoin d'un régime strict.

Les produits à supprimer sont déterminés de manière empirique: il est nécessaire d’exclure l’un ou l’autre des produits tout en surveillant la réponse de l’organisme.

Vous trouverez ci-dessous une liste des aliments qui provoquent le plus souvent une réaction allergique:

  • viande, abats, œufs, graisses animales;
  • poisson, œufs de poisson, crevettes, moules, calmars;
  • tomates, céleri, pommes de terre, radis, citrouille, chou marin, champignons;
  • fromages pointus, fromage mariné;
  • noix, baies, agrumes;
  • fruits exotiques, tous les fruits sont rouges;
  • conserves, craquelins, chips, hamburgers, soupes instantanées;
  • chocolat, café aux saveurs (crème sèche, amaretto, caramel);
  • aliments épicés et épices (oignon, ail, coriandre, menthe, moutarde, poivre).

Le régime hypoallergénique est toujours choisi individuellement et dure trois semaines pour les adultes et pas plus d'une semaine pour les enfants.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique est une pathologie cutanée de nature allergique, qui peut être aiguë ou (rarement) chronique. Ses symptômes sont un prurit, l'apparition d'éléments érythémateux s'élevant au-dessus de la peau, semblable à l'éruption cutanée qui subsiste après une brûlure d'ortie, d'où le nom de la pathologie. Le diagnostic repose sur l'examen du patient, une prise de sang, la détermination du taux d'immunoglobuline E; Il est possible de mener des études immunologiques - des tests d'allergie pour identifier l'allergène. Le traitement de l'urticaire allergique consiste à utiliser des antihistaminiques, un régime hypoallergénique et des médicaments immunomodulateurs.

Urticaire allergique

L'urticaire allergique (urticaire) est une maladie de la peau qui se manifeste par le développement d'un prurit, d'une éruption érythémateuse et généralement provoquée par des allergies alimentaires ou autres. Selon les statistiques médicales, une telle affection est extrêmement courante: au moins une fois dans leur vie, 10 à 20% de la population de la Terre ont présenté les symptômes de cette pathologie. Dans la très grande majorité des cas, l'urticaire allergique est aiguë et disparaît après le traitement (parfois spontanément) sans laisser de marques sur la peau ou les muqueuses. Selon certains dermatologues, la forme chronique de la maladie doit être classée dans un groupe nosologique distinct, car elle est due à des facteurs auto-immuns et héréditaires. Outre la véritable forme allergique, il existe le concept d '"urticaire pseudo-allergique", qui est provoqué par divers facteurs physiques.

L'urticaire allergique peut toucher une personne à tout âge, cependant, la prévalence chez l'enfant est observée dans la répartition par âge des patients. Cela est dû à l'immaturité de nombreux processus immunologiques, à cause desquels des allergies à divers facteurs se produisent facilement. Le type chronique d'urticaire allergique se développe plus souvent chez les femmes adultes. Dans ce cas, il est souvent impossible d'identifier la cause de la maladie. C'est pourquoi on l'appelle souvent urticaire idiopathique. En soi, cette pathologie ne constitue pas une menace pour la vie humaine, mais elle peut être compliquée par un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Ces conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence pour sauver la vie du patient.

Raisons

Les causes des manifestations cutanées sont différentes selon les formes d’urticaire allergique. Il s’agit généralement d’une hypersensibilité de type Reagin (allergie de type 1) induite par des immunoglobulines de type E. Les allergènes de ce type d’urticaire allergique sont les composants alimentaires, le pollen de plante, la poussière domestique, certains médicaments et autres facteurs. Dans ce cas, les manifestations cutanées ne sont que l'un des symptômes d'allergies alimentaires ou autres. Dans certains cas, de tels troubles cutanés peuvent également provoquer des allergies de type 2, notamment les transfusions sanguines. L'administration intraveineuse de certains médicaments avec le développement d'une réaction d'intolérance immunocomplexe peut également provoquer une urticaire allergique.

Il a été remarqué que certaines maladies infectieuses, troubles endocriniens, troubles de la sphère psycho-émotionnelle augmentent les risques de développer une urticaire allergique. Cela est particulièrement vrai pour les formes de pathologie idiopathiques ou chroniques. La pathogenèse du développement de désordres cutanés est mal comprise dans ce cas: on suppose que les mécanismes immunitaires et non immuns de l'activation des basophiles des tissus tissulaires sont supposés. Par conséquent, en présence d’urticaire allergique d’étiologie non précisée, un examen complet du corps du patient est effectué afin de détecter les maladies et les troubles latents et chroniques.

Pathogenèse

La principale cause de troubles cutanés dans l'urticaire allergique est la dégranulation en masse des basophiles des tissus (mastocytes). L'histamine, l'héparine, les leucotriènes et un certain nombre d'autres composés biologiquement actifs qui peuvent modifier de manière significative les processus métaboliques dans les tissus font partie des granules de ces cellules. Ils conduisent principalement à la dilatation des vaisseaux sanguins, augmentent la perméabilité de leurs parois, provoquent une accumulation de liquide tissulaire, stimulent les récepteurs de la douleur de la peau, ce qui provoque des démangeaisons. Dans la plupart des cas, de telles réactions en cas d’urticaire allergique sont de nature locale et n’affectent que certaines zones de la peau ou, plus rarement, toute la surface du corps. Cependant, une telle libération massive de principes actifs peut parfois entraîner des réactions générales telles qu'un choc anaphylactique et un œdème de Quincke.

Dans le cas de l'urticaire pseudo-allergique, la pathogenèse est semblable à bien des égards - il existe une activation massive des basophiles tissulaires de la peau avec la libération de composés biologiquement actifs. Cependant, les causes et les mécanismes de ce processus sont quelque peu différents - il peut s’agir d’une instabilité congénitale ou acquise des membranes des mastocytes, de leur réaction anormale à divers facteurs physiques ou humoraux. En outre, dans certains cas d’urticaire pseudo-allergique, il a été constaté que le patient présentait une sensibilité accrue des tissus cutanés à l’histamine et aux autres composants des granules de basophile. Par conséquent, même une faible excrétion de ces substances peut conduire à un tableau clinique de l'urticaire.

Classification

Comme mentionné ci-dessus, toutes les formes d'urticaire allergique sont divisées en deux types - aiguë et chronique. La frontière entre eux est plutôt arbitraire - on pense qu’avec une forme aiguë d’éruption cutanée et de démangeaisons, elle ne dure pas plus de 6 semaines, alors que s’ils dérangent le patient plus longtemps, un diagnostic d’urticaire allergique chronique est posé.

En outre, il est important de différencier la véritable urticaire allergique de la pseudoallergie, dans laquelle l'activation des mastocytes se produit sans la participation de mécanismes immunitaires. Il existe de nombreuses variétés d'un tel état - par exemple, les types suivants de pseudoallergie mécaniques incluent:

  • Urticaire dermographique (dermographisme urtikarnien) - déclenchée par une simple pression physique sur la peau (points de suture, par exemple). Dans la pathogenèse de l'urticaire dermographique, les mécanismes non immuns de l'activation des mastocytes jouent le plus souvent ce rôle.
  • Urticaire au froid - ce type d’urticaire due à la température est devenu plus courant ces dernières années. On a constaté que chez les patients atteints de cette pathologie au cours du refroidissement, le niveau de certains facteurs plaquettaires augmente et la stabilité de la membrane mastocytaire diminue. Compte tenu de la sensibilité accrue des tissus cutanés à l'histamine, des éruptions érythémateuses et des démangeaisons peuvent apparaître, à la fois lors d'une exposition locale au froid et lors de la consommation d'aliments et de boissons froids.
  • Urticaire thermique - est une variante assez rare de l'urticaire. Comme dans le cas du dermographisme urticarien, les mécanismes non immuns de l'activation des mastocytes jouent un rôle majeur dans le développement de ce type de maladie - leur dégranulation se produit lorsque la température augmente.
  • Urticaire solaire (photoallergie) - la lumière du soleil est un facteur qui provoque. Chez les patients atteints de ce type d'urticaire, la peau présente une sensibilité accrue à l'histamine, de sorte que la dégranulation d'un petit nombre de mastocytes conduit à des troubles évidents.
  • La vibration urticaire est une forme plutôt rare, montrant souvent des signes de maladie professionnelle (chez les ouvriers du bâtiment, dans la production). Dans ce cas, la dégranulation des basophiles est due à une agitation mécanique des tissus.
  • Aqua urticaria - n’avait pas été précédemment attribuée à des variétés mécaniques d’urticaire, mais il a été indiqué ces dernières années que l’effet physique des jets d’eau était un facteur provocant dans ce cas. L'activation des mastocytes de la peau se fait par un mécanisme non immunitaire et est plutôt faible, mais avec une sensibilité accrue des tissus à l'histamine, cela entraîne le développement d'un érythème et de démangeaisons.

En plus des facteurs mécaniques, un déséquilibre du système nerveux autonome cholinérique peut provoquer le développement de l'urticaire. Cela provoque le développement de ce qu'on appelle l'urticaire cholinergique. Outre les éruptions érythémateuses et le prurit typiques de cette pathologie, il existe également dans ce cas des troubles de la transpiration, de la régulation de la température de la peau. Ce type d’urticaire est souvent provoqué par les expériences émotionnelles d’une personne. De plus, l'urticaire pigmentaire, ayant le caractère d'une pathologie auto-immune, est proche de cette maladie de peau. Quand il accumule dans les tissus cutanés un nombre accru de basophiles, qui peuvent facilement être activés par divers facteurs.

Symptômes de l'urticaire allergique

En dépit de la grande variété de types d'urticaire et de facteurs susceptibles de le provoquer, les symptômes de la maladie sont assez monotones et ne diffèrent que par leur gravité. L'une des premières manifestations est le développement d'un prurit et d'une rougeur de la peau. De tels phénomènes peuvent être à la fois locaux et étendus, localisés symétriquement (avec une urticaire pseudo-allergique de type cholinergique) ou plus souvent asymétriquement. Très rapidement (de quelques minutes à plusieurs heures), des vésicules de différentes tailles (0,2–5 cm) apparaissent sur le site des rougeurs, qui peuvent se confondre. Un signe de diagnostic important de l'urticaire allergique est la formation de cloques indolores.

Dans la plupart des cas, ces manifestations cutanées sont résolues dans les 24 heures, sans laisser de traces - à condition qu’il n’y ait pas d’exposition répétée au facteur provoquant. Parfois, dans les formes sévères d’urticaire allergique, l’augmentation des symptômes se produit si rapidement que l’éruption cutanée sur la peau se transforme en œdème de Quincke. La préservation des manifestations cutanées et le développement de nouvelles lésions indiquent la poursuite de l'action du facteur provoquant qui, dans ce cas, peut avoir un caractère endogène (comme dans le cas de l'urticaire idiopathique).

Diagnostics

En dermatologie clinique, cette maladie est définie en utilisant un nombre important de techniques de diagnostic en raison du grand nombre de formes pathologiques. À l'examen, une éruption érythémateuse indolore apparaît, faisant saillie au-dessus de la surface de la peau, de taille et de localisation différentes. Le diagnostic de la forme aiguë de l'urticaire allergique, en particulier s'il est accompagné d'une allergie, est posé sur la base des antécédents allergiques du patient et du dosage du taux d'immunoglobuline E dans le sang. éruption cutanée durable, il y a une légère éosinophilie. Grâce à des tests d'allergie, vous pouvez identifier la source des allergies et adapter le régime alimentaire du patient pour prévenir de nouvelles attaques de la maladie.

Dans ces cas, si l'éruption ne disparaît pas dans les 24 heures en raison d'un régime hypoallergénique et de l'absence de facteurs physiques provoquants, il est nécessaire d'examiner les ganglions lymphatiques, de prescrire un test sanguin général et biochimique et de procéder à un test d'urine. Tout cela permettra d'identifier la pathologie, qui peut être devenue un facteur déclenchant du développement de l'urticaire allergique, ou de reconnaître rapidement la forme pseudo-allergique de cette affection. De même, il faut le faire si le patient a de la fièvre - en soi, l'urticaire ne provoque pas d'hyperthermie, mais certaines maladies infectieuses peuvent provoquer les deux symptômes.

Chaque type d'urticaire pseudo-allergique (dermographique, froid, solaire, etc.) est diagnostiqué par une exposition mesurée à un facteur provoquant. Pour ce faire, utilisez un dermographe, un glaçon, un rayonnement ultraviolet de différentes longueurs d’onde et d’autres outils. L'évaluation des résultats, en fonction du type d'urticaire, de la gravité des symptômes et d'autres facteurs, est effectuée en quelques minutes ou quelques heures, la période maximale étant de 48 heures. Le résultat positif du test sera le développement d'éruptions érythémateuses et de prurit dans la zone d'étude.

Traitement de l'urticaire allergique

Le principal lien thérapeutique consiste à réduire l’effet de l’histamine sur les tissus cutanés, ce qui peut considérablement réduire l’enflure et les démangeaisons. Pour ce faire, il est nécessaire de bloquer les récepteurs de l'histamine H1, ce qui est obtenu à l'aide d'antihistaminiques. Actuellement, la préférence est donnée aux antihistaminiques de la deuxième génération (loratadine, cétirizine) et de la troisième génération (lévocétirizine). Ces médicaments sont très efficaces dans les formes aiguës d’urticaire allergique, ainsi que dans les pseudo-allergies dermographiques et solaires. Cependant, dans les formes chroniques d'urticaire et les types à manifestation tardive de symptômes (certains types de lésions dues à la pression), l'efficacité des antihistaminiques est fortement réduite.

Pour le traitement des pathologies chroniques, ainsi que pour la prévention des exacerbations du caractère récurrent de l'urticaire allergique, des préparations stabilisantes des membranes basophiles (fumarate de kétotifène) et des antagonistes du calcium (nifédipine) sont utilisées. Ils augmentent de manière significative le seuil d'activation des mastocytes, entravant ainsi le développement des manifestations cutanées. Si l'on soupçonne que le développement de la maladie est dû à une diminution de l'activité de l'immunité, des médicaments immunomodulateurs sont également prescrits. En identifiant la pathologie systémique, qui est accompagnée d'une urticaire allergique, un schéma pour son traitement est développé.

En plus de prescrire des médicaments, un régime hypoallergénique joue un rôle important dans le traitement de cette affection afin de réduire la charge du système immunitaire humain. En outre, après avoir déterminé le facteur provoquant (nourriture ou nature physique avec pseudo-allergie), il est nécessaire de prendre des mesures pour l’exclure de la vie du patient ou pour minimiser ses effets sur le corps. Dans les cas où l'urticaire allergique est de nature rapide et conduit à un œdème de Quincke ou à un choc anaphylactique, des mesures de sauvetage urgentes sont nécessaires (injections d'épinéphrine et de stéroïdes, hospitalisation).

Pronostic et prévention

Dans la plupart des cas, le pronostic de l'urticaire aiguë est favorable: l'éruption disparaît en 24 heures sans laisser de traces sur la peau. En l'absence d'exposition répétée à un facteur provoquant, souvent, la maladie ne dérange plus jamais une personne. Cependant, dans le cas de formes chroniques d’urticaire allergique, le pronostic dépend en grande partie de son type, de sa gravité, de la conformité du patient à toutes les exigences du dermatologue ou de l’allergologue et de l’exactitude du traitement prescrit. Ces personnes doivent toujours suivre un régime hypoallergénique (à l'exclusion des œufs, du chocolat, des fruits de mer et de nombreux autres produits). Il est extrêmement important d'identifier la cause des troubles cutanés afin de minimiser son impact. Si l'urticaire a été déclenchée par une autre maladie, le pronostic dépend en grande partie du succès de son traitement.

Urticaire allergique - symptômes et traitement, remèdes populaires, régime alimentaire

Comment traiter l'urticaire allergique?

L'urticaire allergique est une manifestation courante de la sensibilité accrue du corps humain à un facteur spécifique. Les réactions aux allergènes se traduisent souvent par une éruption cutanée et l'urticaire se manifeste de la même manière. Cette maladie a reçu son nom en raison de la similitude des principales caractéristiques avec celles qui apparaissent après une brûlure d’ortie sur le corps humain.

La médecine fait référence à l'urticaire et à l'œdème de Quincke - une manifestation angioneurotique grave de l'allergie, auquel cas le patient se développe rapidement et gonfle. Le manque d'assistance rapide pour cette maladie peut être fatal.

Cependant, en soi, l’apparition d’un œdème de Quincke n’est pas une source de grave préoccupation, car une telle affection ne se développe que très rarement et le niveau de soins fourni par les établissements médicaux vous permet de la traiter. L'essentiel - consulter sans tarder un médecin.

Le plus souvent, l'urticaire gêne les femmes âgées de 20 à 60 ans. Selon les statistiques, tout au long de la vie des manifestations de cette maladie sur la peau, on compte jusqu'à 30% de la population, mais seule une petite partie d'entre elles sont si prononcées qu'elles sont la raison pour laquelle ils ont contacté des spécialistes.

Le code pour la CIM 10 est L50.

Classification

L'urticaire allergique peut avoir divers degrés de gravité et se manifester dans différentes circonstances. Sur cette base, les médecins ont identifié plusieurs types de la maladie:

1) La forme aiguë de l'urticaire survient littéralement plusieurs minutes après l'interaction du corps humain avec l'allergène. L'allergie aiguë est fortement prononcée mais s'arrête peu de temps après. L'arrêt de la réception de l'allergène, ainsi que la prise d'antihistaminiques, préviennent la multiplication des symptômes. Après quelques heures, vous ne pouvez plus voir les manifestations sur le corps du patient. Parfois, l'élimination de l'éruption cutanée peut prendre plusieurs jours.

2) La manifestation chronique d'allergie gêne le patient depuis longtemps. Une telle maladie est moins prononcée et parfois les patients ne les remarquent pas immédiatement, ce qui retarde le moment d'un examen médical. Par conséquent, l'attitude attentive d'une personne envers son corps et sa santé est un autre élément nécessaire qui vous permet de faire face à n'importe quelle maladie.

L'air froid, la lumière du soleil, etc., sont des facteurs prédisposant à l'exacerbation d'une maladie chronique, par exemple, appliquer et utiliser des cosmétiques en même temps que de rester au soleil pendant longtemps entraîne des démangeaisons et des éruptions cutanées, mais pas individuellement.

3) L'angioedème est la réaction allergique la plus grave du type d'urticaire, il peut menacer la vie du patient. En raison de la perméabilité accrue des parois du vaisseau, un œdème prononcé apparaît. Surtout, il est visible dans les endroits où des conditions favorables à l'accumulation de liquide sont créées et où il y a une grande quantité de tissu adipeux sous la peau.

Étiologie de la maladie

À première vue, il peut sembler que l'urticaire allergique n'apparaisse qu'au contact d'un allergène, mais ce n'est pas le cas.

Cette maladie a l'étiologie suivante:

  1. Les allergènes inhalés dans le corps avec de l'air, ingéré avec des aliments, ainsi que simplement en contact avec la peau. Ces allergènes peuvent déclencher une cascade de réactions qui se traduisent par la manifestation de tous les symptômes. Dans le rôle d'un allergène, toute substance peut agir, mais plus souvent que d'autres, la réaction du système immunitaire est provoquée par les produits cosmétiques, les produits laitiers, le pollen de plantes, les fruits exotiques, les céréales, le miel.
  2. L'atopie (caractéristique congénitale du corps humain) est à la base du développement de manifestations pathologiques. Lors de la prise des antécédents, il a souvent été constaté que les proches parents du patient étaient également atteints de maladies allergiques.
  3. Médicaments. En fait, ce sont des composés chimiques qui provoquent une réaction plutôt agressive du corps humain. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les antibiotiques doivent être distingués des allergènes de ce groupe, car ils provoquent le plus souvent des réactions allergiques. L'apparition de symptômes chez un patient peut être observée immédiatement après la prise du médicament et après tout un traitement.
  4. Les piqûres d'insectes sont également l'une des options pour les protéines étrangères dans le corps humain. Ces substances sont souvent l’irritant le plus puissant, provoquant une réaction rapide de la peau jusqu’à l’œdème de Quincke.
  5. La grossesse peut modifier le corps d'une femme. Ainsi, une substance ou un produit qu'elle a enduré normalement peut provoquer une urticaire allergique.

Diagnostics

Le médecin pose un diagnostic visuel, la conclusion est basée sur la présence de cloques, élément primaire caractéristique de l'urticaire. Le critère de confirmation est le dermographisme brillant urticarique dans la zone touchée.

Le programme de diagnostic est toujours formé individuellement après avoir pris l’historique et dressé le tableau clinique. Le «standard de référence» en matière de suspicion d'urticaire est le test cutané d'allergènes spécifiques.

Ainsi, en cas de suspicion de contact, d'akvagennoy, d'urticaire au froid et à la chaleur, le médecin effectue des tests avec des facteurs provoquants.

Symptômes de la maladie

L'urticaire est accompagnée de symptômes spécifiques qui permettent d'établir un diagnostic fiable et rapide afin de pouvoir commencer rapidement les mesures thérapeutiques.

Ainsi, la maladie présente les symptômes suivants:

  • En cas d’urticaire, une éruption allergique est représentée par des cloques - c’est le résultat d’un œdème intercellulaire. Vous devez également préciser immédiatement à quoi ressemble une cloque: cet élément est identique à celui qui suit une brûlure d’ortie. Ils sont souvent confondus avec des bulles et des bulles - des formations avec une cavité remplie de liquide.
  • Les blisters peuvent être de différentes formes et tailles, couvrir toute la surface du corps ou apparaître uniquement à un endroit particulier. Ils sont entourés d'un cercle avec une bordure rose et s'élèvent au-dessus de la peau.
  • Il est possible d’agrandir les grands foyers jusqu’à ce qu’ils commencent à fusionner. Dans ce cas, l'état du patient est un peu plus lourd, il y a une augmentation de la température corporelle, des frissons. Cette condition s'appelle la fièvre de l'ortie.
  • L'urticaire allergique est accompagnée de prurit, parfois si grave que les patients se gratter l'éruption dans le sang.
  • L'attaque commence rapidement, le patient peut voir une augmentation des symptômes en quelques minutes seulement.

Si vous prenez toutes les mesures en temps utile, vous pourrez en quelques heures seulement éliminer les symptômes cutanés de la maladie. Le liquide est absorbé dans la circulation sanguine, les cloques disparaissent. Avec eux, les démangeaisons disparaissent.

Manifestations de l'œdème de Quincke

En règle générale, cette maladie est séparée de l'urticaire, mais l'œdème de Quincke est l'une de ses variétés. Et il est important de pouvoir le détecter afin de prendre les mesures nécessaires pour préserver la santé.

Ainsi, l'œdème de Quincke a les manifestations suivantes:

  • Peau pâle, au toucher - froide.
  • Si, à l'urticaire habituel, de petits œdèmes se développent (chaque blister est un œdème intercellulaire), dans ce cas tout est différent. Dans les zones où la peau adhère fortement aux tissus, il se produit une accumulation de liquide, un gonflement prononcé - ceci s'applique aux lèvres, aux paupières, aux organes génitaux externes.
  • La complication la plus dangereuse est l'œdème laryngé, car dans un tel état, la respiration est difficile en raison d'une diminution de la lumière. Dans les cas les plus graves, la circulation de l'air peut être interrompue et la vie du patient menacée.

Comment traiter?

L'efficacité du traitement de l'urticaire sera maximale si vous utilisez une approche intégrée et influence tous les stades du développement de la maladie.

Il est conseillé de commencer le traitement uniquement après une détermination fiable de la cause de l'événement. Habituellement, le traitement est effectué dans 2 domaines: l’élimination (élimination) du facteur étiologique, ainsi que la nomination d’une pharmacothérapie.

L'élimination comprend:

  • Prescrire un régime hypoallergénique.
  • Boisson abondante pour accélérer l'élimination des allergènes du corps.
  • Réduction ou élimination des influences externes qui provoquent l'apparition de cloques pendant le froid, le contact, l'akvagennoy, la chaleur ou d'autres types d'urticaire.
  • Restriction de la médication en cas d'urticaire médicamenteuse.
  • Eviter les situations stressantes, le respect de la température, limiter l'effort physique dans les urticaires adrénergiques et cholinergiques.

Dans la plupart des situations, il n'est pas possible d'identifier le facteur causatif. Le médecin prescrit donc un traitement médicamenteux basé sur la prise d'antihistaminiques.

Les traitements suivants sont également utilisés:

  • Vitamine thérapie - améliore le métabolisme, ce qui sera toujours utile.
  • La désensibilisation est une technique intéressante dans laquelle le médecin injecte la quantité minimale d'allergène dans le corps du patient. En réponse, une petite dose de médiateurs inflammatoires, ne causant aucun symptôme, est libérée. Ainsi, la totalité de ces substances s'épuise progressivement et le corps s'habitue à l'allergène.

Traitement médicamenteux

Les antihistaminiques sont efficaces lorsque les manifestations de l'urticaire sont associées à une perméabilité vasculaire altérée et à d'autres effets de l'histamine, tels qu'une irritation des fibres nerveuses responsables des démangeaisons de la personne.

La somnolence résultant des effets antisérotoninergiques et anticholinergiques de ces médicaments agissant sur le système nerveux central est l’effet secondaire le plus important des antihistaminiques. Ceci explique la grande popularité des antihistaminiques non sédatifs, car ils pénètrent mal la barrière hémato-encéphalique et ont de faibles effets antisérotonergiques et anticholinergiques, ou n'en ont pas du tout.

Les préparations de deuxième génération, telles que Zyrtec, Tsetrin, Erius, Claritin, Zodak, n'ont pas de propriétés sédatives et sont le choix de choix pour le traitement de l'urticaire allergique chez l'adulte et chez l'enfant, que ce soit de manière chronique ou aiguë.

En cas d’inefficacité des antihistaminiques, un traitement de courte durée par des glucocorticoïdes (Celeston, Dispropane, Prednisolone) ou des pommades hormonales est prescrit. Si la réaction d'immunité se généralise et se complique également en cas de maladies potentiellement mortelles, telles que le syndrome de Stevens-Johnson, l'œdème de Quincke, ou l'anaphylaxie, il est conseillé de prescrire de l'épinéphrine.

En plus des corticostéroïdes et des antihistaminiques, l’objectif indiqué est le traitement de l’urticaire allergique:

  • Diurétiques et laxatifs selon le témoignage du médecin traitant.
  • Enterosorbents - Polysorb, Enerosgel, charbon actif, Filtrum STI, Polifan.

Remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles ont été utilisées avec succès pour le traitement de l'urticaire depuis l'Antiquité, de sorte que les plus efficaces d'entre elles sont testées dans le temps. Cependant, les personnes atteintes de pollinose et les patients qui ont une réaction allergique à certaines plantes médicinales doivent se garder de l’utilisation des méthodes proposées ou les abandonner complètement s’il ya une intolérance individuelle.

Ainsi, pour le traitement des allergies peuvent utiliser les outils suivants:

  1. Jus d'aneth - Le jus frais est extrait de l'aneth préalablement lavé, puis appliqué sur la lésion pendant une demi-heure avec une serviette propre. Cette méthode est efficace pour éliminer les prurits intolérables.
  2. Des applications similaires sont possibles avec l'utilisation de jus d'herbe et de fleurs de trèfle des prés. Pour l'obtenir, la matière première est d'abord passée dans un hachoir à viande, puis pressée et appliquée sur l'éruption pendant une demi-heure.
  3. En l'absence de réaction allergique à l'ortie, l'infusion de ses fleurs est possible. Il purifie le sang et accélère également l'élimination des agents pathogènes du corps. L'ordre de préparation de l'infusion d'eau est décrit sur l'emballage des plantes médicinales. Il faut le boire en 3 ou 4 doses de 2 tasses.
  4. Pour accélérer la guérison de la peau et réduire l'intensité des démangeaisons, des bains de 20 minutes avec infusion de tisane peuvent aider. Un bain équivaut à un litre d'infusion prête à l'emploi.

Régime alimentaire

Lorsque l'urticaire allergique est recommandé d'adhérer à un régime qui n'a pas de grandes différences avec le régime prescrit en cas d'autres maladies allergiques.

Règles de régime:

  • Le principal est d’exclure du menu les produits qui provoquent l’apparition de symptômes, mais cela ne suffit peut-être pas et il est donc recommandé de suivre un régime hypoallergénique.
  • Ne mangez pas de fruits exotiques aux couleurs vives. Il est préférable de refuser les expériences pendant un certain temps et de ne pas essayer des aliments que vous n'aviez pas mangés auparavant.
  • Supprimer les produits laitiers du menu (autorisé à laisser le lait fermenté).
  • Les fruits de mer sont souvent la cause d'allergies, il est donc préférable de les abandonner un moment.
  • Les noix, les fruits secs et le miel sont indésirables pour les personnes souffrant d’urticaire.
  • La viande doit être consommée faible en gras, il est préférable de faire cuire ou mijoter.
  • Les légumes sont également meilleurs servis frais, bouillis ou cuits, mais pas frits. Il est indésirable de manger des légumes brillants.
  • Bouillie de sarrasin et de riz, les pommes de terre bouillies sont idéales comme accompagnement.
  • Lors de la cuisson, il est recommandé d'utiliser un minimum d'épices et exclusivement d'huiles végétales.

Malgré le danger apparent de l'urticaire allergique, si vous soupçonnez la présence de cette maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Une Autre Publication Sur Les Allergies

Traitement des brûlures de la peau


Notre peau est un organe assez sensible, exposé quotidiennement à des stress allergiques, thermiques, mécaniques et à de nombreux autres facteurs néfastes. Un groupe spécial capable d'endommager la couverture de protection d'une personne est constitué de substances chimiquement actives.


Ce qui est dangereux, c’est l’apparition de papillomes sur l’utérus: méthodes de diagnostic et de traitement.

Le papillome cervical est une maladie dangereuse qui affecte le système immunitaire féminin.


Eruption rouge sur la partie pubienne - causes et traitement des éruptions cutanées dans la zone intime

Les éruptions cutanées dans la région pubienne indiquent dans la plupart des cas une maladie qui affecte la peau dans la région génitale.


Maladies de la peau

Les maladies de la peau sont de nature très diverse et touchent souvent non seulement la peau. Les maladies dermatologiques entraînent souvent des modifications des organes internes, entraînant une réduction importante de la qualité de la vie et, souvent, une invalidité.